satané retour de mes idées de régime - 02032013

aomame.
Abonné

Bonjour à tous,

j'aurais pu uniquement écrire ce qui me tiens sur le coeur sur mon blog mais j'avais envie de le partager avec vous et avoir peut-être quelques commentaire spour me permettre d'avancer ou de me sentie moins seule. 

J'ai mes envies de régime qui reviennent.  Toute la semaine avec mes collègues de boulot nous avaons parlé de régimes et surtout de Weight Watchers (je suis une ancienne adhérente). Je me suis dis que tout est plus simple lorsque j'étais au régime, pas de choses à penser , c'étaient les "autres" qui pensaient pour moi au niveau nourriture.

Du coup, j'ai tout ressortie mes livres WW et lu les témoignages. Et je me suis dis : "qu'elles sont belles maintenant avec leurs kilos en moins!". Une soudaine envie, une sorte de fébrilité me pousse à retourner chez eux. J'ai passé ma semaine à compter mes points, à penser nourriture, à manger léger. J'ai mis du beurre allégé sur mes tartines ce matin : lequel préfère-je ?

Je suis allée tout à l'heure faire mes courses avec ma fille : j'ai pris du lait écrémé, des yaourts taillefine, du poisson maigre et tout le toutim.... J'ai un taux de cholestérol proche de la limite, cela ne peux pas lui faire de mal de manger léger...

Et je repense à cette phrase du docteur A. : "être nourri ou être rempli..."

Pfff, je me sens tellement perdue. Je ne sais pas si ces tergiversations vous arrivent à vous aussi mais je suis tiraillée à la limite du supportable. Cela fait presque deux ans que je suis sur le site (en deux inscriptions) mais mon dieu que de travail à réaliser...

 Côté positi , pas d'EME mais après une gastro manger léger n' apu que faire du bien à mon corps. D'ailleurs j'ai envie de prendre soin de ce dernier et manger sain est pour moi une première étape.

Que faire ? A part laisser la tempête passer ?

Commentaires

perlinou.
Abonné

bonjour Aomame,

le dernier régime que j'ai fait, c'etait en avril dernier, avec un medecin homeopathe.

j'ai eu le régime photocopié, il fallait manger strictement ce qui etait indiqué sur le papier, en

s'aidant d'un peu d'homeopathie. j'ai perdu 9 kg en 2 mois et demi,( que j'ai repris bien evidement aujourd'hui.)

au bout de ce temps, il à fallut reintegrer d'autres aliments, et là le drame..........

plus de pertes de poids, completement perdue........... je n'arrivais plus à manger, par peur de trop manger,

ne pas savoir que rajouter......... bref j'ai tout abandonné......et mes kg m'ont rattrapé.....

je suis dans la vie", trés sens du devoir," un peu trop rigoriste.. et j'ai chosit ce programme, car ENFIN, nous

devenons L'ACTEUR, et RESPONSABLE, de nos emotions de nos ressentis.

je demarre mon premier jour, du programme, et c'est pour moi la découverte.......

par contre je n'ai pas envie de replonger dans tous mes anciens régimes, ( j'ai fait 2 sejours en cliniques

dietetiques), avec aussi reprise des kg à la cléf.....

donc je me suis dis que dans ce programme, j'avais tout à gagner, en devenant responsable et surtout en me

faisant confiance......... aller au devant de ses peurs et de ses doutes, dans une aventure nouvelle.

fais toi confiance, lâche prise, et en route pour l'aventure..........

bon courage

 

Keytniss.
Abonné

Bonjour Aomane,

Je suis ancienne de WW, d'il y a pas si longtemps que ça. ce que tu dis me parle. En même temps, moi hors de question de me remettre à compter... 

Après, il se peut que ton corps ait envie en ce moment d'aliments plus légers?

Pourquoi ne pas en effet tester ce que ça te fait de manger ces aliments? Observer ce qui se passe. Si tu prends plaisir à les manger. Si tu les vis comme une punition. Moi je pense qu'on peut prendre plaisir à manger plus léger. Que notre corps nous le demande parfois.

Quand tu "comptes les points", arrives tu à déguster? à sentir tes sensations de faim et de rassasiement??

Moi je sais que j'avais mis du "G&Z" dans ma façon de faire WW. Mais forcément quand tu t'horrifies du nombre de point que te coûte la moindre frite ou la moindre cuillère de nutella, tu te "recrées" des tabous....

 Après, il faut te dire que parmi les fabuleux témoignages, il y a les "rechutes" dont les magazines ne parlent pas....

et combien sommes nous après WW à nous retrouver ici, avec nos vrais problèmes non résolus??????

Peut être as tu besoin de ces repères en ce moment, mais ça ne doit pas t'empecher d'être à l'écoute de tes sensations.

Comme dis Perlinou, fais toi confiance, fais confiance à ton corps....

 

Et bon courage!

Keytniss.
Abonné

Supression de doublon

liegama.
Ancien abonné

Bonjour Aomame, 

Je suis inscrite depuis mai dernier, ai pris trois kilos (je sortai d'un xème ww), ai l'impression d'avoir ouvert la boite à pandore de tous mes problèmes émotionnels. 
Durant les 6 premiers mois j'avais régulièrement des envies de régime qui me reprenait, soit compter les points, les calories, refaire du sport très intense... ou plus pernicieux : je vais juste arrêter le pain durant quelques jours pour dégonfler mais je continue le programme, ou je peux manger de la glace mais alors du sorbet c'est quand même plus léger ou encore ok pour du pain mais très complet et en tranches fines, plus de fibres etc.... et j'en passe et des meilleures. Comme toi je ressens cette fébrilité, j'ai des voix dans ma tête qui disent : cette fois ci tu peux y arriver, en plus avec LC tu sais comment ne pas reprendre les kilos, tu n'as qu'à faire ce "petit" régime, perdre tes kilos et ensuite, tu écouteras ta faim et tu garderas ton poids perdu. Mais ça ne marche pas comme ça. Quand j'ai ce genre de discours interne, je me rappelle ma promesse faite à moi même l'an dernier à mon inscription : je ne m'infligerais plus jamais de régime de ma vie. Promesse faite oralement à moi même, en présence de mon mari (témoin de tous mes régimes depuis 13 ans!). Je regarde aussi la courbe de poids que j'ai dessinais qui montre depuis mes 14 ans (j'en ai 37) des vagues successives (et non pas une ligne descendante). 

Bref, aujourd'hui je constate qu'une grosse partie de mes EME proviennent de mes "résidus de restriction", qui me lancent des injonctions régulières dès que je mange. J'ai noté pour la première aujourd'hui que chaque repas est source (légère mais quand même) de tension, que le simple fait de penser à refaire un régime il y a un mois suite à un magazine où j'ai lu la dernière detox à la mode m'a fait plonger dans 1 semaine d'EME intenses où j'ai recommencé à essayer de stocker en vue d'une future famine. 

En plus j'ai encore des doutes sur ma capacité à maigrir avec cette méthode. Si je suis rationnelle, je constate que j'ai encore une à deux EME/jour d'intensité moyenne et que rien que ça m'empêche de maigrir. Je constate également qu'à part les 3 kilos pris (finalement repris après le régime), je n'ai pas pris 15kg et que si j'attends ma faim, mon poids reste stable. Donc j'imagine que lorsque j'aurai moins d'EME je maigrirais peut être. Mais je doute quand même. 

Je n'ai pas de solution toute prête mais je pense que tu as répondu à ta question dans ta dernière question : laisser passer la tempête. Est-ce que la simple pensée d'un régime ne déclenche pas d'EME chez toi? rappelles-toi pourquoi tu fais ce travail sur toi même? quel est ton but? est-ce d'être mince 5 minutes ou d'être heureuse et sereine le reste de ta vie? 

izabelle
Animatrice forum

j'aimerais surtout que tu visualises les photos des personnes qui ont REPRIS du poids après WW  :    au bout du compte elles sont plus grosses qu'avant, pour au moins 90%...

ah oui pendant trois mois on est mince, on est fière....  et ensuite pendant le reste de notre vie on a repris du poids, et plus que ce qu''on a perdu, on a aumgenté son set-point par la même occasion   et que l'on ne nous parle plus de points!!!!

 

donc j'imagine bien les "témoignages" WW,  mais genre 5 ans APRES la fin de WW.....   là ça serait réel....

ah oui, sauf que WW ne s'arrête jamais, en fait....ben oui, on maigrit, on reprend, on maigrit, on reprend, ça fait marcher leur petit commerce (surtout qu'ils changent le système de points régulièrement pour qu'on raque à chaque fois), mais bien sûr quand on grossit c'est de notre faute...

je suis furax car ça m'est arrivé, avant ww je n'avais jamais réussi aucun régime, avec ww j'ai perdu du poids, ça a duré trois mois, et ensuite j'ai grossi bien au dessus de mon poids d'avant que je n'ai pas encore ré-atteint... peut-être jamais...

je connais des adhérents ww depuis 20 ans,   25 ans....  bien plus grosses qu'à leur arrivée, mais persuadées que c'est normal de payer tout ceci.....  pour grossir......   et en plus se dire qu'on est nulles...

c'est eux qui sont nuls, franchement

yes je sais je suis un peu remontée, là.....

 

mais Liegama a franchement raison, ce n'est pas compatible, franchement, parce que beaucoup d'EME sont liés aux restrictions

et on n'a pas d'autres choix que de faire ce vrai travail en profondeur si on veut vraiment retrouver un corps à son poids d'équilibre et un rapport normal à la nourriture

 

et si tu lisais  "dictature des régimes attention!"  c'est dispo en poche et si après ça t'as encore envie de faire un régime........

Ann.
Abonné

Je te comprends. Moi aussi je suis une ancienne adhérente WW, et j'ai toujours dans la tête l'envie de refaire ce régime. Sauf que les kilos perdus je les avais repris, et ça fait des années que j'y crois toujours sans jamais réussir. Mais c'est ancré dans ma tête, un peu comme une éternelle obsession. Mais il reste contraigrant, même si on n'est pas rebuté par compter les points, à chaque fois je me retrouve avec des "raisons" qui m'empèche de le faire, soit un truc difficile psychologiquement, soit des occasions de manger comme des invitations où on ne peut compter les points.Donc ce régime n'est pas si agréable qu'il n'y parait. Mais surtout, surtout, je crois que ce contrôle qu'il nous fait faire sur notre alimentation finit par nous rendre "dingues" question comportement alimentaire et les régimeuses que j'ai connues ont fini par reprendre, même avec ce régime qui semble idéal. Donc pour tes collègues, attends un peu avant de les envier car quand on reprend le poids qu'on a perdu, c'est encore plus difficile car on a fait des efforts pour rien et on ressent un nouvel échec...

Noelle
Marraine

bonjour Aomane

 

Oui, je comprends que tu sois perdue entre une envie de resultat a court terme et un desir de changement qui prend du temps

je te dirai bien de laisser la tempete passer en te considerant avec bienveillance, apres tout ce n'est pas pire de manger du poisson maigre que de craquer avec du chocolat...  peut etre qu'apres, tu connais l'effet rebond de la restriction : on se prive, on se rationne et on a ensuite  encore plus envie de ce dont on s'est privée , mais là encore, tu pourras travailler sur tes aliments tabous et les dé diaboliser..

alors,

je te souhaite une bonne traversée de la tempête!!

 

oceaneclaer.
Ancien abonné

Bienvenue au club. Moi aussi, ex de ex de ex W.W. Pire, je suis toujours inscrite!

Stupid girl.

Je me désabonne de ce pas..

oceaneclaer.
Ancien abonné

Bon, ça y est. C'est fou! Tellement peur de ne pas y arriver. Et puis, la ceinture et les bretelles!

Mais je viens de me rendre compte que depuis quelques temps je n'ouvrais même plus la page W.W. Preuve que la méthode LC nous travaille de l'intérieur.

Je vais aller inscrire ça sur le post de "la victoire du jour" . ça vaut le coup, non?

Didoune.
Abonné

Hello Aomamé (haricot en japonais si je ne me trompe pas :)
Je suis inscrite depuis septembre sur LC et je vois un doc spécialiste des TCA depuis mars dernier (donc déjà 1 an) ! Et souvent la tentation de refaire un régime est venu me tourmenter. Je n'ai jamais fait WW mais j'ai fait un régime hypocalorique assez facile à tenir (1800 calories par jour avec le droit à deux carrés de chocolat !) et après avoir perdu 4 kilos, les EME sont revenus (alors que ça faisait 4 ans, que je n'en avais plus)... J'ai des connaissances qui ont réussi ce régime et qui ont beaucoup perdu et qui jusqu'à présent ont maintenu leur poids... du coup, j'avoue souvent je les envies et en période d'EME fortes, je me dis que le plus simple serait de refaire ce régime, ne pas me prendre la tête, et suivre ces règles. Mais, chaque fois, je me rends compte que c'est à cause de ces régimes que j'en suis ou j'en suis. C'est à cause de ces règles et restriction que je fais du yoyo depuis 20 ans, c'est à cause de ça que je ne reconnais plus ma faim, ma satiété et que je mange trop chaque jour. 

Alors du coup, pour moi, plus jamais de régime... c'est fini 

Noelle
Marraine

Oui, ça vaut le coup!

Laureline.
Abonné

Bonjour Aomame, et bonjour aux forumeurs/ses,

C'est vrai, les régimes, c'est tellement dans le discours ambiant ! Par moment je doute aussi. Je débute le programme, après une longue période d'hésitation, et à ce discours ambiant s'ajoute la peur de placer de faux espoirs dans l'approche LC...

Même si au fond... je sens que je n'ai pas vraiment de meilleure alternative.

Comme beaucoup ici je suis passée par WW : mon premier régime, à 11 ans. Je repense avec horreur à la pesée hebdomadaire avec ma mère à côté, au système si compliqué, à cette impression de ne pas être au bon endroit, à tout ce que j'ai ensuite mangé en cachette... Et pourtant, c'est terrible mais j'y suis retournée, deux fois je crois, adulte... j'ai revécu de ma propre initiative un système qui ne fonctionnait pas à long terme -pour moi en tous cas... comme tous les autres régimes essayés d'ailleurs. 

Une traduction littérale (je n'ai pas trouvé la traduction exacte) de WW ce serait "ceux qui observent le poids". Aujourd'hui je trouve cela terrible de m'être infligé cela. D'ailleurs je n'ai plus de balance à la maison, juste celle pour cuisiner ;-). Quand certain(e)s sur les forums LC  se demandent comment espacer leur passage sur le pèse-personne, moi je me demande quand je vais réussir à affronter cette épreuve, si c'est vraiment nécessaire etc.

Alors voilà, malgré cela je pense parfois aux régimes, parce que comme tu le dis : dans ce cas ce sont les autres qui pensent pour moi au niveau nourriture.

En fait cela me fait du bien de répondre à ton message ! Je ne sais pas si cela te parlera, mais cela me remet les idées en place, l'envie de régime et d'aller vite est passée :-).

J'espère que la tempête s'éloigne pour toi.

Laureline

aomame.
Abonné

Bonsoir à tous,

je vous remercie vivement tous pour vos messages aussi instructifs les uns que les autres. Je suis un peu longue à vous répondre : ma fille ets malade et je suis seule à l'élever. J'avoue que ce quotidien me pèse parfois ce qui doit ajouter à mes causes d'EME sans doute.

Je n'ai pas compté mes points aujourd'hui. La tempête est peut-être en train de s'éloigner... Espérons.

Concernant le sproduits allégés, je crois que j'aime certains mais que lorsque j'en mange, je me dis : "ce n'est pas normal, je dois être encore dans une forme de restriction cognitive". En réfléchissant , je me dis que si je préfère certains en version allégée (comme le lait écrémé, les yaourts natures, la crème) juste au niveau du goût mais en ayant aucune pensée de restiction cognitive alors je peux continuer à les manger. Suis-je dans le vrai ? J'avoue que j'aime le "vrai" beurre mais je prends plutôt le beurre à 41 % parce que cela est plus facile à tartiner! Je l'aime presuqe tout autant bien que je sente parfaitement la différence. Et puis, mon estomac me remercie lorsque je mange des choses peu grasses (j'ai eu des dizaines d'ordonnace pour mes maux d'estomac). Alors peut-être mon corps me fait savoir que maintenant les choses trop grasses ne lui conviennent pas et que c'est pour ça que j'ai des brulûres d'estomac ou que je trouve les alliments gras écoeurant. Houlala, c'est fou , on dirait que je parle de mon corps comme d'un être à part entière ^^.

L'un de vous m'a demandé si je parvenais à déguster lorsuqe je pensais en points (je ne peux pas voir la totalité des réponses donc je ne sais plus le nom de cette personne, je m'en excuse!). Cette question m'a interpellée . Et bien non! Lorsque je pense aux points lorsque je mange j'ai beaucoup de mal à me concentrer sur mes sensations puisque je passe mon temps (et mes nuits comme il m'est arrivé à plusieurs reprises! non non on ne rigole pas ^^) à compter mes points! D'ailleurs je me rends compte de l'incohérence des points (en tout cas de mon point de vue) : une pomme c'est 0 point mais une compote c'est 2 points ! Pourtant elles font toutes deux le même nombre de calories! Ah quelle belle machinerie ce corps humain !!

Et puis un point essentiel dans mon trait de caractère, que je n'arrive pas à changer d'ailleurs, je suis quelqu'un d'influençable. J'aime beaucoup Amel Bent et voilà je suis comme une ado à vouloir lui ressembler comme aux femmes qui posent pour le magazine Weight Watchers. Quelle manque de personnalité! Je suis trop réservée, je n'arrive jamais à tenir tête, à dire non, à m'affirmer, et j'ai toujours peur du jugement des autres. Toujours peur que l'on me trouve "moche" , ou plus "moche" que la dernière fois que l'on m'a vu...

Merci Izabelle pour ton "coup de gueule". Cela m'a permis de réfléchir longuement. A pernser à la nocivité des régimes, à nous comme de vulgaires porte-feuilles, comme des êtres impersonnels devant suivre le mouvement : j'achète ça puisqu'on me dit que c'est mieux . Je crois que le fait pour moi d"'être" à WW c'est appartenir à une communauté, donner un "sens" à ma vie. Mais pourquoi ne suis-je pas capable d'être maître de mon propre corps , de mes propres choix, de ne pas savoir ce qu'il covient le miux à mon corps ?

Je suis passionnée de cuisine alors je vais continer à faire les recettes WW que j'adore mais en les considérant comme une alimentation "normale" , sans contrôler, en me fiant à mes sensations, mes envies. Je suis envacances cette semaine, je vais donc prendre plaisir à déguster ces recettes en me concentrant au maximum sur les sensations qu'elles me procurent (auatant que faire se peut quand je mangerai avec ma fille).

Mais il y a toujours quelque doute (rien n'est jamais acquis pas vrai ?) qui restent en moi. Lorsque je dis que le docteur Z. conseille de ne prendre qu'un plat riche par repas pour mieux l'apprécier ( cela revient à mes conseils WW : je mange léger avant pour poivoir prendre un dessert. Mais peut-être est-ce moi qui me trompe ?). Et puis je vous avoue que j'ai été étonnée en discutant de la satiété avec mes collègues : toutes (3 femmes) m'ont dit que pour elles la satiété se situait au niveau de l'estomac et cela est pareil pour deux de mes amis.

Izabelle : j'ai chez moi le livre "dictature des régimes, attention !". Mais comme tu le vois je dois occulter par moment (peut-être quand j'ai envie ou quand le "moment "s'en faire sentir) tous ces bons conseils et cette "théorie". Je crois qu'il va falloir que je le ressorte de ma bibliothèque !  D'ailleurs je me demande si je ne vais pas acheter le livre "maigrir c'est dans la tête" du docteur A. qui vient de ressortir.

oceaneclaer.
Ancien abonné

Et bien justement ,pour suivre cette conversation : joie d'avoir pris la bonne décision, et ... inquiétude.

Hier soir, ma kiné ( au demeurant très gentille) voyant mes radios de genoux me regarde avec commisération et me dit : " Bon, 20 n'y pensons pas, 15,ce sera difficile, c'est pas bon, c'est pas bon, vous allez avoir mal, beaucoup, beaucoup, même la nuit!"

Je préfère ne pas répondre ( PC) mais devant le rhumato que je vais voir à la fin du mois, qu'est-ce que je vais dire?

Que ma perte de poids,sera tangible dans ... en tous cas, pas dans l'immédiat????

Dites-moi, consolidez-moi.....

Une branlante Océane.

izabelle
Animatrice forum

aomame, merci pour ta réponse, on sent toute la réflexion que tu y mets

en lâchant les points et en faisant confiance à tes sensations, ça va bien se passer

moi aussi je n'aime pas les choses trop riches,  je vois même dans les yaourts, que je prends non-allégés, il y en a qui sont plus "riches" que d'autres, et je m'aperçois que la plupart du temps je n'en n'ai pas envie, de ceux-là

en fait j'interroge mon estomac et si j'ai envie de yaourt, je lui demande "lequel?"  et c'est très rarement que je vais avoir envie du yaourt ou du fromage blanc qui est sans doute un peu plus gras (celui que mon mari préfère d'ailleurs)

 

tout ça pour dire que l'on n'a pas forcément envie de choses riches, mais qu'il faut écouter son corps, lui seul sait ce qu'il nous faut...  pour cela il faut pouvoir lui proposer toutes sortes de nourritures puisqu'évidemment il ne connait que ce qu'il a gouté plusieurs fois

si tu as l'habitude de manger certaines choses, c'est ton répertoire alimentaire, surtout tes recettes fétiches, que tu aimes, c'est très bien

continue à déguster tous ces aliments si tu les apprécies, mais quand tu as faim et en t'arrêtant quand tu n'as plus faim

quand la "calculette infernale"  vient compter dans ta tête, tu peux l'épingler   "bonjour calculette"   et puis te reconcentrer sur tes sensations

 

moi aussi je ressens la satiété au niveau de l'estomac puisque la satiété c'est quand on n'a plus faim, et comme la faim je la ressens au niveau de l'estomac (qui tiraille, pour moi),  et bien la fin de la faim également....

mais attention ce n'est pas au niveau volume, bien sûr.....   c'est au niveau de la disparition du signal de faim.....

 

c'est vrai ressors ce livre parce que ça devrait vraiment t'ouvrir les yeux....

celui que j'adore aussi c'est  "maigrir sans regrossir est-ce possible"   c'est vraiment en lisant celui-là que j'ai compris que les calculs et le contrôle mental ne mèneront jamais à rien  de durable

fleur2lotus.
Abonné

Que celle qui n'y a jamais pensé me jette le premier point devil.

Moi aussi ça m'a pris hier, je suis allée sur le site de WW avant de revenir ici et de voir ce post. C'est le double effet du printemps, on a envie de perdre du poids pour les beaux jours.

Merci à Isabelle de nous rappeler qu'après WW, on regrossit aussi. Surtout, il me semblait impossible de me remettre à compter et vu que je mange à la cantine, c'est juste pas possible de peser. Merci aussi à WW de m'avoir dégoûtée des fruits (entiers) et des escalopes de poulet, de m'avoir donné des tabous alimentaires que je n'avais pas. Le saumon, c'est délicieux mais ça coûte cher en points, encore aujourd'hui, je culpabilise quand j'en mange. Impossible de manger une pomme, ça me rappelle "trop les pommes, c'est 0 points", on peut en manger quand on crève la faim et qu'on n'a plus de points.

Sans compter que WW ne prend absolument pas en compte les TCA.

Bliss.
Abonné

Je suis contente de lire ce post pour me rendre compte que je ne pourrai décidemment plus compter les points. C'est l'overdose de points!!!!!! quand je comptais les points je me gavais littéralement des trucs "les meilleurs et moins chers en points" du grand n'importe quoi je me retrouvais à manger des flans allégés que je n'aimais même pas.

Non pour moi je ne peux plus. Je regarde le magazine très bien foutu niveau promo chez ma mère, ca me donne quelques idées.....mais très vite je m'arrête, je ne connais que des personnes qui ont repris plus de poids après ww. 

En même temps ne pas oublier dixit les docteurs Z et GA que ww "est le moins pire des régimes" ca rassure quand même le côté équilibré etc...

izabelle
Animatrice forum

oh oui j'ai été dégoutée des pommes un bon bout de temps, maintenant ça y est je suis guérie, j'aime à nouveau ce fruit délicieux, fondant, croquant, acide, surtout la granny smith, aussi bien crue que cuite.....

j'arrive enfin à me délecter d'une pomme que j'adore....     et même de manger des fruits en dessert par simple plaisir....

moi qui suis réfractaire au moindre régime, je dois dire que celui-ci est le seul qui a réussi à m'avoir.... aujourd'hui je le regrette amèrement je dois dire....   si seulement ww n'avait jamais croisé ma route, j'aurais 10 kilos de moins aujourd'hui

mais bon.... c'est le passé

lEONTINE17.
Abonné

Bon, bah à mon tour de témoigner, histoire de me confirmer à moi-même, et d'aider peut-être certaines à ne pas retourner "pointer" chezWW: moi aussi je le confesse, je suis une ex WW!

J'y ai perdu 10 kgs en 1979/80, à l'époque où ils déboulaient quasiment en France, et où on ne comptait pas encore autant les points...Depuis, le système s'est complexifié, je crois, sous une prétendue "souplesse".

Je ne suis pas allée jusqu'à la consolidation car la perte était bloquée, et que souhaitant un enfant, ( c'était la raison apparente pour laquelle j'avais décidé de perdre une douzaine de kgs, ce que j'estimais alors à tort, avoir à perdre mais normes et pression sociale obligeant etc etc...), je ne voulais plus attendre le bon vouloir des derniers kgs à me "lâcher"!

- Et "on" m'a bien fait comprendre que c'était donc de ma faue, alors, si j'avais tout repris peu à peu.

J'ai  donc évidemment tout repris dans les deux ans qui ont suivi ma grossesse, pendant laquelle je n'ai pris "que" 11kgs, ce qui était tout à fait correct: il m'en restait 3 ou 4 estimés ( par moi-même...) vraiment en trop, dans les jours suivant l'accouchement mais quand je me regarde sur les photos de l'époque: non, non, il n'y avait RIEN à perdre, franchement!)

Tout repris et même un peu plus, bien sûr...

Je suis retounée les voir au début des années 90, avec un 2eme projet de bébé. Là, vu qu'entre temps, j'étais restée en restriction importante, ça a beaucoup moins bien fonctionné, et puis le système, je "marchais" moins dedans, je trouvais cela assez vexatoire et nettement plus mercantile encore que dix ans auparavant ( ah les comptoirs de WW remplis de livres et gadgets ""pour aider à perdre! et leurs sponsors,avec les produits et sous produits des grandes multinationales, sensés être sains et équilibrés, eux...

J'ai abandonné, au bout de 4 ou 5 kgs. J'ai fait ma 2eme fille, je n'y suis plus jamais retounée. Je leur reconnais de m'avoir aidée à remanger certains aliments que je censurais totalement, comme pâtes, riz, féculents divers. de m'avoir permis de faire des petites pâtisseries et desserts allégés qui donnent l'illusion de moins de restriction, bref, de nous permettre de manger un peu moins austère qu'avec les anciens régimes à la dure que j'avais connus auparavant.

Mais C'EST malgré tout de la restriction! C'est dictatorial sous des airs de souplesse et C'EST un inhibiteur de sensations personnelles et d'autonomie face à sa faim et aux aliments.. Comme les autres régimes.

Je suis avec vous tous et toutes depuis fin septembre, j'avance à mon rythme, et j'ai été parcourue, moi aussi, ou plutôt "frôlée",  une fois ou deux,par un vague désir, ou une vague interrogation sur le retour à une forme de restriction ( mon problème Majeur avec un vrai grand M!) quand par ex,à certaines périodes, on se sent rlâcher la dégustation, qu'on mange de nouveau un peu trop souvent sans vraie faim, même si c'est peu, bref quand on voit bien qu'on a encore beaucop de chemin à parcourir dans la (re)-connaissance de soi, et que le parcours LC n'est pas si facile qu'on le croyait, peut-être, pas si évident que lors de nos premières semaines de néophyte,anxieuse mais enthousiaste!

Mais si je me "retourne" sur ces 5 mois, dont une loooonnngue période de fêtes pour la famille, allant de mi- novembre à mi -janvier car anniversaires divers ET fins d'année) eh bien, je suis rudement contente, au final, car:

- Réintroduction à la fois prudente mais normalement fréquente d'aliments et mets  rarement à la maison car pas vraiment tabous mais tenus à distance et à cadence rare, certaines...

- Dégustation desdits aliments, avec un vrai plaisir et plus jamais dans la culpabilité + l'angoisse du verdict de la balance peu après.

- D'ailleurs, fréquentation en berne de ladite balance appelée aussi "bête à déprime": je viens de battre mon record d'abstinence, en ne me pesant qu'hier après 5 semaines. Bon d'accord, j'avais un peu peur qu'elle m'annonce un chiffre à la hausse, quoique mes habits ne m'avertissaient de rien de semblable, hé, se faire confiance, ce n'est pas encore totalement gagné: reste à faire, "work in progress"...

Découverte du plaisir de concocter un gâteau , une tarte maison, comme ça, parce que tiens pour ce soir ce serait sympa ( alors là, je ne me reconnais plus!)

Occasions de festoyer: restaus, repas de famille ou entre copains, désormais vécus sans pensée anxieuses sur les "risques" et: disparition des stratégies cogitées à l'avance pour éviter les "excès", (mais bien évidemment impossibles à tenir) du coup, disparition aussi, des "crises" de honte ou de culpabilité. Et pourtant, étant une restrictive 5 *, je peux vous assurer que mes "folies" n'allaient jamais très loin mais me semblaient orgiaques...

- Apprentissage de la liberté par rapport à ses vrais besoins: adieu petits déj pris sans faim mais parce qu'il faut, adieu  3 laitages et 5 fruits et légumes /j, et pourtant je les aime, crus et cuits, et sous toutes les formes! Mais force est de reconnaitre que certains jours, certains repas, je n'en ai pas envie, ou qu'alors, une collation et une mandarine me suffisent en repas, midi ou soir..;Comment ça "c'est pas un vrai repas"? Mais c'est ce dont j'ai envie et besoin, là, tout de suite...

Cerise sur le gâteau: Ok, je n'ai ( toujours pas) vraiment maigri, ( + ou - 2 kgs le premier mois) mais...je n' en ai pris ou repris aucun non plus, malgré tout ce que je viens d'énumérer: ma balance était catégorique et ferme ce matin ( je m'y suis reprise à 3 fois tout de même, pour être bien sûre!)

- Et je ne parlerai pas plus longtemps de ma( certes lente ) mise à la RPC et à la méditation, qui, en cette période assez difficile de ma vie, me permet de ne pas (trop) sombrer...

Alors, non, moi non plus, je ne me ré-enfermerai plus derrière les barreaux de la prison régime/interdiction/ restriction/culpabilisation...

Ce sera peut-être plus long encore que ce à quoi je m'étais préparée ( 40 ans de régime, = toute une vie ou presque, sous le signe de la frustration et de la punition infligées à mon corps ET à mon esprit, ça ne peut pas se résoudre en qq mois, voire un an)

Notre corps ne sait pas que nous avons commencé à lui parler une autre langue: celle de la douceur, du plaisir à être et à "incorporer", justement, sans stocker. Il ne va pas "lâcher le morceau" ( éh éh) si facilement, pas fou, il en a trop vu ( ou pas assez...)

Il en est encore aux rudiments de cette nouvelle grammaire. Toute une partie lui échappe encore, de ce nouveau langage qu'on lui apprend en même temps que nous le découvrons nous-mêmes...

Enfin c'est comme ça que je vois les choses...Alors pas question de retourner à la communication brutale et sado-maso de toute une vie ou presque.

Très grand courage à tous et toutes pour continuer, malgré tout.

Martine

sorcièresucrée.
Abonné

le fameux appel des sirènes, qui va être exacerbé maintenant avec les beaux jours qui arrivent et les éternels "perdez 3/5/10 " kilos avant l'épreuve du maillot !!!

j'ai "rencontré" la méthode zermati" en 2002, et j'en suis immédiatement tombée amoureuse !

mais j'ai moi aussi été reprise par les sirènes des régimes, jamais ww par contre, trop casse pied pour moi de compter lol, fénéante jusque dans mes régimes !!!

par contre hyper protéiné et surtout la chrono, j'ai donné ... des kilos, oui, que j'ai repris ...

j'ai maintes fois essayé de recommencer la chrono, jusqu'à accepter que non, définitivement, c'est fini pour moi les régimes ... définitivement ...

alors maintenant, quand ma soeur toute fière me dit qu'elle a perdu XXX kilos avec ww en une semaine, je n'ai mm pas envie de la suivre, mm pas envie de tenter ... parce qu'elle me dit aussi, non, touche pas à ce caramel, ou ne mange pas de quick, c'est trop cher en points ...

alors là, tu vois, les XXX kilos de perdus, franchement, ils ne me font pas envie ... moi, je suis sereine, ou j'apprends à l'être, j'apprends à me réconcilier avec moi, réellement, profondément, et toutes ces nanas qui doivent souffir pour leur maillot ou qui se refusent une raclette avec du bon fromage dégoûlinant, elles me font pitié ...

le bon chemin, j'en suis absolument certaine, c'est ici !!!

oceaneclaer.
Ancien abonné

Vous me confortez dans ma résolution prise.

Mais qu'est-ce que je vais dire au toubib?

Que je perdrai, oui, mais quand????

belleetsereineen2013.
Abonné

Coucou

voici des pistes de reponse

ben tu peux dire que tu fais deja plein d'efforts ... que tu fais tout ce qui est possible pour arriver à baisser ton poids ... mais tu n'as pas trouvé de baguette magique et surtout que ton corps n'est pas de la pate à modeler dont tu peux faire ce que tu veux.

apres cela dependra de l'ouverture d'esprit de ton médecin ... eventuellement tu pourras lui dire que tu es bien consciente du pb mais que plus on te met la pression plus tu as tendance à grossir ?

As tu deja reussi a enrayer la prise de poids ?

SacripAnne.
Abonné

WW, pour ce que j'en connais (jamais fait moi même), ça marche, beaucoup, comme les magazines féminins : 

 

-  bien nous démontrer qu'on est pas à la hauteur et qu'on le serait plus en étant plus jolies, plus minces, etc

- nous coller à acheter des tas de choses dont, avec un peu de pensée magique, on se dit qu'elles vont nous aider à être plus idéales

 

Evidemment, ça ne marche pas plus que le fond de teint miracle ou la crème magique, mais on s'en rend, nous, coupables, pas le fait que c'est une manipulation perverse. Du coup on est encore moins bienveillantes vis-à-vis de nous-mêmes, plus fragiles pour le prochain vendeur de pensée magique, etc.

 

En dehors même de la question de perdre vite du poids ou pas, ce qui m'a retenue de faire ce genre de régimes, c'est le fait que je voulais décider, pour moi, ce qui était bien pour moi, et ne laisser personne le dicter à ma place.

 

Si ça peut aider celles qui se sentent au bord de craquer, je vous cède un bout de sale caractère indépendant !

Daan.
Abonné
Ben Oceanclaer, qu'est-ce que tu veux lui dire au toubib ? Si il est pas content il change de métier. Mais va savoir, peut-être que c'est un toubib nouvelle génération qui se prends pas pour un Dieu ? Donc rien à flipper. Juste pour vous dire que là, je suis en train de compulser sur Pringles et Apéro, chose qui ne m'était pas arrivée depuis un certain temps, tout ça passe que je me suis mis la pression en me disant que j'étais une grande fille et que j'allais faire le régime paléo. Ha mais aujourd'hui, on dit plus régime, c'est plus la mode, donc c'est de la nutrition. Sauf que la nutrition, a nous, qui sommes ici, ça nous fait compulser. Et d'ailleurs, j'ai une anecdote qui prouve que ça ne fait pas compulser que nous, les mauvais mangeurs que nous sommes hou!!! Alors voilà, mes beaux parents sont à fonds dans la nutrition. Ils ont peur de vieillir voyez-vous, et sans doute encore plus peur de mourir, vu que le sujet est assez tabou. Donc Nutrition anti-tous les problèmes qu'on rencontre quand on est juste...humain. Avec les conseils qui vont avec, les jugements de valeur sur les habitudes alimentaires des gens qui ne sont pas assez intelligents pour quand même savoir ce qu'il FAUT manger. Et bien, récemment, ils passaient à la maison quand on étaient en vacances, pour vérifier que tout allait bien, et là, mon beau-père a piqué une glace (chocolat blanc avec coulis de fraise, le style ultra pas correct diététiquement). Totale restriction donc. Comme dit Paul McKenna, (je cite de mémoire, c'est mieux dit par lui, et en anglais), tout système qui vous dit quoi, quand, où manger EST un régime! Et WW pas mieux qu'un autre. Point (elle est bonne celle là, non ?) CAR faire un régime est la meilleure façon de faire tout le contraire. Il existe une loi de l'univers pour ça, elle a été définie par Geneen Roth ( et je cite encore de mémoire) : pour toute restriction il y a une compulsion ( oui là c'est vraiment pas très retransmis, mais bon, je vous rappelle que je suis entrain de compulser sur l''APERO). Bref, c'est un peu une histoire de Yin et Yang quoi... Donc, revenez dans les rangs, tous qui voulez régimer, ne vous égarez pas. Un défaut de LC, je pense, est de ne pas assez cultiver la mode du Gourou. (comme dit Roger Gould, que vous vendent les régimes ? De l'Espoir...)
Noelle
Marraine

Ben, oui, c'est dur de resister a la pression de l'environnement..  nobody is perfect , comme on dit dans un super film avec Marylin Monroe, dont j'ai oublié le titre

Bienveillance et

Bonne journée

oceaneclaer.
Ancien abonné

Ben en fait, il ne m'a rien dit, le toubib!

Au contraire, il était content de voir comment mon genou pliait malgré la grosse atteinte de cartilage ( c'est le yoga, la RPC!)

Alors, je continue tranquillement ma découverte ( et les kilos suivront, c'est sûr...)

Ouf!!!!

azerty.
Abonné

bonsoir léontine, je me reconnais tellement dans vos dires, nous devons être du m^me âge ou presque puisque j'ai connu ww à ses balblutiements et donc aux mêmes causes les mêmes effets+50kg en 40 ans..........je démarre dans LC mais j'ai été interpelée  par le post de ?????? pardon j'ai oublié le nom,bref, par le '"au secours mes envies de régimes reviennent" un truc comme ça, c'est un peu le reflexe que j'ai eu dans les premières semaines, vite me recadrer chez ww plutôt que de me perdre en interrogations sur LC, mais mon bon sens  profond, ah, oui parfois il est bien enfoui puisque j'ai pointé des années chez ww, me fait dire la même chose que toutes, plus jamais ça, compter, culpabiliser, se retenir, se défouler, toutes ces perturbations incessantes qui nous rendent dingues! à 60 piges n'aurions nous pas le droit de vivre enfin? oui! ce sera long mais on va y arriver......vos témoignages me sont d'un grand réconfort, merci.........

azerty.
Abonné

oups, je ne savais pas que mon message  "sauterait" trois semaines, j'étais à la lecture du 5 mars..........bref, je reprends donc la suite de vos papotages et je reviens.........

Daan.
Abonné
Salut Azerty, Dans tous les forum, la réponse se place toujours à la fin de tous les messages. Mais tu peux bien sur répondre à un message en particulier comme tu l'as très bien fait. Et aussi...dans les forum, entre linecoachées le tutoiement est de rigueur...
azerty.
Abonné

ok Daan merci pour la réponse, je ne suis pourtant pas novice en forum mais ce site me rend..........fébrile! est ce parce que je sens intimement que j'ai enfin trouvé le bon endroit?  j'approuve les Dr Z et A depuis longtemps mais appliquer leurs préceptes seule avec leurs bouquins est plus difficile qu'avec le support informatique, je reprends donc espoir.............à très bientôt sur les fofos......

Biche.
Abonné
Bonsoir, C'est amusant de lire ton message...je viens de reporter un rendez vous chez le gynécologue juste parce que j'ai 10 kg d'élus que l'an passe c'est assez nul, mais j'ai craque ´j'ai pas pu y aller.... Le pire c'est que dans un moiś il n'y aura rien de changer.... Ben on verra bien..... Alors moi aussi je continue....RPC et attendre la faim....
Tatie.
Abonné

hello je suis une petite nouvelle

 

Je viens aussi du système de points WW, j'avais perdu, mais ça me prenait tellement la tête que j'ai arrêté de compter. Parcontre j'avoue que j'ai tendance à essayer de "faire régime", en équilibrant les repas (selon la formule consacrée : une proteine, un légume, un féculant, un laitage, un fruit).

n'empêche que même en faisant ça j'étais en train de tout reprendre. Pourquoi ? parce que sans doute je "craquais" à côté. Ou que je mangeais trop (au dela de ma faim), en fait je ne sais pas trop

j'ai du mal à démarrer, et en plus je redoute le passage chez mon médecin traitant ("Madame, montez sur la balance !")

Il n'y a que l'endocrinologue qui m'a comprise, on a parlé ensemble de la méthode ici et elle semblait trouver ça bien.

j'ai un sacré problème dans ma petite tête, car quand on me dit "à bas les régimes", j'ai l'impression que je vais pouvoir foncer tête la premièr dans le frigo pour manger tout ce que je veux...

 

je sais bien que ce n'est pas ça... mais ça me travaille quand même

 

Tatie.
Abonné

hello je suis une petite nouvelle

 

Je viens aussi du système de points WW, j'avais perdu, mais ça me prenait tellement la tête que j'ai arrêté de compter. Parcontre j'avoue que j'ai tendance à essayer de "faire régime", en équilibrant les repas (selon la formule consacrée : une proteine, un légume, un féculant, un laitage, un fruit).

n'empêche que même en faisant ça j'étais en train de tout reprendre. Pourquoi ? parce que sans doute je "craquais" à côté. Ou que je mangeais trop (au dela de ma faim), en fait je ne sais pas trop

j'ai du mal à démarrer, et en plus je redoute le passage chez mon médecin traitant ("Madame, montez sur la balance !")

Il n'y a que l'endocrinologue qui m'a comprise, on a parlé ensemble de la méthode ici et elle semblait trouver ça bien.

j'ai un sacré problème dans ma petite tête, car quand on me dit "à bas les régimes", j'ai l'impression que je vais pouvoir foncer tête la premièr dans le frigo pour manger tout ce que je veux...

 

je sais bien que ce n'est pas ça... mais ça me travaille quand même

Tatie.
Abonné

hello je suis une petite nouvelle

 

Je viens aussi du système de points WW, j'avais perdu, mais ça me prenait tellement la tête que j'ai arrêté de compter. Parcontre j'avoue que j'ai tendance à essayer de "faire régime", en équilibrant les repas (selon la formule consacrée : une proteine, un légume, un féculant, un laitage, un fruit).

n'empêche que même en faisant ça j'étais en train de tout reprendre. Pourquoi ? parce que sans doute je "craquais" à côté. Ou que je mangeais trop (au dela de ma faim), en fait je ne sais pas trop

j'ai du mal à démarrer, et en plus je redoute le passage chez mon médecin traitant ("Madame, montez sur la balance !")

Il n'y a que l'endocrinologue qui m'a comprise, on a parlé ensemble de la méthode ici et elle semblait trouver ça bien.

j'ai un sacré problème dans ma petite tête, car quand on me dit "à bas les régimes", j'ai l'impression que je vais pouvoir foncer tête la premièr dans le frigo pour manger tout ce que je veux...

 

je sais bien que ce n'est pas ça... mais ça me travaille quand même

Tatie.
Abonné

désolée pour les envois en plusieurs exemplaires, indépendants de ma volonté

nouvomoi.
Abonné

Helle petite nouvelle !!!

Moi aussi je suis un peu nouvelle, j'ai commencé le 2 avril

Oui on peut foncer tête la première dans le frige manger tout ce qu'on veut, tant qu'on a FAIM !!!

Moi ce qui m'aide, c'est manger lentement et en ayant conscience de ce que je mange et comment c'est bon !! Je ne mange plus jamais de plats que je n'aime pas ou que je ne trouve pas très bons. Et du coup, comme je ne mange que des trucs que je trouve nons, je savoure ...

Bon couragecool

izabelle
Animatrice forum

eh oui on n'a plus les limites des "régimes", mais bien la limite de notre faim.....   qui est parfois bien petite

mais comme le dit nouvomoi, quand on savoure......  on se satisfait de petites quantités (de très bonnes choses)

courage à vous

Tatie.
Abonné

merci Nouvomoi et Izabelle de vos réponses

 

J'espère que je vais réussir... ce n'est pas évident. En plus j'ai un mari qui mange ... beaucoup. De grosses quantités.

et j'ai l'impression qu'il m'a contaminée alors j'espère que je vais m'en sortir

nouvomoi.
Abonné

C'est vrai, au début ce n'est pas évident. Je mangeais lentement de temps en temps et puis les "mauvaises" habitudes reviennent, mais avec le temps, je mange de plus en plus souvent lentement.angle

Cet après midi, j'avais une petite faim (une vraie faim smiley!, pas une faim émotionnelle) : alors j'ai pris un carré de chocolat que j'ai laissé fondre dans ma bouche comme un bonbon. Du coup, j'ai dégusté mon chocolat pendant un grand moment, un seul carré !!! Génial !! je pourrais le mettre dans le fil des réussites, les petites victoires !!! Et là ça me suffit pour attendre le repas du soir que je vais prendre avec mon mari, cool !!!yes

Je n'aurai jamais cru que je pourrais réussir à faire ça. D'habitude, vers 17h, si j'avais faim, je préfère ne rien prendre parceque je n'arrive pas à m'arrêterangry, je mange un gros gouterdevil, je n'ai plus faim le soir mais je mangeais quand mêmecrying. Tout ça au passé j'espère !!

Hauts les coeurs laugh

Ps: des fois quand je vois mon mari "avalé" (il ne mange pas, il avale), je pose ma fourchette et j'attends !!!

nouvomoi.
Abonné

Le bonus : le goût du chocolat noir reste très longtemps dans la bouche kiss!!! Alors ça, c'est un super bonus, j'ai l'impression de manger du chocolat non stop depuis 1 heure !!!blush

izabelle
Animatrice forum

bravo, c'est chouette

Haut de page 
X