Quand la perte de poids n est plus l objectif à atteindre - 07042014

Nilajah.
Abonné
Bonjour à tous, Je suis à la fois perdue et troublée ce soir car je réalise que cet objectif est resté central dans ma vie durant tant d années . J ai réussi seulement à trente deux ans à être mince et cela a duré un an . Le regard des gens sur moi avait changé j avais trouve une sérénité et un amour propre que je n avais jamais ressenti avant ce qui m a porté à croire que être mince rimait avec bien être . Je vivais donc dans l amertume après avoir repris du poids et retrouvé mes troubles alimentaires d être privée de ce bien être, je vivais cela comme une injustice et cela était source énorme de frustration. Est ce bien nécessaire ? Toute cette souffrance psychologique qui résulte de cette frustration et Être belle et admirée de tous est -il bien une quête digne de mes valeurs ? Le temps pour cette quête est résolument révolu . Je travaille tous les jours à essayer d accepter mon image de femme ronde qui ne colle pas à ma personnalité discrète et peu affirmée et je cherche désespérément mon image que je ne trouve plus dans le regard des autres . Évidemment j ai besoin d un objectif pour continuer d avancer ce n est plus perdre du poids et être assez belle pour me plaire et enfin vivre en paix avec moi même . Je dirais que mon nouvel objectif est de tisser des relations riches avec les personnes chères et de trouver confiance en moi en y parvenant . Cette quête est me semble t il source de satisfactions réelles et tellement moins superficielle que la première . J ai longtemps cru par exemple qu il fallait que je sois belle pour que mes enfants soient fiers de moi , mais n est ce pas plutôt d eux mêmes qu ils doivent être fiers , vivre dans l admiration de ses parents est il si constructif pour un enfant ? Et finalement c'est bien de permettre à l enfant de se construire qui est la finalité . N est ce pas aussi une forme de bien être que de se sentir digne de l amour des êtres chers ? Merci à vous de m avoir lu j avais besoin de formaliser ce changement de cap dans ma vie si crucial à mes yeux . Lorsque a douze ans j ai commencé a prendre des formes de femme mon père m a mis au régime sévère et me répétait qu il fallait que je maigrisse pour être belle . Je voulais qu il soit fier de moi mais je me rends compte aujourd hui à quel point cela m a empoisonné la vie . Je renoncerai aussi au désir de plaire à tous je tâcherai de me montrer digne de l amour des êtres chers uniquement en faisant tout pour qu ils accèdent au bien être. Merci encore pour votre patience à mon égard j ai grand besoin de vous. A bientôt.

Commentaires

Noelle
Marraine

je crois que tes amis sont heureux d'etre tes amis, et tes enfants heureux d'etre tes enfants, parce qu'ils aiment la personne que tu es

je crois aussi que ton père a fait une erreur , comme de nombreux parents, en cherchant a faire ce qu'il croyait etre bien pour toi

tu es maintenant sur ton chemin personnel!

a bientot  et bon courage sur ce chemin

lorraine
Marraine

Merci de ton beau  témoignage,Nilajah

Tu fais là un sacré travail sur toi, pour devenir celle que tu as envie d'être , celle que tu es. Chapeau.

Pensées émues.

Nilajah.
Abonné
Merci pour tout Noëlle je vais essayer de me convaincre que mes enfants et mes amis m aiment comme je suis , cela calmera bien des eme.
Nilajah.
Abonné
Merci pour ton retour Lorraine j espère que je vais y arriver cette fois .
izabelle
Animatrice forum

d'autant que la beauté n'a rien à voir avec la minceur....

bravo à toi pour ton évolution, c'est avec ce genre de lacher prise qu'on finit par perdre du poids

simplement parce qu'on n'en a plus besoin pour se protéger

Nilajah.
Abonné
Merci izabelle , c est exactement ce que je ressens mais pour se protéger de quoi ? Je ne comprends plus ce qu il m arrive je ne ressens plus le besoin de maigrir ou de contrôler mon alimentation , cela crée un grand vide en moi . J ai par contre l impression d être plus disponible ce qui me permet d envisager de tisser des liens plus riches avec mon entourage.
Evelyne2212.
Abonné

Mon objectif a changé aussi depuis que je suis le programme (3 mois).

Je ne souhaite plus perdre du poids pour être "belle", parce que j'ai découvert que JE SUIS BELLE, mais parce que ma santé m'y oblige. Si je veux rester debout (au sens propre du terme) je dois perdre du poids. Par contre, j'ai bien compris qu'il n'était pas utile d'avoir de faux rêves. La beauté est une notion relative, faussée par les médias, les magazines et c'est débile. Comme cette nouvelle co.... rie d'avoir un espace entre les jambes. C'est fou ce que c'est beau no.

Je veux maintenant lâcher prise avec des idées fausses reçues de mon éducation, de mon environnement. Je suis prête à relativiser les choses et modifier mon sens des valeurs. A 53 ans, il est grand tremps de grandir. Ce constat m'amène à ressentir beaucoup de sérénité et de bien-être. Que c'est bon !

izabelle
Animatrice forum

se protéger de quoi?  eh bien moi je n'en sais rien

mais en tous cas apparemment ça t'aide à ne plus baser tes relations avec les autres sur l'apparence, mais sur des choses plus profondes

ça doit être en lien avec ce que ton père t'a institué comme fausse croyance, lui qui refusait certainement que tu deviennes  "une femme"

t'accepter en tant qu'être complet, riche de son intérieur est sans doute  un des cadeaux que ton surpoids t'aura amené

par la suite, peut-être tu n'auras plus beosin de ce poids-là, simplement parce que tu auras totalement acquis le fait de te positionner en toi-même, de ne plus donner tant d'importance au regard de l'extérieur

en fait je n'en sais rien,  mais continue simplement à te brancher sur tes valeurs, par exemple ces liens riches que tu crées avec ton entourage

Nilajah.
Abonné
Merci izabelle . Je me rends compte après une reprise de poids et une rechute dans la boulimie que l un ne va pas sans l autre , que se sentir bien dans son corps c est permettre aux autres de communiquer avec mon esprit et pas avec ce corps qui inspire le mal être et qui devient une prison.
Nilajah.
Abonné
Quel bien être en effet que de se battre pour les bonnes raisons . On devient en accord avec ses valeurs on se retrouve et on tire de vraies satisfactions au lieu de se taper la tête contre les murs . Oui je comprends cette sérénité retrouvée . Personnellement j ai encore du mal à me sentir belle même si objectivement je me trouve plutôt gâtée par la nature je n ai pas à me plaindre pourtant je n apprécie pas ce physique typé pulpeux j aimerai être plus banale plus fade pour passer inaperçue . Je n arrive plus à me mettre en valeur je me force au minimum par respect pour autrui mais j admire toutes les femmes qui s acceptent dans leur singularité et qui vivent leur beauté et la renouvellent chaque jour. Je suis contente que tu te trouves belle c est important c est une partie du bonheur d une femme.
coconuts.
Abonné

bonjour Nilajah,

Ton témoignage m'a bouleversée... j'éprouve exactement les mêmes émotions que toi depuis des années.

Je cherche depuis des années à approcher de la perfection : je ne suis jamais assez trop mince, toujours trop grosse par ci, par là ; je me prive de dînners, de repas festifs, d'aliments que j'aimerais manger... et puis je bascule vers des crises. sans cesse, depuis des années.

Ma vie se résume à plaire tout le temps : à tout le monde et à moi-même sinon je n'existe pas !! Et je me sens belle que si je me trouve mince.

Je sens qu'il se passe quelque chose en moi : dans mon coeur, dans mon corps et dans ma tete. J'ai envie de poursuivre le programme et en même temps j'ai tellement peur de lâcher prise.

Peur du coup de grossir, ne plus plaire aux autres, ne plus me plaire, peur de ne pas être heureuse.

Mais je sens qu'au fond de moi il se passe quelque chose, je me sens fatiguée de toutes ces années de "maîtrise" et je sens que j'ai envie de suivre ; je souhaite plus que tout continuer, petit à petit, même si le parcours est loin d'être parfait pour le moment.

Je te souhaite une belle et heureuse continuation dans ton cheminement personnel, dans ta quête vers le bonheur et la paix avec toi-même.

ximeleta.
Abonné

Coconuts a dit :

Je cherche depuis des années à approcher de la perfection : je ne suis jamais assez trop mince, toujours trop grosse par ci, par là ; je me prive de dînners, de repas festifs, d'aliments que j'aimerais manger... 

Ma vie se résume à plaire tout le temps : à tout le monde et à moi-même sinon je n'existe pas !! Et je me sens belle que si je me trouve mince.

Je me retrouve dans ton témoignage, Coconuts... Perfection... Privation... Plaire... Quelle recherche épuisante ! Plus de 20 ans pour ma part pour que le miroir reflète ce que j'ai envie de voir (mais ce n'est jamais ce que je veux voir, parce qu'il y a toujours plus mince, plus belle, plus..., plus...) 

Alors aujourd'hui j'ai décidé d'essayer de mettre fin à plus de 20 ans de combat contre moi-même, et j'espère que LC va m'aider à y parvenir. J'approche la quarantaine et j'ai envie d'être plus sereine face à la nourriture et face à mon image. 

Bon courage à toi et merci à Nilajah d'avoir posté cet émouvant témoignage de départ !

Ximeleta

coconuts.
Abonné

[quote=ximeleta]

Alors aujourd'hui j'ai décidé d'essayer de mettre fin à plus de 20 ans de combat contre moi-même, et j'espère que LC va m'aider à y parvenir. J'approche la quarantaine et j'ai envie d'être plus sereine face à la nourriture et face à mon image. 

MERCI Ximeleta pour ton témoignage, j'ai le même désir à l'approche de la quarantaine également.

Je pense que cette démarche que nous entreprenons est caractéristique de notre voeu le plus cher de se libérer de ces contraintes. Aller de l'avant est un premier pas ; cela démontre notre envie de vivre la sérénité dans notre comportement alimentaire.

Merci Nilajah et Ximeleta ; vous me donnez l'envie d'y croire, le courage de continuer !!

De tout coeur je vous souhaite une Bonne route à vous 2...    heart

[/quote]

Havana.
Abonné

Bonsoir Xilemata..je me reconnais tant en toi si tu savais..je suis également depuis 20 ans dans la recherche de la perfection..mais surtout de l'amour que l'on a de soi..et je réalise que tant que je serai à la recherche de trop mince..plus ça plus ça.je ne serai jamais apaisée...et toujours insastisfaite.

 

S'aimer...un grand souci..non?

ihope62.
Abonné

Comme tu as raison Havana, 

qu'il est difficile de s'aimer. Je suis moi aussi dans cette situation, je ne me suis jamais aimée et depuis toujours je n'ai de cesse d'être aimée!

Je sais me montrer tolérante, bienveillante, aimante envers ceux qui m'entourent et ne m'accorde que très rarement ce genre d'attention. Inutile de dire que le fait d'avoir des pb de poids n'arrange rien

Qu(il est difficile de s'aimer!

Mais on va finir par y arriver, 

Bonne soirée

Valérie

Nilajah.
Abonné
Bonjour coconuts, Merci pour ton touchant témoignage dans lequel je me reconnais tant , pour tout te dire je trouve que changer de cap s avère plus compliqué que ce que je pensais ; se battre pour des objectifs nouveaux engendre de nouvelles frustrations de nouvelles préoccupations qu on appréhende mal , et puis j ai repris du poids que j essaye de reperdre , l ´ objectif d être une femme plus ouverte plus sereine plus affirmée plus confiante et donc plus digne d amour me semble finalement tout aussi inaccessible que celui d être mince je me demande s il ne faudrait pas que je commence par m accepter comme je suis . Merci à vous toutes pour vos témoignages j espère que la quarantaine sera pour nous toutes des années de sérénité retrouvée et un regard sur la vie plus complice en toute simplicité .
coconuts.
Abonné

[quote=Nilajah] je me demande s il ne faudrait pas que je commence par m accepter comme je suis .

C'est exactement cela Nilajah : s'accepter telle que l'on est. Ce ne sont pas ces quelques kilos finalement qui nous rendent laides !!

Depuis quelques jours je me regarde plus attentivement dans les miroirs et  je porte une attention différente à mon visage, mes cheveux, mes bras, bref, les parties de mon corps qui me plaisent plus que d'autres et finalement je me trouve pas si mal...

C'est un sentiment nouveau et je suis convaincue que c'est ainsi que je dois voir les choses.

Prenons du plaisir à nous habiller, à nous maquiller, à nous faire belle. Affirmons-nous telles que nous sommes, avec ce que l'on peut apporter aux autres et à soi.

Ce serait ainsi un réel soulagement de vivre enfin l'instant présent, en toute sérénité, sans penser à l'image que l'on projette, sans se soucier sans cesse du regard des autres sur nous.

Nilajah, tu es cette femme "plus ouverte, plus sereine, plus affirmée, plus confiante" !! Sois cette femme en toute simplicité, autorise-toi de l'être tout simplement ...

Sois tout simplement toi, telle que tu as envie d'être tous les jours, pour toi, au quotidien, pour te faire plaisir, pour ton plaisir.

Sincèrement,

 .[/quote]

Nilajah.
Abonné
Bonsoir coconuts , C est super que tu réussisses à avoir un regard sur ton corps plus complice plus doux et que tu prennes plaisir à te maquiller t habiller c est un travail de tous les jours qui te permettra de trouver plus de sérénité vis à vis de ton poids et donc de diminuer les eme, de retrouver confiance en toi et d aller plus vers les autres. Bravo !
Ash.
Abonné

Bonjour,

je réagis à la phrase (à peu près) "je n'ai plus ce besoin de contrôler mon apparence et mon alimentation et ça laisse un grand vide en moi", je pense que je ressens à peu près la même chose. J'ai peur de ne plus vouloir contrôler cet aspect de ma vie, parce qu'il me reste quoi, après ? 

Même en ayant conscience qu'il est malsain de vouloir contrôler le moindre apport et la moindre dépense, c'est dur de lâcher cette habitude parce que mine de rien, c'est devenu une façon de penser qui occupe pas mal de temps sur une journée. Et si ça laissait place à une vraie reflexion sur mes vraies valeurs, mes objectifs, le pourquoi de tout ce contrôle ? 

Personnellement je n'ai jamais cherché à contrôler mon alimentation pour être belle. Pour ceux qui m'ont déjà lue, j'ai perdu 60kg suite à une envie subite d'agir sur mon corps, tout simplement. Je ne me suis pas dit "tiens, j'ai envie d'être canon, je me mets au régime", je n'avais d'ailleurs jamais fait de régime avant. Je me suis simplement demandée ce que je pourrais changer facilement (peu de temps après la naissance de mon fils, je pense que j'avais besoin de m'imposer en tant que personne qui fait des choses, et pas seulement en tant que jeune maman), et c'est tombé sur le poids. Ca aurait aussi bien pu être une nouvelle coupe de cheveux. Et pendant longtemps j'ai été bien, je savais vers quoi j'allais, je me suis mise au sport, j'ai découvert le bonheur de se sentir jolie aux yeux des autres... mais ça n'a jamais été un objectif, juste une "occupation". 

Et là maintenant LC pour me débarrasser de mes compulsions, de ma recherche permanente du contrôle alimentaire, n'ayons pas peur des mots, de mes problèmes d'anorexie/boulimie/hyperphagie... appelez ça comme vous voulez. 

Mais tout ça au final ça en revient au même : j'aimerais arriver à une reflexion sur moi-même et me trouver un "vrai" objectif dans la vie, pas que de l'occupationnel, parce que je sautille d'une nouvelle lubie à l'autre, je sais bien que c'est ça mon problème. Je pense que c'est ça la clé pour être bien et se débarrasser de tous nos troubles alimentaires.

izabelle
Animatrice forum

ce n'est pas tant trouver un objectif concret que de vivre selon ses valeurs

les valeurs de vie, ça peut être des objectifs, mais ça peut être aussi une façon de vivre

par  exemple on peut avoir beaucoup de satisfaction à avoir une vie socialement active, parce que cet aspect-là fait partie de nos valeurs fortes

c'est vrai que le "contrôle"  occupe, mais quand on cesse de controler et que l'on s'écoute,  on peut justement être à l'écoute de nos vraies valeurs

et agir selon ses valeurs, c'est ça qui procure la plus grande satisfaction dans la vie

donc pas de crainte du vide à avoir,   car cela te permettra d'être à l'écoute de qui tu es réellement....

c'est vrai que ça peut être un peu angoissant, surtout quand on a passé sa vie à se centrer sur les autres et à s'oublier

mais quand on le fait, on s'aperçoit que finalement, c'est bien  wink

et notre vie devient beaucoup plus intéressante

coconuts.
Abonné

Tu as raison Isabelle : le contrôle occupe, en même temps il prend beaucoup de place. Lorsque le contrôle s'estompe, il laisse place à nos vraies occupations, nos envies, nos loisirs. C vrai que cela peut être perturbant au début car l'on se retrouve avec soi-même mais c'est ça le bonheur : se retrouver et s'affirmer, laisser libre champ à ses désirs, ses envies, sa liberté !

C'est aussi une libération de l'esprit : ne plus être tourmenté sans cesse par son poids et la nourriture, ne plus penser à cela tout le temps : envie de craquer mais s'y refuser ; se laisser aller puis se promettre qu'on n'y reviendra plus : c'est épuisant !

personnellement je sens que je perds le contrôle petit à petit. Au début cela m'angoissait mais aujourd'hui quand je constate le bienfait que cela m'apporte, je me laisse aller.

Nilajah, concernant mon apparence et mon désir de plaire, il est toujours présent mais je prête moins attention au fait que je dois être absolument mince pour être plus belle. Je suis loin d'être satisfaite par mon corps totalement mais je porte mon pouvoir de séduction sur d'autres choses. C'est quand-même comme tu le dis un travail de tous les jours : je me force à ne plus me voir comme un corps (mince ou pas) mais comme une Femme.... et ça fait un bien fou !

Pourvu que ça dure...

bonne continuation à toutes, merci pour vos témoignages, ça aide énormément.

Haut de page 
X