A celle et ceux qui ont ressenti leur satiété... - 15082014

Onigiri.
Abonné

Hello everyone

Je suis en fin d'étape sur la dégustation, la faim, je connais et je supporte sans souci. Le plus dur, c'est de l'attendre lol

A quoi ressemble votre satiété ? Je suis très curieuse de votre ressenti, alors ce serait avec plaisir que je lirais vos témoignages.

Merci ^^

Amicalement

Commentaires

Onigiri.
Abonné

tous les ressentis sont la bienvenue, même ceux dont on est pas sûr, alors n'hésitez pas, je mords pas ^^

Pascaline.
Abonné
Coucou, pour moi c'est quand ma nourriture est moins bonne. Mais pour ça je mange lentement et je laisse une petite place dans le ventre. Si dans les 5 a 10mns j'ai encore faim je mange un peu comme un carré de chocolat. Mais souvent je n'ai plus faim. Des fois j'ai refaim deux heures après des fois 3 des fois 5 :) Si on dépasse la satiété on aura faim un peu plus tard que prévu donc pas de panique :) Xx
Onigiri.
Abonné

Merci de ta réponse

j'ai constaté cela ce jour Pascaline, ce matin, j'ai fait un bon petit dèj, j'ai trop mangé et je n'ai eu faim qu'à 15h. Ca m'a fait bizarre d'attendre aussi longtemps pour manger mais finalement c'était agréable te très positif

Est ce que cela t'es déjà arrivé d'avoir la sensation d'avoir assez mangé et que 15 à 30 minutes plus tard, tu as de nouveau faim ? Est-ce parce qu'on a plus envie de ce qu'on mangeait ? c'est étrange comme sensation, plutôt inhabituel pour moi

Pascaline.
Abonné
Oui ca m'arrive et c'est plutôt agréable ça rassure je trouve. A ton repas ça arrive de ne plus avoir envie de ton plat principal mais tu peux avoir envie d'autre chose comme fromage dessert par exemple. C'est ce que tu as besoin. Je pense que 15 a 30 mns après fait encore parti de ton repas :) Des fois j'ai un carré de chocolat pour dessert et 15 mns après j'en ai encore un...puis ensuite je sais si j'en veux encore un c'est plutôt une EME. Mais pas toujours :) Et bravo d'avoir attendu le retour de la faim :)
boudicca.
Abonné

Pour moi aussi, la satiété est quand je ne ressens plus de plaisir à manger et donc que je trouve mon plat moins bon. Chez moi elle arrive assez vite au cours du repas.

Comme vous, lorsque je mange un peu trop le repas suivant est plus tard que d'habitude et finalement ça me rassure un peu.

Onigiri.
Abonné

C'est étrange de réaliser le peu qu'on a besoin de manger finalement alors qu'avant, je pouvais ingurgiter 4-5 fois plus.

J'espère que ça deviendra aussi pour moi une notion rassurante quand mon repas suivant sera décalé, pour le moment,  ça m'interpelle :-)

Merci boudicca ^^

Kaylee
Marraine

Alors pour moi, la satiété c'est quand je m'aperçois que je n'ai plus faim alors que j'ai encore de la nourriture dans mon assiette. Soit je jette, soit je conserve ou congèle si l'aliment le permet.

C'est également de la satiété lorsque j'ai terminé le contenu de mon assiette et que je n'ai pas envie de passer à l'UA suivante que j'avais prévue, ou que je n'ai aucune envie de me resservir.

La satiété, pour moi c'est d'ailleurs quelque chose qui survient naturellement, sensation que je n'ai pas réussi à atteindre sur commande avec le fractionnement dans l'étape "je découvre ma satiété".

izabelle
Animatrice forum

la satiété est plus difficile à décrire et à comprendre

car elle se "ressent"  et elle fait partie d'un ensemble d'habitudes également

ce n'est pas une sensation en tant que telle, c'est la fin d'un besoin, celui de s'alimenter

 

la première chose à noter est que si on commence à manger SANS avoir faim,  on ne peut pas ressentir de satiété

puisque la satiété est la "fin" de la "faim"  eh bien si la faim n'est pas présente, la satiété ne le sera pas non plus

d'où la difficulté à s'arrêter d'ailleurs quand on commence à manger sans faim

 

si on a une petite faim,  la satiété interviendra très tôt, ça correspond à une collation

 

pour un repas, mieux vaut une BONNE faim,  qui peut être assez anxiogène pour certains qui la confondent avec la grande faim (c'était mon cas, mais je m'y suis habituée)

 

c'est très dur à décrire, mais disons que dans l'ensemble  on ressent une sorte de "désintéressement"  de la nourriture

c'est donc plus dur à déceler lorsqu'on a des envies de manger émotionnelles (où la nourriture nous intéresse pour une autre raison que se nourrir, pour se calmer)

 

je dirais que la satiété, pour moi, c'est le moment où manger ne m'intéresse plus

il n'y a pas de sensation physique

et avec le temps cela devient automatique, donc on n'y pense plus

 

cependant plusieurs éléments me permettent de mieux la ressentir :

- avoir une bonne faim avant de manger

- manger lentement

-manger des aliments que j'ai déjà souvent consommés

 

en effet la satiété n'a rien à voir avec le volume de ce que l'on consomme, mais avec la quantité énergétique que cela nous apporte

notre corps, s'il est habitué à un aliment, va plus facilement "savoir"  la quantité qui nous rassasiera et nous permettra d'être nourri pendant qq heures

en tous cas moi je l'ai constaté

Amritaa.
Abonné

Merci Isabelle pour cette précision qui m'aide beaucoup même si je n'en suis pas à cette étape,mais dire : la satiété ne vient pas si on se met à table sans faim, car la satiété c'est la fin de la faim. Excellent ! 

Pour faire les choses j'ai besoin de les comprendre intellectuellement, c'est un peu mon problème et là tu m'aides

Amritaa.
Abonné

Pascaline tu soulevais un point important à propos de la faim qui revient très vite. Je pense que tu l'as vu mais il y a un post qui s'intitule FAIM TOUT LE TEMPS où quelqu'un explique ce phénomène qui visiblement serait normal

Zéphyr.
Abonné

Bonjour!

Pour moi aussi, reconnaitre ma satiété a un peu été la quete du Graal...

Maintenant je ressens nettement que les aliments n'ont plus aussi bon goût, j'ai comme une "déception" (la dégustation a été determinante pour reconnaitre cette sensation, il faut vraiment prendre son temps et être au calme au debut). Au début c'est la fête des sens, l'aliment m'offre ses saveurs, ses textures, ... et puis plus rien. 

Je suis moins focalisée sur la nourriture aussi au bout d'un moment, au point qu'un dessert que j'adore et pour lequel j'attendais avec impatience l'heure du repas, me fera moins envie dans le sens où je n'aurais pas envie de le gâcher en le mangeant sans faim. Je sais que son goût sera moins intense. Ma tête me dit: c'est un aliment que tu aimes mais tu n'auras pas grand plaisir à le manger maintenant. 

Je ne parle que du dessert mais ça fonctionne aussi pour les autres plats, mais c'est ce qui m'a le plus frappé car c'était pour moi un "moment tabou" (hérité des "tu seras privée de dessert" de mon enfance?)

C'est un résultat qui s'obtient plus inconsciemment que consciemment, sur le long terme apres une pratique de l'ecoute et du respect de sa sensation de faim, et des sensations d'insatisfaction générées par le fractionnement. Et encore se peut-il que d'autres manifestation de la satiété m'aient échappé et si j'ai un peu relâché la pression sur cette quête car moins tournée vers la nourriture comme réconfort, je reste très attentive à ce fil et à vos expériences!

 

 

 

 

 

Amritaa.
Abonné

superbe témoignage Zéphir, très encourageant. Un grand merci à toi

Haut de page 
X