bonjour - le 12/12/2011

lissiboa.
Abonné
bonjour, j ai 45 ans et j ai toujours été ronde. un premier régime avec maman très jeune, après je n ai jamais fait de régime sauf Wright watchers à 25 ans, ce qui a tenu 2 ans. je mange de façon déstructurée, j avais du mal à composer des repas. je vis seule et la nourriture rythme ma vie. j ai l impression que la nourriture à une fonction dans ma vie, et depuis longtemps, qui n est pas seulement celle de me garder en vie et me nourrir pour vivre, mais un tas. d autres choses comme, me faire plaisir, me soulager, le remède contre l ennui, l angoisse.... c est tellement incrusté, ce comportement, comme les kilos le sont aussi! mais autant que j arrive maintenant un peu à en analyser les causes, il me manque les clés pour agir sur mon comportement. c est pourquoi je viens ici. bon courage à toutes et tous

Commentaires

petite marie.
Abonné

bonjour et bon courage à toi,

je pense moi aussi que pour beaucoup d'entre nous, la nourriture remplit plein de rôles différents.

Petit à petit, je suis sûre que l'on peut changer notre comportement puisque celui ci nous fait souffrir.

Rome ne s'est pas bâtie en un jour

petite marie

Nanoucka.
Abonné

Bonjour,

 

44 ans et trois enfants, je me retrouve dans ton comportement face à la nourriture. J'en suis là aussi. Pleins de régimes derrière moi et toujours un surplus au final. STOP je veux travailler sur ce qui me conduit à ingurgiter des aliments sans faim, ce stress, ennui, angoisse et envie qui me poussent à la consommation. J'espère que nous pourrons nous aider, obtenir des réponses et des clés pour en douceur modifier ces agissements. Bon courage à tous

Time.
Abonné

Bonjour,

Je fais aussi les mêmes constats, 47 ans, 1 enfant, et après avoir vécu d'odieuses pratiques mangériales, et un licenciement, me voila lestée de 16 kg, cela dit, j'ai indexé mon corps au rythme de ma vie. J'ai successivement grossi et maigri au rythme des obstacles et bonheurs qui ont jalonnés ma vie.

La nourriture comme refuge, ou compensation. Ces derniers mois, j'en arrivais à programmer mes journées en fonction des moments où je pourrais manger,

Terrible. J'évitais de me regarder dans la glace....

J'ai fait WW il y a 4 ans, cela a tenu 2 ans, et puis avec mes difficultés professionnelles, oups.. dégringolade

Je sais faire un régime, je sais m'appliquer.. mais voila, si j'ignore pourquoi je répère les périodes de déséquilbre alimentaire, j'ai le sentiment que je vais toujours et encore alterner régime, et compulsion alimentaire,

C'est pour cette raison que je me suis inscrite, pour aller plus loin que les programmes, pour comprendre et mettre en place des actions qui prennent en compte corps et esprit.

Je compte beaucoup sur la dynamique du groupe, et le groupe peut aussi compter sur moi

Bon courage à toutes et tous

 

lissiboa.
Abonné
Hello Time, c'était pareil pour moi, deux licenciements 'politiques' en deux ans, les pratiques managériales brutales et hop notre anxiolytique favori se pose sur les hanches... Tu dis que tu sais t'appliquer, tu sais faire un régime. Moi aussi je sais m'appliquer, aux choses de la vie, au boulot, je suis une bosseuse, je donne avec mon cœur. N'est-il pas là aussi, le défi, de ne plus s'appliquer, mais de se laisser vivre, avec la faim, j'ai lu ce matin qu'un des prochains chats avec nos deux experts est intitulé "lâchez le contrôle", évidemment, on connaît cette phrase. Mais qu'il faille lâcher le contrôle là où l'on pensait bien faire, en se privant pour se faire du bien.... c'est raté il faut se faire du bien autrement ne plus être la performante manager ne plus la fermer devant l'injustice au travail ... et ailleurs ....l'injustice de la vie, de l'histoire, des circonstances.... ne pas se priver de fatigue de ne plus pouvoir de colère .... ça c est peut être une notion de perfection que nous avons en commun. chacun en a d'autres idées de la perfection chacun doit lâcher autre chose
Haut de page 
X