Aller au contenu principal
Accueil forum       Retour à liste des sujets

10 jours de dégustation ? J'y arrive pas !

Se réconcilier avec ses sensations alimentaires Dégustation
06 Aoû 2012 à 23h

 

Bonjour,

Je suis dans les 10 jours de dégustation, avec le carnet. Etrangement... j'y arrive pas. Je mange plus lentement, profite des aliments, mais n'ai pas l'impression de les déguster comme dans la phase précédente (les trois premières bougées). En fait... ça m'ennuie. J'aimais bien découvrir les exercices jusqu'à présent. Là, j'arrive pas à me motiver. Rester concentrer en dégustation pleine conscience pendant tout un repas est juste impossible : collègues le midi, copain le soir, concentration à maintenir sur une longue durée... et pas forcément envie. Je mange déjà assez lentement !

Je tente, mais j'ai l'impression de passer complètement à coté de l'exercice. 

Que faire ?

Voir le dernier message

42 commentaires

Bonjour à toutes

 

Je m'incruste également sur la conversation, car je débute cet étape.

D'après la vidéo, je comprends qu'on passe à une autre manière de déguster : il ne s'agit plus de faire comme avec la pomme ou le pain, car sinon on va passer nos journées à manger, mais tout simplement à déguster lentement, en conscience le plus possible ...

C'est du moins ce que je compte faire.

Je me rend compte néanmoins à quel point il m'est difficile de déguster si j'ai trop faim, car j'ai tendance à avaler rapidement ... une petite faim me permet de controler au mieux la dégustation, mais une bonne faim permet de mieux profiter du plaisir de manger !! PAS SIMPLE :)

 

Au final, je me dis qu'il va falloir etre patiente, accepter de ne pas etre dans la perfection et faire du mieux que je peux ...

Bonjour à tous,

je m'incruste avec un wagon de retard mais je viens de m'apercevoir que les sujets verts du forum étaient aussi intéressants que les sujets oranges...

Bref, j'en suis à 5 jours de dégustation et j'étais encore prête à tout laisser tomber hier.... Ca m'ennuyait profondèment alors que, quand j'en étais à l'étape de l'observation, je dégustais naturellement....

Je pense que j'étais bloquée car obligation ne peut pas rimer avec plaisir pour moi donc s'obliger à déguster.... Aucun plaisir à rien, aucun aliment ne trouvait grâce à mes yeux....

Jusqu'à ce matin : j'ai fait la vraie expérience de dégustation avec un croissant rose, framboise, litchis et.... je crois avoir enfin compris : le plaisir qu'on peut en tirer, que les aliments riches calent hyper vite et que oui, manger moins c'est possible en décuplant le plaisir !

MAIS, j'ai compris aussi que si je voulais vraiment appréhender cette étape correctement, il allait falloir que je mise sur des aliments beaux et bons sinon je n'aurai pas de plaisir (je pense que mes sensations gustatives s'affineront au fur et à mesure...)

Allez hop, c'est reparti pour les 5 jours restants, en confiance cette fois !

Bon courage à tout le monde pour cette étape !

contente de lire ça!!!!

ça va te changer la vie, crois-moi

eh oui, du coup, on devient exigeant sur le goût.....   mais comme on mange moins, on peut se le permettre aussi, moi j'ai fait de sacrées économies  tout en achetant des produits plus chers (des bons fruits et légumes notamment)

bonnes dégustations!!

Merci Izabelle !

Ca fait du bien en effet d'avoir fait sauter un verrou...

Bises virtuelles !

La dégustation, expérience tour à tour intéressante, mais aussi ennuyeuse voire bouleversante... 

En fait, je me suis rendue compte que spontanément je regardais,, je reniflais, j'avais fortement conscience du goût des premières mastications, mais dès que ça ne devient plus intéressant (après les premières mastications, bcp d'aliments n'ont plus ni texture ni gout), alors j'avale pour ne pas perdre ce moment de plaisir...D'où le fait que je mange vite et trop, vu que j'ai bien repéré que même si je ne mange pas beaucoup, quand je fais attention à tout, je ne mange quasiment plus rien en étant rassasiée.

Déguster me donne parfois des envies de pleurer, quand par exemple mon petit déjeuner préféré (café au lait suisse, pain complet maison tartiné de beure salé et d'un petit peu de miel de châtaignier) devient après quelques mastications acide et insipide... Et perdre du plaisir, dans une vie (la mienne !) où il n'y en a pas tant que ça (bel euphémisme vu les galères que je vis en ce moment !), c'est à la limite du supportable. Un sentiment de perte...

Donc la dégustation, c'est plutôt difficile, surtout avec mes aliments préférés. Heureusement il y en a qui résistent... Le radis, le chocolat Lindor noir, la madeleine, le roquefort (sur la baguette). Mais le saumon fumé maison, délicieux, devient bof, et ça c'est vraiment triste

Souvent ça m'ennuie. Donc je ne fais pas. En fait je crois que je ne fais pas parce que j'ai la trouille d'être déçue... A midi, savoureux gigot d'agneau, par exemple.. J'ai pas essayé une seconde de le garder en bouche trop longtemps !

Et parfois une surprise : celle des gnocchis poêlés dans une noisette de beurre salé... Je n'aime pas trop les gnocchis, mais je débutais la dégustation et mon fils adore ça. ça l'a fait rire de me voir tripoter les gnocchis un par un, il en a cassé un en deux et m'a dit de le faire : miracle, le gncchi un peu triste est devenu magique, développant en bouche des saveurs insoupçonnées !!! là, j'ai mangé les gnocchis un par un, cassés en deux, jusqu'au bout,une petite assiette, et 4 de trop juste par pure gourmandise. ça tombe bien, c'est moins cher que le saumon fumé et le gigot d'agneau !!!

Il y en a qui ont cette "crainte de la perte" avec la dégustation ???

merci à tous et à toutes

Bonjour Cenelle, 

Je te comprends et je partage la même chose que toi, j'ai fait un peu l'exo de la dégustation sur certains aliments "tabous" et j'ai eu des découvertes décevantes qui m'ont fait pleurer. J'ai eu l'impression de perdre "une béquille" quand j'ai réalisé que je n'aimais pas le nutella ni le chocolat au lait. 

Du coup j'ai pas vraiment fait l'exo sur les 10 jours de dégustation, comme toi, de peur de rencontrer d'autres déceptions. 

Je vais d'ailleurs recommencer l'exercice 10 jours de dégustation. Je suis plus ouverte maintenant aux déceptions que je rencontrerai peut être. 

Je note qu'à la fin du parcours, je sais bien reconnaître ma bonne faim, la respecter, reconnaître ma satiété mais comme je ne déguste pas et bien je la dépasse encore parfois. 

Courage à toi, dis toi également que les aliments ont un goût fort différents s'ils sont dégustés avec une bonne faim ou non. J'ajoute que pour ma part, les 3 premières bouchées de n'importe quoi, quand j'ai une bonne faim après le sport sont vraiment exceptionnelles. Malheureusement je ne porte pas encore assez mon attention dessus pour vraiment en profiter. 

Moi j'ai encore 4 jours a faire.

J'ai remarque que les kitkats j'en ai assez avec 1 baton, apres ca m'ecoeure.

La viande j'aime encore moins...car je n'aime pas vraiment la macher.

Sinon le reste ca va je crois.

tu sais, pour que ça soit bon, déjà il est essentiel d'avoir une bonne, bonne faim

j'ai pu expérimenté des plats savoureux qui deviennent insipides quand je n'ai pas faim...

le goût des aliments change en fonction de notre faim et aussi de nos besoins je pense.....

Bonjour à toutes,

izabelle,je suis absolument d'accord avec toi.Une dégustation avec une bonne faim et une avec une 

petite est très différente.Et c'est là,je crois,où l'on fait la différence et saisi la nuance de nos sensations

alimentaires avant la méthode linecoaching.

ex:hier matin,je me suis fais un tajine de légumes.Mon dernier repas,la veille à21h.Comme tous les jours

depuis que j'ai experimenté la faim,pas de bonne faim ds la journée.Juste une petite vers 14h30.Je ne me

prends plus la tête d'avoir sauter un repas.Je fais un petit gouter(céréales+lait écrémé) qui me suffit pour

tenir sans problème jusqu'au dîner que je prends vers 21h,lorsque je ne travaille pas(travail de nuit).Bref!

Hier soir,mon petit tajine a été une explosion de saveurs et de sensation en le dégustant et en mangeant

lentement(par rapport à avant).Un réel plaisir de manger.

Voilà ce que m'a appris la méthode:ne pas me prendre la tête avec " les horaires légaux" des repas que l'on doit faire,

savourer ce que je mange avec une bonne faim et surtout manger lentement(pas toujours facile,je sais!).

Et,je me suis aperçue rapidement,que je n'avais quasiment plus d'envie de grignotage le soir,comme je le

faisais avant.D'être consciente de ce que je mange y est pour beaucoup.J'en suis certaine.

Voilà.Bon courage à toutes et bon week-end.(pour moi c'est boulot-boulot!)

magdeleine

cheekycoucou, je vois ce poste dégustation, j'y suis, à son deuxième chapitre, et j'apprécie vraiment, retrouvant l'envie de cuisiner un peu plus à nouveau. Et les trois bouchées demandées se font bien plus nombreuses. smiley

- En fait on trouve toujours une étape qui ne nous convient guère! dommage de ne pas apprendre à bien déguster, c'est à la fois si agréable et parfois décevant, mais l'intérêt est de diminuer le temps passé aux repas, de le faire avec calme, si possible, et de se sentir rassasié plus vite. Et  d'accepter de ne pas terminer le dit repas.

(Iza) "pour que ça soit bon, déjà il est essentiel d'avoir une bonne, bonne faim" : pas du tout d'accord, de par ma petite expérience, je sais quand j'ai vraiment faim, et quand je devrais m'abstenir; maintenant il faut exécuter!

Je trouve d'ailleurs que l'histoire de faims aurait été bien placée après l'apprentissage dégustation ; j'ai refusé de la faire( ce n'est plus de mon âge, déstabilisant pour plus de monde qu'on ne le croirait . Peux-tu me dire si c'est normal de réagir contre cela à ce point? Parce que cela permet de nous remémorer les pires moments de notre vie? En aggressant notre corps quelque part?  flagellation?

   Combien de repas as-tu pu sauter? Ceci dit, je suis très capable de sauter un goûter, ou même un repas du soir, si je trouve que la journée a été suffisante.  Mais ton expérience générales est  visiblement enthousiasmante.

Pour revenir à la partie 2 dégustation, elle me détend vraiment, plaisir et sérénité.  C'est mon dernier jour des 4 et je verrai demain la suite avec j'espère grand plaisir!

Une bonne journée à vous et à celles qui passeront A