Aller au contenu principal
Accueil forum       Retour à liste des sujets

RPC - je n'y arrive pas

Linecoaching au quotidien Mes débuts sur Linecoaching
24 juin 2016 à 13h

Bonjour à toutes, j'ai commencé le programme linecoaching mardi dernier.

J'entame cette démarche dans le but de me comprendre mieux et d'envisager les repas avec sérénité, et non culpabilisation comme je fais depuis bien trop longtemps (tu manges = tu grossis). J'ai pris 10 kg en 10 mois, prise que je ne m'explique pas (je n'ai pas changé mon comportement alimentaire...) et que j'aimerais à présent perdre. J'ai un lourd passé de régimes (1200 kcal, soupes, poudres hyperprotéinées, monodiètes... même anneau gastrique, que je n'ai plus). Voilà pour la présentation.

Après la première semaine où j'ai noté mes sensations en mangeant, je dois à présent passer à la respiration en pleine conscience, et là, je bloque.

Depuis mardi j'ai cette tâche à faire 10 minutes 2x par jour pendant 2 jours. Je n'y arrive pas. Je ne suis pas adepte de la "méditation" à la base (même si ce n'en est pas) et j'ai du mal à voir la finalité et l'interêt de cet exercice, alors que ça a l'air d'être une étape très importante dans la démarche.

J'essaye de me poser sans réfléchir, en me concentrant sur ma respiration, mais ces pensées parasites me viennent immédiatement à l'esprit: 10 minutes c'est long, ça ne sert à rien, c'est ridicule... Et mon esprit divague et plus aucune concentration.

Y'en a-t-il parmi vous qui, comme moi, ont bloqué sur cette étape? Et si oui comment y êtes vous parvenu?

Merci pour vos réponses.

Voir le dernier message

28 commentaires

J ai du mal a comprendre le fonctionnement de la RPC.

Il s agit de ne rien faire et respirer profondément? 

il s'agit surtout de centrer son attention sur sa respiration

c'est un exercice attentionnel

à chaque fois que l'on part dans ses pensées, on recentre son attention sur la respiration

ce qui permet d'entraîner la faculté de se focaliser sur le moment présent

cette faculté est essentielle pour avoir un meilleur rapport à ses émotions

et avoir un meilleur rapport à ses émotions permet de ne plus avoir besoin de se calmer avec de la nourriture

 

pas besoin même de respirer profondément, juste centrer son attention sur sa respiration

et la re-centrer dès que l'on s'aperçoit que l'on part dans nos pensées

alors déjà j'adore le body scan car je le pratique depuis que je suis enfant, et que c'est une pratique liée aux meilleurs moments de ma vie. Je pense que ça joue beaucoup sur ma pratique actuelle.

Donc quand j'étais petite, je ne l'ai pas appris de cette manière, c'était beaucoup plus imagé, beaucoup plus concret finalement: il fallait imaginer de petites abeilles qui balayent l'intérieur de ton corps. tu commence par le gros orteils, puis les autres orteils le dessous du pied etc etc.

ensuite la deuxième version que j'ai pratiquée c'est imaginer une petite boule de lumière qui illumine et qui réchauffe chaque partie de ton corps. tu suis le même trajet et à chaque fois que la petite boule arrive dans un endroit, cet endroit se réchauffe, s'illumine.

puis la troisième version c'est presque la même que celle de l'enregistrment, mais on va très vite, on ne reste que quelques secondes sur chaque parties. ça évite de s'endormir normalement.

Voilà quelques variantes qui peuvent peut-être t'aider :-)

Et Isabelle, tu as vraiment trouvé les mots justes: arrêter de faire pour être. Comme dis ma prof de yoga : il n'y a rien à faire. Juste à être.

RPC/meditation, à quoi ça sert ?

Comme disait Estelka, il y a autant de buts que de personnes.

Il me semble qu'il n'y a pas forcement de résultat immédiat, comme il peut y en avoir en relaxation par exemple.

Après une relaxation, on se sent (souvent) plus détendu avant qu'après.

En RPC, le résultat se voit sur le moyen/long terme, au début, ce n'est pas toujours flagrant :

- pendant la séance de RPC, on a l'impression que rien ne se passe mais :

=>on met au repos la partie du cerveau qui pense, car c'est une autre partie du cerveau qui ressent les sensations telles que respiration, bruits, odeurs etc...c'est une hygiène de vie, nettoyer, reposer son cerveau, comme on se lave les dents tous les jours.

=>On fait également travailler sa concentration, car à chaque fois qu'on prend conscience que l'on pense à un truc (enfants, liste de choses à faire etc...) et que l'on revient à la respiration, on travaille sa concentration, on "muscle" son cerveau en qq sorte

-après plusieurs semaines de RPC, ce que j'ai pu remarquer chez moi et je ne suis que débutante (c'est propre à chacun) :

=>augmentation de la concentration

=>augmentation des sensations et ressentis physique (comme la faim, rassasiement, mais pas seulement)

=>je suis plus calme, je réagit mieux aux situations émotionnelles difficiles

 

Après, il y a plusieurs façons de pratiquer la pleine conscience, si la respiration ne te convient pas dans un premier temps : le body scan est proposé dans les outils de ce site.

Sinon, pour ma part, j'ai commencé (avant LC) avec une méditation à 7 points (genre de body scan), car comme toi j'avais du mal à rester concentrée : en gros, pour faire simple, tu passes en revue, en ressentant et en détendant 7 zones du corps (souvent celles que l'on crispe) : yeux, langue, cervicales, omoplates, doigts, orteils, et on revient aux yeux etc...en boucle. 9a a le merite de déntre et relacher les zones de crispation, en plus de pratiquer la pleine conscience.

à bientôt

 

 

Bonsoir Fanouille,

[quote=Fanouille]

J'ai retenté l'expérience avec l'enregistrement du psychologue, j'ai réussi mais impossible de le faire les yeux fermés!

Est-ce que je me suis sentie bien? Bouais. Est-ce que j'ai compris le but de l'exercice.. .Toujours pas !

J'ai une autre question: quand avez-vous recours à la RPC? Je mange beaucoup par "pulsions", je crois que j'ai faim alors il faut que je mange. Dans ce cas là si vous êtes comme moi avant de craquer vous faites une séance de RPC? Et sinon dans quels autre cas concret le faites-vous?
[/quote]

 

Concernant la RPC, il n'est pas indispensable d'avoir les yeux clos. On peut les laisser ouverts pour regarder dans le vague. C'est comme on le sent.

On peut aussi pratiquer RPC en marchant ou en faisant des étirements.

Regardes dans "mes outils" et cliques sur "Pleine Conscience". La on trouve un choix intérressant. On peut essayer et voir ce qui nous correspond le mieux... 1 fois, 2 fois, 3 fois...

J'utilise les enregistements fait par G Apfeldofer. Comme ça j'ai un guide.

Je pense qu'en fait la RPC c'est comme s'accorder un moment hors du temps. Un moment où on se pose, où on respire... On ne court plus... 

Ne te demande pas pourquoi tu le fais. Essai seulement d'apprécier ce moment de calme... Il faut OSER NE RIEN FAIRE.

Pour ma part, j'essais pratiquer la RPC deux fois par jour. Mais si un jour je ne peux, tant pis. J'y trouve mon compte. Elle me laisse un profond sentiment de détente. Je suis moins stréssée, moins tendue.

J'essais de la pratiquer dans les transports en commun, dans la salle d'attente du médecin ... Même 2 ou 3 minutes, ça fait du bien. On est comme dans une bulle.

Je me dis que si j'arrive à la maîtriser sans avoir d'EME, avant d'avoir une bonne compulsion alimentaire, je serait mieux à même de l'utiliser en cas de grosse compulsion importante.

Il est quand même possible de continuer à pratiquer la RPC, tout en continuant le carnet alimantaire pendant 10 jours. On peut la pratiquer autant qu'on veut en retrouvant les exercices quand on veut.

Bonne continuation

 

 

et aussi par rapport à tes signaux de faim, je pense que tu ne ressens pas la petite faim. Il me semble que les signaux que tu décris sont plustôt des signaux de grande faim, et que tu ne ressens pas les stades précédents.

Encore une fois ce que je te conseille c'est de t'atarder un peu sur cette étape en utilisant les outils, ou d'y revenir plus tard quand tu auras avancé un peu. Mais sincèrement, sans la RPC et sans les signaux de faim, te perte de poids va être difficile.

La faim c'est ce qui permet de réguler les compulsions entre autre donc c'est bien de bien connaitre sa faim! tu peux jeter un coup d'oeil à mon blog si tu veux, j'ai écris une série d'article à ce sujet. je te conseille de faire pareil, ça aide de mettre par écrit. n'hésite pas à contacter ta coach aussi, elle pourra t'aider!

très franchement, moi quand j'ai une compulsion, je ne fais pas de RPC. je mange point. et je m'arrête quand je peux.

passé un temps le repas du midi me posait beaucoup de problème, et du coup je faisais 10min de RPC avant les repas pour me détendre et affronter ce moment difficile.

La RPC n'a pas vraiment de but en elle-même, ou plutôt elle en a autant que de personnes. Elle aura le but que tu lui donnera. Pour moi c'est de prendre un moment pour moi. Un moment où je me retrouve avec moi-même, où même mes pensées ne viennent plus m'embêter. Mais pour d'autre elle a d'autres but (se détendre, se recentrer sur ses sensations, atteindre le nirvana... ils y a autant de buts que de personnes ;-) )

d'apres ce que tu raconte, il me semble que tu as du mal à te centrer sur tes senstions, voire tes émotions. Je pense que c'est pour ça que tu n'arrive pas à le faire les yeux fermés. Entraine-toi régulièrement les yeux ouverts, puis essaye en fermant les yeux. Si la RPC ne te convient pas, tu peux aussi essayer l'image-refuge, j'ai plus accroché au début.

Bonne continuation!

Merci pour vos réponses.

J'ai retenté l'expérience avec l'enregistrement du psychologue, j'ai réussi mais impossible de le faire les yeux fermés!

Est-ce que je me suis sentie bien? Bouais. Est-ce que j'ai compris le but de l'exercice.. .Toujours pas !

J'ai une autre question: quand avez-vous recours à la RPC? Je mange beaucoup par "pulsions", je crois que j'ai faim alors il faut que je mange. Dans ce cas là si vous êtes comme moi avant de craquer vous faites une séance de RPC? Et sinon dans quels autre cas concret le faites-vous?

J'ai passé l'étape du coup je dois continuer à noter dans le carnet alimentaire pendant 10 jours, en ayant plus conscience de la faim. Là aussi, pour moi la sensation d'avoir faim c'est la tête qui tourne, crampes au ventre. Est-ce que selon vous on doit attendre d'atteindre cet état avant de manger?

Merci à vous les "anciennes" d'aider les petits novices smiley

les yeux fermés, cela n'est pas nécessaire

la RPC c'est surtout bien de le faire régulièrement, un peu comme on se brosse les dents, car c'est un entraînement

cela va t'aider sur le long terme avec les compulsions

au moment même d'une compulsion, tu peux prendre un moment de RPC rapide, type  "espace de respiration" (il y  a des enregistrements sur le site),  mais cela ne doit pas être fait dans le but d'éviter de manger,   mais dans le but de mieux accueillir ses émotions

l'effet sur les compulsions est sur le long terme,  si on cherche juste à les maitriser à court terme, on obtient souvent l'effet inverse

c'est comme un iceberg, il ne faut pas s'attacher qu'à la partie émergée

 

pour la faim,  de mon côté la bonne faim correspond à un grand creux au ventre et l'estomac qui tire

si tu as la tête qui tourne et carrément des crampes au ventre, cela me semble en effet un peu trop

ne ressens-tu rien avant ces crampes?

Moi aussi j'ai eu du mal avec cette étape dans le sens où je n'en vois pas trop l'intérêt. Je n'ai pas vraiment eu beaucoup de difficultés à me recentrer sur ma respiration quand des pensées venaient mais au bout de 5 minutes, je ne pouvais pas m'empêcher de regarder combien de temps je devais encore faire pour arriver à 10 minutes.

Et ce qui m'a rendu très perplexe, c'est le fait que les enregistrements n'arrêtent pas de nous parler de "pensées négatives" ou d'émotions qu'on ressentirait. Or, les pensées qui me viennent, c'est souvent liée à la série que j'ai regardé la veille ou au livre que je lis, je repense aux scènes, je m'interroge sur 'lavenir des personnages. Ou alors je pense à faire du shopping ou à aller chercher le courrier, je me dis qu'il faut que je réponde au mail de ma cousine, des trucs comme ça. Et à part ça, je me demande si c'est bientôt fini ou ça me donne envie de dormir. Je ne ressens rien de négatif et je ne dirais même pas que ce sont des "émotions" ou des "auto-commentaires" qui me viennent.

A chaque fois, j'arrive à me recentrer sur ma respiration et je n'ai pas de difficulté à me rendre compte que mon esprit vagabonde. Mais je ne comprends pas bien à quoi ça me sert de prendre du temps pour accepter ces pensées. Penser à l'avenir d'un personnage de série, me souvenir (sans stress) que je n'ai pas ouvert ma boite aux lettres depuis un moment etc., je ne vois pas trop ce que je peux en tirer sur un plan personnel. Je n'ai pas l'impression que ça m'apprend des choses sur ma conscience de moi.

J'essaye de faire les nouveaux exercices disponibles dans les outils et je suis déjà plus réceptives aux exercices où on est pas immobile mais j'ai surtout l'impression que je suis réceptive parce qu'on est justement pas seule avec ses pensées. J'ai un peu l'impression de faire des étirements à mon cours de danse alors ça me distrait.

Je n'ai pas trouvé cette étape particulièrement désagréable mais du coup je ne suis pas motivée pour pratiquer la pleine conscience. Or, je vois que vous dites que c'est très important et je ne voudrais pas manquer quelque chose...