Aidez moi s'il vous plaît - 26052014

Koulele.
Abonné
Bonjour Tout ça n'a rien a voir avec LC.... Mais j'ai vraiment besoin de parler Et j'ai besoin d'aide De conseils, d'avis.... Je vais essayer de bien exposer les choses... Quand j'avais 25 ans j'ai quittė mon mari( car j'ai rencontrė quelqu'un d'autre et que l'amour n'était plus la) Ça ne s'est pas fait du jour au lendemain... L'appart était le mien(location par mon travail) On avait deux enfants(4 et 2 ans) Au début le juge m'a donné la garde complète et un week end sur deux pour le père. Il devait payer une pension(qu'il ne payait jamais il a eu une saisi sur salaire) Ça a été très dur pour lui je crois, il a perdu beaucoup de poids ...et fumait beaucoup... Je me sentais très coupable Et j'ai eu peur que les enfants m'en veulent un jour...alors j'ai demander une garde partagée... Qui a été accordée Une semaine. Une semaine On habitait la même ville. C'était ok Bref...pour faire cours: Mon ex à toujours jouė le gentil papa et m'a fait passer pour une méchante. Il me traite de folle, de schizophrène, de bipolaire, il dit pas ça sous le coup de la colère...non pas du tout...il en parle très calmement...il distille ses paroles depuis 15 ans Ce qui est duré c'est qu'il appuie la ou ça fait mal, évidemment. J'ai fait une tentative de suicide à 14 ans... Et je vois des PSY depuis.... J'ai fait une dépression il y a quelques années.... Tout cela est terminę mais on peut dire qu'il a matière à "broder" J'ai 4 autres enfants de mon mari actuel, on est une famille très unie et je ne prends plus aucun médicament depuis trois ans. Mon ex n'a pas une vie facile, il a ouvert un commerce, qui a fait faillite... Il est remariė et à un enfant( de ce cité la tout va bien pour lui je pense...) Mais on lui a diagnostiquė une SEP il y a 7 ans.... Il va bien, mais la maladie est toujours présenté, et souvent invalidante. La garde alternée n'a pas durė longtemps... Quelques mois... Il a tout fait pour que les enfants vivent chez lui( un vrai lavage de cerveau sur eux....) Bref, il a réussi. Il faut dire que je me suis jamais défendue. J'ai rien dit J'ai laissė faire... Aujourd'hui j'en crève. Mais des que je voulais parler à mes enfants, des que je disais" il faut que je vous parle, il faut qù' on mette les choses au clair, vous n'êtes pas obligeė d'aller chez papa tout le temps...il dit des choses méchantes sur moi, mais si vous voulez on peut en parler..." Mes enfants me disaient:"papa nous a prévenu que tu dirais ça, que tu voudrais faire des histoires...." J'étais la méchante maman quoique je fasse. Il a inscrit ma fille dans un internat un jour sans m'avertir...je l'ai su quand c'était déjà fait...! Et j'ai rien fait! J'avais peur que ma fille m'en veule si je disais non, que ça se faisait pas, qu'il avait pas le droit de faire ça sans m'en parler... Il a demenagė à 70 km de ma ville ...je l'ai su quand ils allaient déménager! Les enfants étaient tenus au secret... J'ai dit que c'était dégueulasse de faire ça.... Mes enfants m'ont dit pareil" papa nous a prévenu que tu ferais des histoires...." Mes enfants venaient me voir le week end...un week end par mois au plus et 15 jours de vacances par an. Et je devais demander la permission au père... Et c'était selon son bon vouloir! Et quand je pétais les plombs et que je lui disaisvqu'il avait pas le droit de faire ça, il me disait que c'était les enfants qui voulaient pas venir me voir. Et quand j'en parlais à mes enfants, j'avais droit à ces réponses:" on peut pas, on doit faire ci ou ça avec papa....véronique ( belle mère) veut pas car on doit travailler...papa veut nous voir, il travaille beaucoup et il nous voit pas assez...." Et quand je disais à mon ex que j'allais prendre un avocat il me disait:" fait ce que tu veux, mais tes enfants t'en voudront toute ta vie....et tu cas les perturber...." Je suis moi meme une enfant du divorce Qui s'est très mal passė... Avec beaucoup de violence Mon ex sait tout ça Il appuie encore la ou ça fait mal.... Alors je dit rien...je souffre en silence...je parle à mon PSY... C'est ma plus grande douleur.... Dimanche c'était la fête des mères... J'avais 4 enfants auprès de moi ....au lieu de 6. J'ai pas eu de messages...de coup de fil.... Je les verrai pas pendant les vacances... J'appelle, on me répond pas J'écris..... ( mon ex allait même jusqu'à intercepter mes lettres...il disait que je les perturbais!) J'ai l'impression d'avoir perdu mes enfants. Je vis dans mes souvenirs...je regarde leurs photos...et je pleurs...tous les jours Et je m'en veux D'avoir rien dit J'ai essayė mais j'étais " la folle" la bipolaire" " pas stable" .... J'ai envie de vomir quand je pense à tout ça. Autour de moi on me dit" t' inquiétés pas....tes enfants comprendront , plus tard, ils reviendront vers toi..." Ouais...aujourd'hui ils ont 19 et 16 ans....et ne me parlent pas. J'ai l'impression qu'on m'a volė mes enfants C'est immonde Croyez moi J'ai mal J'en peux plus J'ai montrė le jugement de divorce à les enfants, pour leur montrer que la gérée m'était accordée, que c'était bien parceque je n'étais pas folle!!!! C'est écrit noir sur blanc que mon ex ( ni moi même) ne devait s'éloigner de mon domicile .... Tout est écrit Mais c'est quand même papa qui a raison.... Quoique je dise...c'est lui qui a raison... Parfois ça a été très loin .... Il veut meme faire arrêter le lycée à ma fille car il dit qu'elle travaille pas assez et qu'elle devrait apprendre un métier... C'était pas du tout ce qu'elle elle voulait! ( lui même à arretė l'école très tôt) J'ai essayė de parler à ma fille...lui dire qu'elle avait le temps( elle a jamais redoublė) ... Que c'était normal qu'elle sache pas quoi faire comme métier... Mais elle m'a dit" papa et véronique ont raison" Bref.... C'est le seule fois en 1 an qu'on s'est parlė.... Je suis pour l'éducation non violente, je ne tape pas mes enfants. Mon ex me critique énormément la dessu. Et mes enfants...aussi!!!! Bref...il y a 15 ans de vie à raconter...donc je vais m'arrêter la.... Merci de m'avoir lue Aidez moi..... Merci

Commentaires

Odessa.
Abonné

Bonjour Koulele,

J'ai lu attentivement tout ce que tu as sur le coeur aujourd'hui et suis touchée par toutes tes épreuves.

Bien que je n'ai pas de solution intéressante à te proposer, je te souhaite sincèrement de retrouver très rapidement la Paix et l'Amour auprès des deux enfants qui te manquent.

Dis leur à chaque fois que tu les aimes... la vie fera le reste pour votre plus grand bonheur, je vous le souhaite.

Courage, je suis de tout coeur avec toi.

Koulele.
Abonné
Merci pour ta réponse J'ai tellement besoin d'en parler.... Je leur dit que je les aime... J'envoie des textes tout le temps... Je laisse des messages... Ça fait 15 ans que ça dure.... J'en peux plus.... J'ai l'impression qu'elles me jugent sans savoir Sans avoir leur propre opinion.... Quand je veux aider, réconforter, on rejette mon aide. Elles rejettent tout de moi. J'ai moi même eu beaucoup de problèmes avec ma mère, mon père je n'en parle même pas, et aujourd'hui je ne vois plus mes parents. Mais eux non plus de veulent pas me voir...ils n'aiment pas ce que je suis, la vie, ma façon d'être. Ma mère m'a toujours rejetée.... Mais forcément, le comportement de mes filles fait écho à tout cela évidemment! Comme pour me punir de ne plus voir ma propre mère. Mais je sais au fond de moi que ce n'est pas la même chose! Je continue à espérer...j'attends qu'elles reviennent....mais j'ai peur.... J'ai peur de les perdre pour toujours Je ne comprends pas pourquoi.... Je sais que leur père les à conditionnées....c'est tellement évident. Je sais, il est malade, il galère dans le travail, et c'est moi qui l'ai quittė.... Je suis la méchante. J'imagine ce que mes filles doivent se dire.... Mais c'est pas faute d'avoir essayė de leur parler....à 8 ans...à 12 ans ...à 15 ans.... Que puis je faire?
Tinkerbell.
Abonné

Bonjour Koulele,

Je suis extrêmement touchée par ton appel au secours, et à vrai dire je ne sais pas trop quoi te répondre à ce moment précis où je pose mes mots sur le clavier...

Etant divorcée moi-même, je dois partager ma grande fille de 16ans avec mon ex-mari à qui je n'adresse plus la parole depuis sans doute au moins une dizaine d'années... et si je ne connais pas du tout ta détresse ni même le dixième de celle-ci, je peux essayer d'imaginer mon propre chagrin quand je la vois partir avec lui, multiplié par 10, par 100, et plus encore... tu as beaucoup, beaucoup de courage.

J'ai des relations très compliquées avec ma famille en général, et je suis sans doute très loin de pouvoir conseiller quoi que ce soit à quelqu'un dans ce domaine, mais j'ai juste envie de te dire ceci : Dans ma vie, je me suis toujours dit que le boulot des parents, c'est de donner tous les outils à ses enfants pour leur permettre de quitter le nid, un jour ou l'autre... et parfois, les enfants quittent tellement bien le nid qu'ils n'y reviennent que très peu, et même parfois jamais. Serions-nous donc condamnés, parfois, à ne vivre que dans nos souvenirs de ces enfants que nous avons vus, aimés, chéris, choyés, soignés, câlinés un peu, beaucoup, passionnément ou à la folie ? Il faut croire que oui. Parfois, la vie, c'est comme ça.

Ta situation est bien sûr unique dans le sens où le passé que tu partages avec tes 2 premiers enfants a été une voie cahotique, douloureuse, complexe et la route telle que tu la décris a été pavée des mauvaises intentions de leur père. Il te faut, quelque part, faire le deuil d'une relation avec eux idyllique, rêvée, remplie d'un amour qui n'existe pas car il a été un peu étouffé dans l'oeuf... Cela ne veut pas dire tirer un trait définitif, car tes enfants voudront peut-être un jour comprendre, te revoir, te parler... peut-être quand ils auront eux-mêmes des enfants... et peut-être pas. Et peut-être jamais.

C'est vraiment très difficile de te conseiller, je crois que nous pouvons tout au plus lire tes mots, et te parler à notre tour, juste un peu... en espérant que tu liras un mot, une phrase, que tu auras une idée, même une petite, qui te fera avancer...

Tu as fait au mieux, en pensant à tes enfants... et ce "mieux"-là n'était pas le mieux pour toi, bien au contraire. Tu t'es mise de côté pour elles, et tu as l'impression d'avoir tout raté aujourd'hui, et qu'on te les a volées. Ne te fustige pas, ne regrette pas, ne reviens pas en arrière sur ce que tu as fait en ton âme et conscience... tu as fait preuve d'une abnégation extraordinaire, qui, hélas, ne t'apporte aujourd'hui que de la tristesse... mais si il y a bien une chose qui transparaît dans tes mots, c'est que tu n'as rien à te reprocher, donc n'ajoute pas cela à la liste des choses qui te mettent le moral en l'air...

Que faire maintenant ? Rien de plus que ce que tu as déjà fait. Tu as dit à tes filles que tu les aimes, elles le savent, donc, à leur manière. Elles ne te le rendent pas. Quelles qu'en soient les raisons, quelque part, ne leur en veux pas, mais laisse-les libres de leurs choix. En fait, tu ne peux pas vraiment faire autrement, car tu n'as pas de réponses à tes appels... mais fais cette démarche dans ta tête, déjà. Laisse-les libres de leur choix, comme une maman oiseau laisserait ses oisillons s'envoler, loin... en sachant qu'ils reviendront peut-être... mais peut-être pas.

Maintenant tu as 4 enfants-oisillons que tu vois, qui sont auprès de toi. Ces oideaux-là, tu peux leur donner tout ton amour, et tous les outils pour leur vie future... c'est pour eux, et pour ton mari, que tu dois avancer, ne l'oublie pas. Et un jour, ces oisillons-là lâcheront le nid aussi, dans de meilleures circonstances sans doute, mais eux aussi vivront leurs propres choix.

Et tu auras été une maman oiseau formidable, tout le long.

Je te souhaite beaucoup de courage. Vraiment.

Lauryjo.
Abonné

Un jour, ou l'autre, le vent tourne Koulele.

Tes enfants comprendront......que leur père les a manipulés. Donc, fais en sorte de t'occuper de toi, surtout de toi !!!

plein, plein de bonnes choses Koulele..............

Koulele.
Abonné
Merci pour vos réponses. Tinkerbell: Tu penses comme moi pour le rôle des parents et des enfants.... C'est très dur de voir que nos bébés, si attachés à nous, deviennent des grands...et qu'ils nous voient comme des vieux ... Bref...tu as dit tout ce que je me dis moi même depuis quelques temps.... Je vois que je ne suis pas la seule à voir les choses comme ça... Et oui, je n'ai pas d'autre choix que d'accepter la situation.... Advienne que pourra...
cilou_cile.
Abonné

Koulele, je pense bien à toi et comme Tinkerbell, je ne peux imaginer le 10ème de ta souffrance. Un week end sur 2, mon loulou est chez son papa (avec qui je m'efforce de garder des relations apaisées mais je précise qu'il n'a rien à voir avec ton ex) et c'est déjà très dur, ne plus se sentir mère alors qu'on l'est...

Je crois, même si je me garderai bien de te donner des conseils (et au passage, bravo à Tinkerbell pour son merveilleux message), que tu fais le bon choix en les sollicitant de temps en temps, en ne lâchant pas l'affaire, en montrant que malgré tout, tu es là. Que si tes enfants se sont éloignés de toi (avec un bon lavage de cerveaux, or nous savons combien ils peuvent être influençables), toi, tu restes debout et tu restes leur maman, malgré tout.

En tout cas, c'est ce que je me dis quand mon petit garçon de 5 ans à peine me dit au téléphone qu'il ne veut plus revenir chez moi, qu'il préfèrerait vivre chez son père. Je ravale mes larmes et je tiens bon et je lui dis "je comprends, tu as le droit de penser ça" et je rappelle le lendemain avec des mots d'amour pour mon petit bout, qui me déchire le coeur.

Moi aussi, on m'a dit "la roue tourne, un jour, il comprendra". Mais à vrai dire, je m'en fiche que la roue tourne, peut être qu'elle ne tournera jamais, peut être qu'un jour, il ira habiter et vivre avec son papa. Moi, je continuerai d'être là, droit dans mes bottes, honnête avec moi même, c'est bien la seule chose que je puisse faire.

Désolée de m'être étalée wink nos situations ne sont bien sur pas comparables et je veux juste d'apporter un peu de réconfort à ma manière ou au moins une écoute.

Toutes mes pensées.

Koulele.
Abonné
Merci cilou Si si, nos situations sont comparables.... La souffrance est la même...tu en parles très bien. Je trouve du réconfort et de précieux conseils dans tout vos messages...merci Ça m'aide.
Kaylee
Marraine

Bonsoir Koulele,

Tes propos m'ont bouleversée et je comprends ta peine.

Tes enfants vont grandir, mûrir, ils sortiront tôt ou tard de l'emprise morale de leur père et de leur belle-mère pour se forger leur propre opinion, ce n'est qu'une question de temps, et c'est ce que je te souhaite de tout mon coeur de mère.

Pour qu'ils n'aient pas l'impression que tu les oublies, peut-être peux-tu à intervalle régulier, une fois par an au moment de leur anniversaire ou le jour de la fête des mères, leur faire savoir que tu es là pour eux même si, pour l'instant, eux ne veulent pas te voir ? Une petite piqûre de rappel, style "vous avez une mère, pour l'instant vous n'en voulez pas mais sachez que je suis là". Inlassablement. Une petite piqûre de rappel annuelle.

Même si pendant X années cela ne donne rien, patience, car oui, la roue tourne. N'abandonne pas.

marieal.
Inscrit

et pourquoi ne pas porter en justice tout ce que ton ex n'a pas fait selon ce que lui imposait la loi?

pour que tes enfants sachent qu' il t'a imposé ses choix et que la vérité juridique n'est pas pour lui...

je te conseille ça parce que mon frère vit un peu la même chose avec l'un de ses fils ( les deux autres sont plus agés): alors qu'il avait 14 ans , son fils a déclaré du jour au lendemain qu'il ne voulait plus aller chez son père alors qu'il était en garde alternée, à peu près contemporraine du moment où mon frère s'est trouvée une nouvelle compagne...du jour au lendemain, elle a arrêté de lui transmettre ses bulletins scolaires, etc...bref, une mise à l'écart qui ne correspondait à rien d'autre qu'une emprise de la mère sur son fils et que les frères ainés ont d'ailleurs bien verbalisé dès qu'ils ont pu sortir du cocon maternel pour leurs études ( maman passe son temps à dire du mal de papa).

L'avocat de mon frère lui a conseillé de porter plainte tout en lui disant que le but de cette plainte, c'était pas d'obtenir un rétablissement du droit de garde bafoué mais pour que son fils sache qu'il avait fait tout ce qui était dans ses moyens pour lui montrer que sa mise à l'écart ne lui était pas indifférente...et qu'un jour, plus tard, ce fils comprendrait tout cela....ce jour là n'est pas encore arrivé, mais lors de son jugement, quasiment 5 ans après la palinte,  la maman a fait venir son fils pour témoigner en sa faveur....et son fils a pu entendre le rappel à l'ordre que le juge a adressé à mon ex belle soeur, lui signigiant qu'il n'appréciait pas du tout qu'elle ait fait venir son fils pour témoigner alors qu'elle était en tord. C'est des mots qui ont été dit par une autorité et qui feront surement un jour leur chemin jusqu'à l'esprit de mon neveu.

Il n'est peut être pas trop tard pour faire reconnaitre par une autorité extérieure le tord que t'a porté ton ex dans ta relation avec tes enfants...

Lavienrose.
Abonné
Marieal, Je suis d'accord avec toi Un ami a porté plainte, sa fille a eu un électrochoc mais a entendu que son père n'était pas CETTE personne que lui faisait croire sa mère... Ça a pris 5 ans et ils ont une super relation maintenant. Je pense que même si cela ne change rien, cela aide les enfants à sortir de cette manipulation et quelque part cela permet d'ancrer que l'autre parent est la ! Bon courage! Plein de pensées chaleureuses
lmlavie.
Abonné

bonjour, tes enfants sont grands maintenant mais je pense également que souvent la justice fait bien les choses, mais des fois les juges par enfants réagissent de manière étrange. Bref, le temps est passé et tu n'auras peut-être pas gain de cause et peut-être que tu auras à entendre des choses difficiles à supporter. Mais je pense que devant un tiers, neutre normalement, tu dois, pour ton bien personnel et ceux des tes futurs enfants adultes en devenir, passer devant la justice pour expliquer la situation comme tu la ressens en ouvrant ton coeur pour faire savoir à tes enfants que leur père (pervers) a fait des choses qui ont détruit beaucoup de choses. 

Il faut que ça aparaisse devant la justice. Je pense que c'est important aux yeux des enfants. Tu as le droit d'être fragile et manipulable à un moment de ta vie mais maintenant tu compte bien rétablir la vérité juste pour la vérité et la justice. Tes enfants en feront ce qu'il en voudront après.

Ensuite, le versant plus "réel": lorsque tu vois tes enfants, ouvre leur ton coeur en nous disant ce que tu nous a dit afin que petit à petit ils comprennent qu'ils ont été manipulés. Donne leur de ton temps et de ton écoute ainsi que ton amour et tu verras, la vie se chargera du reste

bonne évolution à toi

Amritaa.
Abonné

Impossible de donner des conseils dans une telle situation mais tu n'es pas un cas

 

J'ai quitté mon ex conjoint, notre fils avait 10 ans, il a décidé de tout garder, la maison, le fils et je me suis retrouvée dehors sans rien, il a mis le grapin sur tout et moi j'ai laissé faire

 

Pas eu envie de me battre pour que notre fils assiste au combat de coqs entre ses parents, assiste au spectacle du grand n'importe quoi. J'ai été la s... ope qui l'a quitté, qui a quitté la famille, qui a "abandonné" son fils. J'ai tout vu, tout entendu, tout subit mais je me disais que s'il fallait qu'il y en ai qui paie autant que ce soit moi, car au moins ça je "gère"

 

Notre fils a grandi, n'est pas venu me voir souvent car les sorties avec les copains, les sorties avec papa, les études etc etc etc

Un jour il est venu me voir en larmes, il avait environ 20 ans, en s'excusant de s'être si mal comporté vis à vis de moi, bien sûr je lui ai tout pardonné car je n'avais pas à pardonner, juste réaliser que lui aussi en fait avait beaucoup souffert de cette distance qu'il gardait car son père voulait que......... ça nous a rapproché mais à 20 ans on a aussi d'autres chats à fouetter que les trucs des parents

Puis mon ex est tombé gravement malade et il est décédé il y a deux ans juste avant la naissance de notre petite fille (mon fils a 32 ans bientôt). Ce fut terrible pour mon fils qui perdait son père qu'il adorait. Aujourd'hui mon fils est très présent, ma petite fille est la lumière de ma vie et notre relation est très étroite

 

Alors que dire : oui un jour la vie corrige ce qui ne devrait pas être, un jour la roue tourne, un jour si on garde la tête haute on a des surprises

 

Malgré tout je dirai que là dedans rien n'est normal et juste, peut être aurai je dû me battre et saisir la justice pour récupérer la moitié de la maison et mon fils

 

Je pense que pour moi c'était écrit ainsi, aujourd'hui j'ai tout récupéré, 20 ans après. Mon fils commence à comprendre que son père n'a pas été le mec super parfait, mais je lui dis que son père a fait ce qui lui paraissait juste, qu'il a souffert de mon départ et a voulu me faire payer son précédent divorce où là c'est lui qui était parti

 

Enfin inutile de brasser tout ça tout le temps, j'en ai bavé vraiment des ronds de chapeau etm on fils aussi et aujourdh'ui nous sommes ensemble et pour longtemps

lmlavie.
Abonné

Très belle histoire de vie. J'adore les entendre ces histoires si humaines et tendres, pleines d'humanisme et de réalité. Merci à toi pour ce témoignage. Un jour aussi moi je dirais des choses sur mes enfants en en parlant au passé alors qu'aujourd'hui je les aide à construire leur avenir en espérant faire le meilleur pour qu'ils puissent être heureux (7 et 14 ans ). J'aimerais, comme toi pouvoir avoir une bonne relation avec eux, pas comme ma mère aujourd'hui avec qui j'ai du mal à renouer car elle n'est pas prête à ouvrir son coeur et son pardon sur ses erreurs du passé... ça viendra peut-être mais je n'en espère plus rien.

Amritaa.
Abonné

La vie est là pour nous enseigner tellement de choses sur nous même. La fiction ne remplacera jamais la réalité n'est ce pas et l'humain est si touchant

 

Un jour........ tu ne sais pas, je crois qu'on ne sait pas ce qui peut se passer, ce que nous ferons ou dirons car nos enfants sont aussi nos enseignants. J'ai deux enfants aussi à qui je dois beaucoup à qui je dois d'être passé de l'adolescence à l'âge adulte

 

Concernant ta maman et bien il est important de faire la paix, on ne sait rien des souffrances de l'autre et parfois en se montrant sous son meilleur jour on aide l'autre à en faire de même. Pour cela ne pas prêter le flanc et ne pas se sentir personnellement visé par le discours de l'autre. C'est pas de nous dont ces gens là parlent c'est d'eux mêmes et de leurs souffrances

Evelyne2212.
Abonné

Je vais faire court parce que je dois partir à un RV, mais je voulais donner mon opinion.

Pour avoir vu mon neveu se démener avec des problèmes de ce type pour sa petite fille, je te conseille la Justice. Du jour où il a trouvé un avocat intéressé par son cas, les choses ont radicalement changé pour lui et la petite.

Mais voilà, ça lui a coûté pas mal d'argent parce qu'il a fallu essayer 3 avocats. Les 2 premiers faisaient les intéressés devant lui, mais n'en foutait pas une réellement. Le troisième a vraiment pris le dossier en main.

Biz

Margareth.
Abonné

Bonjour,

J'ai lu ton témoignage, absolument bouleversant. J'ai deux enfants dont je ne voudrais pour rien au monde me séparer, alors, évidemment, ce que tu as écrit me touche.

J'ai l'impression que dans cette histoire, tu es très peu soutenue. Tu voudrais réagir, donner de la voix, mais tout le monde te décourage, soit en te disant que tu es folle, soit en te disant que tu as tort et que tu vas empirer les choses. Bref, on te baîllonne un peu je trouve, en te convainquant que ton instinct n'est pas le bon. Sauf que ce sont tes enfants, et que c'est ta vie qui est gâchée. Et celle de tes deux enfants, je pense : ils ne doivent pas adorer cette situation.

Impossible de parler à ton ex. Mais, si j'étais toi, je parlerais sérieusement à mon mari d'aujourd'hui. Je lui dirais de me soutenir, de m'aider, et de me donner raison, même s'il pense le contraire. Et je ferais pareil avec tous ceux qui sont censés m'aimer : Soit vous êtes derrière moi, soit vous arrêtez de me dire que j'ai tort. Parfois, il faut être radical, même avec ceux qu'on aime.

N'ait pas peur : tu es une bonne mère et tu ne mérites pas de subir tout ça. je pense que le temps de la révolte a largement sonné, et comme toujours dans ces cas-là, il te faut une armée. Seule, tu n'y arriveras pas. Si ton mari, ta famille, tes amis ne bougent pas, fait appel à des pros. Avocats, assistants sociaux, conciliateurs. Ne reste pas dans ton coin.

Voilà, c'est ce que je pense. On n'a qu'une vie, ma grande. Dis comme ça, ça a juste l'air d'une formule bateau, mais concentre-toi dessus ; tu n'as qu'une vie. Un jour, il sera trop tard.

Amritaa.
Abonné

Sur un autre post tu dis que ta fille de 19 ans , celle de ton premier mariage, est chez et te fais vivre l'enfer

 

Excuse moi mais là je ne comprends plus rien du tout

Haut de page 
X