ASTUCES EN CAS D'EME - 30012013

nathalie85.
Abonné

Bonsoir ,

J'aimerais connaître vos astuces pour penser à autre chose quand une EM incontrôlable arrive ? Dans le cadre du travail car c'est là que c'est le plus dur à gérer je trouve. Vous prenez un chewing gum, écouter de la musique discrètement dans le bureau... ?

Merci de vos réponses qui  m'éclaireront sûrement car j'ai du mal à gérer et la respiration ça me calme pas forcément.

Commentaires

cath40.
Abonné

 

Bonsoir Nathalie,

Je te conseille de lire le post du Dr Zermati qui explique que « plus on lutte contre les envies de manger émotionnelles plus celles-ci augmentent »  L’objectif de la méthode est plutôt de « faire en sorte que les émotions ne déclenchent plus les envies de manger »  

//www.linecoaching.com/maigrir/blog/comment-se-guerir-de-limpulsivite-alimentaire

Bon courage !

LOLADUT.
Abonné

Bonsoir tout le monde

Je suis découragée. Depuis hier, je suis stressée, angoissée (dans ma vie professionnelle et surtout personnelle) et on dirait que j'ai tout oublié d'un seul coup

J'ai eu des EME et je n'ai pas su gérer. J'ai mangé des gateaux, du chocolat...alors que je n'avais pas faim du tout

Je sais ce que je dois faire mais aujourd'hui je n'ai rien fait de bien et je culpabilise.

Avez-vous eu aussi des moments de faiblesse comme cela ?

Merci pour vos conseils

izabelle
Animatrice forum

On a tous eu des moments comme ça, mais je ne les appelerai pas "moments de faiblesse"

ce sont surtout des moments de lutte, on est en lutte contre quelque chose en soi, quelque chose que nous ne supportons pas de ressentir

souvent la lutte est si forte que cette chose-là, ce ressenti ou cette émotion, on en a à peine conscience.....

 

comme le dit Cath,   il ne s'agit pas de lutter contre l'EME

en fait, ça ferait un peu : "lutter contre la lutte"   le serpent qui se mord la queue....

 

ce qui semble nous faire le plus avancer dans ces moments-là, c'est d'observer l'EME, l'observer calmement, sans se juger, sans se culpabiliser

l'EME c'est un mécanisme, simplement, c'est une impulsion

observer l'impulsion est le meilleur moyen de prendre un peu de distance

je l'observe qui monte comme une vague, on peut le verbaliser :  "j'ai envie de manger un gateau...." et on observe cette envie qui monte, on observe notre inconfort,   et puis à un moment ou à un autre, on peut choisir de manger quelques bouchées d'un aliment réconfortant, et observer, à nouveau, comment cet aliment nous réconforte, en le dégustant...

parfois, on peut choisir de rester plus longtemps dans cet inconfort, juste regarde la vague monter, atteindre sa crête, puis redescendre....

 

ce qui m'a beaucoup aidé, c'est juste prendre conscience de ce mécanisme...   j'étais sur mon canapé, et là envie de manger (le soir)......    je m'observe,  je vois ma tête qui commence à paniquer, je lui dis  "ok garde ton calme, tu as juste une envie de manger, il est probable qu'il y ait qqchose en toi, que tu ressens mais que tu ne veux pas ressentir, alors l'envie de manger est là, c'est normal, restons avec elle un petit moment....."

 

c'est l'exercice EME-Zen dans le parcours alimentaire qui correspond à ce genre d'observation....

 

bon courage, ne vous inquiétez pas, ça prend du temps avant de pouvoir casser ce réflexe de l'impulsivité alimentaire, mais oui, c'est possible!!!!

pensez à vous donner du temps et surtout de la bienveillance : c'est à dire ne pas s'en vouloir, juste s'observer, pouvoir accepter ce qui est maintenant pour changer votre fonctionnement demain.....

Courtepatte.
Abonné

As-tu déjà essayé avec une minuterie? C'est tout bête, mais ça marche parfois pour moi: je me dis: "OK, j'ai très envie de chocolat (alors que je n'ai pas / plus faim), je vais donc en manger, mais dans dix minutes." Souvent, je sors carrément le chocolat, pour bien me montrer à moi-même que OK, pas de panique, il est là, à portée de main, je vais pouvoir le manger, pas de souci. Et pendant les dix minutes, j'essaie bien sincèrement de m'occuper à quelque chose. 2 fois sur 3, au bout des dix minutes, je me sens mieux et je peux renoncer. 1 fois sur 3, je mange mon chocolat, mais en plus petite quantité que si j'avais craqué tout de suite, je crois.

Moi, en tout cas, quand j'ai envie de manger, j'ai surtout besoin d'être rassurée, de bien me persuader que si je veux VRAIMENT manger, je PEUX manger, aucun souci. J'ai l'impression que certaines de mes envies, c'est juste une partie (sans doute enfantine?) de moi qui teste pour voir si c'est vrai, si elle peut manger ce qu'elle veut; une fois que je réponds "oui", elle n'a plus nécessairement envie de passer à l'acte, elle est juste contente d'être rassurée.

fadinarde.
Abonné

J'adore ton truc de la minuterie!! Je vais essayer!

Merci!

Bèlilé.
Abonné

[quote=Courtepatte]

Moi, en tout cas, quand j'ai envie de manger, j'ai surtout besoin d'être rassurée, de bien me persuader que si je veux VRAIMENT manger, je PEUX manger, aucun souci. J'ai l'impression que certaines de mes envies, c'est juste une partie (sans doute enfantine?) de moi qui teste pour voir si c'est vrai, si elle peut manger ce qu'elle veut; une fois que je réponds "oui", elle n'a plus nécessairement envie de passer à l'acte, elle est juste contente d'être rassurée.

[/quote]

J'aime bien cette idée d'une part enfantine qui teste pour savoir si elle a bien le droit :-)

belleetsereineen2013.
Abonné

J'aimerais beaucoup utiliser le truc de la minuterie mais souvent, je suis en quelque sorte en pilote automatique ... c'est seulement APRES avoir mangé que je me dis :

  • tiens tu sais que tu viens de manger
  • tu sais aussi que tu n'avais pas faim
  • mais pourquoi alors ? => ben j'sajs pas trop
  • t'as vu aussi tu n'as pas vraiment "apprécié" "dégusté" ce que tu as mangé

Savez vous comment débranchez le pilote automatique pour enfin faire mes choix "en toute conscience" même si j'ai bien du mal avec la RPC???

Merci !

liegama.
Ancien abonné

Merci de ton message qui m'a éclairé Courtepatte, je n'ai pas encore réussi à trouver une méthode pour arrêter l'EME qui est lancé mais j'aime ton idée et j'essairai d'appliquer la prochaine fois. J'ai aussi beaucoup besoin de me rassurer et je ne me fais pas confiance. Je crois que c'est un bon exercice de me tester et de voir que je peux me faire confiance, que cette fois-ci je ne vais pas me trahir. J'appelle me trahir toutes les fois où je me suis leurrée (tu veux du Nutella, prend un yaourt) ça laisse des traces qui ont cassé ma confiance en ma capacité à me faire plaisir, me réconforter et m'arrêter quand j'ai plus faim. Ce qui fait que maintenant quand je m'autorise à manger lors d'une EME, je ne m'arrête toujours pas. 

Courtepatte.
Abonné

Ca ne va sûrement pas se régler en deux, trois jours, Liegama. Imagine un enfant qui aurait subi un traumatisme (dans ton cas: essayer de te faire croire qu'un yaourt, c'est aussi réconfortant qu'un chocolat!) et à qui on essaierait de rendre confiance: ça ne se ferait pas en un jour. Tu dois te réapprivoiser comme le Petit Prince le fait avec le renard, en restant bienveillante avec toi-même même quand tu manges trop, en te disant à toi-même: "Mais oui, mange, mon petit, mais prends ton temps, tu pourras en avoir autant que tu en as besoin ou envie, je ne te priverai plus, donc prends ton temps".

Mais franchement, je ne pense pas que ça se réglera en quelques jours seulement, donc surtout persévérance!

Mona74.
Abonné

OUI, j'ai eu et j'aurais encore des moments comme ça. C'est ici, dans ce forum que j'ai trouvé des personnes qui m'ont "secouée", fait comprendre que ce n'était pas grave, que nous avions des années d'habitudes à perdre parce qu'avant nous n'étions pas conscientes d'être victimes de compulsions.

Alors donne toi le temps, sois bienveillante et surtout ne te culpabilise pas, on est des combattantes, des fois on gagne, des fois on perd, mais on va gagner!!!

Ces moments de détresse, d'engoisse, de mal être on les a toujours gérées en mangeant, en tous cas moi c'est ce que je faisais, alors ces habitudes là sont ancrées en nous, alors ne te juge pas, redresse la tête et tu verras, tu retrouveras la force et l'envie de continuer c'est sûr!

Courage, et garde le cap.

majoma.
Abonné

bonjour: j'ai  connu ce genre de situation: voici plusieurs possiilités :

aller marcher 1 h très vite

lire  aller au cinéma

peut être ton estomac n'est pas bien; j'ai utilisé une fois par hasard  du gel de polysilane 1 sachet dose et curieusement l'envie de manger s'était estompée, 2 amies ont essayé aussi avec le même résultat; c'est vendu en pharmacie sans ordonnance

bon courage

Haut de page 
X