Sandy, 31 ans, qq kilos en trop depuis l'enfance, et pleins d'emotions en pagaille... - 26022012

icietlaba.
Abonné

Coucou à tous et à toutes, 

 

me voilà arrivée à mon second mois ici sur LC, je pense avoir compis la methode,(je suis à 20% du parcours alimentaire et à 30% du parcours forme ) mais voilà je me trouve parfois avec plein de questions, et je pense que de partager cela avec quelqu'un et d'instaurer un echange privilégié peut devenir une source de reflexions, vraiment indiscociable de la methode..

Je suis suivis depuis peu par une therapeute qui connais très bien la methode, le blog, les forums et mes discussions avec mon conjoins sont riches mais un contact qui connais pleinement la methode et qui vit la, à quelque chose près, même chose que moi reste une possibilité de plus que je ne peut mettre de côté.

 

Je fais 1M52 et aujourd'hui j'arbore mes 64 kilos avec un demi sourrir. J'ai oscillée au plus bas à 54 et au plus haut à 68, je NE pense pas avoir beaucoup à perdre mais ce peu de poids me mine souvent.

Au regime depuis l'adolescence, cela fait 2 ans que j'ai arreté les regimes pour orienter mon travail sur quelque chose de plus sain et plus personnel.Mes restrictions ont TOTALEMENT disparus, je ne mange plus devant la télé, je respire davantage avant mes EME, je mange ce que j'aime manger, du coup hop plus 3 kilos,...

Depuis le debut de la methode je stagne à ce poids et j'ai l'impression desagreable de ne pas avancer, l'impatience me guette mais je suis loin d'être déséspérée, quelques kilos sont present dans ma tête mais je cherche aussi vraiment à me sentir mieux avec mon alimentation et tout cela demande de me reconcilier avec mes emotions souvent excesives.

Si vous souhaitez nouer un echanges fructueux et riches de sens, n'hesitez pas,...

Sandy

Commentaires

Babou.
Abonné

Bonjour, 

Je me permets de te répondre car je me suis inscrite hier sur la méthode. J'ai lu tellement de bouquins sur les régimes que mes proches sont souvent étonnés de mes connaissances et du fait que je n'applique pas ce que je fais. Je suis capable en alimentation du meilleur comme du pire. Mais j'adhère à cette façon de penser l'alimentation parceque quand je suis heureuse, ou à fond sur quelque chose, je peux oublier de manger, c'est à dire finalement manger quand j'ai faim. Mais en colère, ou en attente de quelque chose, donc stressée, alors je peux manger beaucoup.  Je n'ai pas vraiment fait de régime car les deux fois où je me suis dit, je fais attention à manger seulement quand j'ai faim, je mangeais qu'en fin de journée et les sensations décrites sont celles que j'éprouvais ( maux de tête...). Et alors, je perdais rapidement Donc si ça te dit, je veux bien que nous partagions nos expériences. Car après tout, c'est difficle d'en parler car il ya ceux qui te disent " ah, tu commences un régime?, un coup de pression qui te stresse", et ceux qui savent pourquoi tu manges te disent " ça s'arrétera quand tout sera dans l'ordre`. Sauf qu'en attendant, on fait quoi? L'alimentation devrait être une fin, pour rester en vie et pas un moyen pour s'évader d'un quotidien qui ne nous satisfait qu'à moitié.

A bientôt

Babou

Haut de page 
X