Seule le soir à la maison.... - le 10/12/2011

LCQR.
Abonné

Bonjour,

 

Je viens de débarquer sur LC, et je suis pour l'instant pleine de bonne "volonté", mais je craque régulièrement !!

J'ai essayé la méthode de mon côté, aidée du livre du Dr Zermati, mais j'ai voulu aller trop vite, et j'ai réintroduit mes aliments "tabous" trop rapidement.

Résultat : craquage sur craquage le soir, quand je suis seule!!

Mais j'ai tout de même constaté une nette amélioration de la "qualité" du craquage, si l'on peut dire...

 

Avant, c'était, paquet de gateau (ou Nutella, d'ailleurs, surtout Nutella !!) devant la télé/ l'ordi/n'importe quoi qui m'occupe l'esprit....

Maintenant, je craque toujours, mais je m'assoie à table, au calme (je coupe même le son de la télé, histoire d'être vraiment focalisée sur la nourriture)... Alors, je ne prétends pas que ce soit le nirvana, mais au moins, je ne mange plus jusqu'à éclatement de mon estomac (et je peux vous dire qu'il y a de la place par là en bas !!) mais j'arrive quasiment toujours à m'arrêter avant...

Quant à savoir quelle est la raison qui me fait m'arrêter... Honnêtement, je n'en sais rien... Car franchement, pour l'instant, je ne constate pas vraiment de diminution du plaisir, ou de modification "assez radicale" du goût -je précise, cela s'applique surtout au Nutella, mon aliment "diabolique"-.

Mais je suis déjà fière du progrès, bien que minime (face à une envie de perdre du poids).

Après, je ne comprends pas pourquoi cela arrive le soir (enfin, oui, j'ai lu le livre, où il est question d'être plus sensible, car les émotions de la journée se sont accumulées) et surtout, comment faire pour l'éviter.. Je pense qu'un peu plus tard dans le programme, je vais commencer la pleine conscience, et ça me rassure, car il semblerait que ça aide pour gérer les envie de manger....

Est-ce que des personnes plus avancées dans le programme on constaté un réel progrès vis-a-vis des craquages ??

 

Merci de vos réponses (et désolée pour la longueur du post, mais ça fait tellement de bien de parler.... je n'ose pas en parler trop autour de moi, de peur d'être jugée...)

Commentaires

Badwitch.
Abonné

Bonjour,

Tu as bien fait d'en causer ici, c'est fait pour ça ! :)

Moi aussi, il est vrai, que le soir j'ai envie et je mange plus que le midi.

 

Déjà le repas est plus au calme et mieux structuré du fait qu'on soit à deux.

De mémoire, gérer les repas du soir est une étape du programme, perso, je ne l'ai pas encore atteinte.

 

Tu as fait un grand pas puisque tu sais te concentrer sur ton repas ! Bravo !

Moi qui ai plusieurs mois de LC derrière moi, je suis tjr incapable de manger sans rien faire d'autre !

Je sais, c'est mal, mais c'est comme ça !

Quoi qu'il en soit, ne t'inquiète pas, forcément ça ira de mieux en mieux !

et puis un craquage de temps en temps, c'est pas la mort ! Le doc Z dit bien que le corps régulera tout seul.

Alors, on fonce, on se fait plaisir et hop !!!

Très bonne journée et bonne continuation sur LC

LCQR.
Abonné

Bonjour,

 

Merci pour la réponse, et en ce qui concerne le fait de manger sans rien faire d'autre, j'ai eu beaucoup de mal au début !!

Etant une grande solitaire, j'adorais (et j'adore toujours) me retrouver en tête à tête avec mon ordi ou ma télé pour une (voire deux ou trois) séries à regarder en mangeant (et j'arrivais même à tenir en mangeant quasiment pendant toute la durée des épisodes, et ce n'est qu'ensuite en repartant de chez moi que je me rendais compte que mon estomac était plein à craquer -à l'époque, d'aliments "autorisés" bien sûr, et quand j'y repense, je comprends aussi pourquoi je me mettais devant la télé pour manger des trucs aussi fades !!)

Le fait de m'autoriser des aliments qui me plaisent vraiment a été pour beaucoup dans la modification de cette habitude, de cette absence "mentale" lors du repas, en somme...

 

Après, de là à parler d'une vraie concentration, je dois dire que parfois (et même souvent, lors des compulsions), bien que je sois au calme et concentrée, mon esprit s'égare tout seul, pendant que mon corps continue d'ingurgiter des aliments... C'est en général le moment où je me dis qu'il faut que j'arrête, car clairement, la nourriture ne m'intéresse plus... mais s'arrêter n'est pas aussi simple !! laugh

 

En tout cas, je sais que mon corps essaie de réguler (je dis "essaie", car réguler une prise alimentaire équivalente à 3 jours de repas... mon corps n'est pas préparé, ni même conçu pour ça !! le pauvre !!) et ça m'aide à me mettre moins de pression...

 

Et le fait de savoir qu'une étape spéciale "repas du soir" est prévue, ça me donne envie d'avancer dans le programme (et ça m'aide aussi à ne pas me décourager !!) afin de découvrir tout ça !!

 

Merci encore pour la réponse,

 

Bonne continuation également, et courage pour la concentration lors des repas !!

 

Nath

romie.
Abonné

Bonjour!

je me reconnais bien dans ton message.....j'ai commencé depuis peu le début du programme et j'ai déjà constaté aussi que je n'ai plus aucun appétit pour mes soupes chinoises que j'ingurgitais devant la tv, suivies de pain, gateau, glaces, chocolat..bref...tout ce qui trainait dans mes placards.

je mange beaucoup plus volontiers des choses qui me plaisent, pour lesquelles j'ai un véritable appétit...le tout servi dans une petite assiette...ça ça me plait beaucoup parce que psychologiquement je trouve que je ne me sens plus frustrée puisque l'assiette est pleine, mais petite donc je mange bien moins et j'arrive mieux à ressentir le moment où je n'ai plus faim.

comme toi, le fait de savoir qu'il y a une étape 'repas du soir" me motive pour avancer parce que c'est là mon gros point faible.....avec la tablette de chocolat qui me regarde sur mon bureau depuis 2 h....je la mange, je ne la mange pas? pourquoi je la mangerais puisque je n'ai pas faim...Mais en même temps c'est trop bon.....ouais mais je n'ai pas faim là, suis même ballonnée puisque mon déjeuner s'est composé de bonbons....allez je ne la mange pas tiens, elle sera encore là demain ou plus tard quand je serai en mesure de l'apprécier...j'ai souvent l'impression de manger par habitude du grignotage aussi....

pardonnez-moi ce monologue mais comme dit dans le post initial, ca fait tellement de bien d'en parler, enfin d'écrire tout ça!

 

Romie

isabellej.
Abonné

pour répondre à ta question, j'ai constaté pour ma part des progrès par rapport aux EME

déjà le terme habituel de craquage n'est pas terrible car cela est péjoratif, donc dévalorisant, et cela va entrainer des EME en chaine...

il y a tout un parcours à accepter d'avoir besoin de se réconforter de temps à autre

Comme toi, auparavant je pouvais avoir des épisodes où je mangeais beaucoup, surtout en terme de quantités de calories car je n'ai jamais supporté que mon estomac soit trop plein physiquement.... mais en choisissant des aliments bien caloriques, ça le fait aussi..

 

la clé pour moi c'est la gestion des EME, déjà les reconnaitre, les apprivoiser,  accepter leur présence, essayer discrètement quelques outils... et puis quand ces outils fonctionnent, être discrètement ravie et constater que oui, on peut re-fonctionner normalement avec la nourriture, c'est possible

ensuite il y a des rechutes et on recommence le chemin, le tout est de continuer, continuer

Ce site est vraiment un bon outil d'accompagnement

Tes progrès sont déjà importants, manger à table, sans télé...  la progression ne peut que continuer, même si on a parfois l'impression de revenir en arrière, c'est une sorte de spirale de progrès

icietlaba.
Abonné

coucou à toi...

Et oui, finalement nous somme nombreux à être dans cette même situation...

Je viens d'arriver aussi et tout comme toi, je gere surement mieux mes prises alimentaires le matin, le midi mais le 

soir reste un eternel recomencement ou presque...Mon cher et tendre qui n'a pas de poids à perdre comprend bien

cette demarche de manger en pleine concience mais je crois que de manger sans télé reste pour le moment une etape

trop difficile.Donc je me focalise sur ce qu'il me dit et m'oblige à deguster...Ce qui est absolument nouveaux...

Tu arrives a craquer en maitrisant ton envirronement c'est déjà une grande etape !

Auparavant je mangeait du chocolat juste apres le repas devant la télé avec le cheri qui était finalement ravi

de partager cela avec moi, ..La nourriture et particulierement le sucre reunis, galvanise et nous fait nous sentir mieux...

C'est comme çà, il faut juste l'accepter.En revanche je pense que notre travail est de le faire en pleine conscience sans scrupules

avec plaisir en s'arretant là où s'arrete le plaisir....

 

Le travail sera long mais nul autre plus utile !!!

 

bonne continuation et encore un grand bravo !!!

batgirl512.
Abonné

Bonjour !

Je ne suis le programme que depuis 2 mois.

J'étais moi aussi une spécialiste de craquage sur le nutella.

En ce qui me concerne, ce sont les exercices sur l'expérimentation de la faim qui m'ont aidée. je n'y croyais, je ne pensais pas pouvoir sauter un repas... et en fait si !

Et sans aucun problème d'ailleurs ! cela a été une sacrée surprise et une révélation.

J'ai pris conscience de ce qu'était la faim et très rapidement, je n'ai plus ressenti le besoin de manger de nutella tous les jours. Mes EME ont chuté en 4ème vitesse.

Je dirai même (à ma grande surprise) que je commence à moins aime le goût du nutella... c'est dire....

 

Par ailleurs, le craquage est possible, si derrière tu attends d'évoir faim pour remanger (selon une vidéo du nutritionniste).

 

Je pense que cela peut être différent pour chacun, le déclic.

 

Bon courage à toi !!

 

LCQR.
Abonné

Merci pour vos réponses, et vos encouragements !! Comme il y avait pas mal de messages, j'ai essayé de répondre avec un minimum d'organisation, pour ne pas tout emmêler !

 

@ Romie : le coup de la nourriture bien tentante qui traine sur le bureau (la fameuse tablette de chocolat, parce qu'en plus c'est pratique à manger… alors si elle nous tend les bras… aie !) c'est l'exemple parfait, car je me suis rendue compte que j'ai tendance à manger parfois juste parce que les aliments sont là (même s'ils ne me font pas plus envie que ça…). Mais le soir par contre, je me livre à une inspection en règle des placards pour trouver tout et n'importe quoi qui me fasse envie ! (petite différence dernièrement, avant la période de noël, je crois que je saturais un peu sur le nutella et le sucré, car après une compulsion sucrée, je ne pouvais pas m'empêcher d'avoir envie de pain et de fromage, environ 30min à 1h plus tard…)

 

 

@isabelle : j'ai commencé la pleine conscience, et je sais que ça peut m'aider (par contre, pour le moment, j'avoue que quand j'ai eu une EME, j'ai préféré y succomber plutôt que de me lancer dans la RPC, mais les circonstances en ce moment sont différentes, car je ne suis pas seule chez moi, donc mes EME sont moins importantes). Je crois aussi que j'ai enfin réussi (pour combien de temps ?) à faire comprendre à mon corps que les privations, c'est terminé !!

 

@icietlaba : ahhhh, le chocolat devant la télé smiley c'est le must de l'EME pour moi smiley même si la plupart du temps je contrôle mon environnement, j'ai des envies aussi de tout lâcher, et je m'autorise une méga fiesta chocolat/télé (ou n'importe quel aliment relativement pratique à manger, mais qui me fasse envie sur le moment), mais curieusement, toujours le soir… Par contre, quand je suis avec mon copain à table, je ne trouve pas ça trop difficile, mais lui s'en fout si on ne met pas la télé (ouf !) et j'arrive à me concentrer un peu sur ce que je mange… (le mieux c'est que depuis quelque temps, comme je ne m'interdis plus tout un tas d'aliments, je mange beaucoup plus sereinement avec lui, car il a la chance d'être parfaitement régulé et de pouvoir manger comme il le souhaite sans problème, ce qui me posait problème avant, car honnêtement, j'enviais ce qu'il mangeait, et par frustration, je me remplissais d'aliments "vides" de calories…)

Et pour ce qui est de s'arrêter où s'arrête le plaisir, comme je le disais à isabelle, je pense pouvoir gérer ça un peu mieux depuis que mon corps s'habitue à l'idée que je ne vais plus le priver de ce qu'il aime ! (bon, pour le nutella, c'est pas gagné, mais je pense que je vais attendre un peu avant de lui redonner une place chez moi, par exemple la fin des exams, car quand je stresse…. Je mange laugh)

 

@batgirl : en fait, je pense mon problème n'est pas vraiment en rapport avec la faim, car je la reconnais bien, et je peux sans problème me passer d'un repas (voire 2) si je n'ai pas faim (en revanche, je commence juste l'expérimentation sur la faim, donc peut être qu'il y a autre chose que je n'ai pas pris en compte, et que je vais bientôt découvrir smiley) Mon souci c'est plutôt avec la satiété, car je n'ai pas de problème avec le nutella tant que je ne mets pas le nez dedans smiley Tant que je n'ai pas faim (et si mes émotions me laissent tranquille) je peux passer à coté 50 fois sans plonger dedans.. Mais quand je commence mon repas (en ayant faim donc) il y a toujours un moment où je regarde le pot, et ou je me mets quasiment au défi d'en manger un peu, sans plonger dedans.. En fait, je me teste au nutella !! Sauf que je ne passe jamais le test haut la main… C'est souvent comme ça que commencent mes compulsions le soir… J'attends la faim pour manger, je mange normalement, et puis je poursuis sur un aliment sucré, puis un autre… (petit progrès, j'ai essayé de prendre un tout petit peu de tout pour voir ce qui me calmait, avant de revenir la plupart du temps sur le nutella… je crois aussi que parfois je me mens un peu en me disant que ce n'est pas ce qui me fait envie… comme le yaourt et le carré de chocolat, où après 50 yaourt, on finit par manger toute une tablette…)

 

 

 

 

En revanche, depuis que je suis rentrée dans ma famille (merci les vacances de Noël !), je n'ai plus ces compulsions le soir, ou en tout cas beaucoup moins (j'en ai eu 2 ou 3 depuis 10jours, et en bien moins grande quantité qu'avant) peut être parce que je ne suis pas seule, ou alors parce que je n'ai pas autant d'aliments tentant à portée de main (oui, ça joue aussi, dans mon appart, j'avais fait des provisions en cas de famine…. laugh)

 

 

Je voulais aussi faire remarquer, comme le souligne batgirl, que le fait d'attendre la réapparition de la faim permet de vraiment limiter les dégâts (désolée, je ne trouve pas d'expression plus adaptée, mais cela colle bien avec mon cas ;)) car vu les compulsions que j'ai faites, je trouve que la balance a été bien sympa avec moi… J'ai pris du poids, certes, mais pas autant que ce à quoi je m'attendais… et ça, je crois aussi que ça m'aide à être plus sympa avec moi-même, à ne pas culpabiliser de mes compulsions, et finalement, à en avoir moins ! (bon, on verra aussi quand j'aurai repris mon appart seule, en période d'exams, une vraie période test !!)

 

 

En tout cas, merci encore pour vos messages, et bonne continuation à vous aussi !!

(et désolée pour le pavé !!)

 

Nad.
Abonné

Bonsoir à tou(te)s

Je connais bien le problème de la fin de journée.. en ce qui me concerne, je vis seule et je suis très sérieuse, très discipinée durant toute ma journée de travail. Donc petit déj parfait, repas de midi sans doute un peu trop vite mangé car mon travail est très prenant et que je ne prens pas toujours la peine de m'arrêter, mais en tout cas, pas de grosses quantités et pas tout et n'importe quoi.

Par contre, je franchis le seuil de chez moi le soir et j'ai déjà l'eau à la bouche avec dans la tête ce que je vais manger... c'est comme si une machine infernale se mettait en route. à partir de là, je suis capable de tout mélanger. Des cornichons, une orange, une tartine, du fromage blanc ... 0%, une tranche de jambon, du riz au lait, des pommes de terre, etc... le tout dans un désordre inouï.

Mon combat avec LC c'est ça !  Parvenir à savoir pourquoi le fait de me retrouver chez moi, où je suis bien et calme, engendre ce genre de comportement. De la même façon, je peux me remettre à manger au moment où je décide de me coucher, comme si je voulais retarder le moment de me retrouver seule pour la nuit.

Mon problème est là, le vide ! J'essaye depuis quelques années maintenant de remplir ce vide ... la journée je le remplis en m'investissant totalement dans mon travail, mais une fois rentrée, je ME remplis.

Je suis inscrite depuis 8 jours seulement et au moins le site rempli une partie de ma soirée... ce qui finalement calme mes envies de manger. Je n'ai pas encore commencé les différents outils émotionnels, mais déjà je me sens moins seule.

Je suis confiante et heureuse de partager mon expérience avec vous tou(te)s.

Nad'

Méline.
Inscrit

Bonjour LCQR, et tout le monde

Je me reconnaît aussi dans de nombreux témoignages, et que ça fait du bien !!

LCQR, pour le Nutella, l'endocrino du GROS que je voyais, m'avait "prescris" de manger du nutella tous les matins, car j'étais aussi une "nutella addict" !

J'en ai donc manger avec énormément de plaisir tous les matins, pendant de nombreuses semaines, en respectant ma fain, car pour moi, le matin c'est plus facile de la respecter. Certainement, car je n'ai pas encore accumer d'émotions !

Ensuite pendant encore quelques semaines, j'ai continué à en manger pourtant je n'en avais pas trop envie, mais c'était plus fort que moi.

Et puis, il y a eu un matin, non, c'était pas possible, je n'en voulais pas. Et plus tard, un autre matin, et encore un, et encore un, ...

Et maintenant, je ne suis plus accro au Nut' ! ça fait trop du bien ! J'ai en toujours chez moi, mais je n'en mange quasiment plus, juste parce que j'en ai pas du tout envie !

D'ailleurs, j'avais fait un exercice de dégustation en pleine conscience en mangeant du Nut' et ben, franchement, c'est pas très bon ...

Et, pendant toute la période de cet "exercice", je n'ai pas grossi, puisque je respectais ma faim.

Voilà ma p'tite expérience avec le Nutella.

Bon courage, on va toute y arriver !!

luceamelie.
Abonné

bonjour

c'est mon premier jour avec vous et ce que je viens de lire me correspond tout a fait

vivant seule ,le matin parfait je n'ai pas faim donc j'attends le midi pour vraiment sentir ma faim ,jusqu'ici tout se passe tres tres bien ,pouffff mais le soir la grosse kata ,il y a des jours ou mon frigo a peur de moi et va savoir pourquoi je fais ca ,vraissemblablement comme vous je me rempli et ca depuis des années et aprés bien sur suis malheureuse d'avoir tout foutu en l'air

je pense qu'en venant ici ,c'est la premiere chose qu'il me faut apprendre et bien sur cela ne sera pas évident

 

Haut de page 
X