RPC = relaxation ? - le 10/04/2012

°Lou°.
Abonné

Bonsoir,

 

Je viens de finir ma 1ère séance de RPC.

J'ai déjà eu quelques cours de relaxation avec en grande partie une concentration sur la respiration (ou elle se situe, essayer de la deplacer -abdominale etc- pour apprendre à gérer le stress au travail pendant ma formation et j'ai eu les même effets pendant cette rpc

 

C'est à dire : détente gnrle, concentration sur sa respiration, baillement pendant l'inspiration et en dehors parfois, yeux qui pleurent etc

Bref agréable en sois mais est ce que c'est bien le résultat attendu ?

 

Je faisais ces séances allongées, donc le but était tout autre (on pouvait se reposer réellement)

 

La j'ai fait ma séance sur mon lit mais assise, je me concentrais sur ma respiration mais celle ci était plutot accentuée, j'inspirais et expirais plus profondement

 

Merci de vos réponses !
PS: j'espère etre sur la bonnepartie du fofo !

Commentaires

lore.
Abonné

Bonjour Lou,

si j'ai bien compris, le propre de la rpc est de ne hustement pas attendre un résultat précis, le but est d'apprendre à accepter ce qui vient sans jugement : pensées, émotions, sensations. cette fois-ci c'est une détente, une prochaine fois ça pourra être une émotion douloureuse, accueillir ce qui vient, l'observer et continuer à se centrer sur sa respiration

pas évident de comprendre tout ça, en théorie ça va, en pratique c'est une autre histoire, enfin je parle pour moi

°Lou°.
Abonné

Bah il dit quand même noter la pensée et l'éloigner. Je pense que j'ai tendance à penser dans ce genre de moment à tout et n'importe quoi et souvent c'est pas très constructif, genre tient demain je vais aux courses.

Après je fais ca aussi pour me détourner des problèmes, d'angoisses etc

 

Donc ça serait "normal", enfin disons que je suis pas dans la direction totalement opposée ^^

Merci Lore =)

Lia.
Abonné

POur moi l'objectif n'est pas le même:

Dans la relaxation ce que je vise c'est de me relaxer, détendre des muscles, poser une fatigue voir somnoler agréablement.

Dans la RPC c'est la pleine conscience de ce que je vis, laisser passer des pensées, constater une tension physique sans chercher immédiatement à y mettre fin, être pleienement cosncient de sa respiration etc. Le but dans le fond c'est que cet état cultivé au départ comme un exercice se vive dans plus en plus de gestes de notre quotidien. 

Dans le fond il n'y a peut être qu'en expérimentant les 2 que l'on vit vraiment la différence?

izabelle
Animatrice forum

le but n'est pas le même en effet

j'ai fait des tonnes de relaxation dans ma vie, et le but est de se détendre avant tout.....

la rpc, pas du tout....   ça peut avoir un "effet" détente, mais l'objectif est essentiellement de pouvoir accueillir ce qui se passe en nous, tout en s'en détachant peu à peu

souvent des trucs comme la liste de courses en effet....   ou alors à d'autres moments des ruminations mentales desquelles justement on se détache... pour notre plus grand bien

le but de la relaxation est de se détendre, de s'apaiser face à un stress

le but de la rpc, c'est d'accepter ce stress en conscience, de respirer "avec", de pouvoir ainsi le tolérer, ce qui lui permet de partir quand il n'a plus de raison d'être (en évitant donc de l'entretenir)

ça permet surtout de ne pas enclencher le besoin de manger (eme) pour éviter ce stress que l'on arrive plus à tolérer

 

c'est à long terme que l'on peut voir la différence, et pour cet objectif très précis

la rpc permet d'augmenter la tolérance émotionnelle, ce qui n'est pas le cas de la relaxation

la relaxation j'en ai fait pendant plus de 10 ans et j'aimais beaucoup, mais cela ne m'a jamais permis d'augmenter ma tolérance émotionnelle

alors que la rpc, en deux mois j'ai fait de gros progrès en la matière, jusqu'à ne plus avoir d'EME ce qui était totalement inespéré à la base

 

ensuite la relaxation apporte d'autres choses bien sûr, moi cela m'a permis beaucoup d'autres avancées, pour d'autres choses, une thérapie notamment que j'ai faite et qui m'a permis de sortir de beaucoup de trucs limitatifs et de souffrances anciennes....

°Lou°.
Abonné

"Le but dans le fond c'est que cet état cultivé au départ comme un exercice se vive dans plus en plus de gestes de notre quotidien. "

 

Tu veux dire comme pas exemple, savoir mettre des mots à ses actions, ressentit etc ?

MiMax.
Abonné

J'ai envie d'ajouter quelques détails "techniques" par rapport à la RPC, parce je trouve que le parallèle avec la relaxation est presque un réflexe quand on a eu l'habitude d'en faire.

Pendant la RPC, on ne cherche pas à contrôler sa respiration. On l'observe au niveau du corps là où on la sent le mieux, mais on ne se soucie pas qu'elle soit abdominale, rapide, lente, profonde, légère, ... On observe ce qui se passe en nous sans chercher à la modifier. C'est assez difficile au début, parce que le simple fait de se concentrer sur sa respiration provoque sa modification, mais avec le temps, elle redevient naturelle.

Au niveau des pensées, l'idée c'est de les observer simplement, sans se laisser envahir, et le moyen le plus facile c'est d'en prendre note mentalement. Le Dr. Apfeldorfer avait proposé dans un tchat je crois, de se faire vraiment la réflexion "je suis en train de penser... à la liste des courses / à ce truc qui m'a contrariée / à ma tristesse, ..." Donc, on prend conscience de sa pensée, on fait le constat et on essaie de se recentrer sur la respiration pour laisser passer la pensée.

Sur un CD de méditation de Jon Kabat-Zin, la technique proposée est de s'imaginer au bord d'un fleuve en train de regarder nos pensées qui défilent sur le fleuve, emportées par le courant... donc pas moyen de les retenir. Je trouvais cette image assez facile à retenir et bien efficace.

 

Par rapport à la phrase d'Izabelle (sauf erreur): "Le but dans le fond c'est que cet état cultivé au départ comme un exercice se vive dans plus en plus de gestes de notre quotidien. "

Je crois qu'elle veut surtout dire que petit à petit, on réussit à vivre l'instant présent de manière totalement consciente (par exemple faire la vaisselle en pleine conscience!). On réussit à juste observer ses états d'âmes et ses pensées + ou - difficiles, sans se laisser envahir, en les laissant à leur place de pensées, sans que ça nous influence exagérément. Les émotions qui sont alors plus faciles à vivre, moins douloureuses.

Lia.
Abonné

je voulais dire avec cette phrase que progressivement notre vie change dans des milliers de petits aspects.

Quand je rentre de la maison et que j'embrasse mon mari je le fais vraiment pleinement et consciemment, je le serre dans mes bras, je respire son odeur, je pose ma tête sur son épaule. Je VIS les choses avec cette conscience. Et si une pensée me traverse du style " c'est horrible le nombre de fois ou je lui fait une bise en étant complètement ailleurs" et bien j'observe cette pensée avec indulgence. Oui il y a bien des fois ou je fais les choses mécaniquement. Mais avec la pleine conscience j'apprend à faire différemment.

La détente te détend. Et c'est chouette aussi. Mais la pleine conscience c'est vraiment autre chose.

La pleine conscience change la vie de l'intérieur. J'ai fait cette expérience très drôle suggérée par une amie qui a lu ca dans un bouquin ("cent expériences de philosophie au quotidien " je crois). Tu prends un verre d'eau et tu le bois aux toilettes en même temps que tu fais pipi. Tu vis à ces instant ce truc magique que ton corps absorbe et élimine parfaitement.. Qui prend conscience de tous ces milliers de choses qui se font "sans nous" au quotidien? faire la vaisselle, se déshabiller, se laver les dents, tourner les pages d'un livre, savourer un plat, respirer de l'air frais à la fenêtre.

POur moi la rpc permet d'ETRE plus.

°Lou°.
Abonné

Bonsoir,

 

Désolée de mon temps de réponse !!
J'avais lu vos réponse (très interessante d'ailleurs ! =) ) ais je n'avais pas pris le temps d'y répondre 

Je vois maintenant la différente (après environ 1 séance/jour de rpc + vos témoignages) je comprends aussi pourquoi j'ai de la difficulté a les réalisés, car contrairement a la relaxation je trouve qu'il faut rester "concentrer" ne pas partir ailleurs et se recentrer si besoin : dur dur !!!

Haut de page 
X