Comment résister aux régimes dans son entourage ? - 14112011

Flopie.
Marraine

Bonjour tout le monde !

Je ne sais pas si cette question a déjà été abordée (j'ai un peu fouillé dans le forum mais sans trouver la réponse à ma question).

Alors voilà, j'ai dans mon entourage une amie qui suit un régime traditionnel (WW pour ne pas le citer) et qui perd rapidement en me disant que la méthode n'est pas vraiment un régime, que c'est bon, qu'elle remet du 38 (taille 38, voyons, ça doit faire 10 ans que j'ai laissé tomber moi). Je suis trés contente pour elle d'un côté mais d'un autre côté cela me pése qu'elle m'en parle à chaque fois, qu'une autre amie me dise qu'elle à grossie alors qu'elle à toujours fait un 36/38, qu'une me dise "tu te rends compte aprés ma grosesse j'étais à 72, ça ne voit pas comme ça mais quand même 72!" (alors qu'on dépasse les 80kg sans jamais avoir eu d'enfants).

Bref,  beaucoup de commentaires qui me laisse perplexe. Je sais que LC est la méthode qu'il me faut, que je perds (bon 1kg en 2 mois) mais surtout que je retrouve un autre rapport avec les aliments et que ça ne peux être que bon pour moi (même si ça n'est pas simple sur la durée); mais je ne peux m'emêcher de penser qu'un petit régime me ferait me sentir mieux dans ma peau, etc.

J'ai peur de commencer à ma restreinte sur les aliments pour perdre "juste un peu" et passer à côté du programme.

Et vous, avez-vous ce genre de commentaires dans votre entourage ? Comment résistez vous ?

 

 

Commentaires

yayie.
Abonné

oh que oui j'ai ce genre de commentaire.

notamment ma belle soeur qui rentre toujours dans son 34 après 3 grossesses et dont son pincipal soucis après l'accouchement est de rerentré dans ses vêtements.

alors elle est polie et ne me fais pas de réflexion directement mais les sous-entendus sur le poids de mon conjoint (son frère), sur la petite jupe test qu'on a toute dans nos placards pour retrouver la ligne après une grossesse, ce qui est bon à manger et ce qui ne l'est pas ....

bref toutes ces réflexions me font mal et comme je ne peux pas trop répondre vu qu'elle ne le dit pas franchement, ça me ronge de l'intérieur et je n'arrive plus à avancer dans mon parcours à cause de ça (nous sommes allés la voir le week end du 1er novembre)

il va donc falloir que j'arrive à évacuer tout ça mais pas facile d'en prendre conscience physiquement (je ne sais pas si je suis claire)

bref tout ça pour dire que non tu n'es pas seule mais que je n'ai pas trop la solution pour l'instant

raloba.
Abonné

Pourquoi ne pas simplement penser aux effets POST régime. Je pense que ça calme rapidement.

J'ai ait WW et dès que je reprenais du poids : ANGOISSE, ANGOISSE : je ne rentre plus dans mes affaires, tout le monde va le remarquer, où est le pot de Nutella !!!! C'est toujours des périodes difficiles. Rien que pour ça je n'essayerai pas de refaire de régime.

Par contre, je fais attention à ma façon de m'habiller, de me maquiller etc...avec le peu de temps que j'aie (mamande 3 enfants en bas âge). Et assez souvent, les gens pensent que vous avez maigri alors que ce n'est pas forcément le cas !

 

Bon courage à vous 2

Flopie.
Marraine

Merci pour les réponses !

C'est vrai que j'essaie de penser aux conséquences des régimes à répétition (-5kg -> +10kg en tout la dernière fois), j'essaie d'expliquer la méthode également mais ça ne trouve pas beaucoup d'échos ("mais si tu veux perdre du poids fait un régime"), j'essaie de toujours me maquiller, de faire attention à ce que je porte, de me sentir féminine.

Mais parfois lorsqu'elle me disent "je suis grosse je fais un régime", alors qu'elle font un 38/40, je ne dis rien; lorsqu'elle comptent les points à table, je ne dis mais je culpabilise en mangeant mon plat, lorsque je vois les photos où je fais le double d'elles, je ne me sent pas à ma place. 

Je n'ai jamais eu trop de problème avec le regard des autres, enfin pas plus que la moyenne je pense. Mais ces derniers temps c'est pire, je me demande si mon miroir est déformé.

Un soirée déguisée est prévue prochainement, j'avais prévu quelquechose de plus drôle que sexy mais certaines ont décidées que les filles se mettrait en valeur pour la soirée (petit short) mais je ne le sens pas (trop de comparaison, tue la comparaison); je vais tenter de leur expliquer que je me déguiserais selon mon idée initial.

De même je vais tenter de leur dire d'éviter d'évoquer ces sujets de régimes devant moi pour le moment.

 

 

zouzou.
Abonné

c est clair que ce n est pas facile tout les jorus d entendre de tel reflexion , ou meme de voir les filles autours de ns qui perdent des kg et k l on felicite !! merci d avoir fais ce post car la je suis en plein doute , j ai besoin de venir sur fofo pour ne pas replonger dans le systeme des regimes car le fait d etre de nouveua obsede par la perte de poids et rien d autre me provoque des EME a repetition !! je suis totalement perdue alors que javance dans le programme grrrrrrr

capuccino
Marraine

Coucou,

je viens vous rejoindre pour cette conversation.

Depuis que je fais la méthode, mon poids est globalement stable alors que je mange ce que je veux. Mais quand je dis globalement, c'est parce que chez moi, tout marche par cycles. Pendant une diziane de jours, je vais être d'une zènitude à toutes épreuves, je fais ma RPC et je sens que je m'affine, que mon ventre dégonfle...et puis des EME déboulent, je ne gère pas et je recommence à manger de manière anarchique, trop et au-delà de mes besoins. Alors dans ces moment-là, ww me tente...j'ai fait ce régime pendant plus de 30 ans, j'ai connu les "parts, les feux, les ponts, les flexipoints, les ppoints..." et rien que d'y penser ça me donne la nausée mais il est vrai que d'un autre côté comme j'aimerai voir mon poids bouger dans le bon sens.

Il est vrai que mes rapports à la nouriture, aux autres ont changé. tout est tellement plus simple.

A mes collègues  qui m'ont vu apporter gâteaux, viennoiseries et autres douveurs sans jamais y toucher, j'ai annoncé la couleur d'emblée : "je suis fatiguée des régimes, pour moi c'est fini. Je mange selon ma faim". Certaines qui ont vécu pendant des années ma lutte incessante pour maintenir mon poids ont compris que l'usure était là et que " les régimes avait eu ma peau". Aujourd'hui; elles apprécient de me voir goûter leurs oeuvres culinaires, mais elles respectent mon choix du moment où je le ferai.

Dans ma famille, il me reste à affronter le regard de certains qui ne m'ont pas vu avec les 10 kilos supplémentaires qui enrobent mes hanches et mes fesses et je sais que ma soeur aînée me fera "la morale", pour "mon bien", ma "santé". Ca c'est plus douloureux pour moi, la honte est présente. Ce qui prouve que j'ai encore un long chemin à faire pour m'accepter.

raloba.
Abonné

Bonjour Flopie!

Décidemment, tu n'as pas l'air d'avoir le moral.

Tu sais il me semble que le regard des collègues n'est pas forcément le plus intérressant. Demande à tes amies comment elles te voient.

En ce qui me concerne, j'ai toujours remarqué que mes amis m'appréciaient pour autre chose que mon physique et cela m'a souvent rassuré.... Si ! Si!

Sinon, n'essaye pas de te comparer aux autres les 38/40 c'est ça ? Ce ne sont pas QUE des 38/40. Elles on leurs qualités et leurs défauts. Si elles compten leurpoints, elles ne sont pas mieux dans leur peau que toi.

Enfin, profite bien de ta soirée déguisée. prend le costume qui te plait et passe une bonne soirée entre amis!

Sinon, je voulais dire que je trouve la réaction de Capuccino avec ses collègues très bonnes et très intelligent. je suis sûre qu'elle fait "tout haut" ce que d'autre souhaiterais faire. POur la famille, par contre, je te comprend, les réflexions sont toujours là mais bon... Que faire ?

Allez courage et ne (re)tomber pas dans le piège des régimes!!!!

A+

Aude.
Abonné

Bonsoir,

 

Comme je vous comprends.... Ces fameuses reflexions sur les régimes.... "Oh tu sais j'ai fait un régime et je viens de perdre 18 kg en 5 mois , je suis contente je me sens à nouveau bien dans ma peau j'en avais besoin" ou " tu sais le fils de ma copine à fait un régime il est méconnaissable son visage s'est affiné sa silhouette est transformé..." 

Poliment je reponds " a oui super et tu as fait quoi?"

Et les réponses sont toujours les memes " J'ai mangé du poisson et des légumes pendant 5 mois" ou "il a supprimé tous les féculents et mange 1200 calories par jour...."

Alors moi je me dis "les pauvres s'ils savaient dans quel engrenage ils ont mis le doigt" Ils se sont déconnectés de leurs sensations et sont condamnes à ne plus rien manger qui ait de la saveur ni quoi que ce soit d'un peu rigolot sans reprendre vitesse grand V tous leurs gentils kilos (avec un peu de rab histoire de bien leur faire comprendre de quoi on parle).

Pour l'instant ils se vantent mais le jour viendra où ils viendront nous demander comment on a fait pour arreter de se prendre la tete avec la nourriture et avoir un corps bien musclé (n'oublions pa notre coach sportif). 

Alors voilà mon truc à moi c'est de me défouler en faisant du sport si je sens que je culpabilise et que je veux faire quelque chose de plus pour perdre du poids. Je ne compte plus du tout ce que je mange (je me fais confiance) et j'entretien mon corps. J'ai enormement de poids à perdre mais meme si mes cuisses sont bien rembourrées, j'essaie d'en faire partir la cellulite ce sera dejà plus joli..... Les autres je les laisse parler et je me prepare à les aider sans quelques temps (il faut etre charitable tout de meme)

Et puis rien de tel qu'une séance de RPC pour oublier toutes leurs brimades déguisées.

 

Courage les filles on tient le bon bout ce n'est qu'une affaire de temps......

Aude

 

 

Neam.
Abonné

Bonsoir,

Je comprends bien cette situation. Toutes les copines qui vivent dans ma ville sont très minces, et je me sens exclue quand, par exemple, elles échangent des vêtements devant moi. J'ai aussi du mal à entendre des plaintes de la part de filles qui ont un IMC parfait (jalousie?). Le plus dur, c'est de suivre un chemin différent des autres et de persévérer.

Malgré tout, je suis sûre que ce programme est le bon. Je ne crois pas avoir perdu de poids, mais je sens que les choses changent dans ma tête, que je me respecte plus, et que je progresse vraiment et pour la vie, pas seulement pour 6 mois et pas seulement en ce qui concerne mon alimentation.

Je crois aussi que la séduction c'est avant tout une affaire de bien-être intérieur plus que de kilos. Quand tu te promènes dans la rue, regarde les autres femmes. Celles qui te paraissent les plus belles sont-elles les plus minces? J'ai fait l'expérience et je peux te dire que les minces au regard dur ou à l'air hautain ou vulgaire, elles ont beau être minces, ça ne donne pas envie de leur parler! (Bien sûr, il y a aussi des minces super belles et super sympas, comme ma belle-soeur, mais elle est tellement gentille que je ne suis pas du tout jalouse de sa minceur).

Alors, les régimes, c'est une solution qui peut paraître facile, certes, mais quels risques sur le long terme! Peut-être que quand tu auras perdu 5 kg en comptant tes calories, tu te sentiras un peu mieux sur le moment, mais tu n'auras pas réglé le fond du problème.

Ensuite, il y a une autre dimension dans ta question. Ta copine ne te respecte pas beaucoup quand elle parle de ses régimes devant toi, surtout si elle sait que tu souffres de ton surpoids. Je trouve qu'elle te met en position de faire-valoir. Est-ce qu'elle parlerait comme ça à une fille qui met du 34? Je ne crois pas.

J'en profite pour dire à Yayie que ma mère a arrêté les commentaires en douce sur mon poids quand j'ai fichu les pieds dans le plat et que je lui ai fait expliciter tout haut ce qu'elle pensait tout bas en soulignant que c'était blessant pour moi. Une très bonne méthode... Pourquoi accepterait-on de se faire insulter?

Finalement, le problème, ce n'est pas tant le poids qu'on fait et celui qu'on pourrait faire, que le respect de soi et le bien-être qu'on ressent.

Bonne soirée!

fragolina.
Abonné

Moi je vais te dire, les filles qui font du WW, elles savent plus communiquer convenablement, elles parlent plus qu'en point et elle use des sommes exorbitantes dans leur aliments sans gout, dans leur réunion, etc ... 

Les gens au régime se sentent pas définition mal dans leur peau et ça doit les frustrer encore plus que nous, on est la force de tenter quelque chose de pas commun et d'avoir la chance de manger ce qu'on veut tout en se sentant en accord avec notre nous intérieur. 

Et les gonzesses mincent qui te disent quoi manger, faut leur dit "oui", elles pensent faire une bonne action. On va pas leur retirer ça. 

 

Courage les filles! On est mille fois plus forte que ça!!! kiss

Flopie.
Marraine

Merci beaucoup pour toutes les réponses !

Je crois qu'il faut que j'arrête de m'en faire et de comparer ma situation avec les autres. Chacun(e)s ses complexes, ses problèmes mais je sais que concernant le comportement alimentaire je suis sur la bonne voie en faisant LC.

Ne pas retomber dans l'engrenage des régimes, ne pas se laisser atteindre par les commentaires (elles ne vivent peut-être pas mieux leurs 34 que moi mon 44 bien tassé), et continuer le parcours; le changement s'installera dans le temps !

Je ne pense pas avoir un comportement trés zen encore face aux commentaires mais ça viendra et sinon cette fois je crois que je réagirais plutôt que d'encaisser sans rien dire; Ce programme chamboule pas mal pour ma part mais je pense qu'en affirmant ma position sur ce choix de LC et que ça ne regarde que moi ça ira beaucoup mieux :)

Bon courage à toutes !

 

marie4.
Abonné

Salut Flopie, 

Je suis nouvelle dans le programme, inscrite cette semaine seulement, mais je me permets de te répondre parce que justement, j'ai longuement hésité à faire WW avant de me lancer dans LC. J'ai pesé le pour et le contre, notamment le fait qu'on perd plus vite à priori avec WW, mais ce qui m'a décidée pour LC c'est que j'avais l'impression que de compter les points et les quantités pour tout et tout le temps, allait accentuer encore plus l'obsession qu'on a sur l'alimentation au lieu de l'apaiser comme le propose LC. 

J'ai aussi réalisé à quel point il serait triste pour moi de ne voir en les aliments qu'un nombre de points et non un goût, une saveur, bref, une expérience culinaire... Bref, je me suis dit que WW ne me permettrait pas d'avoir une relation saine à l'alimentation, qui est vraiment le point clé d'une relation saine à son corps... au delà même de la perte de poids. 

Concernant les commentaires des autres, j'imagine comme ça doit être difficile. Il y a un proverbe indien qui dit en substance qu'il ne faut pas juger quelqu'un sans avoir passé trois lunes dans ses mocassins. Cette petite phrase m'a beaucoup aidée pour réaliser que, malgré les commentaires blessants et l'apparente facilité de la vie de ces autres filles, je ne serai peut être pas si contente que ça d'échanger leurs problèmes contre les miens... même si ça ne concerne pas le poids!

Voilà, ces petits mots essentiellement pour t'encourager. 

Marie.

Neam.
Abonné

J'adore le proverbe indien de Marie4! Une superbe réplique pour les prochaines réflexions!

 

Bonne soirée

Flopie.
Marraine

Magnifique proverbe aussi je trouve ! Je crois que je vais en faire ma devise pour les prochaines semaines :)

Bon week-end à tout(e)s

apaname.
Abonné

Les gens qui font un régime WW donc par exemple et qui essaient de convaincre les autres de s'y mettre à faire la même chose, je trouve qu'il faut les fuir (autant que possible) et en tout cas les laisser dire.

Parce que quand on est bien dans une méthode quelle quelle soit, on a pas besoin d'essayer de convaincre avec des discussions et des arguments les collègues ou les amis de faire la même chose. Chacun est assez grand pour savoir s'il doit faire une méthode ou pas, et s'il en fait une, de choisir laquelle.

Ce qui est important c'est TON choix, celui que tu as fait toi. Je pense aussi que de venir sur ce forum te soutiendra dans le sens de ton choix (et t'aidera donc peut être à réussir à tenir à distance les autres voies choisies et conseillées par les autres).

J'ai aussi des gens dans l'entourage qui "conseillent" ou qui me font savoir que je devrais perdre quelques kilos. C'est très désagréable et ça aide pas du tout. Heureusement qu’il y des sites comme celui-ci, ca aide pour résister contre l’adversité…

lailamaaz.
Abonné

Je pense que ce qu'il faut se dire, c'est que tous les régimes fonctionnenet et font perdre du poids. Mais ils induisent de sacrés dégâts collatéraux: compulsions alimentaires, obsession, hyperphagie, épuisement mental et effet yoyo assuré dans les 5 ans.

J'ai fait ww, j'ai perdu 18 kg et je me suis sentie super bien, tellement bien que je me suis lachée et que j'ai tout repris, atteint un poids jamais encore atteint. Entretemps, j'ai fait des dizaines de tentatives pour trouver le nouveau régime qui me conviendrait mais rien à faire, mon cerveau craque.

Alors, oui, perdre, c'est pas si compliquée quand on s'y met à fond et qu'on fait tous les efforts nécessaires pour y arriver, mais jusqu'à quand...? 

Flopie.
Marraine

Coucou à tout(e)s !

Nouvelle avancée sur la question, j'ai beaucoup discutée avec une des amie en question et il se trouve qu'elle ne vit son régime pas aussi sereinement que je le pensais. Un petit spa entre copines pour papoter, beaucoup et délier les noeuds et les idées que l'on se faisait chacune dans son coin sur l'autre (bravo Marie pour ton proverbe, j'y repense souvent et ça m'aide pas mal à relativiser!).

Pour le moment je tiens, pas de régime, j'essaie de suivre le programme sans trop de pression. Après on verra ce que donnent les fêtes (arg :)) mais même s'il y à des rechutes j'apprécie la mise en place du programme, et j'apprécie surtout d'être actrice de mon comportement alimentaire. Je m'explique, j'aime l'idée d'expérimenter, de ressentir et d'intégrer les choses au fur et à mesure; d'appréhender mon comportement alimentaire et ne pas suivre un régime clé en mains que je sais que je ne tiendrais pas sur le long terme.

Je crois que c'est le mot clé, ressentir, expérimenter et appréhender son propre comportement alimentaire avec le corps que l'on a, la volonté et les petites faiblesses aussi.

Autre étape aussi, jeter enfin ce pantalon, trop petit depuis toujours (le fringue motivation qui nous plaît beaucoup que l'on achéte en prévision du jour où l'on aura perdu 20kg; je ne sais pas si on en a toutes mais moi oui). On va être réaliste et aller s'acheter un vrai pantalon à sa taille qui nous plait beaucoup aussi (pas torp petit pour se motiver et pas trop grand pour s'y perdre).

Bonne soirée !

Rose-PetitBeurre.
Abonné

[quote=Neam]

Ensuite, il y a une autre dimension dans ta question. Ta copine ne te respecte pas beaucoup quand elle parle de ses régimes devant toi, surtout si elle sait que tu souffres de ton surpoids. Je trouve qu'elle te met en position de faire-valoir. Est-ce qu'elle parlerait comme ça à une fille qui met du 34? Je ne crois pas.

[/quote]

 

Bonsoir les filles,

Je suis tellement d'accord avec toi Neam ! ça n'est vraiment pas innocent.

Faire mine de se plaindre pour se sentir valorisé et même envié... comme si j'allais dire que mon coiffeur m'a ratée à quelqu'un qui a trois poils sur le caillou !!!

c'est vraiment lâche (et même méchant) comme attitude.

Ca me rappelle une copine qui m'avait dit "dès que je dépasse 50 kgs, je me sens énorme". J'avais juste l'impression d'être Obélix.

j'ai réagi en abondant complètement dans son sens  "ben oui, effectivement. Moi, c'est pareil"  ironie !mais elle s'est sentie con + "mais si tu as autant de mal à accepter ton poids, tu devrais peut-être en parler à un psy ?" sur un ton super gentil... Tu voulais de la compassion? en voilà ! cool  elle qui voulait se faire mousser, je peux vous dire qu'elle avait l'air vraiment stupide.

Ah, le rôle de la bonne copine qui écoute mais devrait rester un faire-valoir...

Et, pour continuer sur le thème des régimes... Hier, c'était ma première journée LC et je suis allée faire des courses. Devant moi, à la caisse, une dame qui devait faire du 36, look chic, et qui achetait : epinards surgelés, faisselle à 0%. Je peux vous dire qu'elle a regardé mon chocolat et mes galettes au beurre avec envie... et elle m'a regardée aussi, surprise avec une pointe de jalousie... un peu plus tôt, un petit monsieur m'avait dit "vous êtes très jolie", je devais encore rayonner sous l'effet du compliment.

Eh, oui Madame, révélation divine: il ne faut pas sourire et pas souffrir pour être belle !!! il vaut mieux savourer du chocolat et se sentir bien dans son 44 que manger des épinards et faire la gueule dans son 36. Vraiment, je vous plains.

tous les gens qui parlent de régime, en font, se plaignent ou se vantent... je considère qu'ils ont un problème et c'est pas à moi de le résoudre en leur disant que je suis plus grosse qu'eux.

Le jour où on sera vraiment bien dans notre peau et nos kilos, qu'on pourra dire "ben moi,je m'aime comme je suis", ça leur claquera le beignet parce qu'il n'y a que le bien-être qui est véritablement enviable.

 

lailamaaz.
Abonné

Tu as raison, Rose petit beurre... Seul le bien-être est enviable. Il faut prendre soin de soi, s'acheter des fringues, se sentir bien et ça fera déjà une sacrée différence.

cilceSH.
Abonné

En etant mince apres un regime WW, j'ai fait partie de ces filles donneuses de conseils, qui regardait les plus grosses qu'elle comme des faibles! Assez deroutant de m'imaginer que j'ai un jour pu etre comme cela!

Je ne dis pas que prefere mon poids de maintenant, mais ce qui est sur, c'est que je prefere ma maturite, mon epanouissement, etre a l'aise dans mes baskets !

black-kam.
Abonné

Discussion passionnante.

 

J'ai été le genre d'ado biberonnée à Cosmopolitan, et Jeune&Jolie.

J'y avais lu des articles très acerbes et finalement cruels, auxquels j'avais adhéré sans forcément me rendre compte de l'impact.

 

Voilà le souvenir que j'ai d'un article qui date d'il y a 3 ou 4 ans :

"Vous vous sentez ronde? Passez la soirée avec votre copine rondouillette et savourez de vous faire envier votre corps. Un bon coup de boost pour l'égo !"

 

Fuc****ing article ! Moi aussi j'ai dû faire du mal à mes amies. D'ailleurs j'ai perdu une très bonne amie qui était obèse, pcq elle en avait assez de mon attitude de fille à "IMC parfait" en T38, qui court comme un cabri et qui se plaint.

 

Si j'avais été plus axé sur elle, je me serais rendu compte de sa souffrance. De sa hanche qui claque quand elle monte les escaliers, de la honte qu'elle ressentait de passer avec difficulté le "tourniquet" d'accès à la cantine. De sa difficulté à se maintenir debout pendant nos exposés. De ses yeux rouges quand notre prof de biologie nous a fait calculer nos IMC et a commenté publiquement le plus haut (le sien).

 

Voilà pourquoi un jour, j'ai perdu une amie pour qui j'étais devenue toxique. Alors plus jamais ça. Je fais tout pour être bienveillante envers mes proches, et qu'est-ce que ça marche !

 

Et si on arrêtait les régimes et qu'on se témoignait une preuve d'amour inconditionnelle en faisant linecoaching ?

Et si on arrêtait d'être moraliste avec la nourriture, le poids, l'apparence?

 

Et si on essayez d'être meilleur?

yayie.
Abonné

bravo à toi pour tout ce chemin dans ta tête.

et est-ce que tu l'as complètement perdu de vue cette amie ? ne peux-tu pas la recontacter et lui dire ce que tu nous a écrit.

si ça m'était arrivée, je crois que ça me ferait du bien de l'entendre.

black-kam.
Abonné

Oui je l'ai complètement perdu de vue. Elle est attachée à mon passé, elle m'a donné un bon coup de pied aux fesses.

 

Et puis, quand bien même... Qu'irais-je bien lui dire? Que j'ai changé? Que j'ai compris? Que je suis insensible à la flatterie? Que je ne me compare plus aux femmes? Que je suis bienveillante?

 

Je me ferai surtout l'effet de ne pas avoir avancé tant que cela. Je crois au destin, si on doit se revoir, on se reverra. Sans se chercher.

 

Vous avez beaucoup d'amies comme cela ? Bien sur, elles sont toxiques, mais bien sur qu'elles l'ignorent. Personne n'est ignoble à ce point là (j'ose espérer)

yayie.
Abonné

je comprends, et je crois au destin aussi :)

 

je n'ai pas d'amies comme ça, j'ai des connaissances, oui mais du coup je les évite

Lia.
Abonné

A un moment difficile ado (de 15 à 18 on va dire) j'étais toujours avec la même amie. Elle super bine foutue, mince etc....moi à côté plutôt porte chandelle. J'en ai bavé pas tellement d'elle au final de ce qu'elle disait mais plutôt moi de me comparer. De tout ce que je me disasi de méchant. Et personne ne m'obligeait à rester avec hein;)

J'ai eu de ces nouvelles 20 ans plus tard. Pas besoin de grandes paroles de pardon. On a gardé ce qu'on a vécu de bien. Elle aussi a eu son lot dans sa vie. Elle est surement encore très canon. Mais elle a perdu un enfant dans des circonstances terribles, puis un divorce etc....la vie lui a donné son lot aussi.

Alors moi qui me trouvais grosse et qui faisait du yoyo entre 65 et 80 kilos, aujourd'hui je suis près de 100. Mais j'ai appris à m'aimer, je me respecte, je réagis moins quand quelqu'un dit se sentir mal à 65 kilos au lieu de 60. J'ai vécu mon lot de soucis. Et au fond de mon coeur je préfère garder les bons souvenirs. Je sais que ce qu'elle disait ou faisait qui me blessait ca faisait partie de la relation, de l'adolescence et de la vie.

Heliade.
Abonné

Moi j'ai ce problème avec mon mari.

Il me dit que je suis teeeeeeeeeeeeellement belle quand je suis plus mince.

Il me reproche de manger du chocolat.

Il ne comprend pas pourquoi je ne fais pas un vrai régime...

Sauf que monsieur a aussi des sacrés soucis dans sa tête avec la nourriture : il passe son temps à me dire qu'il n'a pas faim mais il se ressert trois fois quand il passe à table. Si je lui demande ce qu'il veut manger, il me répond "des légumes, j'ai grossi !" sauf qu'il ne les mange pas où alors il y mélange une tonne de beurre, du fromage et des pâtes. Enfin, si moi je peux aujourd'hui me contenter d'une cuillère de nutella, lui se fait tout le pot.

Du coup, un soir, j'ai dit : "je m'aime comme je suis, je t'emmerde et je t'aime comme tu es, MOI ! Tu ferais bien d'en dire autant à mon egard !" Ca a été long mais il a finit par comprendre qu'il me blessait profondement en voulant me changer. Du coup, après 6 mois de discussions intensive, je n'ai plus droit à des reproches pour tout et rien.

Ensuite, j'ai fait ce que m'a dit la diététicienne ; je me suis occupée de moi sans faire attention à lui.

Enfin, j'ai décrété que puisque lui n'était jamais content du repas, ben je n'allais plus lui demander son avis. Du coup, maintenant, je suis une vrai dictatrice : on mange ce qu'il y a et on n'a pas le choix !

Du coup, ça va beaucoup mieux et il est très content parce qu'il a perdu 4 kg ! XD 

Et nous formons le couple le plus heureux du monde ! :)

black-kam.
Abonné

Héliade, quel beau témoignage ! Quelle force de caractère tu as eu !

 

Vous linecoacher tous les deux?

Heliade.
Abonné

Absolument pas !

Comme je l'ai dit, mon mari a des sacrés blocages avec la nourriture. Il ne supporte pas que je lui dise qu'il a un problème.

Je fais les choses toute seule dans mon coin. 

En fait, c'est la diététicienne que je voyais avant linecoaching qui m'a aidée. Elle m'a dit de regarder la poutre dans mon oeil avant de voir la paille de mon mari.

Et c'est ce que j'ai fais : je me suis occupée de moi et j'ai défendu mon intérêt. 

Du coup, je cuisine ce que j'ai envie, et je m'arrête de manger quand je n'ai plus faim. Par phénomène mimétique, mon mari fait pareil. Je lai même vu laisser la moitié d'un yaourt en me regardant avec des yeux de biches "c'est ridicule, hein ?" J'ai répondu que non et que je mangerai moi-même sans doute ce yaourt. Et c'est lui qui l'a fini le lendemain !

C'est juste du mimétisme ! Je donne l'exemple, c'est tout. 

calico.
Abonné

Héliade, bravo. En t'occupant de toi et en respectant tes besoins, tu as peut-être l'impression de passer pour une dictatrice (j'ai bien ri à ce passage, je fais tellement pareil à la maison) mais ton mari apprend sans le vouloir à respecter ses besoins propres en se calant sur ton comportement. C'est du tout grand art. Chapeau, respect. Et heureusement qu el'on peut en rire après coup.....

isabellej.
Abonné

pour moi c'est clair, c'est celui qui fait la cuisine qui décide du menu!

c'est normal, enfin pour moi car il ne saurait en être autrement

de toute façon mon chéri est content de tout,  pour ça y'a pas de lézard

 

tu as très bien fait de t'occuper de toi et de laisser monsieur à ses troubles alimentaires

mon chéri qui a été mince toute sa vie, aujourd'hui je vois bien qu'il a aussi qq troubles, mais rien par rapport à ce que j'ai pu avoir, juste parfois manger sans faim et par gourmandise, mais il se régule (moins bien que jeune, il faut bien le dire)

c'est déjà du boulot de s'occuper de nous, et super pour la valeur de l'exemple!

black-kam.
Abonné

Plus tard, je veux être une dictatrice comme vous :) Parce que ça vous réussit !

Heliade.
Abonné

"Plus tard" ?

Quel âge as-tu ?

Parce que j'ai 30 ans et je suis mariée depuis 6 mois... 

Et puis, tu sais, c'est un combat de tous les jours qui n'est pas facile. C'est mieux d'être avec un mangeur régulé ou avec quelqu'un qui est toujours content de ce que tu lui sers !

Hier, j'ai eu droit à une soupe de grimace parce qu'on mangeait deux fois du poisson. J'avoue, ça faisait trop et moi aussi j'en avait marre. Mais bon, c'est quand même fatigant d'avoir sans arrêt la même conversation...

" J'aime pas ça...

- Qu'est ce que tu veux manger ?

- Je ne sais pas..."

isabellej.
Abonné

tu m'étonnes...

moi c'est ma fille qui pinaille....  eh oui quand on est petit, on a parfois du mal avec les légumes et surtout les plats composés

déjà ça m'énerve quand elle pinaille, alors j'imagine si mon mari faisait pareil, je ne supporterais pas...

heureusement, il aime tout, et en plus il me remercie à chaque fois 

en revanche, il mange à ses horaires,c 'est à dire presque jamais avec nous, quand il a faim.....    à des heures souvent fantaisistes... 

pour sûr il est régulé, mais cela ne l'empêche pas de te sortir des âneries pleines de restriction cognitive (et faire l'inverse ensuite...)

black-kam.
Abonné

J'ai 23ans.

Mon ami n'aime pas les légumes, et en général je lui prépare ce qu'il demande... Mais on ne se voit que le weekend, donc j'essaye de lui faire plaisir tout en tentant de lui faire découvrir ce que j'aime...

Est-ce que l'on modifie beaucoup ses habitudes alimentaires quand on emménage ensemble? Et la venue d'un bébé, ça impact beaucoup ?

 

Isabellej, tu as l'air d'avoir un conjoint très amoureux :)

Heliade.
Abonné

Pour le bébé, je ne peux pas te répondre mais je pense que oui vu le nombre de personnes qui prennent du poids "à cause des enfants..."

Pour la vie de couple, c'est comme tout : ça dépend des gens, du fonctionnement de ton couple, des goûts, qualités, défauts etc

Si tu es avec qqun qui adore cuisiner, tu ne te poseras pas les mêmes questions que si ton conjoint ne sait pas faire autre chose que commander du jap.

Si tu es avec un mangeur régulé, un boulmique ou un anorexique...

Si tu cuisines toi-même ou non...

C'est comme si tu demandais comment s'organise la vie de couple.

Qui fait le ménage ? Toi ? lui ? les deux ? personne ? la femme de ménage ?

Il n'y a pas de réponse universelle ! Chacun voit midi à sa porte. 

isabellej.
Abonné

oui, amoureux c'est sûr, mais très bien élevé surtout  (en plus il fait le ménage....  tout en travaillant 50h par semaine... non je sais c'est une perle, mais il a aussi ses défauts)

pour le bb, c'est surtout des EME que ça provoque!!!

l'inconfort émotionnel, ça c'est sûr qu'il est bien présent, quand tu peux pas dormir, que tu stresses au moindre bobo, que tu te prends le chou sur les méthodes éducatives avec les uns et les autres....

alors ce qui est super pour toi c'est que quand tu auras un bb tu seras déjà mangeuse régulée... la chance!!!!!!

moi je n'ai pas pris un gramme pendant ma grossesse, mais après l'arrivée de ma fille, j'ai bien dû prendre 10 kilos....  inconfort émotionnel bien sûr... et comme je ne supportais pas...

 

pour le couple, pour sûr, ça peut créer certains remous, mais autant mettre de bons plis tout de suite si je peux donner des conseils de vieille routarde (de 36 ans)

surtout dès maintenant, ne lui demande pas ce qu'il veut manger, ne le laisse pas décider, mais en effet fais-lui des choses que tu sais qu'il aime......

il faut vraiment qu'il le prenne comme un cadeau, pas comme un dû

voilà ensuite tu seras maître en ta cuisine, et plus tard, il mangera ce qu'il y a ou se fera autre chose tout seul.....

et puis on lui a peut-être servi des légumes en conserve ou surgelés, alors quand il te verra te régaler, il y viendra peu à peu

JOEL
Abonné

Je me glisse dans votre conversation les filles pour vous dire que j'ai décidé depuis peu ma femme à suivre la méthode LC!

çà fait plus de 6 mois que je suis cette méthode qui me réussit bien puisque j'ai perdu mes 6 ou 7 kg superflus !

J'ai vraiment essayé de mettre en pratique dans ma vie quotidienne les bons conseils et les éléments clé de la méthode mais avec un soutien très limité de ma petite femme qui réalise d'abord que çà marche sur moi et que j'ai un rapport plus détaché avec la nourriture

Du coup elle s'y met : nous mangeons de tout mais en nous régulant et en faisant bien attention de manger quand on a faim et de s'arrêter à satiété. Et çà marche car désormais en plein repas nous nous posons la question entre nous...

black-kam.
Abonné

Très bonne idée Joel !

 

Vous allez me prendre pour une folle/naive : je pensais que les hommes ne complexaient pas sur leur poids...

 

Merci pour tes précieux conseils Isabellej, je prends note...

 

Vivement que l'on soit des mangeurs régulés :)

isabellej.
Abonné

super Joel le bon exemple que tu as eu sur ta femme, c'est super de pouvoir partager ça

l'exemple y'a que ça de vrai...

fragolina.
Abonné

Wow un homme .... enfin!!! Je me disais aussi. C'est cool de convaincre son conjoint .... c'est plus facile de convaincre une personne qui ne fait pas de régime! 

Mon homme est du genre à pouvoir se passer de manger de la journée, de faire super attention durant une semaine puis à côté il mange 2 steak et 24 rostis ... enfin il a pas de contrôle sur sa faim je crois :s puis il mange que de la viande et des patates !! C'est pas facile tous les jours de lui faire comprendre que je suis incapable de faire régime, psychologiquement parlant, impossible!! Mais pour lui, c'est facile (bon il perd pas pour autant eh)

Haut de page 
X