Débuts du programme et je grossis au lieu de perdre... - 07022012

alicegi.
Abonné

Bonjour à tous

 

Pour l'instant depuis 3 semaines environ que j'ai commencé je crois plutôt que je grossis.... je dis "je crois" car je me sens encore plus serrée dansmon pantalon, mais je n'ose pas me peser !  Mais, ayant déjà "testé" la méthode je crois me souvenir que c'est plutôt normal, surtout que j'ai du mal à repérer la satiété (je reconnais bien la faim par contre).

 

Et vous??? (ne me dites pas que je suis la seule...)

Commentaires

erin94.
Abonné

Je te rassure bcp ont commencé par grossir !

parait que c'est normal, qu'on se jette sur les aliments tabous, et comme on ne sait pas encore bien reconnaitre sa satiété, et/ou bien attendre la faim avant de remanger;.. on grossit ...

 

ça va repartir courage

alicegi.
Abonné

Ben, j'ai du mal à reconnaitre la satiété, par contre j'attends toujours d'avoir faim pour manger et je n'ai presque pas d'aliments tabous.

Bri.
Abonné

Bonjour Alicegi,

Moi aussi au début j'ai grossis un peu et grosse panique. Je me sentais serrée dans mes vêtements. Sans pour cela me jeter sur des aliments. Mais cela n'a pas duré et pour le moment mon poids descend très très doucement mais je ne grossis pas. Je pense que nous avons un conflit tête corps et que notre peur de grossir nous fait gonfler. Lâcher notre peur de grossir en faisant la pleine conscience peut aider. Enfin voilà mon avis et mon expérience. Bonne journée.

alicegi.
Abonné

Bonsoir Bri, merci de ton témoignage. Je me souvisn il y a 3 ans la 1ère fois que j'ai pratiqué la "méthode" j'avais grossi puis maigri mais très lentement.

 

Bon en même temps c'est surtout pour les vêtements que ça m'embête car je fais autour de 70 kg pour 1m78,pas de réel surpoids donc... disons que 67 k ça serait plus mon poids de forme :)

misspurple.
Abonné

bonjour 

j'ai commencé depuis un mois et j'ai pris au moins 2 ou 3 kilos...j'espère que ça va redescendre car j'ai pas envie de racheter toutes mes firngues la taille au dessus angry

olea.
Abonné

Bonjour,

 

Moi aussi j'ai pris du poids dés le début du programme et au bout de 3 semaines toujours pas d'amorce de perte, je n'ose plus monter sur la balance, je suis serrée dans tous mes vêtements.

Ca me rassure de ne pas être la seule car c'est vraiment flippant de lire - 4kg dés les premiers quinze jours , comment font ces personnes???

Bon courage à toutes celles qui sont dans le même cas que moi (on y arrivera!, on y croît)!

misspurple.
Abonné

je ne me fie pas à ça ça dépend comment on mangeait avant et d'où viennent les kilos, il faut se fier à SON parcours et avoir confiance, je garde le cap :) tiens bon et moi aussi smiley

Bri.
Abonné

Bonjour, cela fait plus de 3 semaines sans pesée. Mais je crains quand même de me peser, bien que j'ai l'impression d'avoir un peu perdu, mais j'ai tellement été déçue par le passé par mes sensations d'avoir perdu et qui n'étaient pas vraies alors j'attends. C'est vrai que si l'on était depuis longtemps en restriction et que l'on ne se jetait pas sur la nourriture nous aurons plus difficile à perdre et à ressentir quand nous n'avons plus faim. Je suis dans les exercices des 3 premières bouchées et j'ai pas facile du tout de me concentrer surtout que l'on est pas souvent seule pour manger. Faire confiance à notre corps, à notre choix qui est pour moi le meilleur choix. Je ne ferai plus jamais régime même si je dois rester au poids actuel qui est de 89 kg pour 1m62. Faire le deuil de perdre les 20 kg tant espéré c'est à cela que je veux parvenir et m'accepter ainsi et vivre. Beau dimanche ensoleillé.

Margaux_l.
Abonné

Petite contribution de ma part smiley

20 ans de régime 1.63m et un poids qui a varié de 70 à 95 kg.....à 80kg je m'accepte.....j'aurais révè 75kg mais finalement qu'est ce que ça change dans la vie 5kg....rien fondamentalement....

début de linecoaching en novembre et pas de perte, une légère hausse.....et là apres 5 mois , la baisse qui s'amorça sans rien changer vraiment, juste peut etre effectivement la fin du fantasme de descendre à 75 et le fait de vivre avec mes 84 kg .....et peut etre qui sait que je redescendrai à 80....ou pas

 

prenez patience ayez confiance

bon courage

 

ps pas d'aliments tabous pour moi non plus, pas de grignotage ou de crises boulimiques, pas de souci majeur avec la sensation de fain, juste un peu de mal avec la satiété....j'attends d'avoir faim....à défaut de gérer correctement ma faim prévisionnelle

TREKKEUSE.
Abonné

Bonjour à tous,

 

Moi aussi j'ai pris 2 kilos en 1 semaine, et je me sens très mal!

Bri.
Abonné

Bonsoir Trekkeuse,

Surtout garde espoir, tenir bon, lire les forums, les chats cela aide. On avance au jour le jour. Ton poids va redescendre, se stabiliser et puis diminuer petit à petit.

Courage.

080413143151_Libellule2.
Abonné

Moi j'ai perdu au début et là depuis 5 mois j'ai repris les 2kilos perdus et ça ne bouge plus....

Mais après mon congés mater j'ai repris mon travail... et le stress avec.. du coup j'ai l'impression que beaucoup de choses bougent et sont à modifiées pour être définitivement une mangeuse régulée et "normale"... j'apprécie c'est mieux sur mon attitude vis à vis de la nourriture.

Mais puréeeeeeeeeeeee comme j'aimerai maigrir à nouveau !!!

icietlaba.
Abonné

Une discussion qui en dit long sur ce que je ressens en ce moment...

Alors le plaisir de lire que non je ne suis pas seule, me rassure, au font on est touts dans le même bateau, sans pour autant faire le même voyage...

On va trouver les ressources pour engager cette perte de poids...

Je ne sais pas si çà va rassurer qui que ce soit mais j'ai entamé ce travail, il y a presque 2 ans, juste apres dukan, j'ai prit au total 5 kilos.Puis entamer la methode il y a 3 mois pour au final stagner...J'ai prit 1,5 kilos y'a trois semaines, jme suis dit "jvais jamais y arrivée" et en entamant les premiers exercices de la faim j'ai commencé à reguler et à revenir à mon poids du debut de LC....

 

Certes 5 kilos en arretant la restriction alimentaire c'est pas rien, quoique le plaisir de prendre des repas comme tous le monde, sans rentrer dans le registre de "la regimeuse" çà fait du bien, remanger des aliments tabous sans culpabilité arfffff çà n'a pas de prix...

Jvous avoue qu'il ne faudrait pas que je continue à reprendre du poids mais y'a tout de même quelque chose qui ressemble à du soulagement et qui aurait dit çà y'a 2 ans ...Certainement pas moi...

 

Je ne souhaite pas perdre enormement, je suis de nature plutot ronde, 1M53, 63,8 kilos, ma mère est ronde, mon grand père l'etait aussi et ma grand mère etaient obese...Je me donne rendez vous dans 3 mois, on verra bien, ...Courage et patience, tres bonne continuation !!!

TREKKEUSE.
Abonné

Bonjour Bri,

Merci pour tes encouragements.

 

Bonne Journée!

MiMax.
Abonné

Le début du programme n'est pas forcément synonyme de lune de miel pondérale, loin s'en faut.

Perso, je me demande toujours si les personnes qui perdent rapidement dès le début ne se mettent pas en légère restriction (c'est grisant de ressentir une toute petite faim en permanence et de voir le poids descendre facilement). Ou alors elles mangeaient vraiment excessivement, faisaient beaucoup de crises etc...

Je crois qu'il faut juste s'armer de patience et poser les jalons qui vont nous permettre de mener à bien le programme. Chacun ensuite va trouver SON déclic grâce à certains exercices, certaines étapes, etc.

De mon côté, je connaissais la méthode depuis longtemps (je pense que ça joue aussi sur la non-prise de poids du début, puisque le programme était la continuation de ce que j'essayais de mettre en place au quotidien, mais je manquais de discipline), j'ai mis longtemps à amorcer la descente. J'ai eu 2 déclics: lors de l'étape dégustation (gros gros déclic) puis ensuite, avec l'expérimentation de la faim (ah bon, je peux attendre 4h avant de remanger??? je ne meurs pas??? ;))

Bonne continuation à toutes et tous... et patience!

mailys10.
Abonné

Bonjour,

 

Ca me rassure de vous lire!!

Ca fait 1 an que je suis suivie par une diététicienne qui est adepte de la méthode. J'avais réussi à perdre 2-3 kilos mais durant cette année, même si j'ai fait beaucoup de progrès au niveau de mon comportement alimentaire, j'étais un peu une mauvaise élève, dans le sens où  j'appliquais la méthode quand ça me chantait. Du coup depuis 1 mois que je suis sur linecoaching, je suis beaucoup plus motivée et assidue mais le poids ne bouge pas. Du coup ça me stresse un peu, mais de voir vos témoignages me rassure un peu parce que je commençais à me dire que si ça se trouve, mon corps (ou ma tête) a décidé de ne plus maigrir et que je suis punie de tout ce que je lui ai infligé...

anima.
Abonné

Salut !! 

Merci, merci merci et re-merci de vos témoignages si précieux ! 

Vraiment, on se sent moins seule. Moi aussi j'ai pris des kilos, depuis 3 semaines que j'ai commencé le programme. Et ça me faisait flipper, beaucoup (et en plus, c'est clair qu'on n'a pas envie de réinvestir dans des fringues à chaque phase !!!) 

Pour ma part, j'ai pris ces kilos car c'est comme si plus je me concentrait sur les exercices, moins j'arrivais à contrôler. Mais je vois quand je lis les messages de personnes qui ont déjà commené le prorgamme depuis longtemps, que tout ça s'apaise, se stabilise pour en arriver à une normalité de vie au final. Depuis hier je commence à sérieusement repérer les moments de crise et à savoir quand y mettre toute mon énergie pour m'écouter. Le poids s'en suivra tout seul, il faut essayer de ne pas s'y focaliser. But premier : être bien dans ses pompes, ce qui est déjà un gros gros travail. Le corps fera le reste tout seul j'imagine ! 

Donc, faisons nous confiance, on sait qu'il y aura des hauts et des bas, des efforts à faire, des victoires et des echecs, mais qu'au final, quand on regardera derrière nous, on se rendra compte les progrès qu'on a fait, et que notre poids se sera au moins stabilisé si ce n'est baissé ! 

Courage et merci pour votre partage ! :-) 

LCQR.
Abonné

Bonjour à toutes !

 

Je mets juste mon petit grain de sel pour dire que depuis que j'ai commencé la méthode, j'ai surtout pris du poids (oui, j'ai attaqué direct par les pots de Nutella, ça calme, surtout quand on s'en est privé pendant des années -par intermittence, mais quand même)...

 

Et puis pendant les vacances de Noël (synonyme de méga gros repas en famille, et pas des repas "diététiques", je viens d'une famille de gros mangeurs) j'ai réussi à stabiliser tout ça, voire peut être même perdre un peu (je n'en suis pas sûre à 100%, en tout cas, je me trouvais mieux... c'était probablement très psychologique, mais ça fait du bien).

Ensuite, j'ai dû plus ou moins reprendre de mauvaises habitudes (notamment ne pas prêter de réelle attention à ce que je mangeais) et j'ai regrossi...

Bilan, environ +5kg (je me pèse rarement, je n'ai pas de balance chez moi) depuis le début... Et alors ??

Ben rien, je m'en fous, parce que tout simplement, je sais que je vais perdre... Parce que je sais que depuis que j'ai arrêté la restriction, je surcompense et qu'il fallait bien que ça se voit quelque part !! Et en ce moment, je sens que je suis en train d'améliorer (mais vraiment) mon comportement alimentaire (notamment grâce à la dégustation)

Et surtout, tout comme le disait MiMax, tout est une question de déclic ! Je vous avoue que moi aussi, en voyant ma prise de poids (enfin, pas sur la balance, mais je me voyais "gonfler") j'ai aussi eu un moment de doute, je me suis affolée en voyant tous les temoignages constatant une perte sinon rapide au moins quasiment immédiate... Je ne vous raconte pas l'angoisse : "et si cette méthode n'était pas pour moi ?" "je suis trop nulle, j'arrive pas à résister à du chocolat" (et j'en passe....)

Et là, il y a quelques temps, j'ai décidé d'aller mieux, d'être heureuse (bon, ok, ça fait un peu pays des bisounours, je vous l'accorde !) et de ne pas me prendre la tête avec ce que je mangeais, et surtout d'arrêter de vouloir du résultat (oui, j'avoue, je veux du résultat, mais pas de pression, je me dis que ça va venir, et je crois même que ça vient...), de focaliser sur cette perte de poids...

Et puis, même si on a pris quelques kilos, très honnêtement, vous ne trouvez pas ça super libérateur de ne tout simplement plus s'interdire d'aliments ? Moi perso ça m'avait aigrie, mais à un point... J'ai lu quelque part (sur le forum peut être... je ne sais plus, si la personne qui a écrit ça se reconnait.. :) ) quelqu'un qui relatait une remarque que lui avaient fait des amis "tu avais perdu ton sourire en même temps que tes kilos" ça en dit long, non ??

 

Alors courage à toutes, et souriez !!!!!!!!!!!!

(oups.... désolée pour la taille du grain de sel... )

magg.
Abonné

Bonsoir tout le monde!

Je ne sais pas si ce billet à sa place ici, mais je l'écris en réaction à une phrase lues parmies les beaux témoignages et encouragement postés dans ce sujet, et il me semble à plusieurs vues aussi au gré du forum ; je m'explique : j'ai remarqué que bien souvent (et moi la première), dès qu'on exprime notre envie d'être heureuse, de se réconcilier avec soi même, et d'être bien, tout de suite on rajoute entre parenthèses, et comme si on avait honte, un truc du genre "oui, je sais, ça fait un peu niais/idéaliste/fleur bleue..." Et bien NON!!!! quoi de plus normal que de vouloir être heureux, et bien dans notre peau, comme on est??

Est-ce que cette epèce de culpabilité ne revient pas à dire : je ne peux pas heureux/se parce que je suis rond(e), gros(se), "pas dans la norme"??

Alors, bien sûr, ce n'est pas facile, c'est même dur, de s'accepter, de prendre soin de soin de soi, de s'aimer mieux, de suivre ce programme... Mais surtout, ne culpabilisons pas d'en avoir envie!

Oui, nous voulons être heureux(ses) et bien dans notre peau et nous le méritons au même titre que chaque personne!

Alors continuons à exprimer nos envies et nos espoirs!!

Soutenons nous et gardons le moral et le sourire!

Magg, un peu révoltée ce soir! ;-)

 

LCQR.
Abonné

Coucou Magg, 

Je pense que ton post se réfère au mien (le fameux pays des bisounours ^^) alors je voulais juste expliquer ma formulation : je ne pense pas ne pas mériter (ni aucune d'entre nous !!! :) ) d'être heureuse, quand j'ai mis cette parenthèse, c'était plutôt parce que je crois que c'est plus facile pour certaines que pour d'autres, et je n'ai personnellement pas trop de difficultés à voir le bon côté des choses en ce moment. Je parlais du pays des bisounours plutôt pour souligner le fait que pour certaines d'entre nous, cela peut paraître plus difficile de le voir (donc un peu utopique) quand on se sens submergée par les ennuis (quels qu'il soient)

 

Mais je suis à 200% d'accord avec toi :

"nous voulons être heureux(ses) et bien dans notre peau et nous le méritons au même titre que chaque personne!"

 

Je suis vraiment désolée si la façon dont je me suis exprimée peut laisser penser que quelque part nous ne méritons pas d'être heureuse, ou que nous devrions nous sentir coupable de vouloir l'être (voire de l'être, car en ce moment, je le suis ^^)

 

Bonne journée à tou(te)s !!

Nath

 

 

 

 

izabelle
Animatrice forum

moi j'ai mis trois mois avant de bien intégrer certaines choses, pour ensuite commencer à perdre

notamment parce qu'il faut lâcher le contrôle,  pour moi surtout le contrôle émotionnel, et que ça ne se fait pas en claquant des doigts, c'est une sorte d'entrainement, et puis peu à peu on rentre dedans

ensuite tout se met en place

je précise que c'était trois mois "à fond" pour me sortir de l'intolérance émotionnelle (rpc, lectures complémentaires), et que je maitrisais déjà assez bien les sensations alimentaires depuis que j'avais lu les livres  (mais l'étape de la faim m'a quand même bien remis les pendules à l'heure)

courage....  de toute façon ce sont des acquis pour le reste de notre vie, alors qu'est-ce que quelques mois pour ensuite une vie entière à son "set-point" en toute sérénité et sans y penser?

magg.
Abonné

Coucou Nath!

Effectivement, c'est ce petit pays des bisousnours qui m'a fait réagir, mais pas du tout dans l'intention de porter un jugement sur ta phrase!!

Je crois que ça à juste fait ressortir ce petit ras-le-bol dans ma tête, genre : oui, c'est le pays des Bisounours, mais j'assume! ;-)

Et évidemment, c'est bien beau de dire ça, mais ça n'est pas facile tous les jours bien sûr, et parfois, on a bien l'impression que c'est effectivement un monde imaginaire bien loin de ce qu'on vit au moment présent, je suis bien d'accord!

Ce que je voulais surtout dire, c'est : croyons-y, c'est à notre portée car c'est bien de nous qu'il s'agit, personnelement, et je crois que ce parcours m'apprendra beaucoup sur moi même et que j'en sortirais plus en harmonie et débarréssée d'angoisses et de mauvaise habitudes qui m'éloigne de moi!

Bon courage à tous et à toutes!

Belle journée!

Magg

jaraz.
Abonné

j'ai grossi aussi au début, faut dire que je me suis fait plaisir!

puis j'ai reperdu, puis j'ai regrossi, je me suis interrogée sur ma volonté de mincir...pourquoi dès que j'ai perdu un kilo je fais tout pour le reprendre?!! winkenlightened

ce programme est épuisant parce que ça demande beaucop d'effort de s'interroger sur ses sensations, son ressenti..."ok j'ai envie de ça, je sais que j'ai pas faim mais j'en envie...ok je l'assume..." pour finalement avoir de moins en moins ce genre d'envie

de toute façon avons nous le choix? je crois qu'après être passé par cette étape, plus personne ne peut accepter qu'on lui impose un menu type pour maigrir ggrrrr

je ne pèse plus. je sais que j'ai minci, mais je me fiche de savoir de combien.

je vraiment l'impression d'avoir fait la paix avec moi même. je ne pensais pas être capable de reconnaître ma satiété et de m'arrêter de manger même si le repas n'est pas fini, finalement c'est venu assez rapidement...

il faut faire confiance au programme tout en gardant à l'esprit que ce n'est pas facile de changer ses habitudes :)

une chose me chagrine, j'en suis à l'étape de fractionnement, dont le premier jour m'a posé une réelle difficulté puis c'est allé mieux, mais dans le compte rendu, il est demandé d'écrire ce que l'on a mangé, et je ne réponds pas toujours parce que devoir écrire ça me donne l'impression de faire un "vrai" régime, pas vous?

jaraz.
Abonné

j'ajoute que je me suis toujours douté qu'il m'arrivait de manger parce que je redoutais une situation à venir. mais bizarrement je me disais que je me cherchais des excuses pour manger et qu'en fait je n'étais qu'une grosse bouffeuse (ça me fait mal d'écrire ça, en parlant si mal de moi, mais bon c'était avant :)

alors je vous laisse deviner l'effet que m'a fait la lecture totalement décomplexante de "mangez au paix" cool

LCQR.
Abonné

Re-bonjour =)

 

@Magg : pas de souci, je n'avais pas pris ton post pour une critique, loin de là =)  j'avais plutôt peur d'avoir été blessante, inconsciemment ^^

 

@jaraz : en ce qui concerne le fractionnement, j'ai dû demander à ma coach de me faire sauter l'étape, qui me causait trop de stress car j'avais déjà réussi à plus ou moins réduire mes portions, et je n'arrivais pas à les réduire plus. A chaque fois que je devais cocher la case "je n'ai rien changé à mes habitudes" (ce qui était plus ou moins vrai, car mes habitudes finalement, ça aurait dû être l'avant LC) j'avais l'impression de faire les choses de travers... Résultat, cette étape m'a fait retourner en compulsions par moments, et j'ai demandé à la sauter. Peut être aussi parce que comme pour toi, j'avais l'impression de refaire un régime ! (et pareil, plus jamais ça !!!!)

 

Il faut parfois aussi s'autoriser à prendre du recul par rapport à la méthode, faire une petite coupure (j'en ai fait plusieurs, accompagnées bien sûr de culpabilité par peur de me voir perdre les progrès accomplis), on n'en revient que plus motivée (c'est vrai qu'il est parfois très lourd de remplir les carnets de suivi, que ce soit la dégustation, la découverte de la faim ou autre...).

 

En ce moment par exemple, j'ai vraiment arrêté les carnets, car je me suis rendue compte que je les utilisais à l'envers... Au lieu de me poser des questions pendant le repas, je me les posais au moment de remplir les carnets... (je faisais tout de mémoire, je ne prends pas de notes...)

Mais cela ne m'empêche pas de progresser (et peut être vais-je les reprendre, mais pour le moment je n'en ressens pas le besoin, je me gère très bien toute seule, comme une grande ^^).

Tous les outils proposés ici sont des soutiens, voire des guides, mais tous ne sont pas forcément les mieux adaptés pour chacun(e) d'entre nous =)

 

A chacun(e) donc de trouver sa voie, et je sais que nous allons y arriver !!

 

Nath

Érable.
Abonné

Heureusement qu'il y a vos témoignage, j'ai fais l'erreur de monter sur ma balance toute à l'heure, +2 en 2 semaines...

Sachant que ça fait une semaine que je suis inscrite et que je n'ai pas fais de crises, mais que la semaine d'avant, c'était horrible. Mais bon j'aurais bien aimé ne rien avoir pris (normal vous allez me dire).

Je ne me décourage pas, même si un instant m'a pris l'idée farfelue de reprendre un régime draconien et de PERDRE tout de suite, non non non, je suis convaincue de la méthode, de toute façon plus la force de faire un régime!!

Bri.
Abonné

Erable courage, au début on grossit souvent. Peut-être que c'est parce que l'on s'autorise à manger enfin ce que l'on aime et de ce fait on mange plus gras etc. Mais aie confiance cela va redescendre peut-être pas rapidement mais ensuite on stabilise et cela descend doucement mais sûrement. Surtout ne pas céder à nos peurs de grossir et de refaire régime. Les régimes sont un leurre et un cercle vicieux. Crois-moi j'ai 59 ans et depuis l'âge de 13 ans je fais des régimes pour en arriver à avoir plus de 20 kg de trop. Alors écoutons notre faim et notre satiété, même si parfois l'on a des moments difficiles et que l'on mange au-delà de notre satiété, les jours suivants on se reprend et tout rentre dans l'ordre. Bonne soirée.

alicegi.
Abonné

Bonjour tout le monde,

Je vois que mon premier message a généré beaucoup de témoignages et je m'en réjouis !

Depuis que j'ai posté ce message j'ai progressé au niveau des sensations c'est à dire que j'arrive enfin à me dire "je n'ai plus faim"

Vendredi midi au restaurant je n'ai pas pris de dessert alors que c'est typiquement la situation où je mange sans faim !

J'ai encore grossi récemment je fais 72 kg. J'arrive à ressentir et respecter  la faim, la satiété,  je me pèse 1 fois par mois, bref je fais tout ce qu'il faut, mais niveau perte c'est toujours pas ça. Cela fait à peine 2 semaines que je ressens la satiété (j'ai fait 3 carnets découverte avant d'y arriver!!) , du coup je suis toujours aussi boudinée dans mes fringues et ça, ça m'énerve. Je n'ai pas les moyens de refaire ma garde robes en 44... 

J'espère que cetet fois je tiens le bon bout et je vais enfion réussir à mincir un peu!!!

 

vero6967.
Abonné

Bonjour,

Je te trouve tres courageuse. 

tu as tout a fait raison, fini les regimes ! (remède pire que le mal)

Fais toi confiance, ton corps sait. Apprends à l'écouter, cela prendra peut-être du temps mais cela en vaut vraiment la peine.

Je débute mais j'ai lu depuis longtemps les livres du dr Zermati et Apfeldorfer, j'avais essayé toute seule la méthode mais j'ai echoué.

Je recommence...

Bonne chance à toi

Érable.
Abonné

Merci Bri de tes encouragements!

Je garde espoir!

marinelys.
Abonné

Coucou !

 

oui ce post est réconfortant !

de mon coté j'ai commencée la méthode en début de mois, avec une perte de 700G et depuis je stagne.....

ce qui m'a beaucoup aidé c'est la vidéo de Zermati dans les outils motivation : "que faire si je ne maigris pas"

 

ça m'a fait un bien fout d'entendre : "on ne peut pas décider des réactions de notre corps, il a son propre rythme"

 

et l'idée, qu'il a besoin d'un temps d'adaptation,

 

j'ai aussi décidé d'espacer la pesée d'une semaine de plus, soit tous les 15 jours.

 

faire confiance à son corps, le respecter, quel parcours !

misspurple.
Abonné

j'espère que ça va finir par s'arrêter là j'ai encore grossi j'en ai marre

Haut de page 
X