quand lâcher la méthode ? - 28112011

Claire de Linecoaching
Abonné

bonjour,

Une question me trotte dans la tête même si confusément j'ai déjà une réponse partielle: A quel moment doit-on lâcher la méthode LC ?

Jj'ai l'impression de faire du sur-place bien qu'ayant en même temps l'impression d'avoir progressé puisque je ne me bats plus contre la nourriture. par contre, j'ai l'impression d'avoir déjà oublié les bases apprises ou plutôt ne pas les appliquer assez souvent. Je reconnais la faim, mais j'ai l'impression d'appliquer encore le tout ou rien. Souvent,  je pourrais attendre un peu avant de manger, mais je passe à table comme si la peur de la faim était encore bien ancrée en moi, ou alors je zappe le repas et ai l'impression que rien ne réussira à me rassasier.L

La sasiété demeure toujours un mystère pour moi. Je m'arrête de manger quand je pense avoir assez mangé mais 3 fois sur 4, j'ai faim 2 heures après et si je continue, je sens que c'est trop.

Les EME ont refait un retour en force et je me laisse submerger alors qu'au début je faisais consciencieusement  mes exercices de RPC et ça m'aidait vraiment.

En clair, plus j'avance et plus j'ai l'impression de régrésser.

Mon poids n'a pas bougé mais j'essaie de prendre soins de moi malgré tout (coiffeur, maquillage, choix de vêtements), enfin j'accepte toutes ces choses que je rejetais de toutes mes forces il y a quelques mois, mais...Je sais que rien n'est résolu, mais sera-til possible d'en venir à bout ?

En clair puis-je espérer progresser encore avec LC, puis-je espérer encore perdre du poids malgré la lenteur évidente de ma progression ? N'est-il pas utopique de croire que toutes les personnes inscrites sur ce site et moi en particulier réussiront à maigrir, malgré l'excellence du programme, malgré votre aide, celle des coatchs et de toutes les participantes du forum ?  A un moment donné, quelqu'un : médecin, coatch nous informera-t-il de l'inutilité de poursuivre dans une voie qui n'est pas la bonne pour nous ?

Bien sur que si je pose la question, j'ai encore envie d'y croire mais j'ai aussi besoin de le lire.

Commentaires

Fanny2017.
Abonné

Ma réponse n'est pas une réponse mais corrobore ce mail. Je suis LC depuis Juillet mais j'ai pris 3 kilos et je n'y arrive pas. Je m'attelle à la RPC, à la degustation, à la faim et la satiété mais tout cela est si vite balayé par une crise qui me donne l'impression que je n'y arriverais jamais...

Soledad.
Abonné

Je ne sais pas si je vais beaucoup t'aider, mais je crois qu'on ne décide pas de lâcher la méthode, on finit simplement par l'appliquer sans plus en avoir conscience, sans y penser. Je crois que c'est ce que je suis en train de faire ces temps-ci. Je ne fais plus très attention à tout ça, je prends des pauses dans le programme, je ne fais pas toujours très bien mes exercices... et je m'en fiche :-) Je ne fais même plus les exercices de RPC. Quand je les fais, c'est pour gérer du stress sans envie de manger associée.

Or malgré tout, quand je me pèse encore (ça aussi, je m'en fiche nettement plus...), je continue à perdre du poids, lentement. Et quand j'y pense, je dois bien admettre que je n'ai plus de compulsions et que je ne je dépasse plus que rarement ma satiété le soir, contrairement à avant.

Je mange vraiment autrement, sans y penser. Je crois que c'est comme ça qu'on lâche. Le truc à éviter, c'est que ce "détachement" donne une impression de mal faire (toujours notre sacré perfectionnisme d'anciennes régimeuses compteuses de calories), alors qu'à mon avis, se détacher, c'est plutôt l'objectif vers lequel on doit tendre. En tout cas, j'espère, parce que j'y vais tout droit :-)

yayie.
Abonné

je pense comme soledad.

à partir du moment où tu viendras moins souvent sur le site parce que tu n'en sentiras plus le besoin, où tu sauras gérer tes EME sans venir sur le site mais en gérant toute seule, où tu ne seras plus axée sur ta balance, où tu mangeras avec plaisir de tout, où tu vivras tout simplement ta vie sans penser à la nourriture, ce sera le bon moment.

je pense que ça se fait progressivement comme soledad.

jpzermati
Votre coach

Bonjour Capuccino,

J'ai bien envie de vous dire qu'on ne lâche pas la méthode. Mais que ce serait plutôt la méthode qui vous lâche. Il vient un moment où ce n'est tout simplement plus une méthode. On mange naturellement sans avoir l'impression de respecter quelque méthode. On mange... et tout va bien.

Je suis convaincu que vous pouvez encore beaucoup progresser sur vos EME. Il vous faut pour cela pratiquer les exercices de pleine conscience en incluant une attention particluière sur les sensations d'inconfort physique et émotionnel. C'est ce qui vous permettra d'augmenter votre tolérance émotionnelle et de diminuer votre impulsivité alimentaire.

Mais je pense que vos principales difficultés se situent au niveau de l'acceptation de soi. Il faut que vous vous acceptiez IMPARFAITE.

Imparfaite dans la façon de respecter les sensations alimentaires, imparfaite dans son corps, imparfaite dans ce qu'on accomplit, imparfaite dans ce qu'on est.

Je sais que vous faites de votre mieux pour venir à bout de votre perfectionnisme. C'est lui votre véritable problème. Linecoaching est une très bonne voie pour vous. Mais il n'est peut-être pas la seule solution à ce fichu perfectionnisme.

Le perfectionnisme est tout le contraire d'un comportement régulé qui se caractérise par sa grande souplesse et par la stabilisation à un poids d'équilibre qu'on ne choisit pas. L'apprentissage de la régulation est sûrement une bonne façon de se confronter à ce perfectionnisme. C'est pourquoi souvent cette méthode peut éveiller des émotions difficiles.

Vous pourriez beaucoup progresser sur votre mieux-être en consacrant vos efforts à ce problème. La perte de poids sera sûrment la récompense de ces progrés.

Ne vous découragez pas. Même si le chemin est ardu, il est passionnant.

 

JP

capuccino
Marraine

Merci Docteur de votre réponse, même si pour moi elle réveille de la douleur et de la tristesse sans que je puisse bien l'analyser.

Je suis comme un malade atteint d'un cancer à qui l'on vient de dire qu'il doit continuer la chimio (même si je m'en doutais) mais que peut-être il lui faudra aussi de la radiothérapie. Parce qu'en fait c'est ça ce foutu mal qui m'habite, c'est un cancer de la digestion des émotions , un cancer de la nutrition.

Alors je vais continuer le traitement avec l'espoir un jour d'une rémisssion à défaut de guérison. Je sais aujourd'hui que le traitement est un bon traitement (d'aussi loin que je me souvienne, c'est la première fois que je vis 5 mois sans faire de régime et que mon poids est stable)  et que je suis capable de supporter les effets secondaires du traitement et qu'à chaque nouvelle prise de conscience j'en ressors grandie. 

Comme vous le dites si bien le chemin est ardu, escarpé, sineux mais aussi passionnant.
 

Merci à vous mais aussi au Docteur Apfeldorfer et à l'ensemble de votre équipe. 

JOEL
Abonné

Courage Insofa

Je crois que cette méthode c'est avant tout du long terme . Adopter des habitudes plus saines et les garder pour longtemps requiert du temps pour s'installer, peut être permettre à son corps de s'adapter.

Pour moi, la méthode a été un catalyseur qui m'a permis de perdre assez rapidement des kilos mais surtout d'adopter des éléments d'hygiène de vie :

Adapter mon alimentation à mes dépenses physiques en les augmentant et en les inscrivant dans ma vie de tous les jours (marcher plus, bouger plus ...) manger quand j'ai faim sans me culpabiliser ...

Au final je suis dans une période de stabilisation mais que j'aborde avec une grande sérénité.

Il faut réaliser que cette méthode n'est pas magique, il faut juste la mettre en pratique tranquillement

Haut de page 
X