Surprises de la dégustation... - 27032012

gagatoes.
Abonné

Et oui j'en suis au 10 jours de dégustation et à mi-parcours un premier bilan s'impose:

la première surprise qui n'en est pas vraiment une est que j'aime vraiment tout ce que je déguste quand j'ai choisi de le manger: du potage fait maison au yaourt nature en passant par le Macdo..... et donc j'ai du mal dans ces cas là à ne pas aller au-delà de ma satiété, à chaque fois j'ai eu l'impression que c'était meilleur que ce que j'imaginais.

deuxième, quand je mange à la cantine au boulot je n'ai plus du tout de mal à laisser mon assiette si le plat ne me conviens pas cela fait 3 repas dont je ne termine pas l'assiette ou ne mange pas le dessert, je pense que c'est les premières fois en 4 ans (oui, de la à me dire que je mangeait compulsivement en proie au EME depuis 4 ans 4jours/semaines....)

Enfin et là c'est une surprise de taille quand je mange seule, la télévision, radio ou internet me dérangent car je ne peux plus aprécier ce que je mange! cela fait donc 2 soirs que je mange face à mon assiette dans un silence absolu et j'apprécie d'autant plus la nourriture que je déguste...

inutile de vous dire que je mange beaucoup plus lentement, même si je pense qu'il y a encore du travail la dessus... je ne me suis pas encore pesée depuis cette étape, j'attend la fin et j'avoue avoir peur d'être déçue mais le plaisir des repas en vaut la peine,

vous souhaitant le même plaisir

Gag's

ps: moi qui me pensait gourmande je le suis encore plus avec la dégustation!

Commentaires

mamzelzoï.
Abonné

merci pour ton témoignage! J'espère y arriver comme toi quand je serai à cette étape!

Ce ne doit pas être si facile de éguster quand on a l'habitude de manger vite et beaucoup depuis tant d'années (je parle de moi en fait, tout le monde n'est peut-être pas comme ça ici).

Hermine.
Abonné

Gagatoes, mon étape dégustation n'a pas été aussi concluante que la tienne (mais je compte la reprendre). Mais sur la gourmandise justement, je pense que la dégustation peut t'aider à manger moins. C'est meilleur que ce que tu pensais ? Tu sentiras d'autant plus le plaisir gustatif diminuer. En tous cas, moi ça m'est arrivé quelqes fois : je déguste, c'est très bon, mais dès que je ne ressens plus intensément ce plaisir je sais qu'il est temps d'arrêter. Des fois, il me faut encore 1 ou 2 bouchées (mais c'est pas énorme non plus) mais j'y arrive. Par contre, seulement le matin quand je prends une collation, pendant les repas c'est mission impossible !

Comme Mamzelzoï je mange tellement vite que j'ai du mal à garder l'aliment en bouche : je me rends compte que dès qu'il est dans ma bouche le réflexe de glouton prends le dessus ! J'essaie de faire un peu attention, mais j'ai vraiment du mal à lutter.

gagatoes.
Abonné

bon j'ai craqué et me suis pesée... moins un kg...(youpi!)

le plus important finalement c'est que je viens de vivre une semaine extrêmement éprouvante au boulot, mais je n'ai toujours pas eu le sentiment de "craquer" pour la nourriture alors qu'avant de commencer LC je me serai littéralement gavée, j'ai en contrepartie été beaucoup plus sensible au stress et il est peut-être temps pour moi de découvrir l'eme-zen

je pense qu'effectivement la gourmandise me fait manger moins, mais je deviens très exigente envers moi-même si j'en ai pas envi je ne le mange pas et il m'arrive de ne plus savoir quoi manger du tout...

mamzelzoï.
Abonné

Bonsoir,

pour ce qui est de devenir très exigeante, je comprends, car je le deviens de plus en plus aussi; Et j'ai remarqué quelque chose, je ne sais pas si ça vous le fait aussi : cette exigence gagne aussi d'autres domaines, pas que la nourriture... Je ne sais pas comment l'exprimer, mais c'est comme si je ne voulais plus que des trucs de qualité dans ma vie... Par exemple, je préfère un bon bouquin qu'une série télé médiocre (devant laquelle je me serais lobotomisée autrefois, de préférence en mangeant quelques gâteaux les yeux rivés sur l'écran). Est-ce que ce n'est pas tout simplement une nouvelle façon de consommer : vivre en "pleine conscience" des moments où l'on focalise son attention sur une chose, plutôt que zapper en permanence, la télé en fond, un oeil sur l'ordinateur, l'autre sur un magazine?

Privilégier la qualité plus que la quantité, j'ai l'impression  que c'est un des grands enseignements de LC.

petite marie.
Abonné

bonjour,

peut être aussi que rester sur l'ordi, regarder des programmes peu intéressants à la télé, a pour nous la même fonction que "manger" : se détourner de ses émotions....en tout cas je pense que pour moi c'est le cas...

fredonzeweb.
Abonné

Bonjour,

je trouve toutes vos remarques très intéressantes. je n'en suis qu'aux premiers jours mais certaines choses ont déjà changé. pendant mon déjeuner au McDo ce midi j'ai eu l'impression de decouvrir vraiment comment déguster. même si pour l'instant je continue à finir ce que j'ai commencé.

@mamzelzoï, la pleine conscience pour tout, j'imae beaucoup cette idée wink

liegama.
Ancien abonné

Je me retrouve quand tu dis que tu as du mal à respecter ta satiété avec la dégustation. Je découvre aujourd'hui la dégustation et j'en suis à l'exercice de déguster baguette, pomme et j'ai réussi à déguster mon repas de midi hyper lentement (une première pour moi). Par contre à la fin du repas j'ai ressenti ma satiété et en parallèle j'ai ressenti de la tristesse à ce que le repas se termine tellement c'était bon, agréable, satisfaisant. C'est un peu comme si je devais faire un micro deuil de cette satisfaction et j'ai envie de me rebeller et de continuer à manger pour continuer le plaisir. Je réalise aussi que c'est des années à ne pas me satisfaire qui remontent d'un coup à la surface à la fin de ce repas avec toutes les émotions de colère, frustration et culpabilité enfouies. Je dédramatise en me répétant que je vais pouvoir maintenant manger tout ce qui me fait réellement plaisir et prendre tout le plaisir auquel j'ai droit, je vais voir si ça m'aide à respecter ma satiété.

Haut de page 
X