Que font les 5% qui ne regrossissent pas apres un regime ? - 10072012

positivethinker.
Abonné

Bonjour,

On sait que 95% des gens qui font un regime reprennent du poids. C'est ce qui m'est arrive a chaque fois d'ailleurs.

Mais je me demandais que font les 5% qui n'ont pas repris, pourquoi n'ont ils pas repris ?

Commentaires

Elena33.
Abonné

Oui, je me suis souvent posé la question, moi aussi. Peut-être que ces 5% font un régime à vie ? Ou du moins sont toujours dans un strict contrôle alimentaire 5 ans après... quitte à craquer au bout de 10 ans ??

Elena

positivethinker.
Abonné

Peut-etre qu'il y a des personnes qui se restraignent plus facilement que d'autres. Ce n'est pas mon cas !

Ou bien des personnes qui avaient grossi pour des raisons purement medicales mais qui ne souffrent pas d'EME

080413075303_Rikki.
Abonné

Il y a ma mère et ma sœur. 

 

Ma mère a été au régime toute sa vie. D'ailleurs, là, elle est au régime. Elle a commencé vers 14 ou 15 ans. Elle n'est pas maigre du tout, mais mince avec quelques petites rondeurs, ce qui est mieux à son âge car les personnes de plus de 60 ans trop mince sont facilement sèches. 

Ma sœur était une ado très ronde, elle a fait des régimes et puis a arrêté d'en faire mais a intégré la façoin de se nourrir hyper diététique à sa vie quotidienne. On ne peut pas dire qu'elle soit au régime, mais elle est dans une restriction cognitive acceptée et assumée permanente. 


Pendant longtemps, je me suis sentie vraiment nulle, nulle, nulle de ne pas réussir à être comme elles, ma jolie maman et ma ravissante petite sœur. Et j'ai pensé qu'elles avaient honte de moi, la grosse moche qui mange trop...

Elena33.
Abonné

C'est intéressant Rikki, tu parles au passé. As-tu réussi à combattre cette impression d'être nulle en comparaison ?

Bon ceci dit, moi j'ai été mince de mes 20 jusqu'à mes 40 ans en étant dans la restriction permanente et en passant mon temps à "tromper ma faim". Puis un jour, j'ai décidé que c'était fini, je ne pouvais pas continuer à vivre comme ça. Et les kilos sont arrivés progressivement à partir de ce moment-là...

Je ne souhaite évidemment pas cela à ta charmante petite soeur, mais qui sait... la vie est longue.

Amicalement

Elena

 

080413075303_Rikki.
Abonné

Oui, je parle au passé, car l'été dernier j'ai réussi à parler à ma mère. On a parlé longtemps, jusqu'à 2 h du matin, on a pleuré dans les bras l'une de l'autre, elle s'est excusée pour le mal qu'elle m'a fait, je lui ai dit très sincèrement qu'elle n'avait rien fait de mal dans la mesure où elle a toujours agi par amour, et depuis ça va beaucoup mieux !

 

D'ailleurs, ce n'est pas à 100 % un hasard que j'aie trouvé linecoaching peu de temps après, si ça se trouve...

 

Quant à ma sœur, je lui souhaite sincèrement de rester mince et belle le plus longtemps possible, j'ai appris à être fière d'elle, et j'ai compris qu'elle aussi était fière de moi !

positivethinker.
Abonné

Si ta maman est au regime, elle ne fait pas vraiment partie des 5% qui n'ont pas regrossi APRES un regime.

Ta soeur a t'elle des aliments tabous ? Si c'est le cas on peut considerer qu'elle est aussi au regime. Mais si elle se restraint "normalemant" c'est a dire en mangeant un peu de tout, peut-etre n'en souffre t'elle pas.

J'espere que ton sentiment qu'elles ont honte de toi t'est passe. Peut-etre aussi t'admirent t'elles pour tout un teint de raisons n'ayant rien a voir avec la morphologie.

Marie-Paule.
Abonné

Je ne connais qu'une seule personne sur les dizaines d'adeptes WW que je connais, c'est ma belle-soeur. Après avoir essayé des dizaines de fois, pour ses 50 ans, elle a vraiment maigri et n'a pas repris.  Mais je ne sais pas comment elle fait. Cela corresponds à un gros changement de vie (divorce), c'est tout ce que je peux en dire.

Elle-même n'a pas changé, à part le poids : même façon de penser, même caractère. On dirait qu'elle a trouvé son équilibre.  Elle n'en parle jamais. je sais qu'elle a maigri "facilement", pas très vite, et sans se prendre la tête.

Toutes les autres se battent. Certaines en sont au by-pass, et déjà en reprise malgré l'opération, d'autres font du yo-yo. Certaines ont abandonné et restent à leur poids.

Bref, pas beaucoup de réussites !

080413075303_Rikki.
Abonné

Je considère que quelqu'un qui n'a pas regrossi de manière significative entre 14 et 66 ans peut parler de réussite, non ? Après, on peut jouer sur les mots. 

 

Je connais pas mal de gens qui n'ont pas regrossi après un régime, à chaque fois ça a correspondu à un changement d'attitude, une automatisation. Si on se prive de fromage parce qu'on sait que le fromage nous fait grossir, et qu'on y arrive bien, et que les envies de fromage sont rares et supportables, et que ça nous semble bien plus important et épanouissant dans notre vie de pouvoir monter sur scène avec une belle robe en taille 40 que de manger un morceau de fromage avant le dessert, pour moi, tout va bien. 

 

Les gens qui ne parviennent pas à maintenir leur poids sont ceux que la restriction fait trop souffrir. Ils sont légion ! 

 

 

Mais tant mieux pour les autres. 

positivethinker.
Abonné

Je me demandais simplement si il etait possible de sortir d'un regime et de ne pas regrossir sans faire d'autres efforts que de ne pas se goinfrer a la moindre EME.

Cela confirme un peu ce que je pense :que pour ne pas regrossir quand on a un metaboilsme lent comme le mien, il faut rester quand meme un peu dans la restriction. Je suis d'accord qu'il est plus important d'etre bien dans sa belle robe taille 40 plutot que de manger un morceau de fromage avant le dessert (mais j'aime tellement le fromage que je me passserai plutot du dessert :). Encore faut-il apprendre a y parvenir.

capuccino
Marraine

Bonjour,

Positivethinker, je crois que tu as du mal à intégrer que lorsqu'on sait reconnaître ses sensations de faim et de satiété, que l'on n'a plus du tout d'aliment tabou, il n'y a plus de restriction. En effet, c'est NATURELLEMENT que tu peux laisser des aliments dans ton assiette ou ne pas manger de fromage ou de tout autre aliment. Il n'y a aucune restriction puisque tu manges ce dont ton organisme a besoin et de qui te fait plaisir. Il n'y aucune frustration quand tu as intégré que tu avais de petits besoins et que tun n'a pas besoin de manger comme ton voisin dont les besoins sont plus importants. Quand on est réoncilié avec la nourriture, on mange quand on a faim, on arrête quand on n'a plus faim, c'est tout. Ce n'est pas de la restriction, c'est juste respecter ses besoins. Te viendrait-il à l'idée de vouloir boire des litres et des litres de boisson alors que tu n'as pas soif uniquement parce que ton voisin le fait ?

Il est vrai que tant qu'on n'a pas dépassé ce stade, on pense à tout ce qu'on a envie de manger et qu'on ne pourra pas manger en quantité illimitée si l'on respecte ses sensations. Mais ça c'est quand on a encore la restriction cognitive dans la  tête accompagnée de tous les souvenirs des frustrations alimentaires qu'on s'est imposées pendant tant d'années. Mais je t'assure qu'à un moment donné, finir un plat que tu adores ne te dit plus rien lorsque la faim disparait. Et si tu mangeais malgré tout au-delà de ta faim et bien tu mangeras moins lors des prochains repas, mas ça n'est pas toi qui décidera de le faire, ça se fera naturellement.

Quel que soit ton métabolisme, toi aussi dans quelques mois tu adapteras ton alimentation à tes besoins si tu persévères en faisant les exercices à ton rythme. 

positivethinker.
Abonné

Bonjour,

Je crois que personne n'a dit qu'il fallait faire comme son voisin et manger autant que lui. J'ai dit que je suis d'accord quand au fait qu'il vaut mieux se sentir bien dans sa belle robe taille 40 que de manger du fromage en plus de son dessert.

Si on mange uniquement ce dont l'organisme a besoin, on en vient souvent a se restreindre UN PEU, car on est sans cesse sollicite par la nourriture (publicites manipulatrices, supermarches trop pleins, diners entre amis etc...) or la satiete vient extrement vite des qu'on ecoute ses sensations. Quand je mange une banane et 3 noisettes, je n'ai plus faim pour les 2 ou 3 prochaines heures. Quand je vais diner chez des amis, je n'ai parfois plus faim passe l'entree et les 2 ou 3 premieres bouchees du plat de resistance, cela m'oblige a me restreindre et ce n'est pas tres social.

Generalement, les gens minces ne laissent pas des aliments dans leur assiettes 'naturellement'. Ils les laissent parce qu'ils veulent rentrer dans leur taille 40 ou 38. J'ai questionne recemment plusieurs amies minces. Elles n'ont pas vraiment d'aliments interdits et ne s'affament pas, mais elles font attention (exemple : chocolat pas plus de 2 fois par semaine etc...).

J'adapte deja mon alimentation a mes besoins, mais je ne dirais pas que ce n'est aucunement une restriction. C'etait plus facile quand j'etais en Inde, ou je n'etais pas sans cesse sollicitee par la nourriture.

Elena33.
Abonné

Positivethinker, il me semble que ton raisonnement s'applique à une phase transitoire de la méthode LC, mais qu'à terme, on devrait arriver à laisser "naturellement' dans l'assiette parce qu'on n'a plus faim et pas pour rentrer dans la robe taille 40. Je pense qu'à terme la restriction cognitive devait disparaître, d'autant plus qu'on peut toujours réguler après si on a un peu trop mangé à un repas.

Mais dans un prmier temps, abandonner brusquement tous nos réflexes de restriction cognitive, ça risque de nous faire prendre du poids. Donc il faut bien les conserver modérément pendant quelques mois, le temps que les choses se mettent en place et qu'on devienne régulé de l'intérieur, naturellement, et non en vertu de diktats extérieurs.

Du moins, c'est ainsi que je vois les choses.

Amicalement

Elena

Zéphyr.
Abonné

Bonjour,

 

Je ne suis pas tout à fait d'accord avec toi Positivethinker, je pense que si tu arrives vite à satiété c'est que tu as encore du poids à perdre pour atteindre ton set-point.

Une fois que tu y seras, tu connaitras vraiment tes "besoins", tu sauras si tu es une "petite" ou une "grosse" mangeuse càd si tu as besoin de manger peu ou beaucoup pour faire fonctionner ton corps et te maintenir à ton poids de constitution.

Les 5% qui ne reprennent pas de poids après un régime ont à la fois atteint un poids proche de leur set-point et ont intégré un fonctionnement régulé. Le secret selon moi: le détachement, ne pas se crisper sur son poids, mais manger réellement en fonction de ses sensations.

Encore faut-il apprendre à les reconnaitre, ces sensations... et c'est pour cela qu'on est ici :o)

Bon courage, et patience...

Fabou

cath40.
Abonné

Bonjour,

 

Les "vrais" régulés peuvent sans problème et sans culpabiliser dépasser leur satiété et ainsi ne pas laisser de la nourriture dans leur assiette quand ils sont invités.

Ils attendent tout simplement d'avoir faim avant de manger à nouveau.

Ils ne font pas "attention" et mangent de tout sans se poser de question.

 

Bonne soirée.

joliebrune.
Abonné

[quote=cath40]

Bonjour,

 

Les "vrais" régulés peuvent sans problème et sans culpabiliser dépasser leur satiété et ainsi ne pas laisser de la nourriture dans leur assiette quand ils sont invités.

Ils attendent tout simplement d'avoir faim avant de manger à nouveau.

Ils ne font pas "attention" et mangent de tout sans se poser de question.

 

Bonne soirée.

[/quote]

Voici en quelques lignes notre objectif à toutes !

positivethinker.
Abonné

Oui, c'est la situation ideale. Connaissez vous des gens (surtout des femmes) qui mangent ainsi ?

cath40.
Abonné

Positivethinker,

 

Oui ça existe, une de mes filles est comme ça! 

Elle a tout bon: elle mange de tout, elle mange lentement en dégustant (c'est un fin gourmet) et ne mange pas quand elle n'a pas faim. Elle est capable de "se goinfrer" au restaurant ou dans des repas de famille. Elle est toute mince et ses amies au restaurant universitaire qui "font attention" sont étonnées de voir qu'elle mange de tout sans grossir...

Marie-Paule.
Abonné

Un de mes fils est comme ça. 30 ans, le même poids avec une variante de 2-3 kg selon qu'il se bouge ou pas.  Il mange de tout, s'arrête sans se poser de questions.  Il est capable de se faire un repas-raclette à faire exploser les coutures, mais après il ne mange plus pendant 2 jours sans problèmes.  Il ne s'est jamais laissé influencer par mes diktats (mange une pomme à la place de ton Mars, tu devrais prendre un petit déjeuner, etc...) et s'en porte fort bien.

mamzelzoï.
Abonné

Positivethinker, je crois que c'est le Dr Zermatti qui explique dans un de ses livres, que la restriction cognitive touche une grande majorité de nos concitoyens, et que pour beaucoup de gens le résultat serait le même s'ils étaient régulés et non en restriction cognitive : tes copines "minces" pourraient sans doute l'être tout autant sans faire "attention". Ou alors, si c'est le cas contraire, alors c'est qu'elles mangent moins que leur faim et se maintiennent artificiellement en-dessous de leur set-point.

La restriction cognitive est pernicieuse car elle est tellement intégrée par tous (ou presque), qu'on ne s'en rend absolument pas compte. Par exemple, une de mes amies me disait "quoi, ce dessert au soja est riche en protéines, ça fait grossir les protéines". Non seulement c'est faux, puisque Duk*n base son régime sur les protéines, mais en plus c'est encore et toujours classer les aliments en différentes catégories : "fait grossir" versus "ne fait pas grossir". Cette amie est très mince, je pense que c'est son poids d'équilibre, mais elle pense que si elle ne fait pas un peu "attention" elle va prendre du poids. Bon, mais comme elle n'est pas plus portée que ça à vider son placard en cas d'émotions désagréables, ce n'est pas une souffrance pour elle, juste une contrainte quotidienne.

sagattine.
Abonné

Oui je pense qu'il y a beaucoup de gens qui sont en restriction cognitive même s'il ne font pas ou n'ont pas fait de régimes spécialement. Il y a beaucoup d'idées reçues sur l'alimentation, notamment la classification en fait grossir/fait pas grossir. Pour autant toutes ces personnes n'ont pas forcément développé une obsession à propos de ces aliments. On peut être persuadé que manger une tablette de chocolat par jour fait grossir sans avoir eu besoin de calmer ses émotions par la nourriture, donc sans se sentir obligé de terminer le chocolat!

De fait je ne connais pas beaucoup de personnes réellement régulées. J'ai une amie qui est très mince, limite un peu maigre, mais elle a toujours été comme ça, elle n'a jamais fait de régimes, elle adore manger et faire la cuisine, et si on n'a pas l'impression qu'elle laisse dans son assiette c'est parce qu'elle se sert peu ou en donne la moitié à son mari. Ele mange aussi très lentement et jamais en faisant autre chose. Au final, elle mange "équilibré" (légumes, féculents, protéines,...) parce qu'elle a appris à manger comme ça et pas pour obéir à des règles nutritionnelles. Bon je reconnais que c'est finalement le seul exemple autour de moi d'une personne parfaitement régulée!!

Haut de page 
X