CARNET DECOUVERTE : partages sur cette première activité - 18112013

izabelle
Animatrice forum

Pour démarrer la semaine, j'ai eu soudain l'envie de me refaire un petit carnet découverte.....

je sais qu'on passe tous par là, au début, mais on est parfois un peu seul dans son coin,  et je me dis qu'en échangeant, ça pourrait nous motiver, à nous observer avec bienveillance, à commencer à écouter ses sensations (et sans se fustiger si on n'y arrive pas)

bref je démarre aujourd'hui un carnet découverte, alors n'hésitez pas à venir faire part sur ce fil  de votre propre expérience du carnet découverte

Je remets ici le protocole.....  (moi qui ait recommencé à voir la télé en mangeant, bouh..... je vais baisser le son)

 

Alors c'est partie pour une semaine d'observation bienveillante et accorder de l'attention à ses sensations alimentaires.....

 

 

Carnet découverte - Protocole

Pendant 8 jours, vous allez manger attentivement, et éviter les distractions (télé, radio, ordinateur, travail ...) qui peuvent vous empêcher de le faire.

Manger attentivement signifie qu'on se concentre sur les sensations que procure le fait de manger. On peut ainsi reconnaître sa faim et la façon dont elle diminue au fur et à mesure qu’on mange. On peut repérer le signal naturel d’arrêt de consommation, c'est-à-dire la satiété.  Pour vous aider à mieux percevoir votre faim, utilisez l'outil "Je reconnais les signaux de la faim".

Manger attentivement n’est possible que si on réaménage son environnement : il faut un temps durant lequel on ne fait rien d’autre que manger, et un temps suffisant pour les prises alimentaires, dans un endroit aussi calme que possible.

Sans doute cela vous paraîtra-t-il difficile. Mais aujourd’hui, le but n’est pas de parvenir d’emblée à manger ainsi, mais plutôt d’identifier tout ce qui peut vous empêcher d’accorder votre attention à vos sensations alimentaires et d’en tenir compte.


Cette étape va donc mettre en lumière les points particuliers à travailler pour améliorer votre comportement alimentaire. Ces grandes notions seront approfondies dans la suite du programme et des outils adaptés vous seront proposés. 

Vous devrez renseigner votre carnet alimentaire à chaque fois que vous mangez, qu'il s'agisse d'un vrai repas ou d'un grignotage, même léger, et noter les éléments demandés. Vous pouvez noter ces informations au fur et à mesure, en ligne, ou noter les informations sur votre compte-rendu dans la journée, et les saisir sur Internet le soir. Ayez de la rigueur : pensez à noter chaque prise alimentaire, pas seulement les repas, ainsi que les différentes informations demandées.

Commentaires

izabelle
Animatrice forum

ma première difficulté, ça va être de manger dans le calme ce midi....   j'ai repris la mauvaise habitude de manger devant la télé dès que je peux !!!!

je vais reprendre la méthode qui m'avait aidé à l'époque : manger en musique   et boire mon café devant la télé

Alwena.
Abonné

Bonjour! ah la télé, Mr regarde une émission de variétés, moi je lui tourne le dos, et le son est out, ce qui fait que je mange TRES tranquillement, puisque vu l'appareillage de Mr direct sur le TéléViseur, ce serait un dialogue de sourds... Mais par contre il n'entend pas le moindre mot, donc j'évite d'ouvrir la bouche, on s'arrange toujours...wink

oui un protocole intéressant qui peut être une bonne détente ; c'est ma deuxième série de LC, pour approfondir certains points et peut être accepter certaines autres.

bonne journée A

lorraine
Marraine

Bonne idée que ce défi Izabelle notamment pour ceux qui démarrent.

Ma décision à moi c'est à  nouveau faire de vraies pauses repas à midi. Donc, aujourd'hui pause de 12h 15 à 13h 45, à la maison, seule :

Repas pris dans la cuisine, assise à table, très à l'écoute de mes sensations (la faim étéit petite-moyenne) et poser de fourchette ,  pour laisser une vraie place pour 2 carrés de chocolat pour le dessert et puis petite place pour sortir légère de table....smiley

 

En effet, prise dans l'engrenage du travail, je ne prenais plus ce temps à midi. Depuis plusieurs semaines ,je me contentais le plus souvent de mini pauses de 10 mn sandwich sur le lieu même du travail...Rappel : .les pauses sont très importantes, pour se reposer, déstresser des tensions professionnelles et prévenir d'EME en soirée.

Voilà pour ma nouvelle résolution.......Je viendrai vous dire d'ici quelques jours si j'y arrive......smiley

Noelle
Marraine

oui, bonne idée de reprendre ce carnet là, je me joins a vous,  Izabelle et Lorraine,  je vais voir ou j'en suis de mes habitudes

et comment j'ai évolué au fil du temps

 

recemment, j'ai decouvert que si je m'autorisais a une vraie collation a 17h, un jour ou j'avais faim à 17h,  , je n'avais pas d'eme le soir, meme pas envie du chocolat que je venais de m'autoriser

 

Bonne journée

mariecmoi.
Abonné
Bonjour à toutes , Je me joints à vous car j'ai vraiment envie de retrouver ces sensations de faim, de satieté Je suis complétement perdue Ce matin Est ce que j'ai faim ou pas faim ? mais j'ai vraiment envie de prendre mon petit déjeuner comme d'habitude envie de manger sans me gaver et aprés çà est ce de la satiété? Est ce qu'un jour je saurai?est ce que j'aurai ces sensations Eh ben les filles c'est pas gagné tout çà!!! Je me dis plus on vieillit plus les mauvaises habitudes sont ancrées Au fait ai je eu un jour le reflexe faim ?J'ai toujours été bien nourrie (sourire) ben voilà mes petites humeurs du matin Bonne journée à toutes
izabelle
Animatrice forum

chouette pour tous ceux qui voudront participer !!!  et échanger sur ce regard bienveillant, et le fait d'accorder de l'importance à ses sensations

anciens et nouveaux !!!!

pour moi hier j'étais bien consciente de mes sensations.....

par contre cela ne m'a pas empêché de faire preuve d'impulsivité alimentaire sur le coup de 18h, en sortant de mon bureau

du coup, dans ces cas là je suis toute destabilisée car je n'avais pas encore vraiment faim, et forcément, plus de mal à s'arrêter....

 

j'ai pensé à m'observer avec bienveillance et à ne pas lutter contre ce que je ressentais, ce qui n'allait pas de soi...

et ce que je ressentais, eh bien c'était de la honte, tout simplement.....

quand j'ai arrêté de lutter contre elle  et que je l'ai simplement verbalisé (dans ma tête)  "j'ai honte d'avoir mangé autant, sans faim",   eh bien j'ai pu arrêté de manger, sans forcer

ce qui était très dur, c'était d'accueillir cette honte, sans me "rassurer"

dès que je tentais de me "rassurer", de minimiser mon ressenti,  j'avais à nouveau très envie de manger

 

voilà pour l'observation bienveillante

ce matin je constate que j'avais en effet trop mangé puisque je n'ai pas l'ombre d'une faim.....

 

je reviens à mes sensations......

izabelle
Animatrice forum

alors hier je suis bien revenue à mes sensations, sans trop me préoccuper de cette honte, mais en essayant de ne pas la combattre non plus

du coup, ça a bien marché, parce qu'à force d'être connectée à mes sensations, je me suis aperçue que j'étais malade, et donc je me suis accordée une après-midi de repos, d'autant qu'aujourd'hui j'ai une journée dingue donc je voulais être en forme

donc je suis restée bien à l'écoute de mes sensations, envie de fruits, surtout, d'un jus de fruit de la passion à tomber (normalement ce n'est pas à boire, mais pour la patisserie!)  et le soir d'un bouillon de légumes aux oignons, un truc que je ne mange pas du tout en temps normal

je suis bien restée connectée à mon corps et j'ai senti qu'il fallait que je me mette un peu moins de pression, parfois,  pour être vraiment à l'écoute de moi-même

izabelle
Animatrice forum

alors vous en êtes-où dans vos carnets découverte?

 

moi hier c'était plus speed, du coup en rentrant mes données je me suis aperçue que j'ai dépassé ma satiété le midi ET le soir,  des petits carrés de chocolat en plus....

c'est vrai que ce genre de petites habitudes, ça peut finir par passer inaperçue, le fait de devoir le rentrer m'a permis d'en prendre conscience et de faire le lien avec l'intensité de la journée

Noelle
Marraine

j'ai oublié totalement que je m'y etais mise..

no comment...

rougefoncé.
Abonné

Je vous rejoins, car je découvre ce forum alors que j'ai trop mangé à midi. J'avais préparé un plat que j'aime beaucoup et puis comme j'attendais mon homme, j'ai craqué sur un oeuf dur qui m'a coupé l'appétit. Mais bien sûr, quand nous nous sommes mis à table, j'ai voulu manger ce que j'avais préparé, et même en reprendre un petit peu en bavardant, suivi d'un dessert. Je sentais pourtant que je commençais à être plus que rassasiée !   Depuis, je me sens lourde et nauséeuse. Je ne comprends pas pourquoi, sentant que j'ai assez mangé, je continue malgré tout.

Cela dit, moi c'est l'habitude des repas partagés qui me gêne le plus car je crois que, seule, je m'en sors mieux ! Une copine m'a donné une solution radicale, si vous voyez ce que je veux dire wink mais je ne suis pas prêtecheeky

 Izabelle, toi qui es sur ces forums depuis au moins mars 2012, est-ce parce que tu éprouves le besoin de continuer LC, ou seulement pour aider les autres?

izabelle
Animatrice forum

les deux !

pour aider les autres bien sûr, et parce qu'aider les autres, c'est ma vie

mais aussi parce que ça me fait du bien d'échanger

j'ai beau avoir énormément avancé sur mes problématiques de comportement alimentaire,  je n'ai pas encore un comportement alimentaire régulé

enfin si, je régule....  mais encore pas mal d'EME par moments....  et ensuite je régule bien sûr

mais j'ai encore du travail

pour moi c'est un vrai travail de fond.....  ceci dit je pourrais me contenter de mon fonctionnement actuel....

mais je me sens poussée à aller plus loin

 

bref....  craqué sur un oeuf dur, c'est pas banal, ça!!!

ça veut dire peut-être que tu avais une sacrée faim !!!!

ensuite dans le repas, quand tu dépasses ainsi ta faim, en toute conscience, c'est que tu cherches à calmer quelque chose, plus la faim, du coup, mais un état intérieur

ça peut être tout simplement la culpabilité d'avoir mangé sans faim,  ou l'excitation de manger un bon repas, la difficulté à laisser, sentiment de frustration, privation

bref des broutilles

ou parfois la présence des autres, parce que c'est sympa, on est excité,  ou parce que c'est pas sympa, on a des pensées pénibles à "étouffer"

 

ce que tu peux retenir de cet épisode, c'est que c'est important pour toi de garder une bonne faim pour un bon repas,  mais qu'attendre peut être un sentiment pénible pour toi   (moi aussi!!!! sentiment de perte de maitrise)

cela te permettra de reconnaitre une telle situation la prochaine fois,  et pouvoir faire des choix conscients, par exemple celui de te garder de l'appétit même si tu es obligée d'attendre  (ou pas, et manger en dégustant, seule et sans attendre)

 

pour moi hier j'ai dépassé mon appétit à midi

un mélange de décompression de la veille et d'appréhension d'une démarche à faire dans l'après-midi

 

pour une fois j'ai réussi par contre à attendre d'avoir vraiment faim pour manger le soir, à contre-temps de tout le monde bien entendu

rougefoncé.
Abonné

En tous cas ton aide est la bienvenue, car ta réponse m'a fait réfléchir :

Oui, l'oeuf dur c'était pour calmer ma faim ... un peu trop nutritif pour attendre le repas.

Sinon, comme mon homme mange en prenant son temps, en savourant, en se reposant, j'ai toujours fini avant lui ! je ne vais pas ... me mettre à faire du tricot wink alors, je papote avec lui...et je me ressers. Et là je m'aperçois que j'aurais dù m'arrêter avant. Je n'interprète pas ça comme une émotion à étouffer ou un sentiment intérieur... mais je ne l'ai peut être pas encore découvert.

Il faut que j'arrive à penser à vraiment m'écouter pendant les repas. Ce n'est pas facile pour moi.

Mais ce soir j'y suis arrivée.

izabelle
Animatrice forum

Eh bien tu vois !!!   tu y es arrivée

en effet, souvent il ne s'agit que d'habitudes qu'il faut rectifier

la bonne nouvelle c'est que dans ces cas là c'est beaucoup plus facile!!!

je pense que tu finiras souvent avant ton homme car fort à parier qu'il a plus de besoins que toi (a priori)

tu peux l'imiter et ralentir le tempo aussi

perso je finis toujours la première, mais à la fin du repas, eh bien je papote, mais sans me resservir....

je crois que tu pourras le faire aussi, comme tu l'as fait hier soir!

bravo à toi!

 

pour moi hier j'ai pu porté vraiment attention à mes sensations, à chaque repas

le soir je nous avais fait un petit repas spécial, comme j'aime à faire de temps à autre

deux nouvelles recettes, totalement improvisées

comme elles étaient réussies, j'étais contente, et mes papîlles aussi

du coup aucun mal à s'arrêter en restant légère, légère.......

izabelle
Animatrice forum

alors  je continue sur le carnet découverte, il me reste trois jours sur les 10

ce week-end, j'ai bien respecté ma satiété, je dirais même sans aucune difficulté

quand c'est comme ça ça fait du bien...

par contre hier soir sans crier gare, une EME devant un film à l'eau de rose...

j'ai un peu exagéré

et ce matin je n'ai bien sûr pas eu faim

rougefoncé.
Abonné

Ce matin, pas de petit déjeuner.

C'est seulement hier , après plus de 4 mois, que j'ai découvert que, si je piétinais, c'est surtout parce que je me contentais d'accumuler les défis, les uns après les autres, un ou 2 à la fois, et c'est un mail de la coach, disant que je n'avançais pas , qui m'a alertée! (Ah les mamies et l'informatique ! )

Donc ce matin, je passe de "j'observe mon comportement" à "je découvre la faim". OUF!

Sinon pour le carnet que nous remplissons, je me rends compte que mon problème est 1° de manger sans vraie faim et 2° de trop manger au repas, mais je ne mange presque jamais en dehors, en tous cas depuis quelques mois.

Et je suis bien contente de faire cet exercice sur la découverte de la faim car je ne la ressens pas souvent.

Izabelle, l'eau de rose, c'est meilleur sur les joues ou dans les desserts qu'à l'écran ! smiley

izabelle
Animatrice forum

oui c'est vraiment important de manger avec une vraie faim c'est la clé de tout!

Noelle
Marraine

l'interet du carnet repere c'est qu'il me sert justement a cela, avoir des repères, savoir ou j'en suis et regarder d'une façon un peu distanciée mon comportement

et là, apres une soiree de jeune pour cause medicale, quel plaisir de reprendre un petit dejeuner, petit dej de clinique, mais alors, quel délice!!

Davriline.
Ancien abonné

Bonjour,

 

Pour ma part je commence a peine... J'en suis au jour 2 de mon carnet découverte.

Noter ce que je mange est déjà une facon de prendre conscience et du coup je commence déjà a faire attention...

Ce matin, alors que j'était sur le point de me prendre un chocloat chaud au distributeur, je me suis rappelée qu'il fallait que je le note et du coup je me suis dit... ai-je faim pour ca??

Pourquoi ai-je envie de ca? Alors que je n'ai pas faim... La réponse:

- Envie de chaleur (en effet depuis quelque jour je n'arrive plus a me réchauffer)

- Envie de repousser le moment ou je commence a bosser

- Mal de tête, qui me fait penser qu'il me faut prendre quelque chose. Pourtant je n'ai pas faim...

 

Du coup j'ai pris un cachet avec de l'eau... ca je ne dois pas le noter....wink

 

Je sais que c'est un excellent outil le carnet alimentaire... Outre la première étape d'observation existe-t-il un Outil?? sur LC pour refaire le bilan régulièrement?

 

Merciiiiii kiss

Céline

 

 

 

 

izabelle
Animatrice forum

super ta photo!

 

oui bien sûr, une fois qu'on a fait cette activité là, dans le parcours,  on peut continuer à utiliser le carnet découverte, qui se trouve ensuite dans  "mes outils", section  "mes carnets"

pour ma part au début, j'en ai rempli une bonne dizaine, ça permet vraiment de s'observer sereinement, et puis avoir un point de vue global

là je viens d'avoir mon compte-rendu, contente de voir que globalement je respecte de mieux en mieux ma faim,  et moins ma satiété, mais ça c'est pas nouveau....

sinon j'ai un peu tendance à me focaliser sur les moments où je pars en vrille, alors qu'un point de vue global c'est bien aussi....

 

super bravo pour avoir eu conscience de ton inconfort du moment et d'y avoir répondu de façon judicieuse et appropriée

la qualité d'observation que l'on pose augmente avec le temps, et en plus ça nous aide à être plus libre dans nos choix, à moins fonctionner en pilote automatique

Sosoto.
Abonné

oui dans la suite du programme tu le reprendras, mais là, tu noteras ce que tu manges en Unité Alimentaire et ceci sur 10jours;

J'aime bien ce travail sur la faim

izabelle
Animatrice forum

en fait ce carnet là, dont tu parles  Sosoto, c'en est un autre!

il y a plusieurs carnets, en cours de route,  le premier c'est découverte, l'observation (bienveillante!!)

il  y aussi le carnet de la faim et des excès, le carnet de la dégustation, le carnet des EME, et à la fin le carnet repère...

ça en en fait des carnets......

ils se ressemblent un peu parfois, les suivants sont plus détaillés en effet que le premier, le découverte.....

mais en tous cas on peut reprendre un carnet découverte à tout moment,  si on sent qu'on a besoin de retourner à une observation bienveillante de soi-même, en se focalisant uniquement sur les sensations

 

il me semble que je l'avais continué, dans mon cas, jusqu'à en effet avoir un autre carnet à remplir dans le parcours, dans mon cas c'était celui des EME   (ça dépend des parcours!)

izabelle
Animatrice forum

Je remonte ce fil pour les nouvelles!!   et nouveaux!

 

Pour échanger sur cette première activité.......    votre vécu, votre expérience

 

Commencer à se centrer sur ses sensations n'est pas évident.......    et surtout, pour certains, s'observer avec bienveillance....

n'hésitez pas à venir en parler ici

elcyal.
Abonné

Bilan de la première journée, presque fini !!

J'ai l'impression de faire n'importe quoi !  de manger n'importe quand..n'importe quoi !

bon ok, c'est un peu la journée spéciale galette des rois et bulles au boulot, donc ça fausse un peu..

je crois que je veux trop analyser le truc, dès que j'ouvre mon carnet, je me dis, "est ce qu'il y a une semaine, quand tu n'étais pas encore inscrite, tu aurais mangé ça ou pas ??"

et puis en complétant le cahier, je me rends compte que ma vie professionnelle, se limite a prendre 3 cafés le matin et 3 cafés l'aprèm avec un sucre entier dans chaque tasse. donc forcément, une page par café, je crois que je vais devoir me réimprimer un carnet vite fait.

demain, je me fixe, un challenge perso, seulement 2 cafés, et 1/2 sucre par tasse.

Et je ne mange que si j'ai faim..

bon courage à vous toutes..

CASTAF13.
Abonné

bonsoir IZA

tu as vraiment toujours d'excellentes idées

alors que je n'arrivais plus à avancer dans la méthode que j'ai délaissée quelques semaines et que le découragement me gagnait de plus en plus jusqu'à me demander si je n'allais pas tout laisser tomber.... ce soir en furetant sur le forum, je tombe sur ton fil et ça m'a fait un tilt! 

 je ne pensais pas qu'on pouvait reprendre un carnet découverte... mais c'est sur il me faut en recommencer un pour me réimprégner de mes sensations alimentaires.

je n'en ai pas sur papier, mais dès demain matin je l'imprime et je le remplis de nouveau comme je le faisais au début

merci Iza et à bientôt 

Salmiadea.
Abonné

Ce carnet et la découverte de la méthode m'aide vraiment.

En fait ça me déculpabilise vachement et ça fait comme un déclic dans ma tête.

Du coup j'attend d'avoir faim, si je mange trop et ben je mange trop et j'attend d'avoir faim la fois d'après.

Si j'ai une eme pareil, je ne culpabilise pas, je note juste que ce n'est pas de la faim, on n'a pas encore tous les outils de respiration, plein conscience etc. et puis je ne suis sans doute pas encore prête à les utiliser mais ne serait-ce que savoir que c'est une eme et que je peux l'avoir ça me soulage. Et puis j'attend d'avoir faim la fois suivante etc.

Bon je modère mes propos parce que je n'ai pas eu de grosse eme, ce sera vraisemblablement différent à ce moment là mais c'est appréciable tout de même.

J'ai beaucoup plus de mal à détecter ma satiété mais ça viendra avec le temps, je n'ai aucun doute là dessus.

Bref. Pour l'instant c'est une vrai découverte, je ne me croyais pas capable de ça, je suis très fière de moi :)

izabelle
Animatrice forum

super!   des candidates sur ce fil.....  super contente de vous lire

on s'enrichit mutuellement de nos expériences

[quote=elcyal]

je crois que je veux trop analyser le truc, dès que j'ouvre mon carnet, je me dis, "est ce qu'il y a une semaine, quand tu n'étais pas encore inscrite, tu aurais mangé ça ou pas ??"

[/quote]

oui, elcyal, il ne faut pas trop analyser, tu as raison,   essaie de vivre le moment, simplement

plutôt que de penser à la semaine dernière (ou à demain),   essaie de te centrer sur le moment présent :  genre là maintenant tout de suite, de quoi mon corps à besoin, qu'est-ce qu'il me réclame  (au bout d'un moment il criera "niet" pour le café....
 

quand des pensées viennent trop s'installer dans ta tête, essaie de revenir à ton corps, moi c'est ce qui m'aide le plus en tous cas

[quote=CASTAF13]

alors que je n'arrivais plus à avancer dans la méthode que j'ai délaissée quelques semaines et que le découragement me gagnait de plus en plus jusqu'à me demander si je n'allais pas tout laisser tomber.... ce soir en furetant sur le forum, je tombe sur ton fil et ça m'a fait un tilt! 

 je ne pensais pas qu'on pouvait reprendre un carnet découverte... mais c'est sur il me faut en recommencer un pour me réimprégner de mes sensations alimentaires.

[/quote]

eh bien tu nous manquais!!!!    si tu savais  le nombre de fois où j'ai  "recommencé".....  je crois que c'est ça la vraie force,  de savoir où on veut aller, même si c'est un défi

on se donner à soi-même une grande confiance en croyant que oui, il est possible d'y arriver, de se donner tout le temps nécessaire pour ça

à très vite,  viens nous dire ce que donne ton carnet et si tu arrives à te centrer à nouveau sur tes sensations, du moins les observer, ce qui est la base du carnet découverte

 

[quote=Salmiadea]

Du coup j'attend d'avoir faim, si je mange trop et ben je mange trop et j'attend d'avoir faim la fois d'après.

Si j'ai une eme pareil, je ne culpabilise pas, je note juste que ce n'est pas de la faim, on n'a pas encore tous les outils de respiration, plein conscience etc. et puis je ne suis sans doute pas encore prête à les utiliser mais ne serait-ce que savoir que c'est une eme et que je peux l'avoir ça me soulage. Et puis j'attend d'avoir faim la fois suivante etc.

[/quote]

Tu as raison d'être fière de toi!!!   tu as tout pigé.....   le but n'est pas de vouloir  "tout bien faire"  et ensuite gagner des lauriers, des médailles (et puis la semaine suivant tout arrêter)   mais bien de s'observer avec bienveillance,  d'entrer en amitié avec soi, même s'il nous arrive de manger sans faim

parce qu'il y a bien une raison à ça,  et tu pourras le découvrir ensuite

on est des millions à manger régulièrement sans faim, alors c'est pas un drame,  mais on a envie de changer et ça c'est bien.....

attendre la faim suivante est en effet le meilleur moyen d'utiliser toute l'énergie.....  et en continuant à t'observer ainsi,  tu laisses une large place à tes sensations alimentaires, à l'écoute de ton corps

bravo pour ce super démarrage!

elfemere.
Abonné

Bonjour,

J'ai commencé mon carnet découverte ce matin. 

Ce n'est pas une véritable découverte pour moi car je l'avais appliqué après avoir lu Maigrir sans régime. Il m'avait permis de comprendre pas mal de choses sur moi comme ceci : 

  • J'ai l'impression de ne pas avoir besoin de grandes quantités de nourritures à chaque repas pour arriver à satiété. 
  • J'ai peur d'avoir faim. Il m'arrive parfois de manger avant une sortie qui sera longue par peur que sur place je ne puisse pas manger. 
  • J'ai réussi à concilier ma faim avec celle de mon copain. J'ai remarqué qu'il mangeait selon sa faim et que c'est pour ça à mon avis qu'il n'est pas gros, qu'il n'arrive pas à prendre du poids d'ailleurs... Du coup, j'essaie de le suivre, même si lui va assouvir de temps en temps une envie. J'arrive même à savoir quand il va avoir envie de manger et comment je peux réguler mon appétit par rapport à lui. Au final, j'arrive, avec effort, à manger quand j'ai faim quand je suis avec lui.  Par contre, je ne sais pas ce que ça va donner avec mes parents quand ils seront là à manger à heures fixes comme il le font depuis toujours. Aurai-je le cran de leur dire : "non je ne déjeunerai pas avec vous car je n'ai pas faim" ?
  • Je culpabilise toujours ! J'ai toujours honte dès que je mange trop, j'ai aussi peur de prendre du poids et de la cellulite dès que je prends du chocolat... 
  • Je n'arrive pas systématiquement à me concentrer sur mes repas. J'aime trop regarder la télé en mangeant, une habitude que j'ai depuis ma naissance ! Et parfois, j'ai l'impression d'avoir envie de manger vite... C'est un effort surhumain de m'arrêter, de ressentir, d'apprécier un repas. Parfois j'y arrive, parfois non. 

 

Malheureusement, je n'ai pas tenu sur les étapes suivante, peut-être faute de suivi et de soutien de la part de mon entourage. J'ai beaucoup de travail à faire et le premier et d'apprendre à être progressive. Ce carnet, tout simple, m'aidera à passer les étapes petit à petit.

Bonne continuation à vous tou(te)s !

elfemere.
Abonné

Bonjour,

J'ai commencé mon carnet découverte ce matin. 

Ce n'est pas une véritable découverte pour moi car je l'avais appliqué après avoir lu Maigrir sans régime. Il m'avait permis de comprendre pas mal de choses sur moi comme ceci : 

  • J'ai l'impression de ne pas avoir besoin de grandes quantités de nourritures à chaque repas pour arriver à satiété. 
  • J'ai peur d'avoir faim. Il m'arrive parfois de manger avant une sortie qui sera longue par peur que sur place je ne puisse pas manger. 
  • J'ai réussi à concilier ma faim avec celle de mon copain. J'ai remarqué qu'il mangeait selon sa faim et que c'est pour ça à mon avis qu'il n'est pas gros, qu'il n'arrive pas à prendre du poids d'ailleurs... Du coup, j'essaie de le suivre, même si lui va assouvir de temps en temps une envie. J'arrive même à savoir quand il va avoir envie de manger et comment je peux réguler mon appétit par rapport à lui. Au final, j'arrive, avec effort, à manger quand j'ai faim quand je suis avec lui.  Par contre, je ne sais pas ce que ça va donner avec mes parents quand ils seront là à manger à heures fixes comme il le font depuis toujours. Aurai-je le cran de leur dire : "non je ne déjeunerai pas avec vous car je n'ai pas faim" ?
  • Je culpabilise toujours ! J'ai toujours honte dès que je mange trop, j'ai aussi peur de prendre du poids et de la cellulite dès que je prends du chocolat... 
  • Je n'arrive pas systématiquement à me concentrer sur mes repas. J'aime trop regarder la télé en mangeant, une habitude que j'ai depuis ma naissance ! Et parfois, j'ai l'impression d'avoir envie de manger vite... C'est un effort surhumain de m'arrêter, de ressentir, d'apprécier un repas. Parfois j'y arrive, parfois non. 

 

Malheureusement, je n'ai pas tenu sur les étapes suivante, peut-être faute de suivi et de soutien de la part de mon entourage. J'ai beaucoup de travail à faire et le premier et d'apprendre à être progressive. Ce carnet, tout simple, m'aidera à passer les étapes petit à petit.

Bonne continuation à vous tou(te)s !

izabelle
Animatrice forum

Je remonte ce fil, parce que c'est vraiment super, quand on démarre, d'échanger déjà directement sur nos expériences de l'activité

c'est la première activité pour tout le monde, on est logé à la même enseigne,  alors n'hésitez pas à utiliser ce fil  pour échanger, partager

commencer à se mettre à son écoute, ce n'est pas toujours simple, c'est une nouvelle façon de fonctionner pour certains

liegama.
Ancien abonné

Je viens de terminer (pour la seconde fois) le premier carnet de découverte. J'ai compris, cette fois ci, que je mangeais en étant tout le temps anxieuse, du à la restriction dans laquelle je suis encore. J'ai noté également que j'ai régulièrement des EME du à l'ennui, même quand c'est 5 min dans la journée où il n'y a personne dans le magasin, immédiatement l'ennui entraîne une EME. Mais je n'ai pas cédé à ces EME durant ces 8 jours car elles partaient dès que j'identifiais que c'était de l'ennui et que je l'accueillais comme tel. 

J'ai également noté que je commence à manger sans faim et que j'ai des EME le matin, chose dont je n'avais pas conscience. En fait, j'ai une micro faim que je prends pour une bonne faim et je mange le matin pour "me donner des forces". Durant les 4 derniers jours j'ai essayé de boire mon thé au calme pour me donner l'impression d'avoir un moment de pdj et du coup durant les 4 jours j'ai pas eu faim avant 13H!!!! Incroyable pour moi. Ce midi, j'ai pas fait de pause et j'ai ressenti un bonne faim à 13H30 et j'ai noté que j'étais anxieuse à l'idée de manger. En fait quand j'ai faim, je suis anxieuse car j'ai peur de mal choisir et je recherche (avec trop de perfectionnisme) un plaisir que je crois avoir "mérité" pour avoir attendu la faim; Du coup quand il n'y a pas le plaisir attendu je suis frustrée. Ce midi j'ai essayé de dépasser cela et j'ai accepté de ne prendre qu'une collation (un bout de pain, un mini figue et 1/4 de reste d'omelette) et j'étais étonnée de voir que cette micro collation (selon mes habitudes c'était micro) m'a tenue jusqu'à 17H45. 

Donc ce carnet est vraiment bien pour observer car je trouve qu'on découvre pleins de choses. La première fois que je l'ai fait, je me mentais à moi même et je n'apprenais rien sur moi du coup.

Parvenir59.
Abonné

Bonjour

Je tiens pour la deuxième semaine consécutive mon carnet alimentaire, je dois avouer que je suis assez étonnée de lire que des personnes attendent le fait d'avoir une faim REELLE voire quasi insoutenable pour prendre un vrai repas équilibré.

Je suis venue ici pour comprendre mes EME, alors que j'ai une alimentation équilibrée mais parfois qui part en vrille. Personnellement, qui dit alimentation équilibrée dit que l'on doit au moins faire trois repas "équilibrés bien évidemment" par jour. Le petit déjeûner est pour certains impossible pour d'autres primordial, il l'est car il nous apporte la part la plus importante de calories pour comencer une journée sans avoir l'envie de dévorer durant la matinée.

Il existe, certes, des personnes qui savent rester à la diète le matin, sans prendre aucun aliment, mais il faut savoir que notre cerveau a besoin de sucre pour bien fonctionner. Perso, il est préférable de bien se nourrir au matin et de manger light le soir.

Il m'arrive parfois de sauter le petit dej lorsque j'ai fait trop fort la veille si c'est le dimanche ou si j'ai "subi" une EME un soir, ce qui peut arriver lorsque nous mangeons également trop léger. J'ai perdu 25 kgs, j'en ai repris 5 kgs parce que je me focalisais sur des problèmes de santé et me suis regoinfrée par dépit, je vais dire ça ! Il faut s'accepter tels que nous sommes et ça c'est un défi que je me lance pour PARVENIR a m'apaiser de problèmes articulaires liés à des opérations râtées, il faut également accepter cette vive colère contre les incompétants !!!

La sensation de faim est à prendre en considération, mais manger et attendre des heures pour voir jusqu'où l'on peut tenir, je m'interroge....sur cette façon d'appréhender pour certains un rééquilibrage alimentaire... ???

Je pratique le yoga nindra qui est également une sorte de méditation en pleine conscience, il s'avère que ces pratiques nous apportent beaucoup et sont intéressantes comme celle de la pleine conscience qui nous est expliquée ici. J'essaie, dès que je peux m'isoler de faire ce qui nous est demandé, en cas d'EME, perso, ça m'apaise énormément. Analyser le "pourquoi" de ces EME est encore compliquée malgré que j'ai suivi une psychothérapie lors de mon dernier régime. J'ai 15 kgs à perdre et j'espère pouvoir "comprendre" mon intérieur et calmer mon esprit qui parfois s'emballe un peu trop.

Suis pas la seule, ça me rassure et nous parviendrons au but si nous prenons le temps de nous écouter.

Amicalement à Tous.

anny78.
Abonné

Bonjour à toutes ,

 

me revoila sur le forum , j'ai demandé à rénitialiser mon parcours pour reprendre dès le début , j'espère que cette fois ci je vais arriver à écouter et reconnaitre ma faim car je croyais y arriver et je c'était tout le contraire, donc reprise de poids ,deception envers moi même et bien sûr culpabilité!

je vais relire les posts ,il faut vraiment que j'arrive a  m'accepter comme je suis car sinon ce sais que je vais aller à l'echec encore une fois .

j'ai la chance je crois de ne pas faire d'EME mais je suis toujours dans un certain contrôle il faut que cela cesse !

Si vous assez des sugestions pour m'aider elles seront les bienvenue .

Merci

bonne continuation a toutes

izabelle
Animatrice forum

bon retour à toi Anny!!!

 

Parvenir, tu as parfaitement raison de te centrer sur le rapport émotionnel à la nourriture  (jai aussi fait du yoga nidra pendant des années)

mais une faim réelle n'a rien d'insoutenable, je peux te l'assurer

c'est juste le bon signal pour commencer à manger

manger avant d'avoir faim c'est juste un non-sens, le corps n'a pas besoin d'énergie

et le corps équilibre ses apports sur une dizaine de jours, donc pas besoin de prendre forcément trois repas équilibrés par jour pour être en bonne santé

 

le but, ici, n'est absolument pas de "tenir" des heures sans manger, mais simplement d'attendre ce signal de notre corps, la vraie bonne faim,  parce que c'est ce signal-là qui est essentiel

et d'ailleurs sans vraie bonne faim, la satiété est quasi impossible à ressentir : logique, le corps n'avait pas besoin d'énergie, donc il ne nous donnera pas de signal de "stop"  vu que déjà il n'a pas donné le signal de départ

certaines personnes ont de très petits besoins au niveau de l'appétit, mais c'est aussi en fonction de leur taille, leur métabolisme et leur sur-poids....  quand on  a beaucoup de poids à perdre, on a moins d'appétit que lorsque l'on est proche de son set-point

 

c'est important de se centrer ainsi sur les signaux  corporels, nos sensations, et de lacher un peu les idées qui controlent nos comportement alimentaires

le but est ici d'acquérir un équilibre alimentaire et pondéral  en se basant sur le respect de nos sensations alimentaires, parce que le corps sait encore mieux que notre tête ce dont il a besoin

 

ensuite, le tout est d'apprendre à l'écouter, et en ce sens le travail émotionnel est essentiel, car on n'a plus besoin de la nourriture pour se calmer, pour s'apaiser sans cesse

en fait on apprend à "ressentir"  autant nos émotions que nos sensations alimentaires

on se base sur le corps, et on oublie progressivement les règles mentales (ce qu'on appelle la restriction cognitive) qui sont certes parfois vraies, mais tellement limitatives selon les cas particuliers de chacun

 

nous avons chacun un magnifique ordinateur de bord qui est capable de nous dire au gramme près quel aliment on a besoin de manger pour être en bonne santé

et c'est notre corps

mais le tout est d'apprendre à l'écouter....  c'est vraiment le but de ce programme

 

pour ma part, moi qui était qualifiée de bec sucrée et de gourmande invétéré, aujourd'hui je n'aime rien tant qu'un bon fruit plutôt qu'une patisserie

hier j'ai fait une tarte aux pommes pour ma fille, mais je n'en n'avais pas envie, car mon corps n'en ressent pas le besoin, et moi j'ai simplement appris à le suivre

par contre un kiwi, miam.....  je salive, mon corps s'impatiente.....

ce n'est pas une "règle" c'est juste mon corps qui me guide

 

alors certes, il y a des phases de tatonnement et c'est pour ça que tu vois certaines personnes perplexes de n'avoir pas eu faim toute une journée, mais ce n'est QUE le tatonnement,  pour se réapproprier cet outil extraordinaire que sont les sensations alimentaires

 

bon programme à toi!

Miss Isa.
Abonné

Pour revenir sur la poste de Parvenir, c'est vrai que les " bonnes habitudes alimentaires " qu'on nous a inculquées pendant des années sont bien encrées en nous et arrive en tête de liste l'importance de respecter les trois repas par jour voir même de prendre des collations préconisées par de nombreux régimes qui nous poussent à manger, certe sainement mais bien souvent sans faim réelle et ce sont ces concepts alimentaires qui ont la dent dure et qui sont bien ancrés en nous wink

trafette.
Abonné

Bonjour à tout le monde!

j'ai commencé mon carnet découverte hier matin.

Ce carnet n'est pas réellement nouveau pour moi  car j'avais fait ça il y a longtemps, néanmoins je me rends compte que j'ai peut être un problème qui irait à l'inverse de la majorité. A savoir que j'adore avoir faim… ( sous entendu ne pas avoir faim cela veut dire qu'on est malade wink)

Du coup lorsque par ex dans l'apres midi j'ai faim et que je fait une collation, je la fait la plus petite possible afn d'être sure d'avoir faim le soir…

SAUF QUE…pour le coup le soir j'ai une faim à dévorer un boeuf et j'ai un mal fou à ne pas me jeter sur mon assiette et la finir en 5/7 !!!

est ce que certaines d'entres vous connaissent ce problème?

smiley

Parvenir59.
Abonné

Bonjour Trafette,

Voilà pourquoi j'ai soulevé le problème de la "faim réelle" depuis mon inscription. J'ai faim au bout de 4 ou 5 heures après le petit déj (un bol de cérales complètes avec lait et un fruit, ou pain complet avec fruit et yaourt), c'est plutôt normal puisque le corps a digéré dans sa totalité les aliments ingérés et, de plus, il est bien reconnu par les médecins, que vers 11h du matin, le taux de glycémie baisse, c'est d'ailleurs un problème pour les diabétiques, moins pour un non diabétique.

Alors que ce soit le matin ou au milieu de l'après-midi, l'organisme, le cerveau en particulier ont besoin de sucre.....

Pour éviter de manger trop le midi si je ressens une faim intense, je mange le yaourt du matin vers 11 h que je prends comme collation ou le fruit ou les deux.

Idem l'après-midi, quand je rentre du travail vers 17h alors que je me suis levée à 5h45 pour partir de chez moi à 6h30, mon lieu de travail se trouvant à 65 kms de mon domicile et après avoir être concentrée par une journée de travail de 8h, il va sans dire que j'ai besoin d'une collation, donc un fruit et un laitage ou deux fruits, et puis j'ai faim et je suis "out".

Le soir, je fais un repas normal et plutôt léger en espérant ne pas subir d'EME.

J'ai perdu 25 kgs en mangenant équilibré et non en me restreignant sur le plan alimentaire. J'ai mangé de TOUT, j'ai même inclus des matières grasses qui sont souvent déconseillées dans un régime alimentaire. Je n'ai jamais mangé fadement comme c'est le cas dans beaucoup de régimes (je fais rissoler oignons, échalottes, ail... dans du beurre ou autre).

Je n'ai jamais été une grosse mangeuse, j'ai 56 ans et je n'ai ni cholesterol ni diabète. J'ai pratiqué le sport en compétition, il va de soi que la faim et la satiété je les ai éprouvées par l'effrot physique. 

Depuis deux jours, je n'ai fait que trois repas "normaux" et aucune collation, parce que je suis chez moi et non au travail et que je n'ai absolument pas le même rythme. Je suis plus cool à la maison (quoique parfois), je peux pratiquer la pleine conscience quand et aussi souvent que je le souhaite. Au bureau, difficile de s'isoler. Si aux toillettes durant cinq minutes, c'est le seul endroit possible pour être tranquille !!!

Lorsque je craque, c'est uniquement à cause d'EME, celles-ci sont apparues il n'y a pas si longtemps, deux deuils en 48 heures, mari et maman, ça marque, ça fait 9 ans, j'ai fait une psychothérapie et je connais l'origine (en grande partie) de ces troubles... LC me plait dans le sens où je peux me centrer sur ceux-ci grâce à la pleine conscience et les aborder sereinement et sans jugement, les exercices m'aident énormément et j'en vois déjà les effets bénéfiques.

Trafette, peut-être devrais-tu manger un "goûter" si tu ressens vraiment une faim trop importante le soir....

Que manges-tu le midi et le matin ?

J'ai parlé un peu de moi, pour que vous puissiez mieux comprendre ma position par rapport au ressenti de la faim.

Bon courage smiley

Parvenir.

izabelle
Animatrice forum

j'aime bien quand tu parles de toi, Parvenir!!   on te connait un peu mieux comme ça

je crois en effet que tu es tout à fait au point sur la connaissance de ton propre rythme personnel

je suis à peu près comme toi d'ailleurs niveau rythme

récemment j'ai vraiment supprimé la collation de l'après-m (fruit) car sinon je n'ai pas assez faim au diner

car j'aime diner tôt, mais si je dinais tard, je prendrais une collation l'après-midi

finalement je me suis aperçue que je n'avais pas si faim que ça, et ma faim se "rééduque" dans le sens où elle me tombe dessus, direct, quand elle est moyenne

avant j'étais très genée par la petite faim, et maintenant cela ne me gene plus, en fait je ne la sens quasiment plus (car de toute façon c'est simplement genre 30 min avant de manger), par contre quand elle devient moyenne, là, je donne la priorité à me nourrir.....  et je n'hésite pas à avancer mes repas d'ailleurs, quand je peux

 

Trafette, je crois que c'est très bien que tu te gardes un bon appétit pour le soir, mais le tout c'est de doser, d'expérimenter, pour avoir ce qu'on appelle  une "bonne faim"  c'est à dire une faim moyenne (pour moi de l'ordre de 6 sur une échelle de 1 à 10),  le tout c'est d'expérimenter et d'ajuster pour trouver les bonnes sensations, les collations qui ne te coupent pas l'appétit (c'est vrai que moi j'adore les fruits pour ça,  et aussi les tomates cerises)

ensuite ça devient automatique et ça c'est chouette

Pattie.
Ancien abonné

[quote=izabelle]

finalement je me suis aperçue que je n'avais pas si faim que ça, et ma faim se "rééduque" dans le sens où elle me tombe dessus, direct, quand elle est moyenne

[/quote]

Ah moi aussi, ça me fait ça ! Je me disais que c'était parce que je suis moins attentive à moi-même, en ce moment, beaucoup de choses se bousculent. Avant cette bousculade, j'étudiais ma faim à peine naissante, je la regardais monter, tout ça tout ça. En ce moment, j'ai moins de temps pour moi, et je ne la sens pas souvent monter. Par contre, je sens la faim moyenne très vite, sans trop de signes précurseurs. Quand je sens une petite faim, c'est que j'ai du temps pour moi, et je m'en préoccupe nettement moins qu'avant (sauf si j'ai du temps, ce qui donne souvent naissance à une EME de décompression).

En fait, ce n'est peut-être pas parce que je suis moins attentive qu'avant. C'est peut-être parce que je suis moins carrée, davantage dans la vie-qui-bouge, et plus naturelle. Ou alors je suis dans le contrôle pour lutter contre l'envahissement de la vie-qui-bouge-trop, et j'aurai un moment de décompression à traverser quand la bousculade cessera.

Enfin, dans les deux cas, c'est curieux à vivre. Et du coup, je me dis que cette bousculade, ça me permet de voir ce changement. Et que si je le vois, c'est que je ne suis pas complètement déconnectée de moi, et que je pourrai traverser la décompression, même si ça secoue.

trafette.
Abonné

[quote=Parvenir59]

Trafette, peut-être devrais-tu manger un "goûter" si tu ressens vraiment une faim trop importante le soir....

Que manges-tu le midi et le matin ?

J'ai parlé un peu de moi, pour que vous puissiez mieux comprendre ma position par rapport au ressenti de la faim.

Parvenir.

[/quote]

Bonjour Parvenir

Merc pour ta réponse, c'est très gentil de ta part smiley

Je suis admirative que tu ais perdu tant de kgs, bravo!!!

Le matin, il m'arrive de prendre un petit déj alors que je n'ai pas faim…J'ai découvert ça avec le carnet…

le midi je gère assez bien, et je mange finalement assez peu, mais sans savoir si j'ai assez mangé ou pas. J'ai l'impression que oui, mais très souvent j'ai faim 2h après…

Concernant les collations, en fait j'en prends  lorsque j'ai faim, mais je n'arrive pas à les doser (trop ou pas assez) .

D'autres parts, je n'ai pas trop tendance à faire des EME en dehors des repas. Par contre, mon problème est que je mange trop  pendant les repas, et notamment lorsque je suis avec mon mari c'est à dire le soir, ou alors en convivialité. Il y a, comment  dire, une espèce d'exitation qui m'envahit ( qui est quand même une forme d'émotion, mais plutôt joyeuse) et je n'arrive plus à écouter ma satiété. 
De même, lorsque je suis inquiète, cela se manifeste toujours  par le fait que je mange trop pendant le repas…

J'ajoute que j'aimerais perdre quelques kgs mais je crois que ça va être difficile car je pense avoir un métabolisme de base assez bas, mais bon, on verra bien!!

a bientôt!

smiley

 

Parvenir59.
Abonné

Bonjour Trafette

Merci pour ta réponse, admirative, c'est un peu trop, mais je prends ! Je ne m'admire pas, je me respecte, j'essaie maintenant de respecter mon corps et mon esprit pour qu'il puissent, ensemble, faire encore un bon bout de chemin !

Si j'ai à peu près bien compris, tu estimes manger trop lors de repas conviviaux, par exemple, le soir avec ton mari. Et pourtant, ça devrait un moment où tu trouves détendue ?

Ca me fait penser que lorsque je suis en vacances, je me nourris bien plus que de coutume parce que nous avons un choix varié et en "grosse" quantité qui nous est présenté sous forme de buffet. Au retour, il m'est difficile de reprendre une croisière normale. C'est l'un de mes points faibles crying. Je compte bien parvenir à gérer ce petit défaut, se régaler c'est bien mais pas trop longtemps dans le temps, après c'est catastrophique. Pourquoi cette gourmandise ? Je comprends très bien que l'on se laisse à vivre durant les vacances mais pourquoi manger plus que d'ordinaire.

C'est un peu ton cas, le soir.... ?

Ne faudrait-il pas essayer de diner en quantité moindre le soir afin de prendre un petit dej un peu plus substantiel et complet, le matin.

Je fais ensorte de manger léger le soir, viande, poisson, ou oeufs avec légumes, (un fruit ou un laitage si nécessaire) car j'ai remarqué également qu'un repas un peu trop lourd a également une influence sur mon sommeil.

Ainsi, le matin, je ressens le besoin de manger. Mon estomac crie famine !

Je te comprends, le plus difficile est de trouver les proportions qui nous permettent de se sentir combler par un repas tout en ressentant une sensation de légèreté, ne pas sentir un estomac trop gonflé par une prise d'aliments trop importante. Depuis que je suis sur LC, je parviens un peu plus chaque jour à reconnaître et surtout à ADMETTRE qu'il est bien mieux de ne plus ressentir les effets d'un repas trop copieux.

Ton mari est informé que tu suis ce programme ? Que dirait-il si tu mangeais moins le soir en sa compagnie ? As-tu peur de recevoir des réflexions ?

Est-ce que le moment du dîner te semble le plus propice pour retrouver la convivialité, un moment à deux entre toi et ton époux ? Si oui, le fait de rester plus longtemps à table en sa compagnie et de manger plus, pourrait-il être le signe d'un certain manque.... ?

A bientôt et bonne réflexions !

trafette.
Abonné

Bonjour Parvenir

Oui mon mari est au courant de mon inscription sur LC.
Il voit ça d'un oeil plutot amusé car il trouve que je n'ai pas besoin de maigrir…Néanmoins il est respectueux de ce qu'il appelle  gentiment ma nouvelle lubie wink

Non en fait,  mon mari et moi avons toujours beaucoup de choses à nous dire à table, car nous avons chacun un métier qui nous passionne. D'autres parts, nous n'avons pas la télévison ce qui fait que avons tout les temps pour nous parler !!!

Pour le diner je ne cuisine pas spécialement "lourd". Je fais beaucoup de légumes et peu de viande car il mange au resto tous les midis. Je fais donc un peu attention à l'équilibre des repas, mais sans faire de restriction cognitive. (enfin je crois…)

En fait, je pense vraiment que je me laisse prendre par mes émotions "positives" qui me font manger plus…
 Et puis bien sur, lorsque je suis inquiète ou stressée je mange plus aussi…enfin bref tout est pretexte à manger!wink

Heureusement je ne fais pas de compulsions dans la journée, c'est toujours ça smiley

Merci et bon week end smiley

Fab73.
Abonné
Bonsoir Je suis une nouvelle inscrite, je me suis lancée dans cette nouvelle démarche. Je découvre les carnets, que je remplis scrupuleusement. Le simple fait de noter ce que l'impression mange fait réfléchir à sa façon de manger, son rapport à la nourriture... J'en suis au tout début, je n'ai parlé à personne de cette démarche. Échanger ici sera précieux aussi pour moi. À bientôt
izabelle
Animatrice forum

Bienvenue à toi Fab73 !!!    tu as tout compris, noter, c'est devoir porter attention à ses sensations, à ce que l'on ressent

et aussi à ce qui nous empêche de suivre nos sensations

c'est vraiment le coeur de la démarche, cette observation bienveillante

bonne route à toi et à bientôt

avril.
Abonné

Bonjour à tous/toutes,

je commence la méthode; je suis inscrite depuis 3 jours. Lire tous vos messages m'aide à mettre des mots sur ces problèmes de compulsions alimentaires; ça m'aidera aussi, j'espère, à en parler car j'ai beaucoup de mal à parler aux autres de mon surpoids, de mes régimes, de mon inscription sur Linecoaching. Je l'ai dit à mon mari.. vite fait!

J'ai commencé à renseigner le carnet découverte jeudi et depuis j'arrive à peu près à prendre conscience de la faim (pas toujours) et un peu de la satiété (avec beaucoup de difficulté). Les défis, comme ''je mange lentement'' ou ''je saute un repas si je n'ai pas faim'', m'aident. Mais qu'en sera-t'il dans quelques jours ou semaines??

Il faut dire que j'ai déjà expérimenté cette méthode avec une diététicienne et c'est vrai que ç'avait été une découverte très bénéfique pour moi. J'avais perdu 5/6 kg; et puis tout d'un coup, je me suis sentie incapable de continuer et je me suis remise à trop manger et surtout sans faim. J'ai même laissé tombé les 2 derniers RDV (pourtant déjà réglés). Et j'ai bien sûr repris tous les kg perdus avec un petit bonussad. Donc, si je suis de nouveau très motivée, j'ai beaucoup de doutes sur le long terme...

Mon problème, outre celui de trop manger aux repas, est de ne pas réussir à gérer la fin de journée. Je me laisse dépasser par ce que sans doute vous appelez les EME???

Bref, je découvre le site (qui nécessite une prise en main, il est un peu compliqué, mais riche...) et je lis vos messages avec espoir tout essayant d'être honnête par rapport à mes défis!!!

A bientôt!

LALIPAPUS.
Abonné

Bonjour à tous et à toutes

Moi aussi je suis nouvelle

je me suis inscrite hier soir, je découvre le site, beaucoup d'infos, j'avoue que je suis un peu perdue.

Ajourd'hui je ne travaille pas donc je vais pouvoir me familiariser avec tout çà...

J'ai été très surprise par ce carnet, moi qui ai l'habitude de noter et de peser tout ce que je mange, c'était devenu obsessionnel.

 

Je vais devoir faire un gros travail sur moi-même,  inutile de vous dire que je notai pas mes débordements (le mot est faible !!!) générer par les EME  surtout à partir de 18h après une journée de travail.

Le lundi je suis seule, donc le déjeuner se passe devant la TELE,

il fait beau, je vais donc changer mes vilaines habitudes et manger sur ma terrasse avec pour seule distraction : les oiseaux

Je vous souhaite une bonne continuation et espère vous retrouver sur dautres sicussions

Bonne journée

izabelle
Animatrice forum

bravo Lalipapus, tu pourras porter plus d'attention à tes sensations alimentaires!

Bienvenue parmi nous, avril,  si tu as laché d'un coup ton suivi diet, c'était peut-être que ça avait touché un point sensible...  en tous cas bravo de t'y remettre, c'est toujours l'essentiel : s'y remettre....

c'est vrai que les fins de journée sont des moments diffciles, où le stress de la journée remonte, et alors qu'on voudrait se reposer

on a souvent pris l'habitude de manger pour éviter cela, de laisser remonter à la surface nos ressentis bien enfouis pendant la journée

il y a une étpae spéciale  "fins de journées" dans le programme, c'est dire si c'est habituel.....

 

bonne observation de vos sensations!

Flo1205.
Abonné

Bonjour,

je me suis inscrite il y a peu de temps et commence ma  première semaine.

Je viens de me faire opérer du genou, suite à un accident de ski et serait donc chez moi qlq temps.

Mon quotidien est différent que lorsque je travaille.  Je me sers de ce moment justement pour être à l'écoute de mon corps et de mes besoins. Je vais certainement rencontrer d'autres difficultés à mon retour au boulot, mais cette remise en question sereine me semble un bon début. De toute manière sans ce repos forcé je n'aurai jamais commencé ce programme!!

Même si je n'ai pas encore commencé le carnet et les comptes rendus j'observe déjà plus mon comportement en mangeant et j'avoue ne jamais me concentrer sur ce que je mange même si je ne fais rien d'autre, ce sont mes pensées qui occupent mon esprit. Vous savez c'est comme quand on rentre le soir après le boulot, on rentre dans sa voiture et d'un coup on est chez soi sans se souvenir du trajet. QUand ça nous arrive on se dit bien "aïe aïe aïe, c'est dangereux quand même car je ne devais pas être concentrer sur la route". Je me rends compte que pour les repas c'est pareil!!

Bref, je ne suis qu'au début du programme mais j'ai déjà l'impression que tous ces exercices et ces suivis vont beaucoup m'apprendre!

A bientôt!!

 

 

 

 

izabelle
Animatrice forum

oui on conduit en "pilote automatique"

et quand on fait la même chose pour manger, c'est clair qu'on peut manger largement trop....

tu verras en effet que les exercices vont t'aider pour ça

bonne observation de toi-même!

Fleur de Lys.
Abonné

J'ai repris les carnet car cela m aide a prendre conscience de ce que je mange, ou que je mange vite. Je n'ai plus envie de sortir de table lourde et sans energie pour deux heures. En revance , je trouve dur d'attendre la perte depoids ,pas du tout enclenchee pournmoi apres dix jours. Je ne choisi pas specialement des aliments  , je reste sur un registre de pates and co. Mais l'ete arrive , et j'aimerai bien voir des resultats... je crois au fait de se reguler mais je ne sais pas si je peux accepter de rester a ce poids la.... et vous comment gerez vous ces sentiments, et eventuellement l'impatience? Merci

izabelle
Animatrice forum

eh bien je ne les gère pas, tout simplement

l'impatience, l'appréhension, l'incertitude...  ce sont des sentiments humains, normaux dans la situation

quand je sens que je m'inquiète pour mon poids, je me dis  "inquiétude poids"  et bam  je me recentre sur qqchse du présent, simplement, comme une sensation

la sensation d'appétit à chaque repas, la sensation délicieuse de manger en ayant faim, ou n'importe quoi d'autre....

Haut de page 
X