un bilan pour le moins ambigu - 11092012

mouton.
Abonné

Je viens de finir mon carnet alimentaire et j'ai donc reçu mon bilan. Je n'ai rien contre le côté automatique de la chose mais il semblerait que le logiciel est quelques bugs où alors je comprends mal le français.

J'ai en effet un paragraphe qui commence par "Dans la majorité des cas, vous percevez bien la satiété." suivi d'un autre qui commence par "Dans plus de la moitié des cas, vous avez le sentiment d’avoir trop mangé à la fin du repas. Vous avez donc des difficultés à prendre en compte votre sensation de satiété". 

De même j'ai à la fois : "Vous avez généralement tendance à percevoir et à respecter votre faim." avec "Dans moins de la moitié des cas, vous attendez d’avoir faim pour manger. Il vous arrive donc assez souvent de manger sans faim."

Je pense que je vais contacter mon coach à ce sujet car c'est assez perturbant.

Commentaires

Votre coach
Votre coach

Bonjour,

Nous faisons effectivement une différence entre la perception d'une sensation et son respect. Vous percevez bien le moment où vous n'avez plus faim (la satiété) mais vous ne la respectez pas (sensation fréquente d 'avoir trop mangé). Ce bilan est plutôt encourageant car il montre que vous avez la possibilité de détecter le moment où vous atteignez la satiété (certaines personnes ne la reconnaissent pas), et il vous reste à travailler sur la capacité à laisser le "trop" dans l'assiette.

En ce qui concerne la faim, vous arrivez à la reconnaitre, et à la respecter. Mais dans un certain nombre d'occasions, vous commencez à manger tout en sachant que vous n'avez pas faim. Pour d'autres raisons donc qu'il convient d'explorer: émotions? tentations?... et sur lesquelles il faudra travailler.

Je reste à votre disposition sur la messagerie du coach pour approfondir!

Bonne continuation

mouton.
Abonné

merci

Isana.
Abonné

Ouuuuh comme je me reconnais dans ce bilan mdr ;-).

Bon programme à toi Mouton :-).

mouton.
Abonné

merci laugh

mouton.
Abonné

Une nouvelle fois je ne comprends pas mon bilan : j'ai fait l'activite je découvre la faim. J'ai bien renseigné 4 jours de suite notamment le 14 septembre où j'ai déclaré avoir ressenti la faim à 9h45 et avoir mangé à 15h30 et qu'alors j'avais mal à la tête et que je me sentais pas bien. Je croyais alors avoir expérimenté une grande faim et je suis sure d'avoir attendu 5h45 pour manger ce qui même si ça n'a pas été très difficile m'a demandé un effort et un peu d'organisation. J'étais donc plutôt fière de moi car je pensais alors avoir effectué correctement cet exercice.

Dans mon bilan je lis : "Vous n’attendez pas plus de trois heures pour manger et votre faim reste dans des zones de faible intensité. Sans doute craignez-vous d’aller plus loin et de vous exposer à des faims plus importantes ? Mais les faims de trop faible intensité ne permettent pas d’assurer un bon contrôle du comportement alimentaire. Il serait préférable que vous appreniez à tolérer des niveaux de faim plus élevés. Les prochaines activités vous y aideront."

En lisant ça, j'étais en colère, j'ai eu l'impression que mes efforts (même modestes) étaient niés et à vrai dire je suis toujours en colère. Je ne sais pas du tout si j'arriverais à me sortir de mes problèmes avec la nourriture mais en ce moment j'essaie de m'en donner les moyens et ce bilan me peine.

Neam.
Abonné

Bonjour Mouton,

Oui, c'est bizarre. Ce que tu décris ressens vraiment à la grande faim et il semble que tu as fait exactement l'exercice comme on nous le demande. Pour ma part, je ne suis même jamais allée si loin dans la faim, je crois.

C'est vrai que les bilans laissent parfois songeur. As-tu attiré l'attention de ta coach sur ce sujet?

Non, tes efforts ne sont pas modestes. C'est super de persévérer comme ça. On sait tous et toutes que ça demande de gros efforts.

Courage!

Sitâ.
Abonné

Petite anecdote pour te faire sourire malgré tout, Mouton, le bilan de mes deux derniers carnets contenait ceci :

 

"Vous n’avez pas fait beaucoup d’excès, c’est bien. Cependant, votre poids ne vous satisfait pas. Si votre surpoids n'est pas lié à des excès, il va falloir continuer à chercher ses causes. Est-ce que les dix jours au cours desquels vous avez rempli votre carnet étaient représentatifs de votre comportement alimentaire habituel ?"

 

Ou en d'autres termes : "Alleeeez, arrête donc de mentir, petite voyoute, on le sait que tu bouffes dans les coins !"
Bah non M'sieur, j'vous jure, c'est juste que j'applique votre méthode en fait...  :p

Ceci dit, autant dans le premier bilan ce n'était qu'une phrase incomprise, autant dans celui-ci ça ressemble vraiment à un souci technique. Tu as fait les choses correctement, tu as probablement bien expérimenté une grande faim (ou alors tu as un métabolisme d'ermite bouddhiste). Donc si tu as bien saisi les choses correctement (une erreur de menu déroulant, ça peut arriver), c'est leur script qui a eu un petit raté. Qu'en a dit ta coach, finalement ?

mouton.
Abonné

merci de m'avoir lu et de me reconforter. En fait j'ai commence par contacter mon coach mais ça n'a pas suffi a calmer ma deception donc un peu plus tard j'ai ecrit sur le forum.

mouton.
Abonné

merci pour ton anecdote, ça m'a fait sourire et je vois que je ne suis pas la seule à avoir de mauvaises surprises avec les bilans.

J'ai vérifié je ne sais pas combien de fois que je ne m'étais pas trompée dans mon compte rendu et non je ne me suis pas trompée. En fait j'ai juste besoin que le programme reconnaisse mes efforts.

En tout cas merci de m'avoir répondu ça me fait du bien

Marie-Paule.
Abonné

L'informatique n'est pas une science exacte, c'est ce que me dit toujours mon mari qui est informaticien ! Le programme est jeune encore, et je crois que c'est bien de signaler les soucis, ça donne du boulot au monsieur (je crois qu'il s'appelle Luc, il intervient parfois sur le forum) chargé de la maintenance, c'est quand même un gros machin à gérer ce truc.

Mais ne te décourage pas pour ça, car ce qui compte le plus, ce sont les expériences que tu fais avec ton comportement alimentaire et les conclusions que toi tu en tires. Si tu es contente, reste contente, si tu as l'impression d'avoir eu une grande faim, en te fiant à tes signaux, tu as eu une grande faim.  Nous sommes ici aussi pour ne plus subir la dictature de ceux qui nous disent quoi et comment manger, donc si on n'est pas d'accord avec le bilan, pour moi, ce n'est pas grave.  Le bilan n'est qu'un avis. Si tu étais en face d'un des docteurs, dans son cabinet, tu aurais l'occasion de discuter, de donner ton point de vue et de prendre tes responsabilités par rapport à ta démarche, alors ne te prive pas de le faire. Je trouve même bien que tu discutes les bilans, pour moi c'est le signe que tu ne t'en laisses pas compter.  J'ai eu parfois aussi des bilans qui n'étaient pas en adéquation avec mon ressenti.  Parfois ça me remettait en question parfois non. Mais ce que j'ai vécu et expérimenté, c'est ça qui m'aide à construire autre chose autour de mon comportement alimentaire, et en fin de compte, c'est très personnel, une histoire entre toi et toi.

Nous reconnaissons tes efforts et toi aussi, reconnais-les, tu es bien partie, fie-toi à ce que tu penses et ressens avant tout !

Votre coach
Votre coach

[quote=mouton]

Une nouvelle fois je ne comprends pas mon bilan : j'ai fait l'activite je découvre la faim. J'ai bien renseigné 4 jours de suite notamment le 14 septembre où j'ai déclaré avoir ressenti la faim à 9h45 et avoir mangé à 15h30 et qu'alors j'avais mal à la tête et que je me sentais pas bien. Je croyais alors avoir expérimenté une grande faim et je suis sure d'avoir attendu 5h45 pour manger ce qui même si ça n'a pas été très difficile m'a demandé un effort et un peu d'organisation. J'étais donc plutôt fière de moi car je pensais alors avoir effectué correctement cet exercice.

Dans mon bilan je lis : "Vous n’attendez pas plus de trois heures pour manger et votre faim reste dans des zones de faible intensité. Sans doute craignez-vous d’aller plus loin et de vous exposer à des faims plus importantes ? Mais les faims de trop faible intensité ne permettent pas d’assurer un bon contrôle du comportement alimentaire. Il serait préférable que vous appreniez à tolérer des niveaux de faim plus élevés. Les prochaines activités vous y aideront."

En lisant ça, j'étais en colère, j'ai eu l'impression que mes efforts (même modestes) étaient niés et à vrai dire je suis toujours en colère. Je ne sais pas du tout si j'arriverais à me sortir de mes problèmes avec la nourriture mais en ce moment j'essaie de m'en donner les moyens et ce bilan me peine.

[/quote]

 

Bonjour Mouton,

j'ai bien pris connaissance de vos saisies et de votre bilan. Les bilans prennent en compte l'ensemble de vos saisies et fait une interprétation sur les 4 jours et non un jour en particulier. Les résultats sont donc interprétés sur une durée moyenne d'attente pendant les 4 jours. Je note une attente d'un quart d'heure le premier jour, une attente de 5 heures le deuxième jour, puis 1h30 et 2H pour les deux derniers jours. Ce qui correspond à une durée moyenne d'attente inférieure à 3H. Ce qui explique que vous ayez reçu cette phrase : "Vous n’attendez pas plus de trois heures pour manger" dans votre bilan. Néanmoins, je vous félicite pour avoir attendu 5H le deuxième jour. 

Concernant les symptômes ressentis et leur intensité, vous avez noté le plus souvent une faim de faible intensité ce qui a conduit à interpréter que vous auriez pu attendre un peu plus avant de manger. Toutefois en relisant vos comptes rendus, j'ai constaté que très souvent vous aviez ressenti des signes d'une grande faim (maux de tête, fatigue), sans pour autant repérer une forte intensité de faim, excepté ce vendredi 14 septembre. Cette décorélation entre l'intensité de la faim et les signaux physiques de faim signalé conduisent à un bilan finalement un peu confus. Si vous aviez noté une faim d'intensité plus forte, le texte aurait certainement mieux correspondu à votre perception. Toutefois, les enseignements de chaque expérience sont aussi liés à l'auto-observation et à votre propre apprentissage comme vous le signale très justement Marie-Paule.

En conclusion, vous semblez avoir bien progressé dans cette expérience, puisque vous identifiez bien vos signaux de faim et que vous avez conclu cette expérience sur la bonne faim, avec une bonne tolérance psychologique à l'attente pendant une durée d'environs deux heures. Continuez comme cela !

Je reste à votre disposition via la messagerie du coach pour apporter tout complément d'informations à la lecture de vos bilans.

Très bonne continuation,

Marie, votre coach

Votre coach
Votre coach

[quote=Sitâ]

Petite anecdote pour te faire sourire malgré tout, Mouton, le bilan de mes deux derniers carnets contenait ceci :

"Vous n’avez pas fait beaucoup d’excès, c’est bien. Cependant, votre poids ne vous satisfait pas. Si votre surpoids n'est pas lié à des excès, il va falloir continuer à chercher ses causes. Est-ce que les dix jours au cours desquels vous avez rempli votre carnet étaient représentatifs de votre comportement alimentaire habituel ?"

[/quote]

Bonjour Sitâ,

Merci de nous avoir signalé ce texte.Voici le texte qui aurait dû se générer :

"Vous n’avez pas fait beaucoup d’excès, c’est très bien. Cela montre que vous êtes de plus en plus en mesure de ressentir et respecter votre satiété. Vous devriez donc commencer à constater une tendance positive sur votre courbe de poids. Si ce n'était pas le cas, n'hésitez pas à contacter votre coach par la messagerie."

Effectivement vous respectez votre faim et votre satiété, et d'ailleurs, les effets sont là en terme de perte de poids. Félicitations et bonne continuation.

Marie, votre coach

mouton.
Abonné

Je suis d'accord avec le fait que cela se joue beaucoup entre moi et moi comme l'a également écrit Marie-Paule. Mais si je me suis inscrite ici, c'est pour tout l'encadrement que vous fournissez parce que, juste avec moi, je ne m'en sors pas. Je suis très heureuse que votre site existe et jusqu'à présent cette expérience est très enrichissante.

Cependant, le reste de votre réponse ne me convainc pas du tout, je vous ai donc envoyé un message.

Sitâ.
Abonné

Merci de votre réponse, Marie. Cet autre texte est effectivement plus encourageant, et tient compte du chemin accompli. Bravo à LC d'y avoir pensé ! Et pas d'inquiétude, je ne me plaignais pas non plus de l'ancienne entrée. Elle était peut-être inadéquate, mais pas gênante.

En tous cas, merci de votre réactivité et de la qualité de votre service-client. Je dois dire que c'est une chose que l'équipe de Linecoaching réussit très bien, à mon sens, et c'est toujours un plaisir de le voir à l'oeuvre.

izabelle
Animatrice forum

hello mouton

ce genre de petite épreuve est vraiment dur à vivre, et pourtant à mon sens c'est une sorte d'imprécision du programme qui peut te permettre d'avancer

prends conscience de cette colère à ce que tes efforts ne soient pas reconnus et laisse là exister en toi un moment, fais lui de la place

cela peut te rappeler les nombreuses fois où des personnes n'ont pas reconnu tes efforts, ou t'on laissée seule, ou tu n'avais pas de soutien,etc...

 

car si incroyable que ça puisse paraitre, même si un site de thérapie en ligne et informatisé comme celui-ci, on vit des expériences fortes de revécu d'expérience négative

c'est l'occasion de se re-confronter avec des ressentis qu'en général on rejette (et donc source d'EME), et donc de nous faire progresser

 

en tous cas j'espère que tu trouveras les réponses que tu cherches et bravo pour les 5h45 de faim, je n'en ai bien sûr pas fait autant   (et pour ma part c'est à peine si je lis les CR de bilans)

mais ça ne m'a pas empêché de revivre des trucs bien négatifs et d'en affuter donc la prise de conscience

bonne continuation

Haut de page 
X