Activité J'apprends la respiration en pleine conscience - 25112013

izabelle
Animatrice forum

J'ouvre ce fil puisque je sais que dans les premières semaines de Linecoaching, on passe tous par là.....

du coup,  on pourrait utiliser ce fil  pour poster notre expérience de la chose,  surtout au début c'est un peu déroutant

si vous êtes en train de faire cette activité-là, n'hésitez pas à venir échanger ici sur cette découverte

Commentaires

sab2.
Abonné

bonjour,

je l'ai commençé ce matin et... ben rien o_O

Je dois la refaire ce soir et ça va pas être simple parceque je n'en vois pas enore l'intérêt, pourtant c'est proche de l'hypnose (que j'ai fais pdt un an), mais la position assise sans appuyer le dos me dérange. Et je n'ai pas ressenti de relaxation après voir même un mal être tte la journée et ce soir craquage sur le chocolat grrrrr....

Lavienrose.
Abonné
Merci pour le fil!! Je vais m'y remettre sérieusement. La rpc me sert quand, je suis énervée, fatiguée, triste. Je prends qques minutes et je respire!!! Après je sens que mes émotions sont plus douces et j'arrive à mieux prendre les bonnes décisions... Par contre je j'arrive pas encore à l'appliquer pour les eme..... Je persévère.
izabelle
Animatrice forum

courage Sab, c'est une découverte....

contrairement à l'hypnose, on ne cherche pas, avec la RPC, une détente ou une relaxation

j'ai aussi fait beaucoup d'hypnose et de relaxation, et cela m'apaisait énormément, mais avec la RPC, on apprend autre chose....

non pas se détendre, mais par exemple accepter d'être tendu

en fait on se centre sur quelque chose du présent, en l'occurence la respiration, et on se centre et se re-centre sur cette chose-là sans arrêt,   en prenant conscience de ce qui  nous traverse (pensées, émotions), mais en revenant toujours au présent : notre respiration

cet exercice nous permet de prendre une nouvelle habitude, en fait.....   ce n'est pas tant sur le moment que ça va être utile, que la nouvelle habitude qu'il va nous donner, si on le pratique régulièrement

la nouvelle habitude, ça va être, quand on se sent mal, à l'intérieur,   de pouvoir en avoir conscience, de pouvoir l'accepter simplement sans avoir besoin  de vouloir aller bien  "à tout prix"   (et à coups de chocolat très rapidement, dans ces caslà)

c'est une nouvelle relation à ses états intérieurs que l'on développe avec la RPC : peu à peu, avec la pratique,  on entre dans un nouveau fonctionnement :  les états intérieurs, même désagréables, ne sont pas un danger, une menace, car ils vont et viennent, ce n'est pas "nous"

on prend du recul, et on dédramatise

du coup, on n'a plus besoin de les faire disparaitre, de les "gérer"

du coup, on n'a plus besoin de chocolat   pour ça.....

 

donc ce n'est pas un résultat immédiat en terme de mieux-être,    mais à long terme  développer une nouvelle relation avec nos états intérieurs

 

au début, ça peut être un peu difficile car si on a pris l'habitude de beaucoup contrôler ses états intérieurs (comme c'était mon cas),  se centrer en soi-même, même qq minutes, va totalement  à contre-courant de nos habitudes

 

heureusement les habitudes se changent, mais il faut de la patience et de la persévérance

 

ce qui est important, si tu recommences aujourd'hui, c'est que tu n'en attendes pas une détente, mais juste une occasion d'être présente à toi-même

cela ne sera pas forcément "agréable", mais ça sera un pas vers un vrai changement......

 

allez courage   yes   on est avec toi!

izabelle
Animatrice forum

La vie en Rose, super que tu les fasses

c'est vraiment à faire  "à froid", au quotidien

quand tu as une EME, c 'est plutôt l'outil EME-Zen qui est utile

il est très difficile à maitriser je trouve,  puisqu'être dans l'accueil d'un état intérieur désagréable  au moment même où l'on a qu'une envie, c'est l'atomiser,  cela n'est pas évident......

ce qui est important c'est de penser accueil plutôt que lutte

dès qu'on résiste, qu'on est en guerre, en lutte....   on a perdu d'avance......

gagner, c'est parfois justement déposer les armes.... non pas devant le chocolat, mais bien devant cet état intérieur que l'on cherche à anéantir avec le chocolat....   il est sûrement bien pénible, mais peut-être que je peux prendre une minute pour le regarder en face, avant de me réconforter

c'est cela le principe de l'EME-Zen, et ce n'est pas évident, mais si on arrive bien à l'appliquer, ça fait faire des bons de géants....

il y a un fil, danx expérience du programme, que j'ai appelé   "EME-zen en direct live",  on va essayer de se le réactiver cette semaine

domitille.
Abonné

Bonjour

je commence depuis peu. J'ai du mal aussi à comprendre le lien entre la respiration et la nourriture. Quand je fais une respiration ce n'est jamais dans un moment où j'ai faim du coup le rapport me semble lointain... Si je suis face à de la nourriture avec des amis, je ne me sens pas de me mettre à respirer en pleine cse pendant 10 mn... Mon problème est que je suis souvent entourée et que je n'arrive pas du coup à être centrée sur moi-même.

merci pour vos conseils

mavo.
Marraine
Hello Pour moi le truc avec la PC, ça a été de le faire en confiance : je ne voyais pas du tout ce que ça apportait, sur le moment, au début, je le faisais parce qu'il fallait le faire, parce que d'autres disaient que ça allait apporter qq chose. Sans trop comprendre, en me disant que ça ne coûtait rien d'essayer. Et effectivement, pour moi, je pense que je peux dire sans exagérer que ça a transformé ma vie. Domitile ce n'est pas toujours facile de faire une pause de PC au moment même où tu as envie de manger. Mais si tu fais régulièrement de la PC, tu acquiers petit à petit un peu de capacité à prendre du recul par rapport à tes pensées, à tes émotions. Le fait de pratiquer même en dehors des moments des envies de manger te permettra peu à peu de mieux gérer ces moments. Ces moments d'observation de soi ne sont pas vraiment devenus des moments que j'attends avec impatience, pour être honnête : ça reste pour moi une sorte d'obligation, bien souvent je n'ai pas envie de m'y mettre, d'autres choses m'attendent, je n'ai pas le temps, etc... Mais je sais le bien que ça me fait. Je sais combien cela me permet de traverser les journées différemment, d'interagir avec autrui de façon différente. Ça paraît un peu "béatement enthousiaste" mais c'est vraiment la façon dont je le ressens !
izabelle
Animatrice forum

oui Domitille pour moi c'est comme pour mavo,  je ne cours pas après la pleine conscience, en fait....

je crois que c'est normal, à la base,  puisque notre fonctionnement "habituel", de départ,   c'est de zapper nos états intérieurs

et se centrer sur les autres, c'est une façon comme une autre de zapper son propre état intérieur

manger sans faim en est une autre.....

 

au début ce n'est pas évident de prendre conscience à quel point  on évite, en fait, de porter un regard en soi, d'être centré

car, même si on est très entouré, normalement cela n'empêche pas de savoir ce que l'on ressent

 

sauf pour les personnes qui se focalisent sur les autres

j'étais absolument pareil

je me suis finalement rendue compte que cette focalisation sur les autres, c'était surtout un moyen d'éviter de ressentir ce que je ressentais,  les vagues émotionnelles, les sentiments, et les jugements négatifs que je m'auto-administrais...

 

se centrer sur sa respiration, régulièrement,  cela permet de tracer une nouvelle route....  une route qui  nous permet d'être centré en nous-même, donc à l'écoute de nos besoins réels sur le plan alimentaire, et sans plus avoir besoin, non plus, d'étouffer tous ces sentiments intérieurs

 

alors c'est vrai que respirer tous les matins, ça semble lointain par rapport aux moments où tu seras entourée et avec la tendance à t'oublier totalement

mais c'est le fait de répéter régulièrement qui creuse ce nouveau sillon : porter un regard en soi-même, sans peur, sans honte

ça nous permet, peu à peu d'être vraiment à l'écoute de nos besoins

 

et tu verras cela a donc une très forte incidence sur le comportement alimentaire

 

par contre, au début l'acitivité de découverte de la pleine conscience, c'est deux jours...  ce n'est qu'une découverte, mais il faut en faire plusieurs semaines pour avoir vraiment des effets je pense

 

bon courage Domitille

domitille.
Abonné

Merci,

je fais les exercices (j'essaie presque tous les jours... c'est bien hein!) Je me sens bien pendant (ça me fait penser au yoga...) c'est juste que je ne vois pas encore le lien, mais je vous lis et me dis que ça portera ses fruits, donc je continue !

Merci, bonne journée

izabelle
Animatrice forum

oui c'est super Domitille

dans l'ensemble par rapport au programme, c'est super efficace de faire les exercices sans trop réfléchir

bien sûr on a envie de comprendre, et même comprendre le sens de l'exercice est important pour le réaliser correctement

mais c'est surtout important de faire l'expérience demandée, en observant ce que l'on vit...

c'est ce qui nous permet d'avancer le plus rapidement

donc si tu le fais tous les jours, eh bien chapeau, c'est super..

mavo.
Marraine
Creuser un nouveau sillon : j'adore ton expression Izabelle ! Et je te rejoins complètement dans le fait qu'il y a de nombreux exercices dont on ne comprend pas le sens avant de les faire. Et c'est par l'observation qu'on les comprend. Le passage à l'action est crucial. J'ajouterais, en ce qui me concerne, que plus hautes sont mes réticences à faire quelque chose, plus grands sont les enseignements.
lorraine
Marraine

Domitille,

Bonjour

je commence depuis peu. J'ai du mal aussi à comprendre le lien entre la respiration et la nourriture. Quand je fais une respiration ce n'est jamais dans un moment où j'ai faim du coup le rapport me semble lointain... Si je suis face à de la nourriture avec des amis, je ne me sens pas de me mettre à respirer en pleine cse pendant 10 mn... Mon problème est que je suis souvent entourée et que je n'arrive pas du coup à être centrée sur moi-même.

merci pour vos conseils

 

Pour manger quand on a faim il est important de la ressentir, de la repérer dans son corps.

Les séances de rpc sont autant d'exercices  pour nous apprendre à devenir plus intimes avec notre corps. Respirer c'est une expression du corps. Faire en pleine conscience les étirements, le bodyscan sont autant de moyens de nous familiariser avec  notre corps et son langage.....

En faisant ces exercices corporels  très régulièrement, être à l'écoute des signes émis par notre  corps dont la faim finit par devenir un réflexe ...

Voilà c'est comme cela que je comprends le lien entre nourriture et respiration....

Bonne continuation

Lavienrose.
Abonné
Les filles j'ai un super exercice pour vous!!!! C'est en le faisant que vous comprendrez.... Allez chercher votre carte bleue et envoyez moi en MS les chiffres inscrits !!!!!!! Ok je sors!!!
Haut de page 
X