doit on forcement manger si on a faim ? - 13042012

positivethinker.
Abonné

Bonsoir,

Il est minuit passe et j'ai faim. Je n'ai pas dine plus tot car je n'ai pas eu le temps, et ensuite la faim est passee. Mais maintenant elle est revenue et commence a se faire forte, mais je ne veux pas manger car j'ai peur de mal dormir en mangeant avant de me coucher, et je pense aussi qu'on grossit plus si on mange juste avant de se coucher.

Que feriez vous dans ce cas la ?

Commentaires

mamzelzoï.
Abonné

Bonjour,

Personnellement si je n'ai pas dîné et que j'ai très faim avant de me coucher, je mange quelque chose, de léger de préférence pour bien dormir en effet.

En revanche, d'après ce que je comprends de ce que nous expliquent les Drs A et Z sur les avancées de la recherche en nutrition, les dogmes du type "trop manger le soir avant de se coucher fait grossir car la nuit on va stocker" sont faux. Du moment que tu manges en ayant faim et que tu t'arrêtes quand tu n'as plus faim, tu ne grossiras pas.

Paquito
Parrain

Bonjour,

c'est en effet tout un nouvel apprentissage qu'il faut intégrer. On ne grossit pas plus si on mange le soir ou le matin, tout est question du nombre total de calories ingérées et de celles dépensées. On nous apprend tous les jours des tas de bêtises sur la question, qui n'ont aucun fondement scientifique. On est dans les pensées magiques : 1 kg de ratatouille ne te feront pas grossir, mais 4 carrés de chocolat, oui ! Manger lourd le soir peut en effet avoir des conséquences sur le sommeil, mais pas sur le poids, pour autant que tu manges avec faim et à ta faim. La faim se manifeste par vagues, il est tout à fait normal que la faim disparaisse, pour revenir un peu plus forte après. Si tu n'as pas mangé avant minuit parce que tu n'avais pas faim, rien de plus normal que de manger à minuit, ce qui te fait envie, en dégustant, et en t'arrêtant lorsque ta faim sera calmée.

Francisco (un ancien du programme)

positivethinker.
Abonné

ok merci. Mais doit-on forcement manger si on a faim ? J'ai lu que la regle est de ne pas manger sans faim mais je n'ai rien lu sur le contraire.

Paquito
Parrain

Il vaut mieux manger quand on a faim, non pas parce qu'on le doit, mais parce que la faim ne va pas disparaître (sauf si tu entres dans un état de jeûne, mais c'est une autre histoire). La faim va revenir, plus forte, ou sous une autre forme. D'autre part, s'empêcher de manger quand on a faim ressemble fortement à de la restriction cognitive, qui fait le bonheur des donneurs de régime et le malheur de ceux qui les suivent. En résumé, oui, il faut manger quand on a faim. Quand on y réfléchit, la question est un peu du même type que : doit-on boire quand on a soif ? Doit-on dormir quand on a sommeil ? Je pense qu'il faut revenir à des comportements juste naturels et de bon sens.

Érable.
Abonné

Coucou, moi je te conseil de manger quand tu as faim, par expérience personnelle.

La dernière fois, j'avais une bonne faim, mais pas vraiment d'appétit, je ne savais pas trop quoi manger, j'ai décidé d'attendre. Ma faim c'est accentuée, une douleur au ventre et mal à la tête, c'était devenue désagréable. J'ai donc déjeuné. Mais aucun aliment ne m'a soulagée, ma douleur au ventre et ma faim persistait, je ne savourais rien. J'ai fini par faire une EME. Dorénavant je mange quand j'ai faim, ce qui me permet de savourer ce que je mange et de sentir ma satiété.

Bon courage!

ps: manger par ce que tu as faim, même à minuit, ne te feras pas grossir!

positivethinker.
Abonné

En fait, j'aime bien me coucher le ventre vide, ca me donne une sensation de fierte et de legerete le lendemain matin, mais c'est une forme de restriction cognitive en fait !

Mademoiselle.K.
Abonné

Je crois que je fonctionne un peu comme toi : je n'aime pas manger tard le soir, même si j'ai faim. Je n'ai pas vraiment d'aliments tabou, je ne compte pas les calories, mais la pensée magique du "manger le soir, c'est pas bon" me colle encore un peu à la peau.
Et comme toi, manger le soir me donne l'impression de finir sur une fausse note. Je me dis que je ferai mieux d'aller dormir, car comme tout le monde le sait "qui dort dîne".

Mais, depuis que j'ai commencé Linecoaching, finalement, je me "force" à manger le soir quand j'ai faim. Pas beaucoup, juste de quoi ne plus avoir l'impression de "lutter" contre la nourriture. J'ai remarqué que ça fonctionnait mieux si je mangeais dès que ma faim pointait car alors, je n'ai pas besoin de beaucoup manger (un ou deux biscuits par exemple) pour ne plus avoir faim. Et ainsi, je ne culpabilise pas. Et ainsi, je ne risque pas de compulser.

Nikaia.
Abonné

il ne faut surtout pas oublier que le fameux "qui dort dine" était inscrit dans les auberges, pour obliger les voyageurs qui voulaient une chambre pour dormir , à diner au resto de l'auberge ... il avait donc comme signification "qui veut dormir ici doit diner ici" ... et donc n'a strictement rien à voir avec le supposé fait qu'en dormant on a pas besoin de manger ...

personnellement je trouve qu'on dors mal si on essaye de s'endormir en ayant faim ... (cela m'est arrivé il y a quelque jours ... j'étais déjà couchée quand la sensation de faim est apparue .. et ça a été très difficile de 'endormir parce que j'ai la flemme d'aller prendre un petit truc et me relaver les dents ..) 

Nikaia

AguaMaria
Marraine

Bonjour Positive thinkker,

J'ai posé ce genre de question à ma coach. Mon problème c'était que si je respectais ma satiété au moment du diner, je commençais à avoir faim en soirée, et le matin j'avais des douleurs intenses tellement j'avais faim.

D'un autre côté, je n'aime pas manger entre les repas, cela nous porte à manger des grignotines que j'apprécie beaucoup moins qu'un vrai repas. J'ai donc demandé si c'était préférable que je mange davantage au dîner en fonction de mon appétit prévisionnel, en dépassant ma satiété et donc le plaisir de manger, ou si je pouvais attendre au matin avec cette immense faim... Il faut dire que j'avais très peur que mon corps se mettent en famine et stocke si j'agissais ainsi.

La question m'a été retournée.... qui peut mieux savoir que moi ce qui sera bon pour moi :-). Pour une fois qu'on peut se reconstruire à partir de soi, je n'allais pas bouder. Elle m'a donc répondu que je devais trouver ce qui serait le mieux pour moi entre les deux situations. Que je pouvais essayer différentes choses, faire des tests. Du coup, je me suis rendu compte qu'un verre de jus ou de lait le soir, ou même manger un peu plus du repas (quand c'est très bon) ou prendre un peu de dessert (qui ne fait pas partie de ma routine) règle ce problème... J'aime avoir faim le matin, mais pas la douleur et l'envie de dévorer.

Par contre elle m'a aussi rassurée sur le fait que notre organisme stocke uniquement quand on perd du poids très vite. Ce n'est pas la sensation de faim répétée ou son intensité qui met notre organisme dans une état de famine afin qu'il stocke... c'est la perte de poids rapide. Alors tout était bien !! Apprendre cela m'a permis de tolérer la faim avec laquelle j'avais beaucoup de mal dans plusieurs autres situations.

En espérant que cela te mène vers ta propre réponse :-)

AguaMaria

izabelle
Animatrice forum

pour ma part, si la faim est petite, je ne mange pas (comme dans l'ensemble de la journée, car j'ai très souvent une petite faim qui met des plombes à se transformer en bonne faim)

si c'est une bonne faim, je mange un truc, ce que j'ai envie à ce moment là, que ce soit un plat de pâtes ou simplement un morceau de pain

mais sinon me coucher avec une légère faim, c'est ce que je fais presque tous les soirs vu que je dine tôt et léger, c'est mon rythme perso, et j'ai une faim de loup le matin!

Haut de page 
X