comment vouloir manger sainement peut rendre malade - 26072013

clementine77.old.
Abonné

Bonjour

 

Je tenais à partager mon expérience, en espérant éviter à d'autres personnes ce qui m'arrive.

Suite à un arrêt de la pilule, j'ai recommencé à faire de l'acnée. On ne peut plus dire qu'elle était juvénile, à mon âge avancé (36 ans).

Alors j'ai arrêté les laitages, et ai commencé à prendre des produits à base de soja : yaourts, préparations pour la cuisine... Par ailleurs, je consommais régulièrement du soja dans des biscuits qui me servaient de petit déjeûner à emporter au travail.

Parce que j'en avais entendu beaucoup de bienfaits, j'ai également consommé exclusivement de l'huile de colza dans mes salades.

Et j'apprends maintenant que je suis en hypothyroïdie, alors qu'il y a 18 mois, quand je mangeais de tout après 6 mois de LC, tout fonctionnait parfaitement.

Je me suis renseignée, il s'avère que le lait de soja et autres préparations à base de soja, tout comme le colza et l'huile de colza, inhibent l'action de la glande thyroïde.

Le comique de l'histoire, c'est que l'hypothyroïdie, parmi bien d'autres maux comme une grande fatigue, la perte de cheveux, la dépression, favorise l'acnée... lol

J'espère retrouver un taux normal d'ici quelques semaines, après avoir tout arrêté dans un premier temps. Je reprendrai ce que j'aime dans ces aliments plus tard.

 

Tout ça pour dire que vouloir manger sainement, ça peut parfois être très mauvais pour la santé !

Commentaires

Minoque.
Ancien abonné

Merci beaucoup pour l'information...  Rien a ajouter ;-) Bises

Isana.
Abonné

Merci pour ton témoignage Clémentine77 :-) ... Il est très interpellant :-S !

J'espère que tout va bien se réguler et que tu pourras repartir d'un meilleur pied en suivant tes intuitions alimentaires ;-).

Ca me rappelle que suivre au mieux ce que notre corps nous demande, plutôt qu'essayer de manger "avec sa tête" en suivant les conseils du "bien manger" distillés de ci, de là, reste la meilleure marche à suivre. 

Elle demeure compliquée à mettre en oeuvre pour ma part, mais petit à petit, je constate qu'en mangeant ce que j'ai réellement envie, mes soucis d'intestin irritable s'estompent par exemple.  Alors que lorsque ma culpabilité refait surface (genre après un repas un petit peu trop "lourd" la veille"), je me laisse à nouveau guider par mes anciens automatismes "crudités" et en un repas, je me sens de nouveau mal.  Peut-être n'est-ce pas si étrange après tout, que j'aie surtout envie de pain, de riz, de légumes cuits, de compotes, plutôt que de salades et de fruits crus ?

Courage à toi en attendant que ça se régule en tout cas :-).

clementine77.old.
Abonné

Merci beaucoup Isana pour tes encouragements !

Je me sens déjà un peu mieux. Je me tourne vers les fruits secs, les noix en particuliers celles du Brésil, car elles sont favorables au fonctionnement de la thyroïde. Et gustativement, ça me plaît, je redécouvre des saveurs que j'avais laissées de côté car "trop caloriques".

Eh oui, même après 2 ans de LC, j'ai du mal à quitter cette notion de calories...

C'est bon gustativement, et je sens physiquement que c'est bon pour moi aussi. Je me sens moins fatiguée, un peu plus dynamique.

Influence du mental ou pas, je n'ai pas envie de laitages, ni de chou, ni d'aliments industriels. C'est comme si mon corps m'indiquait ce dont j'ai besoin. Par exemple, pendant plusieurs jours j'ai eu très envie de manger du foie, et au bout de 4 repas (pas de suite !) avec cette viande, je n'en ai plus eu envie, voire du dégoût. Peut-être mon corps m'indique-t-il qu'il s'est bien rechargé dans les nutriments offerts par cet aliment ?

Je me rends compte  que la motivation de "guérir" en faisant attention à mes sensations est bien plus importante que celle de maigrir...

 

Je suis d'accord avec toi de suivre ce que notre corps nous demande plutôt que sa tête. Mais quand on s'est privé pendant tellement longtemps de certains aliments, qu'on a tellement culpabilisé de les manger quand même, et qu'on est tellement dans la panique d'absorber "trop de calories", il reste difficile de ce défaire de ces automatismes.

Je trouve ça chouette que tu te laisses ressentir ce dont ton corps à besoin, même si à certains moments c'est encore la tête qui gagne !

Ton post m'a fait plaisir.

Bon courage à toi aussi pour tes problèmes intestinaux.

Haut de page 
X