voyage au long cours - 04032012

Noelle
Marraine

Bonjour, je parle de "voyage au long cours", parceque ce parcours  si je l'ai entrepris avec un premier abonnement de 3 mois, je me suis vite aperçue que c'etait un un voyage au long cours qui m'atttendait, et j'ai decidé de continuer pour plus longtemps, d'ailleurs, j'y suis encore, avec le desir de conforter le changement de mes habitudes alimentaires. j'ai commence avec mes vacances, a un moment ou j etais disponible pour moi et ou j avais moins de contraintes et aussi moins de stress et du temps a me consacrer;

ce qui ma destabilisée au debut, c'est la simplicite de sauter un repas quand je n'avais pas faim, la peur de regrossir et les eme dès que jai perdu le premier kilo, mais je me suis sentie soutenue par les differents carnets qui m'ont permis de me rendre compte de mon mode de fonctionnement, et assez vite, j'ai arrete d'avoir envie de manger en plein milieu de la nuit. retrospectivement, ça a été un grand soulagement;

en parallèle, je me suis lancee modestement  dans les exercices du parcours forme, puis j'ai pratiqué du qi cong, ce qui me convient bien .

je ne me sentais pas tres a l'aise avec les forums, peut etre question de generation (je serai plutot generation A, comme avant face book,   que Y comme you tube), mais j'y ai trouve beaucoup de secours, et de partage, beaucoup d'appui désinteressé, la certitude de ne pas etre seule avec mes interrogations, mes reculs, mes pertes de confiance et mes reprises d'espoir. j'y ai appris l'importance du partage du quotidien. grande découverte.

 Dr A et Dr Z, leur humour, leur bienveillance et leur expertise, leur disponibilité dans les chats et sur les forums sont des soutiens sans créer de dependance, pour moi, c'est important

maintenant, je vais conforter ma pratique de certains outils (RPC, evidemment), je commence tout juste a etre un peu plus regulière dans la pratique, et dans l'acceptation des Emotions qui pourraient donner envie de manger . Accepter mes ratages et ne pas en faire une montagne m'aide a continuer et a me penser dans la durée.

j ai appris a sentir – enfin, la plupart du temps, quand j ai faim, a me rendre compte que le matin, j ai soif et pas faim,  jai moins souvent des faims brutales (oui, je sais, ce sont des eme) la nuit, faims qui echappaient totalement a ma conscience de manger. j ai appris que je pouvais laisser mon assiette non terminee, que les buffets delicieux et  le chocolat, c’est pareil il y en a d autres, par contre jeter ma magnifique tablette de cote d or au lait, non, là, ça na pas été possible

jai la chance de pouvoir dire simplement a ma famille,non,  je n ai pas faim, merci,  et je peux  survivre  si je mange trop en rentrant le soir , en sachant que oui, ça arrive . J’ai retouve le gout du pain et vu que des trucs pas tres bons, mangés debout, ça ne me rassasie pas.
 j'ai fait recdemment  un premier bilan par telephone avec ma coach, et ça m a permis d'adapter une etape que je touvais difficile. 

Pour les mois qui viennent, je souhaite arriver a conforter mes nouvelles pratiques (RPC, mais aussi sasiete, degustation...), avec patience et bienveillance !

Commentaires

Lyphaé.
Abonné

Super témoignage, merci !

catlise.
Abonné

Merci Noelle pour ce beau témoignage, encourageant pour une novice comme moi... J'ai commencé aujourd'hui et j'ai bon espoir...

Merci à toutes (et à tous...) de partager vos expériences, c'est une belle fraternité, on a tellement besoin de se sentir soutenu et surtout compris, dans les périodes de changement...

calico.
Abonné

Merci beaucoup Noelle pour ton témoignage. C'est riche, c'est cadeau. ça fait du bien, ça donne de l'air et de l'espoir. On approche de l'époque où les magazines vont commencer à nous matraquer avec le message "régime" en vue de l'été et des maillots de bain. ça fait du bien de se dire que la vie, la vraie, c'est autre chose.

bambou.
Abonné

Merci Noelle pour ce temoignage.

Haut de page 
X