C'est tabou le poids ici ? - 17102012

Sylvie75.
Abonné

Une question qui est à cheval entre les forums et la méthode, forcément.

Je suis arrivée ici pesant 100K, et pour moi, dans maigrir, il y a forcément cette donnée poids.

Or, j'observe que tout un chacun ici va dire combien il a perdu, en kilos, mais tacitement, s'interdit de dire son poids de départ ou son poids actuel.

Je crois parfaitement comprendre que notre personne ne se résume pas à notre poids, et que même si je prenais un K une semaine pour comprendre quelque chose, ça ferait sauter un verrou de la porte qui pourra s'ouvrir, s'entrouvrir un jour et me permettre de perdre définitivement mes kilos en trop, ou une partie...

OK avec tout ça.

Mais pourquoi tordre le bâton dans l'autre sens et s'interdire de dire un poids, alors que l'on ne s'interdit pas de dire notre taille, notre âge, notre sexe, et que c'est bien ce poids qui nous amène ici ?

D'autant que les témoignages accessibles aux invités, c'est ce qui s'affiche en premier, la perte de poids (sans le poids de départ encore une fois, cela me paraît bien hypocrite). Si l'on parle poids, on y va, sans tabou.

Ai-je le droit de faire un fil intitulé "Sylvie se pèse tous les mois", que je grossisse ou que je maigrisse ? J'en avais l'envie, puis je me suis dit "Personne ne le fait", "il n'y a pas de fil dédié à ce genre de problématique", "Je vais me prendre les foudres des forumeurs" etc...

Alors autant poser la question aux forumeurs bien sûr, mais aussi à l'équipe de modération.

 

 

Commentaires

Tulipe nl.
Abonné

Je ne pense pas que le poids tabou sur le forum. Je suis certaine qu'au cours des discussions j'ai vu pas mal de personnes indiquer leur poids... Mais c'est depuis le mois de mai et peut-être que ce n'est pas arrivé récemment. Je pense que pour certaines le focus s'est déplacé. Rien ne t'empêche de mentionner le tien ! Comme rien ne t'oblige à le mentionner...

Tu sais qu'il y a aussi le blog où chacun peut faire son carnet de route ou parler des ses états d'âme... ou de corps :-) Et il peut être privé ou publique, donc ouvert à commentaires/discussion...

Sitâ.
Abonné

La méthode considère que pour beaucoup de gens, le poids est un stresseur : que tu en prennes, c'est du stress, que tu en perdes, tu te mets la pression pour ne pas reprendre. Cette logique-là. Du coup, si tu es encline à faire des EME, on te conseille de ne pas donner trop de chiffres, de façon à te supprimer une pression inutile. Selon ton cas, selon ton vécu, tu appliques ou pas ce conseil. Par exemple, je crois connaître le poids de "départ" de Rikki, Constance, et quelques autres. Ce n'est pas un tabou

Personnellement, je ne vis pas trop brutalement la prise de poids, donc je m'autorise sans souci à donner ces éléments sur le forum pour dire où j'en suis. Aujourd'hui, je suis à 79.6 kgs. Je pars de 87.4, je fais 1m60, j'ai un IMC de cheval de trait :) Voilà les données chiffrées.
J'ai raison, j'ai tort, sais pas ; c'est ma façon de faire en tous cas. Et tu ne te prendras certainement les foudres de personne pour faire ça, même si à ta place je le ferais plutôt sur le blog, peut-être mieux adapté aux bilans persos (mais encore une fois tu fais bien ce que tu veux). Tout au plus, on te dira de faire attention à ne pas mettre trop d'enjeu sur ces chiffres.

izabelle
Animatrice forum

comme Tulipe et Sita, je pense que c'est plutôt sur le blog que l'on peut parler de son évolution de poids perso, car le blog est centré sur nous, c'est notre espace dédié où l'on peut mettre nos avancées de tout ordre (y compris les chiffres) ou nos doutes et nos moments difficiles

le forum c'est plutôt pour des discussions, il me semble, sur des sujets que l'on partage, ou des vécus ponctuels

 

sinon je n'ai pas eu l'impression que le poids était tabou ici, mais on s'en détache peu à peu, on se détache d'un certain besoin de "performance" que l'on peut trouver sur les blogs ww par exemple (j'ai connu), ça fait que le chiffre passe au second plan, parce qu'on s'intéresse surtout à notre comportement émotionnel et alimentaire et la régulation du poids en découlera

c'est un peu des réponses différentes que l'on est venu chercher ici, donc cela me semble naturel

ensuite un poids de 100 k ne veut pas dire du tout la même chose si on mesure 1.55 m   ou 1.75 m

mais il est vrai aussi qu'une perte de 5 kg est assez différente selon qu'on est presque à l'équilbre ou encore très loin...

donc tous ces chiffres, c'est vraiment relatif

le problème c'est quand ça nous renvoie à la performance, on se sent réduit à un chiffre, on est renvoyé à un sentiment d'échec qui peut être particulièrement difficile à appréhender pour beaucoup dans nos sociétés (même s'il faudra bien l'apprivoiser un jour ce sentiment d'échec)

ça peut renvoyer aussi à un sentiment de honte (encore un ressenti qu'il faudra apprendre à accepter)

bref, on est en travail, en chemin....  on doit apprendre à gérer tout ça  et mine de rien, on est bien souvent seule face à son écran

en donnant rarement des chiffres, je pense que l'on cherche simplement à ne plus se définir par ces chiffres, mais plus "de l'intérieur",  et de l'intérieur, on n'a pas de balance pour se peser, on peut simplement dire  "je me sens léger", "je me sens lourd" ou "gonflé", mais il n'y a pas de chiffres à l'intérieur (et dire que j'adore les chiffres....)

Isana.
Abonné

Hello :-) !

Je ne vais pas être hyper originale, mais je rejoins les propos de Tulipe, Sitâ et Izabelle. 

Je ne pense pas que le poids de chacun et chacune soit tabou, mais il appartient, je pense, de choisir d'en parler ou non, en son âme et conscience. 

Pour ma part, ne pas le mentionner (ainsi que ma taille, ou mon IMC d'ailleurs), est une façon de me protéger moi, d'apprendre à me détacher de tous ces chiffres auxquels je me suis laissée suspendre pendant toutes ces années... et ce n'est pas rien en ce qui me concerne mdr ;-).  C'est ma façon de prendre ma vie en main quelque part.  Ca rejoint le travail que j'avais commencé avec ma thérapeute ... comme tu le dis toi-même d'ailleurs : de ne pas me "réduire" à ce chiffre.

Mais si, pour toi, il est bon d'en parler, je te dirais : vas-y :-) !  Fonce !  Peut-être qu'effectivement, le blog serait l'endroit le plus approprié ... quoique ?  Je pense que ça ne choquerait pas grand monde car ce forum est débordant de bienveillance envers chacun et chacune, et tout le monde y reconnaît les besoins de tous :-).

Sylvie75.
Abonné

Merci bien de vos réponses, je vais continuer sur mon blog alors effectivement, et pas spécialement sur le forum, vous avez raison.

Gingko.
Abonné

Pour apporter une petite pierre à ce qui est déjà écrit, j'aurai juste voulu poser une question non à propos du poids lui-même mais de la pesée.

J'aimerai bien savoir si les gens pratiquant LC depuis plusieurs mois ne se pèsent plus? se pèsent hebdomadiarement? quotidiennement ou autre.

Pour ma part, je me pèse quotidiennement!

 

Et vous?

mims68.
Abonné

A mon tour de te répondre et de dire que oui, je rejoins Izabelle dans ses propos. Tous ces régimes infructueux, toutes ces restrictions nous confrontaient à la pesée, seul repère susceptible de prouver la bienfaisance de ceux-ci.

On perd du poids, donc ça marche, c'est efficace, on en reprend, pas bien, puni !!!!frown

Bref, sur LC, c'est d'abord une prise de conscience INDIVIDUELLE, un déformatage, un reconditionnement en douceur vers une approche plus perspicace de la façon de manger, du moment où son corps le ressent, une ouverture de soi sur soi, prendre le temps de s'écouter, de s'apprivoiser, de se découvrir d'une autre façon, et quoi de mieux que de le faire par l'esprit et la méditation plutot que par une pesée qui ne fait que rajouter une pression supplémentaire, un mauvais stress qui irait de toute façon à l'encontre de la "philosophie" du programme.

Moi, perso, cela m'importe peu de savoir si untel ou untel pèse 100kg pour 1,60m ou autre, je n'ai pas envie de me dire que je suis mieux ou moins bien, pas de jugements, pas de record à battre, ce serait l'escalade du non -sens...

Il m'importe plus de faire partager mon ressenti et celui des autres, de s'entraider mutuellement, de franchir des étapes et y arriver fièrement à mon rythme, l'important est d'avoir parcouru un chemin où l'on a pu profiter du paysage, d'avoir emprûnté le bon parcours, même si l'on s'est trompé, ou pris des raccourcis, l'essentiel est d'arriver au sommet, la plus belle consécration, la victoire sur soi, l'harmonie du corps et de l'esprit, une nouvelle vie, et alors là, YES!!!!!!

C'était ma petite pensée du jour......cheeky a bientôt !

Gingko.
Abonné

Oui, je suis parfaitement d'accord avec vous toutes mais ma difficulté est d'avoir suffisament confiance ne moi pour ne pas me peser. Il est vrai que si je me pesais après un mois et que je voyais que j'avais pris énormément de poids je serai désemparé, perdu, angoissé.

Le fait de pouvoir le faire quotidiennemtn me rassure mais m'emp^che peut-être aussi de lâcher prise et de perdre du poids. Cela n'est pas si facile à vivre. Théoriquement , je suis entièrement d'accord avec vous toutes mais pratiquement ai quelque peine à vivre cela, à lâcher prise, à me faire confiance et à faire confiance à la méthode. J'ai encore besoin de filets comme le trapésiste et la pesée quotidienne en est un. Comment ête-vous arrivé à sortir de cette mauvaise habitude?

Tulipe nl.
Abonné

"J'aimerai bien savoir si les gens pratiquant LC depuis plusieurs mois ne se pèsent plus? se pèsent hebdomadiarement? quotidiennement ou autre."

Pour moi c'est "autre" ;-)

Avant LC je me pesais en moyenne une fois par semaine, parfois plus souvent (en période "régime" ça pouvait être tous les jours), parfois moins. Maintenant c'est peut-être 2 fois par mois... ou quand c'est lié à une étape comme en ce moment (celle de la satisfaction alimentaire), et là c'est à 4 jours d'intervale. J'essaie de ne pas trop stresser sur ce que dit la balance parce que je peux osciller de plus d'un kilo (en + ou en -) rien que par un repas, la période du mois, l'activité des intestins... Mais c'est pas facile... alors je n'y vais pas trop souvent. 

mims68.
Abonné

Gingko, bonjour,

pour ma part j'étais encore il y a qlq mois une inconditionnelle de la pesée ( tous les matins après le petit "pipi" et à jeûn) tant et si bien qu'à force, je me connaissais si bien qu'au 100ème de g près, je savais combien je pesais avant d'être montée sur la balance sad

Quand il m'a semblé être arrivée à un point de non retour, lassée, je savais pertinemment que les kilos stagnaient ou montaient mais ne descendaient plus, j'ai arrêter de me peser du jour au lendemain, car je me faisais trop souffrir, je me mettais une pression supplémentaire alors que j'en avais déjà suffisamment !

Mon inscription m'a permis de voir mon comportement se modifier au fur et à mesure , je me suis détachée progressivement de mon but premier  (càd perdre du poids en le contrôlant par la pesée) et me suis cantonnée aux nouvelles expérience jusque là inconnues pour moi !!! D'où excitation, euphorie, prise de conscience, pas de frustration et j'en passe et du coup la balance et tout simplement passée dans un second plan, bien loin, détrônée par les étapes successives du programme LCcheeky

J'espère que vous arriverez à vous en détacher, je suis d'ailleurs sûre que ça viendra, il faut laisser le temps à certains blocages ou conditionnements de se désamorcer, on a fonctionné des années dans ce schéma, il faut un peu de temps pour s'en défaire, et pour s'y réadapter, s'y plaire, s'y complaire cheeky, on y croit fort, hein ?

Sitâ.
Abonné

Pour moi, c'est à peu près une fois tous les 15 jours, mais je ne ma flagelle pas si c'est plus ou moins ^^

Je le fais à cette fréquence au lieu de tous les jours, non pas parce que je suis tellement détendue du slip que ça ne me fait rien, mais plutôt parce que je crois le Dr. Zermati quand il dit que la régulation ne se fait pas à l'échelle d'une journée, beaucoup trop courte. Je pense qu'une pesée par semaine, ça semble déjà mieux, et relativement sécurisant : c'est assez court pour constater s'il y a eu une reprise, et éventuellement agir pour la contrer.

Gingko.
Abonné

Merci pour vos réponses. Dans un premeir temps, je vais donc essayé de passer à une pesée hebdomadaire et ensuite, on verra...

Ariciane.
Abonné

Pour moi, il est évident que mon poids n'est pas tabou. Interpellée, je suis allée voir si je l'avais noté dans mon profil. Et ... oui. Enfin, j'ai noté l'évolution. Des petits calculs s'imposent mais c'est assez facile.

Concernant les pesées, il y a mon objectif et ce que je réalise. Au début, je me pesais tous les jours. Ensuite, je suis passée à "quand j'en ai envie", souvent une fois par semaine ou quand je me dis : "je crois que j'ai maigri" ou "je crois que j'ai grossi", je vais vérifier. Rarement plus de tous les 4 - 5 jours. 

Mon objectif est tous les 15 jours.

Et pour les conséquences ... une pesée journalière a tendance à me faire aller dans la restriction. 

Une pesée qui annonce une perte de poids a tendance à déclancher une EME (va falloir que je travaille sur mes freins à l'amaigrissement) et une pesée annonçant une reprise a tendance à me pousser dans la restriction. 

Bref, mieux vaut ne pas me peser trop souvent. 

Ariciane.
Abonné

Encore de petites choses ...

D'abord, un tout grand merci, Sylvie de lancer des idées de discussion... c'est sympa.

Et ... j'ai ris en te lisant mims, car moi aussi je me pèse après le 'pipi" du matin et à jeûn, bien sûr. J'imagine qu'on fait toutes cela ! 

 

AguaMaria
Marraine

De mon côté, avant LC, je n'avais plus de balance. J'avais honte de moi et de mon poids et je ne voulais même pas affronter ce chiffre. Avec LC et le suivi de la courbe de poids, le besoin de vérifier que LC marchait, je me suis achetée une balance. Je me suis pesée tous les jours, un peu comme pour une expérience scientifique.

Mais de là à dire mon poids de départ, non. Pas prête. Mais j'ai perdu près de 12 kilos, ça je l'assume. Pas prête à dire non plus le poids qu'il me reste. Je suis bien comme ça, j'évolue encore, je maigris quand je respecte vraiment bien ma satiété, mais c'est ce avec quoi j'ai encore du mal alors... je ne me mets pas de pression parce que la fin du tourment et de l'obsession est incroyable.

Cela a changé ma vie plus que des kilos, mais je ne peux pas dire que je suis complètement imperméable à la pression sociale, alors c'est mon petit tabou à moi. Et comme sur LC on prône la bienveillance et le respect de soi, je sens que c'est ok. Chacun peut vivre ses difficultés à son rythme. Il n'y a pas de règles absolues pour quoi que ce soit et c'est fou ce que ça me donne du pouvoir sur ma vie. Mais c'est aussi incroyable la compréhension et la compassion à laquelle cela m'amène pour les autres et pour moi-même.

Mais j'ai vu beaucoup de gens ici être très à l'aise de mentionner leur poids... qu'ils soient mince ou en surpoids, c'est de mon point de vue très courageux, car on s'expose toujours à un jugement...

Ce que j'ai compris c'est qu'ici, si on ne se sent pas à l'aise de le dire, on ne le dit pas. Il n'y aura pas un médecin ou une nutritionniste qui va nous regarder après avoir vu le chiffre de la balance en disant que nos efforts n'on t pas été assez intenses pour maigrir et qu'il faudrait vraiment se prendre en main. Jugement dernier, mortel, pour me traiter de nulle. Juste de me rappeler cela, je ressens à nouveau l'angoisse qui m'étreint.

Mais c'est bel et bien fini :-). La courbe de poids est venue me montrer que respecter mes sensations alimentaires me fait maigrir, et m'empêche de grossir, mais ne me définit pas et ne détermine pas si j'agis bien.

Bonne route Sylvie75

AguaMaria

izabelle
Animatrice forum

quant à moi je me pesais tous les jours jusqu'à il y a peu de temps (et même deux fois par jour)....   alors que ça fait 10 mois que je suis ici

sur ce plan là je savais que ce n'était pas l'idéal, mais   ma bonne raison était que lorsque je ne me pesais pas, je perdais ma motivation et je retombais dans mes anciens clichés (réconfort à outrance, évitement émotionnel)

 

et comme on continue toujours à évoluer, voilà que désormais j'ai arrêté de me peser tous les jours et je suis passée à tous les 15 jours

je pense que cela a correspondu à une avancée très positive pour moi, celle de me dire que je m'engage à fond, sans avoir de "récompense" chiffrée   

 

je m'engage à fond à changer de fonctionnement émotionnel, mais à long terme, ce n'est pas juste  : aujourd'hui -200g, I'm a winner...

je suis ravie de me voir mincir dans la glace mais je n'ai plus besoin de ces chiffres pour me prouver que je mincis, car je suis enfin (on touche du bois..) en prise de recul face à la performance, face à être la meilleure, face à me prouver ma valeur par ces chiffres

enfin j'arrive à me voir mincir, m'en réjouir, et ne plus avoir besoin de me le confirmer par des chiffres....  ni plus besoin de claironner ces chiffres pour m'en glorifier

 

ok ça m'a pris longtemps mais je dois dire que ça fait la différence, je suis maintenant beaucoup plus dans un processus, dans un véritable changement

j'ai l'impression d'avoir passé un cap en quelque sorte....

Isa24.
Abonné

Je faisais partie de celles qui se pesaient plusieurs fois par jour et sur qui chaque perte de poids provoquait une EME. Parce que j'étais tellement dans la restriction et ça me faisait tellement mal que dès que j'avais un kilo en moins que je me disais "c'est bon je peux me lacher" sauf que je me lachait trop beaucoup trop et que je dévorais tout ce que je m'étais interdit pour perdre ce malheureux kg.

Donc, comme plutot que de faire avancer le smilblick ça le faisait reculer et empirer j'ai décidé de rompre avec ma balance. Et meme si c'est récent je suis vraiment vraiment soulagée !!!

Alpha.
Abonné

[quote=Gingko]Comment ête-vous arrivé à sortir de cette mauvaise habitude?[/quote]

Coucou Gingko !

A une époque où j'étais bien accro à ma balance et obsédée par les fluctuations de mon poids, j'avais carrément enlevé les piles de la balance, j'avais rangé celle-ci dans sa boîte et l'avais enfouie au fond d'un placard dans un endroit difficile d'accès, sous des cartons assez pénibles à déplacer. Et j'avais rangé les piles dans la "boîte à piles" qui se trouve à l'opposé de la maison.
Ensuite, si j'avais envie de me peser, ce dispositif me permettait de me souvenir que j'avais choisi de fonctionner différemment. smiley

J'ai lu aussi que certaines personnes avaient demandé à un proche de "garder" leur balance et de ne leur en autoriser l'accès que sur demande du programme LC ou toutes les deux semaines... enlightened

Depuis que j'ai repris activement le cours de mon programme LC, la balance est toujours rangée dans son placard, mais je lui ai laissé ses piles désormais et elle est facile à attraper : j'avoue que ça ne m'intéresse plus d'y monter en dehors des fins d'étape, parce que ça me stresse trop et que je préfère suivre les conseils lus ici et là : concentrons-nous sur le parcours alimentaire et sur la RPC !

D'ailleurs, avant de me peser je fais une séance de 10 minutes de RPC, je monte sur la balance en essayant de rester en lien avec ma respiration, et immédiatement après je refais une séance de RPC. Ainsi le fait de me peser ne me déclenche pas d'EME.

Et, par défi, je me pèse à l'heure où le programme me le demande, donc pas forcément le matin à jeun, et tant pis si je viens de boire un litre de thé, je ne fais pas de soustraction et je reporte fidèlement ce qui était affiché. Sur le long terme, je pense que j'en sortirai plus forte.

Voilà, voilà, on ne se défait pas si facilement de tout ce que signifie le poids. Mais on peut continuer d'essayer. wink

Gingko.
Abonné

Encore une réponse bien intéressante et qui me permettra d'oublier la balance!

Jer vais donc me concentrer sur le programme et le faire ne pleine conscience et sans balance.

 

Merci pour outds vos précieux conseils!

tupenses.
Abonné

Balance = EME assurée en ce qui me concerne. De plus me peser tout le jours ne servait à rien sauf à me faire mal. Pour moi la méthode c'est apprendre à réfléchir et à comprendre mon fonctionnement face à la nourriture et pourquoi ces EME. La prise de poids c'est quand je mange plus que nécessaire, mais encore fallait il que j'ai conscience de ma faim et de mes réflexes conditionnés.  

fadinarde.
Abonné

Salut Alpha!! 

J'ai été très intéressée par ce passage-là de ton message:

 

Et, par défi, je me pèse à l'heure où le programme me le demande, donc pas forcément le matin à jeun, et tant pis si je viens de boire un litre de thé, je ne fais pas de soustraction et je reporte fidèlement ce qui était affiché. Sur le long terme, je pense que j'en sortirai plus forte.

parce que à chaque fois que je termine un exercice et obtient mon bilan c'est le soir, et donc je me dit que cela ne sert à rien que je me pèse. Pour les 2 ou 3 premiers exercices du programme j'ai triché et noté le dernier poids que j'avais vu sur ma balance, et peu importe si c'était il y a une ou deux semaines... Puis ce soir j'ai obtenu mon bilan du fractionnement des repas (exercice vraiment pas cool d'ailleurs...) et je me suis dit: cette fois, je vais être partiente, je me pèserai au réveil demain matin, et donc je concluerai mon bilan demain...
Là je dois dire que j'hésite presque à sortir de mon lit pour aller me peser, même si je viens de manger....
 
Bon je crois quand-même que je suis trop flemmarde.... Mais je penserai à toi au prochain bilan. J'aime bien ta résolution de t'en ficher complètement de l'heure de cette pesée!!
 
Bonne continuation à toi!
Flowerbomb.
Abonné

En ce qui me concerne, je suis sur LC depuis très longtemps et je ne me pèse pratiquement jamais. cela ne m'intéresse plus. ce qui compte pour moi c'est de me "sentir" dans mes habits et tant qu'ils ne me serrent pas c'est bon signe. ça veut dire que je n'ai pa grossi et c'est ce qui compte. si ensuite la perte de poids interviendra un jour ou  l'autre, eh bien tant mieux. mais pour l'instant je suis heureuse d'avoir stabilisé mon poids depuis plus d'une année.

Isana.
Abonné

Aaaaaaaaaaaah la balance ... le pèse-personne ... le pèse-poids ... l'aiguille ... les digits ... les chiffres  ...

Toute une histoire ! Et pour moi, quelle hisoire !  Quelle loooooongue histoire mdr !

J'ai d'abord été une "non peseuse".  Balance dans un coin de la salle de bains, prenant la poussière.  Abus de confiance, non écoute de mes sensations, déni, ... un petit peu toutes ces raisons tour à tour.  Une fois toutes les lunes, quand je me sentais "pataude", je la ressortais, et là, c'était le drame, d'un coup, elle affichait plus 8 à 10 kilos ! 

Je suis alors devenue petit à petit une "peseuse complusive".  Ma pesée hebdomadaire devint journalière. Ensuite, matin et soir pour faire la différence et estimer le poids pris sur une journée. Si j'avais le même poids le soir, c'était Byzance, je me disais que le lendemain il y aurait une petite descente, mais ça devenait juste une descente psychologique lorsque je constatais que ce n'était pas le cas :-P !  L'incompréhension qui en découlait me conduisit à me peser avant et après le pipi du matin, puis avant et après tous les pipis de la journée quand c'était possible.  De fil en aiguille, comme pour tout TOC digne de ce nom, je me pesais :

  • le matin au levé, avant pipi,
  • le matin au levé, après pipi,
  • avant et après la douche et le séchage des cheveux,
  • avant et après la grosse commission,
  • avant et après mangé,
  • avant et après le sport,
  • avant et après l'amour,
  • avant et après les repas,
  • avant d'aller me coucher,
  • ...

Beh oui ... j'avoue :-S.  En tout cas : un enfer !

Quand j'ai débuté LC, je me pesais 3 ou 4 fois par semaine.  J'ai tout de suite pris le défi de ne me peser plus qu'une fois par semaine pour essayer de revenir à "la normale".  Puis, à la lecture d'autres posts débattant de ce beau sujet :-P, j'ai tenté le défi de la pesée toutes les 2 semaines.  J'ai dû le reporter une première fois.  Mais à présent, j'en viens à me dire que je ne me pèserais bien qu'une fois par mois ou juste lorsqu'une étape LC le demande, car, comme dit par Flowerbomb, ce qui commence à m'importer, c'est la façon dont je me sens dans mes vêtements.

D'autant plus que j'ai constaté ces derniers temps qu'on peut se sentir flotter dans ses fringues sans constater la moindre perte de poids chiffrée, ou le contraire, se sentir ballonnée, lourde, gonflée, et pareil, ne pas constater la moindre augmentation non plus.

fadinarde.
Abonné

C'est vrai que parfois on a l'impression d'avoir grossi alors que l'on est juste ballonnées, ou en période de règles... ralalaa! Pas facile tout ça!

D'ailleur en parlant ballonnements et autres trucs sympathiques, je me permets de vous confier un de mes constats de la semaine (et pardon de parler pipi-caca, mais s'il y a bien un endroit où l'on peut parler de ça sans être moquée c'est bien ici!!)

Alors voilà, j'ai constaté que si je n'arrive pas à aller aux toilettes le matin avant de partir travailler, (je n'ose pas faire la grosse commission au travail, je sais, c'est bête, mais j'ai un vrai blocage psychologique à ce niveau-là...) et bien je n'arrive plus à percevoir ma faim, et malgré des douleurs (lourdeurs) de ventre je mange, sans faim, donc incapable de m'arrêter à satiété. Et ces jours-là je mange vraiment trop, et je suis vraiment pas bien. C'est l'horreur. Donc je peux dire qu'une des causes d'EME chez moi est l'état de constipation... 

Certaines d'entre vous ont-elles le même problème?

Alpha.
Abonné

@Fadinarde, je n'ai pas ce problème, mais on dirait que ton corps t'envoie un message : donnant-donnant ! wink Le mieux pour tout arranger serait de surmonter ton blocage et réussir à aller aux toilettes même lorsque tu n'es pas chez toi.

Il y a peut-être des toilettes plus isolées quelque part à ton travail dont tu n'as pas encore connaissance ? Tu peux prévoir un petit échantillon de parfum si c'est ça le problème, ou un truc à lire qui se trimballe discrètement sous un pull, ou tu peux déposer préalablement quelques feuilles de papier hygiénique dans l'eau pour éviter que ça fasse du bruit, etc.

En ce qui me concerne, je sais qu'en cas de besoin, un café bien serré le matin au réveil me permet d'activer le processus physiologique dont il est question ici. Il m'est arrivé d'en user en voyage, ou en prévision d'une journée passée à la plage par exemple, mais pour moi ce ne serait pas une solution acceptable sur le plan de la santé si cela devait se reproduire tous les jours.

Bonne continuation ! smiley

fadinarde.
Abonné

Tu es chou!!!

Bon depuis que je mange plus raisonnablement grâce à LC et que je n'ai plus besoin d'aller bosser à l'aube ça va mieux, en général! 

Je crois malheureusement qu'il faudra plus qu'un journal pour régler mon blocage ;o)

J'ai hérité ça de ma mère... Je sais que je suis stupide en plus. Parce que mes collègues ne se gênent pas, elles! Et qu'il y a tout le parfum qu'il faut dans les toilettes!! Mais voilà... les toilettes sont au beau milieu de l'atelier on entend quand on fait pipi... alors non, vraiment j'arrive pas!!!!

Merci pour ton message!!!

Noelle
Marraine

 Bonsoir Fadinarde, ton post me fait penser  au bouquin d'Amelie d Amelie Nothomb , Stupeur et tremblement là tu vois que la question est vraiment cruciale et c'est en plus assez drole

peut etre peux tu y puiser de l inspiration , ou relativiser eventuellement..

quant a la question de depart, la pesée, j ai constaté que je me pèse quand je suis deprimée, et meme que ma balance, la traitresse, indique des poids differents quand je me pèse deux minutes apres la pesée précedente, quand je veux verifier si non, je n ai rien perdu .. quand mon stress/deprime passe, je ne me pèse plus et je me re concentre sur faim sasiete , sans me prendre trop la tete

quelqu'un parle de TOC, oui, parfois je pense que ma relation a ma balance tient du toc, mais parfois seulement...

fadinarde.
Abonné

smiley

Va falloir que je le lise!!!

Merci!!!! ;o))

080413075303_Rikki.
Abonné

 

Je suis arrivée ici pesant 96 kg pour 1,60 m. Je pèse actuellement 82 kg (mais, malheureusement et malgré mes efforts, je n'ai pas gagné un seul centimètre cheeky). Mon poids n'est pas un secret ni un tabou, c'est juste... un poids pour moi. 

J'ai enfin réussi à ne me peser qu'une fois par semaine. Ca me demande un effort important, renouvelé quasiment chaque jour. Je n'essaye même pas d'espacer encore plus les pesées. De toute manière, j'ai une balance très imprécise, qui est en gros au kilo près. 

 

Je comprends très bien qu'on ait envie / besoin d'avoir des données chiffrées pour avoir des "repères" par rapport à la méthode. Ce qui n'enlève rien à tout le dialogue autour ! 

maligne.
Abonné

Bonjour et merci pour ta franchise.

En effet, j'ai déjà demandé aux personnes de ce site qui partent "au final, as-tu perdu du poids?" Il y a, je crois, non pas un tabou, mais une gêne, tout comme à parler d'autres sujets (sexualité en tant que ronde, peur d'attirer les hommes ou pas, médicaments, chirurgie et bien d'autres sujets qui résonnent chez les personnes qui souffrent de ne pas être conformes aux canons de beauté). Je ne sais pas pourqoi, mais je pense que cette pudeur est due aussi au fait que certaines personnes ont donné des poids tout à fait raisonnables (65 kg pour 1 m 65) et souffrent quand même...je me demande si le rapport à la nourriture a un quelconque rapport avec celui qu'on entretient avec son poids. Ce sont visiblement des problèmes séparés.

Ceci dit, je regrette comme toi que ces sujets ne soient pas abordés.

fleur2lotus.
Abonné

Chère Sylvie,

je ne pense pas que le poids sois un tabou mais en ce qui me concerne, ça ne veut rien dire. Je suis arrivée ici avec 96 kg pour 1.76m, je suis montée à 107 suite à des EME et un traitement médical qui a certes eu l'avantage de calmer les EME mais m'a donné un appétit d'ogre : + ok en 3 mois !!

Mon poids de forme se situe entre 72 et 74 kg, c'est un poids que j'ai maintenu pendant 2 ans il y a 15 ans, une époque om les EME avaient désertées ma vie.

Je te dis que le poids ne veut rien dire car dans mon cas, j'ai une silhouette harmonieuse avec 72kg, mes soeurs qui mesurent 1.73m et 1.76m ont des poids de orme entre 60 kg (pour la plus petite) et 65 kg pour la plus grande des deux.

J'ai hérité de l'ossature de mon père, qui est très lourde (l'ossature, pas mon père :-) ). Je chausse du 42, mes soeurs du 39 et du 40. Mes mains sont plus longues que celles de mon homme et je te parle pas de la taille de mes doigts et de mon poignet ou de mon tour de tête. Dur de trouver des bijoux ou des chapeaux, même avec un poids "normal".

Jamais les gens ne s'imagine mon poids réel ... Quand je me plaignais à mon psy que j'avais pris 8kg, il m'a dit que ça ne se remarquait pas parce que j'investis différemment mon corps.

Cela fait des années que mon psy, ma généraliste ou les divers nutritionnistes que j'ai pu voir me disent que le poids est secondaire, qu'il descendra quand les choses iront bien.

Et c'est le cas, les EME se calment, je me sens bien dans mon corps, même avec mes 30kg de trop, je me suis remise à l'activité physique, je marche 30mn par jour et je prends le temps de réfléchir à quels vêtements vont me mettre en valeur et non plus lesquels vont me camoufler avant d'aller travailler.

Je m'égare ... pour ce qui est de ma balance, cette garce qui est censée être précise à 100g près ne l'est pas... Du coup, j'essaye de  ne plus me peser plusieurs fois par jour. En plus, on peut faire le même poids et ne pas avoir le même physique. Il y a 3 ans, je pesais 92kg et je me suis mise à la course à pied. Mon poids n'a pas bougé d'un gramme mais mon conjoint me disait que ma silhouette était différente.

Merci en tout cas d'avoir lancé cette question :-)

Lyphaé.
Abonné

Pour moi, mon poids est en quelque sorte tabou. Je n'ai jamais osé en parler, que ce soit sur mon blog ou sur le forum, tout simplement parce que je suis mince... Ma relation à mon poids et à mon corps est difficile, je me trouve (trouvais, ça va beaucoup mieux) énorme alors que j'ai un poids dont beaucoup rêvent, et ce malgré le poids pris au cours de régimes successifs.

Ce n'est pas parce qu'on est mince que la relation à la nourriture et au corps est apaisée. Mais je n'ose pas parler chiffres parce que j'ai peur d'avoir des réactions négatives (du style "mais pourquoi tu veux maigrir ?"). Même si d'expérience je sais que tout le monde est très bienveillant sur le site et que je n'ai jamais eu de réaction négative sur quoi que ce soit...

fadinarde.
Abonné
Je suis dans le même cas que toi Lyphaé! Mais ça ne m'a pas empêchée de donner mon poids dans le forum. En me justifiant évidemment, de me sentir extrêmement illégitime sur ce site. Mais tu as tout a fait raison, le relationnel a la nourriture peut être problématique, même en étant mince... Peut-être a-t-on juste la chance d'avoir un organisme plus sympa... Et puis en effet les personnes sur ce forum sont incroyables de gentillesse, donc pas de tabou! Dis ce que tu as envie, je suis certaine que tu seras bien reçue! Et puis je ne sais pas si je dis une bêtise, mais en tout cas dans mon cas, n'ayant que très peu a perdre et bien mon poids ne décolle pas, et j'ai commencé il y a presque 2 mois... Donc ce n'est pas très évident de garder la motivation quand on n'a pas la satisfaction de voir son poids descendre... En tour cas bon parcours a toi, et à bientôt peut-être! Marie
Tepacap.
Abonné

Alors pour moi et bien c'est 93 kilos pour 1m58 et je me ^èse tous les samedi matin.

On verra samedi prochain...

charline.
Abonné

Bonjour c'est marrant ta question, est en fait très intéressante. En ce qui me concerne depuis que je me suis inscrite sur ce site, j'ai évacué la balance (alors que je suis une accro) et je me sens plus détendue. J'apprends à noter toutefois ce que je mange et je rectifie au fur et à mesure de mes écarts. C'est plus intelligent me semble t-il que de se peser tous les jours .

J'attends de voir ce que cela va donner dans quelques temps. L'aiguille devrait logiquement descendre.cheeky

zenzen33.
Abonné

Bonjour,

J'ai pas de problème à donner mes mensurations 1,72 pour 112kilos mais je crois pas que ce soit nécessaire, puisque ce qu'on fait ici c'est pas un régime. En tous cas je me sent plutôt dans une période de tests pour "ré-étalonnage" après une période de bugs de 22 ans (divers régimes et developpement de troubles alimentaires).

Ces tests sont là pour nous rappeler le fonctionnement habituel du corps, nous faire oublier les restrictions, faire la paix avec nous-même... finalement le poids c'est secondaire mais ce sera la cerise sur le gateau d'arriver à son match point.

Flo66.
Abonné

[quote=Gingko]

Merci pour vos réponses. Dans un premeir temps, je vais donc essayé de passer à une pesée hebdomadaire et ensuite, on verra...

[/quote]

Bonjour,

Pour ma part, je me pesais tous les jours avant LC.

Maintenant, en général, c'est quand un début et une fin d'activité m'y oblige.

J'ai mis ma bascule à l'étage, elle n'est plus à portée de main dans la salle de bain, du coup, j'ai rarement envie de monter en culotte soutien-gorge pour me peser...le besoin n'est jamais assez fort, donc j'ai perdu l'habitude et je vis comme ça maintenant.

Ma façon de "contrôler" un peu comment mon corps évolue, ce sont les pantalons. 

D'ailleurs, dernièrement je me suis pesée suite à une activité LC, je n'avais pas bougé de poids (enfin, 600gr de moins, autant dire rien), mais je me sentais mieux dans mes pantalons, et comme cela fait un mois que je pratique une activité physique 3 fois par semaine, il est possible que je me sois légérement affinée bien que, les muscles pesant plus que la graisse, mon poids n'ait quasiment pas bougé.

Voilà mon expérience pour la pesée !;-)

Bonne continuation tout le monde et bonne journée !

Florence

florilège.
Abonné

bonjour,

je ne sais pas si ce post est encore actif...

Moi je n'ose pas me peser. La dernière pesée remonte à plus de deux mois, je faisais le régime M*****ac, et j'ai galéré pour obtenir une valeur finalement minable sur la balance; je ne veux pas remonter dessus car j'ai peur de ce qu'elle afficherait. 

Je me dis, que de toute façon, que je mincisse ou grossisse, mes habits me le diront; j'ai sans doute grossi ces derniers temps, mais je préfère le doute à la certitude.

En fait, je ne suis même pas sûre de mincir avec LC ; j'ai peur d'avoir déplacé mon set point vers des sommets qui me condamnent à la rondeur. Comme je ne veux pas en avoir confirmation, je me retiens de me peser.

J'ai l'impression qu'on se raconte beaucoup d'histoire pour se supporter soi-même, quand même... 

Haut de page 
X