Course à pied... dans la rue ! - le 03/04/2012

Lily.
Abonné

Bonjour,

Il y a quelques temps, je laissais un message pour vous dire combien j'étais heureuse, enfin, de mettre mise au vélo en ville, et de ne plus me préoccuper du regard des autres sur moi, et sur moi sur mon vélo...

Plusieurs mois après (faut laisser le temps au temps...), j'ai franchi une nouvelle étape, qui elle-même est le fruit de nombreuses étapes préalables.

Déjà, il y a près d'un an, je me suis remise au sport (dans un club réservé aux femmes... toujours par peur de ce fameux regard extérieur, ce jugement, ...). Puis, étape suivante, je me suis mise à la course à pied, malgré des souvenirs désastreux du collège et du lycée... J'ai progressé, petit à petit.

Aujourd'hui, je m'apprête à m'inscrire à mon premier 10 kilomètres. Et pour cela, je dois m'entraîner plus souvent. Alors, je ne cours plus seulement le week-end, dans un parc. Je cours désormais le midi, pendant ma pause, dans les rues de ma ville jusqu'au parc le plus proche. J'assume le risque de croiser des collègues. J'assume le regard des autres sur mon corps. J'ose utiliser les douches de mon entreprises (squattées par les "grands sportifs"), j'ose rentrer au bureau les joues bien rouges, et je n'ai pas honte de dire que je suis allée courir.

Toutes ces choses peuvent paraître faciles, sans doute, pour plein de gens. Mais pour moi, cela a nécessité un vrai travail sur moi-même, complètement lié à mon parcours sur LC...

Il y a une vidéo du Dr Apfledorfer sur ce site qui m'a beaucoup marqué : le Dr explique comment marcher dans la rue, la tête droite et sans baisser le regard.

En courant ce midi, j'avais l'impression de mettre en pratique ses conseils : apprendre à ne plus avoir honte de soi, à marcher droit devant, à assumer le regard des autres.

Je précise que je ne suis désormais plus en surpoids. J'ai un peu honte de le dire, car du coup, ma "performance" du jour va sans doute paraître mois héroïque... On mesure, en lisant ce forum, ce qu'est la souffrance des personnes qui ont un surpoids important. Alors j'imagine qu'elles doivent sourire en lisant le témoignage de personnes comme moi, désormais en IMC "normal" (quel affreux mot...)

Mais il n'empêche que la honte n'est pas une question de poids. Que la peur du regard de l'autre survit au surpoids. J'ai grandi avec le regard d'une mère aimante mais persuadée d'avoir une fille "à risque de surpoids". J'ai grandi en étant convaincu d'être grosse. Et j'ai donc mis 20 ans de ma vie d'adulte à ne plus me sentir grosse dans le regard des autres...

Alors bon, je suis d'accord : il y a des combats bien plus difficiles dans la vie. mais celui-là, je suis sûre que vous pouvez le comprendre, alors je voulais le partager ici !

Lily

Commentaires

Érable.
Abonné

C'est super Lily félicitation!!! Tu peux être fière de toi d'avoir franchis cette étape!

petite marie.
Abonné

bravo lily,

tu as raison, le regard sur une personne en surpoids ou obèse qui fait du jogging est certainement beaucoup plus dur à affronter que dans ton cas... mais peu importe...

pour toi, il y avait un vrai blocage, quelque chose qui te paraissait impossible et que tu as surmonté. alors bravo, tu peux en être fière. Chacune de nos petites victoires nous amène un peu plus loin, nous donne un peu plus de liberté.

pour ma part, je suis en surpoids et je serai incapable de faire ce que tu as fais, je n'en suis pas encore là!

bravo et bonne continuation

Nikaia.
Abonné

Bravo lilly

 

ne te sous-estime pas .!!! ton problème d'estime de toi et de confiance en toi était bien réel même s'il pouvaient sembler - vu de l'extérieur - futile ... Il était là et ce que tu as fait est une grande victoire pour toi ...

On peut avoir une conscience excessive de son corps d'une partie de son coprs qui n'est pas ou mal comprise par les autres (et cela fait la richesse des chirurgiens esthétiques qui refont les nez, augmentent les seins, gonflent les lèvres ...)  on peut etre beaucoup plus maigre qu'une autre et se sentir grosse (les anorexiques par exemple peuvent alors qu'elles sont squelettiques avoir l'impresssion d'être énormes et de se cacher dans des vêtements énormes ...) ...

bref, notre esprit est une chose complexe et tu as fait un grand pas aujourd'hui dans la bonne direction .. donc FELICITATIONS!!!!!

Nikaia

fredonzeweb.
Abonné

Mes très sincères félicitations, Lily, pour avoir pratiqué la course à pied il y a qeulques années en partant de rien, je mesure ton mérite!

Tu vas adorer ton 10km, j'en suis sure... yes

Emman.
Abonné

Ah c'est une merveilleuse nouvelle !

Tu nous raconteras ton 10 km, je viens de suivre une amie qui a couru son premier, quel défi ! Et mariée à un marathonien, je compatis :). J'aimerais un jour aussi.

JolieRonde.
Abonné

Bravo Lily ! Sincèrement c'est une belle victoire, ne la sous estime pas :)

Je me retrouve dans tes propos mais moi j'en suis juste à marcher dans une rue passante sans me cacher !

Je me suis toujours cachée derrière des habits bien couvrants et là de temps en temps je me lance le défi avec un habit qui peut jouer sur les formes, les transparences, les couleurs vives et j'avance tête haute, l'air à l'aise en pleine rue passante. Pour moi c'est vraiment un exercice difficile !! Parfois j'y arrive et je peux te dire que je me félicite 100 fois !! Ben oui sinon qui va le faire ? ^_^ En + ça me fait du bien :))

Merci Lily pour ton témoignage :)

chaussette.
Abonné

bonjour  lily

 

quel jolie victoire pour toi. je mesure a quel point car je fais du jogging depuis 2 ans. la seule fois ou je me suit inscrit a un 10 km j'ai abandonné car je n'avais pas le mental.

trop de mauvaise penser (je n'y arriverais pas, ta vu les autres il sont plus maigre etc....)

je me suis inscrit dans un  club pour progresser mais je sais que la seule chose sur le quelle il faut que je progresse c'est le mental.

alors soit fier de toi et je suis sur que tu vas reussir ce 10 km ta reussite aussi c'est d'affronter les autres en courrant le midi et je suis persuader que tu n'a rien a leur envié.

bon courrage a toi

je croise les doigts pour le 10 km raconte nous.

Juliaan.
Abonné

C'est super Lily. Je t'encourage à fond sur ton parcours des 10km. Je cours depuis l'âge de mes 18 ans et pour moi c'est un stabilisateur émotionnel important. Je me réjouis que tu nous partages ton expérience de course! Ce qui est magique dans les courses populaires c'est qu'elles sont populaires. Il y a des personnes de plus de 70 ans qui courent, et tous les gabarits et les gens sont là à nous encourager. Au départ d'une course j'ai toujours des petits frissons d'émotions! Je te souhaite une toute belle expérience!! (Même s'il faut l'avouer tout le monde rame!!) 

ps. ta petite image m'intrigue? QU'est-ce? un petit ballon, un hamburger, un petit pain au sucre? Voilà deux mois que je m'interroge... Cordialement. Juliaan

Lily.
Abonné

Juliaan, ma petite image, c'est une chouquette !!

Cette image de petite chouquette, je l'ai choisie un jour de "petite victoire" comme on en connait au cours de ce programme : ce jour là, j'ai mangé des chouquettes avec les enfants, j'ai réussi à les déguster et à m'arrêter au bout de 3 chouquettes, sans frustration. C'était une grande victoire pour moi ! Très longtemps, j'ai été incapable de ne pas finir le paquet, et j'ai usé de nombreuses stratégies pour ne pas en acheter aux enfants, juste par peur de tout manger !

Voilà... cette image, c'est l'histoire d'une petite victoire. Comme la course à pied !

Merci pour vos encouragements, en tous cas, ça renforce encore ma détermination. Mon homme pense que je suis devenue folle ;-) mais je compte bien le courir, ce 10 km ! Je vous raconterai, promis !

Bonne route à toutes !

Lily

Haut de page 
X