Acceptation - 22012013

izabelle
Animatrice forum

un petit extrait de R. Harris qui me parle et qui m'a aidé à développer l'acceptation, laquelle a vraiment changé ma vie (et surtout mon comportement alimentaire!)

 

"L'acceptation ne signifie pas que vous deviez endurer n'importe quoi ou vous résigner à tout.   L'acceptation est une façon d'embrasser la vie, au lieu de simplement la tolérer.  L'acceptation vous permet littéralement de 'profiter de ce qui vous est offert'.   Elle ne vous oblige pas à renoncer à quoi que ce soit ou à accepter la défaite; elle ne vous dicte pas de serrer les dents et de tout endurer.   L'acceptation consiste à vous ouvrir pleinement à votre situation présente, à reconnaître ce qu'elle est, dans le moment présent, et à renoncer à vous y opposez...

La façon la plus efficace de transformer votre vie consiste à commencer par l'accepter totalement.

Supposez que vous deviez traverser un champ de glace.    Pour mettre un pied devant l'autre, vous auriez besoin d'une bonne prise, sinon vous risqueriez de vous étaler de tout votre long.

L'acceptation devient possible lorsqu'on a une bonne prise.   Vous avez évalué la situation, vous savez où poser le pied et vous connaissez l'état du terrain.    Cela ne signifie pas que vous aimiez l'endroit ou que vous comptiez  rester.   Vous avez une bonne prise, si bien que vous pouvez faire un pas plus efficacement.  

Mieux vous acceptez la réalité de votre situation, telle qu'elle est dans le moment présent, mieux vous pouvez passer à l'action pour la transformer."

Commentaires

didil.
Abonné

Excellente définition de l'acceptation !

Cela me fait penser à la mouche qui veut sortir par la vitre : elle se cogne sans cesse contre la vitre. C'est ce que nous faisons quand nous cherchons à tout prix à "contrôler" au lieu d'accpeter. Quand la mouche trouve l'ouverture de la fenêtre, elle sort sans encombre et sans bobos : si nous reconnaissons et acceptons que nous ne pouvons pas forcer l'obstacle et cherchons une ouverture, nous pouvons nous aussi nous sortir sans (trop de) dommages d'une situation délicate... et nous en serons grandis !

Newccil.
Abonné

Merci pour ce passage de livre qui traduit ce que j'essaie de faire depuis quelque temps...  accepter c'est aussi d'une certaine façon être pleinement dans l'instant, coller à ce moment qui est là...

Bèlilé.
Abonné

Petit commentaire inutile pour alimenter la visibilité de ce commentaire parce que ça me parle TELLEMENT !

BIL.
Abonné

Merci Izabelle

J'ai, en ce moment, un gros problème familial mais comme il s'agit de mon fils, il m'est difficile d'accepter sa souffrance.

J'accepte mieux de souffrir que de le voir souffrir mais ça n'a rien de surprenant lorsqu'il s'agit d'un enfant.

Grande adepte de la rpc, je constate que dans cette situation très délicate, je maîtrise moins bien et je dois d'abord essayer d'accepter ça.

Dans cette pratique, pour l'instant, seules les larmes et le chargrin me submergent et je les accepte, espérant dépasser ce stade et avancer car je crois beaucoup à la rpc.

Alors, je m'acroche et encore merci pour ce passage du livre qui m'a donné un léger coup de fouet.

izabelle
Animatrice forum

rien de plus dur que la souffrance de son enfant...

je suis aussi en train de lire un livre de Russ Harris, the reality slap, qui parle de ces moments de choc dans la vie,  un choc qu'il a largement vécu quand il a découvert l'autisme de son fils

je ne peux pas te dire grand chose pour l'instant de ce livre, je le lis lentement car il n'est pas encore traduit en français, mais je me souviens du premier conseil :  "drop the anchor"     jetez l'ancre, c'est à dire se concentrer régulièrement sur la respiration

alors tu vois tu es dans la bonne voie

pointvirgule.
Abonné

découvert ce fil qui m'aide à lacher prise  et à accepter! merci Izabelle pour cet extrait !

des événements ds ma vie qui ne se déroule pas comme je le voudrais....j'essaie d'etre dans l'acceptation pour eviter stress, colère et EME.

doveline.
Abonné

Merci Izabelle et Pointvirgule et d’avoir lancé et relancé ce fil de discussion

L’Acceptation

Je travaille sur ce passage de l’Acceptation depuis le début de l’été… j’avoue que c’est un passage de la méthode très difficile pour moi

Il est pourtant apparemment essentiel… pour pouvoir sortir du contrôle pondéral et surtout des objectifs de perte de poids… et de la restriction cognitive plus ou moins consciente qui l’accompagne… pour mieux respecter nos sensations alimentaires.

Pour l’instant… je n’y arrive vraiment pas !

Lorsqu’il s’agit de l’acceptation de mon poids actuel... proche de mon poids max ou à juste 6-7 kg de moins … comme étant peut-être proche de mon poids d’équilibre ?

Je n'arrive pas à accepter mon poids actuel... gros blocage !!!

Comment faire pour accepter… l’inacceptable (mon obésité)… selon moi?

Comment faire pour  Renoncer à m’opposer à mon poids actuel… pour mieux le transformer ?

J’ai l’impression de devoir raisonner par l’absurde… ce qui crée en moi d’énormes conflits et beaucoup d'émotions (Désespoir, colère, tristesse, etc...) et d’EMEs associées.

L'acceptation devient possible lorsqu'on a une bonne prise… où est la bonne prise dans ce cas ?

Mieux vous acceptez la réalité de votre situation, telle qu'elle est dans le moment présent, mieux vous pouvez passer à l'action pour la transformer.

Si vous avez des idées ou si vous avez réussi à accepter votre poids d’équilibre en surpoids ou en obésité … je suis preneuse de vos précieux conseils.

Belle journée à toutes et à tous,

Bien amicalement,

doveline

pleinedespoir.
Abonné

Hello Doveline,

Le point de bacculement pour  moi fut de me dire : ce n'est pas parce que j'accepte que je suis "contente avec cela", je m'accepte c'est à dire je marche avec , c'est ma réalité , je ne fais  pas  de déni mais je n'ai pas à être contente de cela. Je me regarde dans un miroir et je me dis"oui, je me trouve trop grosse" mais  je vis avec cela et pas contre cela.....je ne sais pas si cela te parle mais  moi, cela m'a aidée à accepter... de m'accepter..et plutôt qu'accepter j'utilise le terme admettre ( mettre à côté de soi)...

C'est subtil tout ça ..

maggy.
Abonné

Pleinedespoir, j'aime beaucoup ta façon de dire l'acceptation. C'est aussi comme ça que j'essaie de le pratiquer.

Pour moi, l'objectif n'est pas de devenir heureuse de me trouver grosse, mais d'arrêter de ne penser qu'à ça. De regarder mon sourire plutôt que mes bourrelets, sur les photos, voire même de regarder les autres sur les photos! Car depuis de nombreuses années, les photos ne m'intéressent que si je suis dessus (pour vérifier que je suis bien aussi grosse que je le crains ou si j'ai perd un peu...). C'est ridicule...

Donc l'acceptation m'aide à me regarder dans la glace ou sur une photo, voir que je ne suis pas la plus maigre du lot, et passer à autre chose. Car il y a tellement d'autres choses plus drôles, plus intéressantes, plus vivantes, plus constructives, etc.. que de focaliser sur mon corps et de me battre avec lui.

courage

izabelle
Animatrice forum

je crois profondément que l'acceptation, ce n'est pas l'acceptation de ton obésité, mais bien d'accepter ce que tu ne peux pas changer

et donc surtout, surtout, ce que tu ressens.....

la seule chose que l'on peut changer, ce sont nos actes, notre comportement,  car nos ressentis, nos pensées, les actes  des autres, les pensées des autres, les émotions des autres, nos propres émotions, tout cela on doit l'accepter comme ça vient

et le fait d'accepter tout ça : pensées, ressentis, émotions, tout ce qui n'est pas "controlable"  nous permet d'avoir une attitude saine, de poser un pied bien stable sur la glace

ce pied bien stable nous permet de changer nos actes

donc par exemple, poser sa fourchette,déguster, faire de la pleine conscience, faire des exercices pour approfondir ses sensations alimentaires

 

en fait   la seule raison d'accepter ton poids,  c'est si ce poids-là est ton set-point, le poids que tu maintiens en mangeant à ta faim ni plus ni moins

si ton comportement alimentaire n'est pas régulé,  tu n'as pas de raison d'accepter ton poids actuel, puisqu'il peut changer

tu dois te concentrer sur ce que tu peux changer, la seule chose que tu puisses changer :  tes actes

 

et pour ça, il faut accepter ce qu'on ressent, au quotidien, minute après minute

 

dans l'acceptation, le plus important me semble véritablement l'acceptation des états intérieurs, quels qu'ils soient, comme ils viennent

Noelle
Marraine

Oui, ça me parle bien, et il est alors necessaire de reconnaitre  ses etats interieurs, reconnaitre , en ce qui me concerne, que j'ai des etats interieurs, c'est pour moi un grand pas

il n'est jamais trop tard..

doveline.
Abonné

Merci beaucoup les filles (Pleinedespoir, Maggy, Izabelle, Noelle) pour vos réponses et vos réflexions.

Elles m'aident vraiment à y voir plus clair... et surtout à m'apaiser.

J'accepte d'être obèse (au sens médical du terme : IMC 37)... je n'ai pas le choix... je fais avec. Idem pour mes états intérieurs, les pensés et les actes des autres.

Ce que je n'arrivais pas à accepter... c'est que mon poids actuel puiisse être... peut-être très proche de mon set-point... ce qui ne me permettait plus d'espérer que mon poids change dans le bon sens.

Mon comportement alimentaire est loin d'être régulé... bien au contraire... surtout en ce moment tant que je n'ai pas retrouvé d'emploi.

Je pense tout simplement que pour l'instant... le mieux pour moi est d'attendre d'avoir retrouvé un emploi... pour mieux me concentrer à nouveau sur le respect de mes sensations alimentaires.

Merci encore à vous toutes,

Belle soirée à toutes et à tous,

Bien amicalement,

doveline

izabelle
Animatrice forum

c'est une inquiétude que l'on a tous.....  que le set- point soit trop élevé

et on sait aussi qu'on ne peut pas le modifier, ce qui crée un stress, une inquiétude

c'est normal, et il faut apprendre à vivre avec

mais si ton comportement alimentaire n'est pas régulé, tu sais que tu as encore des actions à faire, donc tu n'as pas besoin d'accepter d'être obèse, mais par contre, en effet,  tu peux accepter le fait que tu as besoin de temps pour faire évoluer ton comportement alimentaire

je crois que ça c'est un truc qu'on a du mal à accepter, que les choses changent lentement, que ça soit douloureux et plein de retours en arrière

dans notre tête, ça semble si simple, mais pour de vrai, la matière est bien plus lourde à changer (par matière, j'entends nos comportements et nos réflexes)

 

par contre je ne comprends pas pourquoi tu veux attendre d'avoir retrouver un emploi  (vu que du coup, tu auras moins de temps à cette période)

est-ce que c'est parce que le chomage te donne des EME intenses?

parce que dans ce cas, tu peux vraiment le travailler tout de suite avec la RPC et l'EME-Zen

enfin moi je ne veux pas te forcer la main

 

c'est sûr qu'il faut te laisser le temps, mais peut-être ne pas attendre pour agir en direction d'une chose qui est importante pour toi

tu me diras, ça fait un bout que tu as commencé....   ben oui c'est long

moi ça fera deux ans à Noel que j'ai commencé, et les progrès en dents de scie, les choses s'ancrent de plus en plus mais rien n'est encore définitivement acquis....

 

en tous cas je suis de tout coeur avec toi

doveline.
Abonné

Merci beaucoup Izabelle... pour tes précieux conseils... toujours aussi judicieux.

Effectivement mon chômage est source d'une grande angoisse de plus en plus importante au fil du temps.

Les prises alimentaires en dehors de la faim étant encore trop souvent mon moyen de défense réflexe.

La RPC, l'EME-zen et la dégustation... m'aident quand même à minimiser l'ampleur des EMEs.

Belle soirée à toi et à toutes et à tous,

Bien amicalement,

doveline

mavo.
Marraine
J'aimerais pouvoir poser un red flag sur ce fil que j'adore, que j'aimerais pouvoir relire pour mieux m'en imprégner... C'est tellement la course en ce moment que tout ce que je fais, dans l'urgence, je le survole. Enfin bref, je trouve ça génial de vous lire, même en coup de vent !
Clem12.
Inscrit

[quote=Noelle]

Oui, ça me parle bien, et il est alors necessaire de reconnaitre  ses etats interieurs, reconnaitre , en ce qui me concerne, que j'ai des etats interieurs, c'est pour moi un grand pas

il n'est jamais trop tard..

[/quote]

C'est exatement moi: découvrir que j'ai des états intérieurs

Je me suis toujours targuée de ce que les choses coulent sur moi, ne m'atteignent pas ou peu parce que je ne m'en rends pas compte ou ne m'attarde pas dessus, de ne pas être quelqu'un de stressé de manière générale.

Et en fait avec la pleine conscience j'ai découvert que si je suis stressée. J'étais en congé maternité (reprise hier du boulot) et il y a 3 semaines environ en faisant la PC je me suis aperçue que mes pensées revenaient souvent vers le travail (alors que j'étais à la maison depuis 10 mois et qu'il me restait encore 1 mois avant de reprendre). Avec cette prise de conscience je me suis aperçue que j'en rêvais également la nuit. Et là je me suis dit ben oui en fait t'es stressée...et pour plein d'autres choses aussi

sauf que je mettais ces émotions profondes au placard, je n'en avais pas du tout conscience, ce qui explique que je ne savais pas pourquoi parfois je n'étais pas bien et que je ne trouvais pas les raisons qui me poussaient à manger. Je ne voyais que les émotions "superficielles" j'ai envie de dire, celles qui sont le plus flagrantes, les gros coups de stress.

Bref là j'ai pris l'exemple du boulot car c'est le plus marquant mais j'ai tout un tas de petites choses, de remarques faites par d'autres que j'avais l'impression de mettre de côté et que finalement je stocke dans un coin et rumine inconsiemment.

Donc depuis ces 3 dernières semaines j'ai justement l'impression d'un lacher prise, notamment au niveau de LC, je me mets moins de pression pour "réussir", je suis à l'étape de la dégustation, le carnet de 10 jours pour être précise. Je ne déguste pas à tous les repas, parfois que les 3 premières bouchées d'un plat et parfois pour moi la dégustation consiste à manger un peu plus lentement sans garder la nourriture une éternité dans la bouche. J'accepte de ne pas le faire parfaitement, j'accepte de ne pas être parfaite

et depuis je me sens beaucoup mieux

Clem12.
Inscrit

à Doveline

Je suis d'accord avec Izabelle, pourquoi attendre de retrouver un travail?

J'ai commencé en étant à la maison et ça m'a permis de prendre le temps de bien m'imprégner de la méthode. Là j'ai repris le travail et je pense qu'avec la fatigue, le stress et la gestion du quotidien d'autres genres d'EME vont pointer le bout de leur nez. Je suis contente d'avoir un peu avancé dans le programme pour pouvoir appréhender tout cela.

Etre à la maison m'a également permis de reprendre à mon rythme une activité physique: programme sportif de LC, un peu de marche, puis un peu de piscine et maintenant de la danse. 9a m'aide à évacuer mon stress et à mieux retrouver les sensations de mon corps, en bonus je trouve et mon chéri aussi, mon corps un peu plus ferme et tonique.

Bon courage en tous les cas

Noelle
Marraine

bonjour

 

  a la suite de ce fil, j'ai cherché a identifier  mes etats interieurs

 

en fouillant dans les " outils" ,  j'ai découvert  "j'apprends a accepter ce qui ne depend pas de moi",  j'ai trouvé que cela m'aidait, déjà a les nommer , ces etats et ces elements qui me stressent

cela me rassure aussi sur ce que je fais, et m'aide a accepter  que le resultat  final ne depende pas de moi

 

merci de vos échanges

doveline.
Abonné

Merci beaucoup Izabelle et Clem12 pour votre soutien et vos conseils.

 

C'est vrai qu'en ce moment je traverse une période difficile... au bout de 9 mois de recherche d'emploi et la fin d des indeminités assedic... il faut que je tienne le coup... et que j'arrive à gérer l'angoisse... de la solitude, des réponses finalement négatves, de la peur du lendemain, du sentiment de rejet que l'on ressent dans ce cas... nous sommes 300 à 400 candidats sur une annonce... c'est déjà bien d'avoir des entreteins et d'être parfois finaliste... mais tant qu'on n'est pas l'heureux(se) élu(e)... le problème reste entier.

Bien sûr... marcher au moins 30 à 60 miutes par jour... calme le stress... mais pour aller où sans but réel que celui de ressentir son corps et de métider en marchant ?

Toujours aux mêmes endroits... en ne s'autorisant pas forcémeent à le faire chaque jour... pour me mieux se concentrer sur sa recherche d'emploi qui se fait actuellement essentiellement par internet.

Le plus difficile à vivre dans le chômage... c'est l'isolement... je trouve.

Heureusement que vous êtes là sur LC... je vous lis chaque jours... même si je ne participe pas toujours aux discusions... votre présence m'aide beuacoup à tenir.

Merci.

Belle journée à toutes et à tous,

Bien amicalement,

doveline

Clem12.
Inscrit

Courage Doveline

Mon chéri a eu une longue période de chômage, on habitait en bord de mer et il ne s'autorisait pas à aller sur la plage car ça le faisait culpabiliser de se détendre alors qu'il devait rédiger CV sur CV.

Finalement il s'en mord les doigts car c'est pas qq heures par jour qui vont changer la donne et ça change les idées de sortir un peu, arrêter de ruminer. C'était dur pour lui aussi de ne pas avoir de situation quand on était entre amis, il se dévalorisait beaucoup. Tu n'es pas responsable de cette situation et continue de voir tes amis, les vrais qui seront là pour te soutenir.

En tout cas tu as raison LC est un fabuleux outil de soutien et il n'y a que des personne bienveillantes. C'est un vrai plus dans cette méthode et j'apprécie réellement moi aussi.

doveline.
Abonné

Merci beaucoup Clem12 pour tes encouragements

Tu décris merveilleusement bien la situation... pour l'avoir vécue aux cotés de ton mari.

En attendant de retrouver un poste... le mieux est d'accepter la situation... tout en contiuant de faire le nécesaire pour en sortir... j'avoue quand même que par moments c'est difficile.

Merci encore pour ton gentil message.

Belle soirée à toi et à toutes et à tous.

Bien amicalement,

doveline

Bliss.
Abonné
Quand je te lis je mesure mon égoïsme dans ma situation. Je suis en arrêt maladie et reprend le travail début octobre. Et je vois combien c'est précieux dans notre société ou tant de choses se vivent à travers cette situation de travailler. Consommer, avoir des collègues, participer à la vie collective etc. Merci donc pour me rappeler que quelles que soient mes difficultés j'ai un contrat fixe. Mon père a été longtemps au chomage. Ma mère travaillant ca allait financièrement. Et jel'ai vu au fil des ans se reconstituer une vie avec du bénévolat, des participations à des conférences. Il prenait le temps pour ses offres annonces etc. mais tous les jours il organisait ses balades, ses activités gratuites qu'il trouvait. C'est surement ce qui lui a permis de garder le moral. Prend ce temps pour toi aussi, pour te faire du bien dans la mesure de tes moyens. Flâner si tu aimes, aller en bibliothèque lire les journaux (ça m'évite de dépenser des sous de les lire là bas). Ecrire à des personnes que tu aimes etc......
capuccino
Marraine

Doveline,

C'est vrai que ta situation est très difficile à vivre mais il est vraiment important que tu prennes du temps pour toi, pour prendre soin de toi et tu n'en seras que plus compétitive, plus performante.

S'accorder du temps régulièrement, ce n'est pas le perdre,c'est juste un investissement  dont tu récolteras les bénéfices rapidement.

Combien d'entre-nous ici  sur LC n'avons-nous pas su le prendre ce temps. Oubli de soi, de ses besoins même les plus essentiels et nous voilà aujourd'hui à ne même plus savoir manger...

La Pleine conscience pour être dans le moment présent et vivre chaque instant l'un après l'autre t'aidera de manière significative pour faire face à ton isolement, tes angoisses de l'avenir. As-tu essayé d'en faire 10 à 20 mn chaque jour ?

Prendre du temps pour toi, pour te faire plaisir, quelle que soit l'activité que tu feras ne te donnera que plus de courage pour faire tes CV et tes recherches d'emploi.

lorraine
Marraine

De tout coeur je me joins à toutes pour t'apporter mon soutien Doveline heart

Je croise les doigts

Minoque.
Ancien abonné

Doveline, en ce moment je passe un peu à toute vitesse sur LC... je ne sais pas où j'étais quand tu as écrit tout cela, je ne découvre tes messages que ce soir (!!)  bien sur tu t'en doutes, je suis de tout coeur avec toi ! Mais de peur de trop de répétition je n'ose même plus écrire ici,  je peux juste te redire que ce n'est pas "accepter" en trouvant "bien" : ton poids, le chômage et les emm... c'est juste leur faire une place en toi, tel qu'ils sont tous, avec le gras qui est moche, la peur ou l'humiliation de pas avoir d'argent, de ne plus trouver de travail, la souffrance, la tristesse et tout le bazar des idées noires, la solitude en prime... tu fais une place, en respirant, parceque Doveline tu es plus vaste encore, et que tu es plus encore... parceque tu es tout cela et que tu as de la place pour tous ces sentiments là, parceque toutes tes émotions sont à toi mais que toi tu es au delà encore, plus vaste, c'est ça "faire de la place"... et "quoique ce soit je peux le vivre"...  tu le sais bien,  non ? : Respire dans toutes tes émotions, laisse les venir et vivre, ne repousse pas tes émotions aussi difficiles, douloureuses et moches soient elles... Fais la RPC, c'est pas dans la respiration que tu trouveras le boulot mais ça va maintenir ton énergie pour continuer dans tout ce que tu vas entreprendre et ça changera ton regard, sur toi, sur "tout"  et tu pourras gravir pas à pas... C'est peut être bizarre pour vous ce que je raconte, mais il faut "faire" pour comprendre... Bon courage à toi et ne lâche rien... en dehors du lacher prise ;-) bon je sais ma blague nulle ne fait rire que moi je pense :-) Voilà je pense que ça donne la pêche aussi d'avoir un peu la rage, d'être un peu rebelle et de pouvoir s'affirmer quand on se sent "broyée" et du coup ça vient tout seul ce lacher prise sur les obligations qui nous écrasent qu'elles viennent de soi, des autres et de la vie :-) ! Bises à tou(te)s

 

doveline.
Abonné

Merci beaucoup les filles... vous êtes vraiment plus que sympas... vos messages d'encouragement me touchent beaucoup.

Du coup je me sens beaucoup moins seule avec vous... je retrouve de la force... Merci.

C'est vrai que sur LC... on apprend une méthode "La pleine conscience"... qui va bien au delà de nos problèmes de poids (enfin de poids corporel) et de comportements alimentaires.

Ce qu'on apprend avec la méthode... c'est une autre façon de ressentir, de vivre notre vie... pour faire face aux évènements pas toujours faciles à vivre.

Merci beaucoup pour vos conseils et votre soutien : Bliss, Cappucino, Lorraine et Monia... ça me fait vraiment plaisir de vos sentir à mes cotés.

Coucou Bliss... ce n'est pas facile ce que tu as vécu et ce que tu vis toi aussi depuis un moment... mais je suis ton parcours depuis le début et je vois que tu es sur la bonne voie depuis quelques temps déjà... je suis sûre que tu vas t'en sortir... merci beaucoup pour ton soutien.

Coucou Cappucino... depuis la thérapie AZ et LC... après les premiers mois d'apprentisssage de la pleine conscience où j'ai pratiqué chaque jour les exercices guidés formels de nos chers docteurs... depuis j'ai appris a vivre  en pleine conscience de manière informelle maintenant.... Merci beaucoup pour ton soutien.

Coucou Lorraine... Merci beaucoup pour tes encouragements.

Coucou Monia... au contraire elle super ta blague : "Bon courage à toi et ne lâche rien... en dehors du lacher prise" ... elle pourrai presque être un nouveau slogan... merci beaucoup aussi pour ton soutien.

C'est curieux comme le poids des situations difficiles... semble plus léger à porter... lorsqu'on est plusieurs pour se soutenir.

Je reamrque aussi en vous écrivant ce billet... que parler de ses émotions surtout losqu'elles sont douloureuses... permet aussi de ne pas les "manger."

Encore Merci.

Douce nuit à vous toutes et à toutes et à tous.

Bien amicalement,

doveline

mavo.
Marraine
Hello doveline, un petit ajout sur la question boulot... Dans une vie pro antérieure, j'ai fait de l'accompagnement de demandeurs d'emploi : il est très important de consacrer certains moments dans tes journées à faire autre chose que de chercher du travail ! Si tu travaillais, tu ne travaillerais pas 24/24, tu aurais des moments de loisir : il faut en conserver, même en période de chômage ! En gros, quand on consacre 3/4h par jour à sa recherche, on faut déjà bien le tour de la question. Soit sous la forme d'une demi-journée chaque jour, soit 2/3 jours par semaine, soit un peu le matin, un peu l'aprem : à toi de voir le rythme qui convient... Mais pas full time, sinon c'est l'asphyxie. Au passage, vois avec pôle emploi, ils peuvent sans doute te proposer un accompagnement dans ta recherche, c'est souvent un vrai coup de pouce ! Bon courage en tout cas.
cilou_cile.
Abonné

Coucou Doveline!

Un petit message de soutien, pour te dire que tu n'es pas seule.

Tu évoquais dans un de tes posts la question de l'isolement. C'est une situation d'ifficile à vivre, on se sent comme à part. Pour d'autres raisons que toi, je vis aussi une situation où je me sens isolée. Et je crois que dans ces cas là, puisque seuls comptent les actes, comme l'a écrit izabelle, le mieux est d'agir en cherchant du soutien et d'en parler. C'est ce que tu as fait. Moi je ne suis pas toujours capable de le faire alors je dis Bravo à toi!

doveline.
Abonné

Coucou Mavo,

Merci beaucoup pour tes précieux conseils.

C'est vrai que j'ai à nouveua tendance à faire du full-time tous les jours de la semaine à partir de 8h30 le matin et jusqu'à environ 18h00-19h00;

J'ai du mal à m'accorder des moments pour sortir dans la journée.

En 2011 j'ai bénéficié d'un accompagnement proposé par Pôle Emploi chez un prestataire... c'était vraiment très bien... il m'a permis de retoruver des missions intérim et CDD en 2011 et 2012.

Mon prochain rendez-vous avec Pôle Emploi est en novembre... j'espère pourvoir leur redamander cet acccompagnement si je n'ai toujours rien.

Merci beaucoup pour ton soutien.

Belle journée à toi et à toutes et à tous,

Bien amicalement,

doveline

doveline.
Abonné

Coucou Cilou_cile,

 

C'est vrai que ça été difficile d'en parler sur LC... mais finalement ça fait beaucoup de bien.

J'ai repris mes 7 kg que j'avais à nouveau perdus en 7 mois avec la méthode LC... pour ré-atteindre mon poids max en moins de 3 mois face à cette situation très angoissante du chômage et des fins de droits.

C'est la raison pour laquelle je me suis décidée d'en parler sur LC... pou ne jamais dépasser mon poids max.

Parler de nos émotions lorsqu'elles sont trop lourdes à porter... permet de ne plus les étouffer avec Les prises alimentaires... je peux en témoigner ici.

La communité LC est vraiment formidablement bienveillante.

Tu devrais essayer de parler de ton isolement sur LC... si ce n'est pas trop personnel... je suis sûre que l'on pourrait te soutenir.

Communiquer avec une communeauté bienveillante via internet permet de rompre l'isolement.

Merci beausoup à toi pour ton soutien.

Belle journée à toi et à toutes et à tous,

Bien amicalement,

doveline

pleinedespoir.
Abonné

Hello Doveline,

Rentrant de ma semaine de vacances très Vip, je peux imaginer ce que tu vis puisqeu je retrovue mes clients au chômage et tout angoissés de ne pas retrouver... tu as bcp d ecourage et je pense que cela va porter ces fruits même si j'ai vu qu'en france la situation est plus compliquée encore qu'en Suisse... je reçois souvent des gens sortant de notre pôle emploi national ,brisés en larmes et je leur remonte le moral et nous cherchons ensemble... je ne les laisse pas seuls avec ce poids... mon mari a traversé 1an et 3 mois de chômage et on a galéré.....l'argent mais surtout le statut ,l'angoisse du lendemain ...et si il ne trouvait rien?? etc etc.... alors là, pas de conseil à donner, il faut le vivre pour avoir le droit d'en parler... je me tais mais je te soutiens à fond et t'envoie des kilos d epensées positives..

Gros bisous..

Bliss.
Abonné
En lisant pleinedespoir j'ai envie de rajouter pour toi Doveline de ne jamais oublier que tu as des compétences, que tu es quelqu'un de bien qui mérite le meilleur et que la situation actuelle les enjeux politiques, la rudesse de ce monde ne doivent pas ternir ton image. Cette plaie du chômage est le résultat de tellement de décisions mondiales.... Je suis contente d'avoir un emploi quelles que soient mes difficultés, que le loyer soit payé, les lendemains assez assurés. C'est très angoissant de ne pas avoir d'emploi. Pour autant je n'exploite pas mes compétences, je dois accepter une situation peu confortable et faire des compromis. Mais ça ne doit jamais remettre en cause nos qualités personnelles, notre droit à exister pleinement, et donc aussi à te balader, te faire plaisir, voir du monde etc.....d'autant que qui sait si au détour d'une belle balade ou d'une conversation autour d'un café ne se présentera pas une opportunité?
doveline.
Abonné

Coucou Pleindespoir,

J'aime beaucoup ton pseudo

Merci beaucoup pour ton soutien très chaleureux ... et pour les kilos de pensées positves !

Tous vos messages me font beaucoup de bien.

Belle journée à toi et à toutes et à tous,

Bien amicalement,

Je t'embrasse,

doveline

doveline.
Abonné

Merci beaucoup Bliss,

Comme tu as raison.

Vous avez tous raison... il faut que je sorte davantage... tout en continnaunt de rechercher un emploi.

Une opportinité autour d'un café ça serait génial !

Toi aussi tu pourrais peut-être valoriser tes compétences en cherchant un autre poste. Lorsqu'on est en poste... on intéresse beaucoup plus les entreprises.

Je reconnais qu'on a du mal à prendre le risque... à juste titre lorsqu'on a dépassé la trentaine... c'est vrai que si on n'avait pas ce handcap du chômage... la mobilité professionnelle serait alors possible et permettrait de rendre les gens beaucoup heureux au travail... car les entreprises et les collaborateurs évoluent avec le temps.

Bon courage à toi pour reprise et encore merci beaucoup pour ton précieux soutien.

Je t'embrasse,

Belle journée à toi et à toutes et à tous,

Bien amicalement,

doveline

Flowerbomb.
Abonné

[quote=izabelle]

je suis aussi en train de lire un livre de Russ Harris, the reality slap, qui parle de ces moments de choc dans la vie,  un choc qu'il a largement vécu quand il a découvert l'autisme de son fils

[/quote]

 

Je suis aussi en train de lire ce livre tout lentement en italien. Je sais qu'il est traduit en français mais pas encore disponible à la vente.je ne comprends pas pourquoi. quelqu'un le sait ?

 

quant à l'acceptation, eh bien depuis quelque temps, j'ai l'impression que je suis en train de m'accepter physiquement. Oh ! je me réjouis pas trop parce que cela me semble fragile mais je repense souvent à une phrase que j'ai lue je ne sais plus où qui dit : "ce n'est pas le physique qui compte mais la mise en scène qu'on en fait".

c'est si vrai, en fin de compte. et je suis de plus en plus sensible à cela. comme si j'avais découvert la lune tout d'un coup......quand on voit des femmes rondes si belles parce qu'elles dégagent ce petit quelque chose qu'une autre n'a pas..... hier soir, à mon fitness, pendant que je m'entrainais j'observais une jeune femme vraiment ronde mais avec le visage de Blanche-Neige. les cheveux noirs, la peau très claire et la bouche soulignée de rouge. Elle s'entrainait gentiment, sans trop d'envie enf ait. rien à voir avec la nana à côté d'elle qui devait peser 50 kilos à tout casser et qui n'avait aucun charme et qui pédalait comme une malade sur son vélo !

doveline.
Abonné

Coucou Les filles,

J'ai une excellente nouvelle à vous annoncer :

Grâce à vous, à votre soutien... je viens de  décrocher un CDI en moins d'une semaine... dans une Société de Conseil... je commence lundi... un grand merci à vous toutes !!!

Comme quoi accecpter... de parler et surtout de demander de l'aide... permet retrouver la force en soi... pour décrocher la solution.

Grâce à vos encouragements... j'ai osé demander de l'aide à tous les cabinets de recrutement que j'avais rencontrés depuis dix mois... et toutes ces pensées positives et bienveillantes... m'ont permis de réussir cette fois... merci !

Maintenant, Il ne reste plus qu'à réussir la période d'essai.

Si je devais vous dédier une chanson pour vous remercier... je vous dédierai celle-ci :

La Tendresse - Andé Bourvil 

//www.youtube.com/watch?v=9cb2ZHtbwKc

//www.youtube.com/watch?v=1k73NBkDHug

La tendresse des coeurs amicaux et bienveillants qui vous soutiennent... dans les moments difficiles de la vie... a un pouvoir Immense... qui nous permet de faire des prouesses... merci.

Même en cette période de crise où les temps sont très durs... où la performance est de mise...je viens de remarquer que lorsqu'on accepte de demander de l'aide... les gens sont vraiment prêts à vous aider... je ne l'aurais pas cru possible dans la vraie vie... surtout dans le monde du travail... comme quoi parfois il suffit d'oser.

Encore merci... je vous souahaite plein de bonnes choses à toutes et à tous.

Beau week-end,

Bien amicalement,

doveline

izabelle
Animatrice forum

c'est génial !!!!!

lorraine
Marraine

Alors, ça c'est une excellente nouvelle Doveline, très heureuse pour toi......

Noelle
Marraine

Excellente nouvelle, Doveline, merci de nous en avoir fait part, et alors, tres bon week end!

capuccino
Marraine

Beau week-end à toi aussi Doveline.

N'oublie pas de faire quelques espaces de respiration en pleine conscience si tu sens que ça dérape...Dans les toilettes, c'est pas top, mais  toujours possible...

Plein de bonnes choses.

mavo.
Marraine
Bravo doveline c'est génial ! Et merci d'être venue nous le dire, ça fait chaud au cœur ! Bon démarrage !
Bliss.
Abonné
Magnifique je suis vraiment très heureuse pour toi! belle reprise!
pleinedespoir.
Abonné

Bravo Doveline et bon courage! tu vois ... nos pensées positives ont porté leurs fruits même à distance...

Donc, on continue...

doveline.
Abonné

Encore mille mercis pour tout les filles et pour votre soutien !!!

Vous m'aidez énormément...

Douce nuit à toutes et à tous,

Bien amicalement,

doveline

izabelle
Animatrice forum

une autre phrase sur l'acceptation qui me parle bien,    tirée de ce livre

L'acceptation est un élan vital et actif qui nous pousse à embrasser le moment   (Hayes-Smith)

izabelle
Animatrice forum

allez une autre citation de l'acceptation qui m'a beaucoup parlé  ( Hayes)

Etre dans l'acceptation et la bienveillance signifie comprendre que vous êtes le ciel, pas les nuages; l'océan, pas les vagues.   Cela veut dire que vous êtes assez grand pour contenir toutes vos expériences, tout comme le ciel peut contenir tous les nuages et l'océan toutes les vagues.

Noelle
Marraine

 sur le forum ou sur un blog que j'ai lu la semaine dernière, j'ai ete mise sur la voie d'un petit bouquin d'Alexandre Jollien, philosophe  , et je suis en pleine découverte de ce que peut etre, pour lui, l'acceptation

je lis eloge de la faiblesse,

et merci a celle dont je n'ai pas noté le nom qui a parlé de lui sur le forum/blog

Haut de page 
X