c'est la deuxième fois que je fais le programme et je n'arrive pas à perdre définitivement du poids. - 28022013

clementine77.old.
Abonné

Bonjour

 

Je refais tout le parcours alimentaire une deuxième fois, j'en suis à 22% du deuxième round. Depuis plusieurs mois, j'ai repris tout le poids perdu ( environ 4-5kg), et je n'arrive pas à sourir de cette relation conflictuelle avec mon corps, mon poids et la nourriture.

Je suis en colère contre moi, j'ai la nostalgie de ce quelques mois où j'étais plus mince et en même temps, la minceur continue à me faire un peu peur. Pourtant j'ai déjà travaillé dessus.

J'ai l'impression que j'ai repris du poids pour vérifier que mon compagnon me désire encore avec des formes en plus. je crois aussi que, comme nous avons le projet, d'ici quelques mois de "fabriquer" un bébé :-), j'ai besoin de vérifier qu'il m'aiemar même grosse, avec mon ventre et mes jambes de femme enceinte (j'ai de gros soucis circulatoires), et aussi après quand je serai probablement fatiguée et que je ne pourrai plus faire 4 à 5h de sport par semaine.

Je n'arrive pas à lâcher mon comptage de calories, je n'arrive pas à faire confiance à mon corps pour manger juste ce dont il a besoin, comme si en arrêtant le contrôle je risquais de me perdre, de perdre pied. Pourtant, je fais beaucoup d'EME, et je sais très bien que ce contrôle y participe largement.

Je fais quotidiennement de la RCP, une thérapie depuis des années (qui m'a énormément aidée et apaisée). Mais je ne suis toujours pas en paix avec mon corps rond.

 

J'avais besoin d'exprimer tout ça quelque part, désolée de n'être que dans la plainte... ça ira mieux demain.

Merci d'avoir pris de temps de me lire !

Commentaires

Flo16.
Abonné

Bonjour Clémentine !

Moi aussi je suis une "redoublante" wink !  En fait j'ai commencé le programme fin mai l'année dernière et j'ai lâché vraiment à l'automne à cause de problème de boulot : je n'arrivais plus à être partout ! Et même avant, même si certaines étapes m'ont particulièrement marquée, la dégustation notamment, je n'ai pas vraiment perdu de poirds, pas réussi à manger plus lentement. Même d'une certaine façon, ça a fait sauter les derniers verrous de restriction que je pouvais avoir, alors progressivement mon poids est remonté. Je recommence juste depuis mi-février.

En fait, je crois que chacun de nous met du temps à faire évoluer son comportement alimentaire (mais pas que...) et ce cheminement est fait d'avancées et de reculades, un peu comme le tango (un pas en avant, trois pas en arrière) ou comme une rando en montagne (on monte, puis on descend, puis on remonte... tout ça pour arriver au sommet). En plus, nous avons chacun notre rythme, chacun nos propres résistances, nos propres croyances qui nous facilitent la tâche ou au contraire nous retarde en chemin.

Ce n'est pas facile d'accepter que la route ne soit pas linéaire. Cela demande pas mal d'énergie pour repartir. Mais maintenant je pense que le temps que nous pensons perdu, ne l'est pas : c'est un temps d'appropriation, d'intégration ; un temps dont nous avons besoin pour pouvoir avancer ensuite.

En plus dans ton post, tu dis que tu pratiques quotidiennement la RPC, que tu suis une thérapie qui t'a apaisée et aidée. Alors tu as déjà bien avancé. En plus tu as visiblement compris le questionnement personnel qu'il y avait derrière ta reprise de poids. Ca ce n'est pas rien !

Bon il reste à éliminer le "diététiquement correct" et le besoin de contrôle ! C'est le prochain pas ! wink

Courage, redémarre, un jour après l'autre, et je suis sûre que tu te rendras compte de tout ce que tu sais déjà et que tu découvriras ce qui te reste à découvrir sur toi !

Bonne journée. Bon cheminement. Surtout ne perds pas espoir !

izabelle
Animatrice forum

Bonjour Clémentine,

Je m'associe à Flo et   je ne te trouve pas du tout dans la plainte, bien au contraire, puisque tu analyses ta situation avec justesse et tu ne rejettes pas une "faute" quelconque sur l'extérieur

je sais que ça peut sembler long, mais pour ma part j'ai fait deux fois le parcours, et il a fallu ensuite encore plusieurs mois avant que je puisse réellement intégrer les choses et perdre du poids

de plus, encore aujourd'hui, j'ai des phases difficiles où les anciennes habitudes reviennent (même si avec la conscience, ça repart bien vite...)

 

c'est sûr que tant que tu comptes les calories et que le "contrôle" est très présent, non seulement au niveau alimentaire, mais aussi émotionnel, comme tu le décris dans tes relations avec ton homme.

Juste être dans l'instant présent

je sais que c'est difficile quand on a l'impression que si on cesse de "contrôler"  le monde va s'arrêter de tournersad

 

ces avancées et ces stagnations sont nécessaires à notre parcours, pour intégrer tous ces nouveaux réflexes, pouvoir lâcher prise et faire confiance à l'instant présent, à notre corps et ses capacités de régulation, à nos émotions qui ne vont pas nous anéantir....  juste être, exister

tout un programme

clementine77.old.
Abonné

Flo, ton post me remonte sacrément le moral ! Merci de tes encouragements et de ton soutien, ton message m'a carrément reboostée ! J'aime bien l'image du tango...

Izabelle, je te trouve toujours aussi bluffante d'analyse et de pertinance. Tu as raison, je ne cherche pas seulement à contrôler mon alimentation, mais également ce que ressent mon compagnon... Pas bien !

Je n'avais pas compris que tu avais déjà fait 2 fois le parcours, je comprends maintenant pourquoi tu maîtrises si bien les concepts ! Bravo, je te trouve non seulement très courageuse mais aussi très généreuse dans tes contributions.

Belle journée à vous deux !

izabelle
Animatrice forum

[quote=Clémentine77]

 Tu as raison, je ne cherche pas seulement à contrôler mon alimentation, mais également ce que ressent mon compagnon... Pas bien !

[/quote]

merci Clémentine..  Ce n'est pas que ça n'est pas bien, c'est juste comme ça, et ça peut changer, le tout est d'en avoir conscience

tu cherches surtout à contrôler ce que TU ressens, en manipulant les "variables"

c'est en effet très générateur d'EME

pense à te connecter à "lui", simplement, dans l'instant présent, sans interpréter ses réactions, sans imaginer ce qu'il pense où ce qu'il ressent,   sois pleinement dans TES ressentis, les ressentis de l'instant

quand il te manifeste son affection, accepte-la et vis là pleinement, dans l'instant présent (ok j'ai du écrire instant présent un nombre incalculable de fois.... je me tais wink)

lorraine
Marraine

Je suis à 300% OK avec les posts de Flo et d'Izabelle smiley J'aime vraiment bien et je m'en nourris. Merci

 

Comme il y a quelque temps Clémentine, sur une autre rubrique , ton post me parle, alors s'il n'y avait pas la distance géographique je te dirai bien "viens on va boire un coup, parler -et rigoler aussi- de tout cela....." cheekyheart

 

Alors, pour ajouter ma pierre à l'édifice,  je re-donne un petit témoignage synthétique où tu peux, peut être te retrouver :

J'ai connu l'homme de ma vie tard. J'étais à l'époque mince et je fumais. Vu nos âges (le mien surtout smiley) l'idée de concevoir un bébé germa vite...Oui, mais je fumais et pas question de continuer....Oui, mais la cigarette me servait de coupe faim. Alors, en arrêtant j'ai pris 10 kgs...."Ce poids là, ça va mais j'aimerai pas plus me dit-il Glups....Une grossesse s'annonça dans les 3 mois qui ont suivi et enceinte, j'ai pris 15 kgs. Au bout de 16 mois qu'on se connaissait j'avais donc pris 25 kgs pas plus ni moins et de mince je suis passée à ronde  ! " "j'ai été trompé sur la marchandise m'a t-il dit un jour en rigolant" "J'ai acquiéscé en rigolant aussi- puis entre ce moment et LC j'ai fait un peu les montagnes russes ou danser le tango comme dirait Flo.....(Actuellement, j'en ai 10 de moins)

Mon homme -comme le tien, je pense- est intègre, sensé , m'aime et tout et tout....et jamais je n'ai eu droit à un reproche ou une attitude de rejet. Nous ne sommes pas des princesses charmantes et même imparfaites avec "nos bêtes noires" nous sommes dignes d'être aimées. Nos hommes aussi ont leur "bête noire" et nous les acceptons bien...Alors kif kif wink

 

Comment il est ton comptage de calories : extrême ? Tu sais, moi aussi je me surprends parfois à compter ou à me dire et si tu mangeais plutôt une pomme qu'un gâteau . Pas grave...(ne pas se comparer aux autres ou à trouver l'herbe plus verte ailleurs, c'est un leurre nous sommes tous différents égaux mais différents disait  le prof. Jacquard) Nous avons vécu avant LC et tout ne s'efface pas en quelques mois voire années. Je pense que c'est sur de la très très  longue durée que de nouvelles habitudes s'ancrent.......Pas besoin d'être des Miss LC parfaites et pures, personne ne nous le demande wink

J'ai démarré 2013 avec des EME qui vont et viennent.....Pourtant partisane de la rpc elle s'est montrée insuffisante l'EME-ZEN complet est nécessaire pour ne pas repartir dans la dégringolade....Et les outils émotionnels indispensables : "apprendre à s'accepter imparfaite "(une merveille d'outil) et se séparer des choses (ça met "miraculeusement" la pensée bouffe à distance !

Et en même temps, j'observe que parrallèlement à ces EME mon esprit s'encombre à nouveau, je repars plus vite pour des longs tours sur le vélo dans ma tête. STOP à ruminer sur le passé et sur le futur ! Le passé est le passé, oublié et le futur on n'en sait rien. Revenir au moment présent comme le rappelle Izabelle.

Et comme ce n'est pas encore 100% naturel j'opte pour des  trucs (de mon prof de méditation)  pour arrêter de ruminer de manière incessante : en imagination coller des étiquettes sur les pensées quand elles arrivent ou quand ça insiste je donne un gros coup de sabre...Ca stoppe net. Revenir au corps, lâcher le mental : faire alors des activités physiques (je me force un peu si besoin)  ménage, balade, natation, danse, hammam, massages...et je sais qu'actuellement si thérapie il devait y avoir j'éviterai l'analytique "trop mentalisé".

Tu as bien fait de venir te raconter......smiley

Fabienne

noodledish.
Abonné

Salut Clémentine,

Il ne faut pas être désolée d'être dans la plainte. Ce n'est pas tellement une plainte en plus. Une "plainte" c'est trop péjoratif. C'est raconter ta réalité ressentie, c'est tout. Je préfère les choses lorsqu'elles sont vraies, même si ça fait parfois très mal.

Et puis en plus ton post m'a apporté un peu plus de compréhension chez moi.

Je comprends quelque chose, je ne sais pas si ta façon de le ressentir est la même que moi.

Je comprends que parfois on peut "bloquer" le fait de "mincir simplement", parce qu'on ne veut pas être aimé pour son corps.

Je ne veux pas répondre au "sois belle et tais-toi", c'est hors de question. Je veux être aimée pour ce que je suis. J'ai un problème avec les compliments sur mon aspect physique. J'ai des difficultés pour y croire, j'ai peur que ce soit un mode de séduction, quelque chose pour "m'avoir", pour avoir ma gratitude, pour que je me donne (au sens surtout de mon empathie excessive je crois), ...

Mais surtout j'ai peur qu'on choisisse ma présence pour la couleur de mes yeux. Qu'on me complimente sur mon travail pour la couleur de mes yeux. Qu'on me dise oui pour la couleur de mes yeux, etc. Alors que moi je m'en fous de mes yeux. Ils sont bleus et alors? Je ne les trouve pas formidables mes yeux, du tout.

A choisir je devrais peut-être mettre des lentilles marrons et "mincir simplement"...

Bonne continuation ;)

izabelle
Animatrice forum

je rebondis à nouveau sur la question des conjoints

pour ma part mon chéri et moi avons commencé notre histoire alors que j'étais à mon poids le plus haut

on va dire que ça aurait pu me donner la preuve  (puisqu'il me connaissait avant mais nous n'étions pas ensemble)  que le poids ne faisait rien à l'affaire

 

mais ce n'est pas pour ça qu'il n'a pas voulu me faire maigrir!!!

l'amour n'a jamais été remis en question, mais cela a toujours été important pour lui que je maigrisse, cependant

au début c'était un peu volontaire, genre à me fliquer,  et puis j'ai du lui dire que cela n'aidait en rien,  ça a mis un peu le temps à comprendre   et puis il a vu qu'en effet ça marchait mieux et surtout à long terme en prenant le problème à la racine

aujourd'hui il va plutôt me rappeller de faire ma RPC  que de me culpabiliser sur le chocolat mangé

ça reste important pour lui que je sois mince, mais il a revu ses exigences et il m'a même dit (avant LC) que si je n'y arrivais pas, eh bien tant pis, ce n'était pas le plus important  (une grande première pour ce féru d'esthétique et accroc à la balance d'ailleurs)

 

mais dans l'amour,  la question du poids n'a rien à y faire......   vraiment rien....

on ne nous aime pas pour une image esthétique que l'on peut renvoyer, mais pour notre être en tant que tout, entier........

certes l'esthétique a sa place, mais le fait d'avoir un surpoids ne nous empêche pas d'être belles, d'abord, et puis attirantes ensuite

c'est souvent beaucoup plus nous-mêmes qui nous bloquont sur ces pensées  "il ne peut pas m'aimer si je suis grosse"  ou alors  "il va me quitter pour une plus mince"

ces pensées, autant les observer, les laisser être, oui puisqu'elles sont là, mais ne pas trop les croire, ce ne sont QUE des pensées, alors que notre homme, sa chaleur, sa douceur, son regard, sa tendresse, ce sont bien des choses réelles, présentes

Biche.
Abonné
Bonsoir, Moi c'est la première et j'ai bien du mal....je voudrais bien mais je peux point..... EME en pagaille, j'en oublie les RPC....il n'y à plus d'interdit,,,,j'en profite pour tout manger et plus et plus encore ..... Bilan , j'ai pris 2 kilos.....moi qui fait ça pour perdre du poids.... À vous lire je ne suis pas sortie de l'auberge et pourtant je garde le sentiment qu'il n'y a pas d'autres bons moyens.....je me sens comme une grande malade qui devrait guérir de la bouffe...... Bon je m'en vais faire une petite RPC.... Après avoir encore une fois trop manger et manger sans faim....quand est - ce que cela s'arrête???? Zen
lorraine
Marraine

Biche, tu viens à peine d'arriver ......il faut du temps.... ! Des mois pour comprendre, des années pour entretenir....

C'est bien que la rpc tu y arrives : bien "accueillir" tes émotions sans rien changer ou vouloir contrôler, evenir sur ta respiration....

Sais tu bien repérer ta faim, pour moi cela a été quelque chose de difficile ne parlons pas de la sasiété...Prends le temps de manger, te poser dans le calme...

Fais des pauses aussi dans la journée

Autant de détails qui sont d'une importance capitale

Peut être te faire un répertoire alimentaire si certains aliments te sont encore trop difficiles " approcher"

Bon courage, tiens bon

Lorraine

pleinedespoir.
Abonné

Hello toutes ... je lis ces post et tout à coup je suis en rogne...

Mais c'est quoi ces hommes qui vous "veulent" minces? Moi je trouve cela vraiment pas correcte... quant à dire "j'ai été trompé surla marchandise " alors là j'ai les les cheveux qui se dressent sur la tête... et ces messieurs: leurs ronflements , leur hygiène pas toujours top ,leurs petits bourrelets,  leur  linge qu'on lave et relave, les courses qu'on fait pour eux ( souvent) non mais!! on pourrait avoir un peu de respect en retour non?

Là vraiment je comprends pas ! Moi j'ai un homme qui aime les rondeurs surtout quand elles sont  bien soignées.. parfumées, soyeuses bref féminines quoi!!!

Voilà, excusez ce coup de gueule mais je trouve que trop souvent les femmes doivent se battre non seulement  pour s'accepeter mais pou rse faire accepter... un couple c'est une équipe qui s'épaule, qui se soutient non?

Perso... le jour où mon mari me dit qu'il a été trompé sur la marchandise... la marchandise  que je suis lui mettra sa valise derrière la porte!

Ouf je me sens mieux!

Haut de page 
X