à cause du repas de mes enfants - maman solo -

Klee.
Abonné
Bonjour J'ai commencé mon parcours la semaine dernière. Grâce au soutien sur le forum, j'ai commencé à remplir mon carnet du début. Je note si j'ai faim etc. Je savais déjà tout ça mais : - je n'ai jamais faim. - je grignote souvent. Tout le temps. Toutes les heures ou deux heures je mange un truc. Je ne sens jamais la faim. - je suis obligée de préparer les repas pour mes deux enfants, 6 et 10 ans. Ils ne peuvent pas manger seuls. Je suis maman solo. - je ne peux pas m'empêcher de manger avec eux. Je finis leurs assiettes, ou je mange trop, sans faim. Je me gave. Par fatigue, lassitude, pour tenir, c'est mon seul loisir, entre le boulot les gosses les corvées. - je suis prof. Je dois toujours travailler le soir ou tôt le matin. Je n'ai jamais l'esprit tranquille. La pire corvée c'est de tout le temps devoir préparer à manger à mes enfants. Je voudrais juste arrêter avec cette nourriture. Cela me pourrit la vie. - quand je veux ne pas manger, je suis tentée par la préparation pour eux. Repas, goûter etc. Je suis donc : désespérée. Je grossis de mois en mois. Ça n'a jamais cessé depuis le divorce depuis 3 ans. J'ai pris 15 kg. Je ne sais plus comment m'en sortir. Les mamans, et surtout les mamans solos, comment faites-vous ? Je craque. Je n'en peux plus. Non je n'ai pas de nounou ni de famille, je suis seule avec mes enfants. Merci pour partager vos solutions.

Commentaires

izabelle
Animatrice forum Coach marraines

eh bien cela m'a l'air particulièrement dur à vivre

cela explique sans doute ce besoin de manger très régulièrement pour te  "remonter"

alors bien sûr la faim est aux abonnées absentes puisque tu manges avant de la ressentir

 

je pense que tu as eu raison de t'inscrire ici  et on fera tout pour te soutenir dans ta démarche

il faut procéder doucement et avoir de la patience

déjà  tu observes très bien  tout ce qui  t'empeche d'attendre la faim

la fatigue (voire l'épuisement), le poids des responsabilités,  un rapport contrarié à la nourriture,  et peut-etre encore la solitude, le manque de temps pour toi, etc....

il y a beauoup de poids sur tes épaules et pour l'instant  tu le "gères" en mangeant régulièrement

 

ce qui est important c'est de ne pas rechercher une solution immédiate  ni des astuces, mais bien de t'aider à effectuer un changement en profondeur, ceci afin de connecter à tes ressources personnelles qui vont te permettre d'organiser ta vie en fonction de ce qui est important pour toi

pour cela il y a tout un travail dans le rapport à toi-même   et ce qui va beaucoup beaucoup t'aider pour cela, cela va être la pleine conscience

il est possible même que ça soit difficile, qu'il y ait des obstacles à en faire, mais persévère car elle va te permettre de pouvoir mettre en route toutes ces ressources

de pouvoir peu à peu être la maman que tu veux être, la femme que tu veux être

 

ne te mets pas la pression et observe-toi avec amour et bienveillance

tu as un enfant de plus à t'occuper, c'est toi-même

 

ni famille, ni nouou, mais les amis, les voisins?

en tous cas ici  tu peux compter sur notre soutien

Amritaa.
Abonné

Pour le moment Klee je ne rebondira que sur le titre de ton post : à cause du repas de mes enfants

Je crois que tu te trompes de cause, ce repas c'est une conséquence et pas une cause. Ce n'est pas la façon d'aborder ces repas que tu dois guérir, c'est d'admettre et de vivre avec ce divorce

 

Il faut soigner ton "deuil", le deuil de ta vie de couple, reprendre confiance en toi et arrêter de te punir ainsi

 

Alors les mamans ou les mamans solos n'ont certainement pas toutes ton expérience, cette expérience est la tienne et elle parle de souffrance. Si tes enfants étaient grands sans doute mangerais tu autant 

 

Je ne sais comment t'aider pour le moment, ta souffrance est flagrante et pour avoir vécu un deuil très difficile, il te faudra passer des étapes qui seront plus ou moins longues

 

Mais déjà tu es là, ce qui signifie que tu t'es mise en route et ça c'est super, appuie toi sur les autres, demande de l'aide, c'est une très très bonne idée

Haut de page 
X