EME de fin de repas - 08072014

octobrerouge.
Abonné

bonjour,

 

le sujet des EME est couramment abordé

j'ai mi du temps à repérer mes EME et je me rends compte qu'elles sont essentiellement liées à la frustration d'arrêter de manger et à la peur d'avoir faim ( séquelles d'une longue période de régime restrictif et d'expérience pénible de la faim). Cette prise de conscience fait, je ne parviens pas encore à me faire plaisir en mangeant un aliment "confort". L'EME peut donc se prolonger longtemps longtemps

quelqu'un en est-il à ce stade là et face à cette difficulté-là?

merci de votre aide

 

Commentaires

Chléa.
Abonné

Ca m'arrive régulièrement les eme de fin de repas !

J'ai repéré 2 motifs principaux : 

- 1-  C'est bon, j'ai pas envie que ça s'arrete ; donc, je termine, voire même je me ressert .Et généralement, je trouve ça balot apres car à chaque fois, c'est moins bon la 2 ème fois ( forcément, puisque j'ai plus faim ). Ca m'arrive très souvent avec le dessert, moins avec le plat ( jamais en fait car j'essaie toujours de megarder une place pour le dessert )

-2- Je suis décue de mon repas /dessert ...et je continue à manger /me ressert , à la recherche d'un plaisir qui n'arrive pas => là, c'est de la frustration

A chaque fois, c'est pas grand chose, 2 à 3 bouchées, mais bon, EME quand même .

J'ai tres vite constaté ça et je suis tres vigilante là dessus maintenant ; j'ai conscience de ma satiété ( enfin, généralement ) donc je perçois tres clairement QUAND ça arrive ...sauf que ça continue à arriver 

LA différence que je constate( par rapport au tout début )  c'est que maitenant, je sais bien ce qui se passe( envie de rajouter du plaisir au plaisir, ou frustration )  je repère l'EME de fin de repas ...et je CHOISIS de manger qd même notamment quand c'est une EME pour rajouter du plaisir .

J'ai beau SAVOIR  que ce sera moins bon, je le fais qd même; bon, ben , voilà, c'est comme ça aujourd'hui 

L'EME de frustration, je ne l'ai plus trop vécue ces derniers jours : j'ai accepté que ça ne pouvait pas etre gastronomique tous les jours  ( et puis, vaut mieux que j'accepte car je deviens difficile sur le gout des desserts, les mêmes desserts que j'aurai ingurgités sans me poser de questions y'a 2 mois !)

 

En revanche , je n'ai pas peur d'avoir faim, de ne peut'etre pas assez manger, depuis que j'ai intégré que je pouvais manger n'importe quand si j'avais faim 

Avant j'avais peur d'avoir faim car j'avais beaucoup d'aliments tabous ; avoir faim c'était prendre le risque de devoir se rabattre sur un aliment qui allait forcément foutre en l'air les efforts d'une journée, semaine  etc .

Je n'ai plus d'inquiétude là dessus et ça m'a retiré ma peur de la faim

Au contraire : j'aime bien avoir faim car je sais que je peux manger alors ce qui mefera vraiment plaisir et ça c'est top, je trouve 

 

Voilà ce qu'il en est de ma petite expérience; je ne sais pas si ces quelques reflexions vont pouvoir t'aider...

 

izabelle
Animatrice forum

pour ma part   j'avais aussi bcp d'EME de fin de repas  liees a la frustration d arreter et peur d'avoir faim

pour la premiere   tout d'abord je m'y suis confrontee un bout de temps   et cela m'a fait du bien   de constater qu'au bout du compte ce n'etait pas la mer a boire

mais maintenant je fais un peu autrement,   je coupe mon dessert en tous petits morceaux et je deguste hyper lentement en buvant mon cafe

comme la degustation est longue, et meme je rajoute des pauses,   eh bien plus de frustration

 

la peur de la faim   ca n'a disparu qu'avec le temps,  en faisant l'experience qu'en fait aprs chaque repas je n'ai pas faim avant longtemps,   et en n'ayant pas non plus peur des collations   si jamais j'ai faim  il suffira de manger

je tolere aussi bien mieux la sensation de faim,  je peux facile attendre une heure meme en ayant faim

 

du coup plus d'EME de fin de repas    pourtant j'en ai eu longtemps

Pensouillarde.
Abonné

Bonjour à tous.

Je te comprends tout à fait pour les EME de fin de repas!


Aujourdhui c'était mon premier jour. Je pensais y arriver. A midi ça allait, jusqu'au soir ou j'ai attendu d'avoir faim mais ça ne venait pas mais j'avais envie de manger. J'ai quand meme resisté à l'envie de EME toute la journée, j'ai fait mon mini exercice de sport, j'étais fière.
Cependant, J'avais ENVIE de manger! Je suis incapable de sauter un repas psychologiquement et  je me dis que ce qu'il y a dans mon frigo est bon ou que je vais préparer un bon plat et j'en imagine le gout et j'ai envie de manger. J'ai hate que l'heure du repas arrive pour manger et je ne plus m'arreter car c'est bon ou que je veux finir mon assiette/plat/paquet de quoi que ce soit. Quand je me dis que si je ne le mange pas aujourdhui demain je devrais le jeter car ce sera périmé je le mange.
Bref une fois que j'ai commencé mon plat/desset surement de réconfort que je veux prolonger comme vous dites plus haut, je me dis que c'est fichu et je me lache jusqu'au mal de ventre. Ca craint...

Auriez vous des astuces?

tibulle.
Abonné

Bonjour à tous,

Ah les EME de fin de repas....!!!! Ben oui, je connais ! Même que je sauterais bien tout le repas pour ne prendre que les desserts ou...le chocolat !

 Je n'ai qu'une astuce qui marchesur moi : m'occuper à autre chose. Si je vais me balader, que je me lance dans du rangement, que je vais voir une copine..., je ne pense plus à manger. Plus la chose que je fais m'intéresse ou m'occupe l'esprit, moins je ressens l'envie de manger.  

J'espère que cette petite astuce vous aidera.

Autrement une chose m'aide à retarder un peu le moment de manger alors que je n'ai plus faim, c'est de me dire que je pourrai manger plus tard, quand j'aurai faim, mais là, ça ne fait que retarder, en général, j'y pense quand même et je finis tôt ou tard par craquer.

Bon courage

 

Kaylee
Marraine

[quote=Pensouillarde]

Bonjour à tous.

Je te comprends tout à fait pour les EME de fin de repas!


Aujourdhui c'était mon premier jour. Je pensais y arriver. A midi ça allait, jusqu'au soir ou j'ai attendu d'avoir faim mais ça ne venait pas mais j'avais envie de manger. J'ai quand meme resisté à l'envie de EME toute la journée, j'ai fait mon mini exercice de sport, j'étais fière.
Cependant, J'avais ENVIE de manger! Je suis incapable de sauter un repas psychologiquement et  je me dis que ce qu'il y a dans mon frigo est bon ou que je vais préparer un bon plat et j'en imagine le gout et j'ai envie de manger. J'ai hate que l'heure du repas arrive pour manger et je ne plus m'arreter car c'est bon ou que je veux finir mon assiette/plat/paquet de quoi que ce soit. Quand je me dis que si je ne le mange pas aujourdhui demain je devrais le jeter car ce sera périmé je le mange.
Bref une fois que j'ai commencé mon plat/desset surement de réconfort que je veux prolonger comme vous dites plus haut, je me dis que c'est fichu et je me lache jusqu'au mal de ventre. Ca craint...

Auriez vous des astuces?

[/quote]

Bonjour et bienvenue, Pensouillarde, qui habite "de l'autre côté de la mare", comme me dit un ami de Trois Rivières wink

Le docteur Apfeldorfer dit quelque part que "si on mange alors qu'on a plus faim uniquement parce qu'on arrive pas à jeter, alors, dans ce cas, et bien la poubelle... c'est nous". Je trouve ça très réconfortant, j'ai mis cette phrase sur mon frigo et j'y pense chaque fois qu'il me vient la pensée de finir mon assiette uniquement pour "ne pas jeter" alors que je suis rassasiée.

Tu viens juste d'arriver, alors rien n'est fichu smiley, essaye d'attendre le retour de la faim pour manger à nouveau ?

Il y a des tas de phrases pleines de bon sens, et plein de fils sur le Forum totalement déculpabilisants.

Bon parcours !

izabelle
Animatrice forum

hello pensouillarde et bienvenue!

les envies de manger c'est tout un truc, et ma foi ça ira chercher plus loin que des astuces pour que tu puisses manger peu à peu selon ta faim

la bonne nouvelle c'est que tu n'es pas obligée d'y arriver tout de suite!

ici on effectue un changement progressif car en profondeur

le simple fait de t'observer est déjà en soi un outil de changement

car déjà tu portes ton attention sur ta faim

le plus tu y porteras ton attention, le plus elle prendra d'importance en toi-même

et peu à peu c'est elle qui deviendra le "décideur" de la prise alimentaire

 

mais bien sûr aux heures des repas,  on a aussi envie de manger par habitude ou pour faire une pause

j'ai aussi beaucoup de mal à sauter des repas, à part le petit dej

du coup je fais attention de me garder de l'appetit pour les repas car je trouve ça beaucoup plus facile....

 

pour les dates de péremption, moi je ne me prends pas la tête, je ne les regarde même pas.....   ;-)

je ne connais pas grand chose qui ne puisse se conserver ou se congeler

 

pour ton réconfort essaie de déguster tout doucement, afin de faire  "durer" l'aliment en bouche

cela permet d'être satisfait sur de petites quantités

bon démarrage à toi!

boudicca.
Abonné

Pour moi c'est difficile de bien repérer mes EME car je suis en vacances jusqu'au 29 Août et donc plus zen que le reste de l'année. Pour l'instant j'ai remarqué que je mange par ennuie et quand je suis en colère!

Kaylee
Marraine

[quote=izabelle]

pour les dates de péremption, moi je ne me prends pas la tête, je ne les regarde même pas.....   ;-)

[/quote]

Un mois après, les yaourts sont encore bons, voire très bons. Pour plein de choses, je me fie à mon odorat.

Je ne sais quel humoriste avait fait un sketch sur les dates de péremption, style "alors, le jour d'après, à minuit une, qu'est-ce qu'ils font les petits pois périmés, ils sautent de la boite ? Et le camembert, à minuit une il coule le long du frigo ?".

[quote=izabelle]je ne connais pas grand chose qui ne puisse se conserver ou se congeler

[/quote]

Tout à fait ! Depuis que je suis sur LC, j'achète à nouveau du pain frais aux céréales (alors qu'avant LC, au nom des sacro-saintes calories je n'en mangeais presque plus), et j'ai trouvé des sacs de congélation Albal format "mini" qui me permettent de congeler plein de choses en toutes petites portions.

chantoune34130.
Abonné

Tiens, mais je ne suis donc pas seule à avoir des envies irrésistibles de douceur à la fin du repas! je peux engloutir deux barres chocolatées en 2 minutes, alors que j'ai bien mangé et que je viens de finir mon repas. 

cilou_cile.
Abonné

Comme a écrit Izabelle, il n'y a pas vraiment d'astuce...tous les petits "trucs" qu'on peut trouver vont marcher un temps mais pas à chaque fois, pas dans toutes les situations, pas pour tout le monde, et vont même peut être déclencher des ruminations quand ils ne marcheront plus...

Pour moi, le seul truc qui "marche" c'est l'attention, à son corps, à ses émotions, à ses ressentis, à ses pensées, sans culpabilité, avec bienveillance. Accepter que parfois on mange trop, qu'on mange avant l'heure pour plein de raisons et quand c'est possible, revenir sans se forcer à un mode plus régulé.

Et tout cela n'a été possible que grâce à la lecture des forums, avec les petites phrases qui font tilt et la RPC, pratiquée régulièrement et dont les bénéfices se sont appliqués, finalement petit à petit à mon rapport à la nourriture et notamment aux fins de repas. Il y aura des périodes où vivre avec la petite frustration de s'arrêter à satiété, même si le plat fait encore envie ou qu'il n'y a plus de place pour le dessert, sera facile et d'autres périodes moins...

Et pareil avec les EME, en dehors des repas: il y a plein de moments qui me poussent à manger parce que les émotions sont fortes ou autres. Des fois, je mange, d'autres fois non.smiley

Pensouillarde.
Abonné

Merci pour vos réponses :-)

 

PS je vais me note aussi la phrase de la poubelle sur mon frigo ;-)

 

Oui je fais plus attention. Je remarque que je travaille sur mon ordinateur et que dès que j'eprouve de la difficulté sur la tache à faire je vais me chercher un grignoter. Je peux faire des tonnes d aller retours pour me distraire de mon travail...L'heure du repas que j'ai faim ou non sonne aussi dans ma tete comme un synonyme de vraie pause :-)

Je fais aussi comme tout le monde des vraies poses ou je sors dehors, je fais autre chose mais ces moments devant mon ordi ou je me sens bloquée parce que c'est trop dur. Cependant, avec temps perseverance je finis toujours par y arriver mais j'ai la pression de toute l'équipe et du client toujours pressé qui veulent quelque chose qu'il m ont commandé et qui attendent le fichier évidement réussi.

izabelle
Animatrice forum

eh bien c'est la peur de ne pas être à la hauteur qui te travaille alors peut-être

quand cela t'arrive, prends-en conscience  et autorise-toi à simplement la ressentir

remémore-toi que cette histoire là  (l'histoire de la fille pressurée de partout qui "doit" être à la hauteur)  t'es arrivée déjà bien souvent et qu'au final ça finit toujours par s'arrêter

accepte de ressentir cela,  au moins qq instants avant de grignoter

en te confrontant à cette émotion, cette histoire, peu à peu elle te posera de moins en moins de problème et tu n'auras plus besoin de t'apaiser en grignotant

Pensouillarde.
Abonné

Merci pour ce conseil :-)

octobrerouge.
Abonné

salut Izabelle,

 

les EME que tu décris sont celles quej'expérimente... frustration et peur d'avoir faim...

la coach que j'ai contactée m'a recommandé de ne pas attendre que la faim devienne trop forte pour manger, et donc de prévoir des en-cas, pour mieux expérimenter la satiété et donc faire diminuer les EME

je m'y essaie donc depuis trois jours, avec un léger, très léger mieux

ma difficulté est que lorsque je prends un en-cas, l'en-cas en question a peu d'effet sur ma sensation de faim...

bonne journée à toi

octobrerouge

izabelle
Animatrice forum

alors ce n'est peut-être pas de la faim?????

 

pour la frustration et peur d'avoir faim,  en ce moment je déguste mon dessert coupé en pleins de petits morceaux, je le fais durer, durer....

eh bien je n'ai plus de frustration

alors que je m'étais habituée à elle.... elle s'est barrée!!!  laugh

la peur d'avoir faim, ça ne part qu'avec le temps

maximette.
Abonné
Les EME de fin de repas , c'est mon principal souci ... Sauf que je n'arrive pas du tout à en repérer la cause . Toute la journée , pas de difficultés particulières mais le repas du soir est le moment de craquage . Je mange raisonnablement entrée plat mais sans savoir si j'ai encore faim ou non je rajoute systématiquement un yaourt , et un p´tit gateau , ou un p´tit bout de chocolat , ou deux ... Bref , dur dur pour moi de stopper le repas mais va savoir pourquoi . Qd j'aurai identifier la cause , je pourrai m'attaquer au pb ... Je vais essayer de mettre ta combine en pratique izabelle , fractionner mon dessert pour prolonger le moment sur la même quantité !
izabelle
Animatrice forum

n'attends pas d'identifier la cause

la cause peut être un truc tout bête, genre lié à la nourriture, au fait de "s'arrêter"  ou bien d'autres choses

peut-etre aussi que tu te mets trop la pression pour trouver la satiété, j'ai pu m'apercevoir que ça bloque tout, on est trop dans le mental

moi ce que je te conseille, c'est de stopper après ton plat,  de voir ce que tu ressens, d'accueillir totalement les émotions et les sensations

et ensuite tu manges UN dessert

ce n'est pas forcément un problème que de prendre un dessert

pour ma part j'ai arrêté de lutter contre et je prends systématiquement mon dessert, toujours le même que j'aime bien

ensuite j'ai remarqué que l'habitude aidant, je m'ajuste beaucoup plus facilement sur les quantités de plat, mais cela sans réfléchir,  comme si mon corps  "savait"  combien de faim garder pour ce dessert-là

Juliet.
Abonné

Bonjour à toutes,

Les EME de fin de repas sont ma principale difficulté. Depuis le début du programme, j'ai réduit considérablement les grignotages entre les repas, je mange quand j'ai faim, ou alors quand j'en ai vraiment envie pour me faire plaisir, mais la plupart du temps, je ne me pose même plus la question, j'attends d'avoir le ventre qui tire.

Par contre, à la fin du repas ... Déjà, si on prend l'apéro avec des chips et compagnie, je m'arrêterais souvent bien avant le plat. 

Et s'il n'y a qu'un plat (en semaine, par exemple), j'ai tendance à me faire une trop grosse assiette, du coup j'ai de trop, mais j'ai vraiment du mal à m'arrêter. C'est comme si je refusais de réfléchir, que mes pensées s'emballaient et que je me coupais de mon corps pour ne pas ressentir, mais engloutir le plus possible, finir mon assiette sans penser (pour ne pas avoir à penser ?).

En fait, plus j'avance, plus j'y pense, et plus je me dis que je suis une petite mangeuse. C'est très difficile à intégrer et à accepter quand on vient d'une famille de bons vivants chez qui remplir et finir son assiette est un signe de bonne santé et de convivialité sad

Patience
Marraine

D'accord avec toi, Juliet. Moi aussi j'ai du mal à accepter d'être une petite mangeuse. Toujours !
Et les EME de fin de repas sont assez complexes parfois. Comme le dit izabelle plus haut, les causes peuvent être multiples...

Moi je me rends compte que j'arrive à ne pas tomber dans l'excès de nourriture si je fais une pause de pleine conscience pendant le repas. C'est encore très aléatoire ; mais ça fonctionne ! :-)

Au plaisir de te lire

evc.
Abonné

Patiente,

Tu arrives à faire la pause pendant le repas même si tu est avec d'autres personnes?

Patience
Marraine

evc,

Oui, j'y arrive. Bien sûr, j'ai les yeux ouverts ! :-) Mais je me concentre bien sur ma respiration et c'est suffisant pour que je me recentre sur mes sensations !

Au plaisir de te lire

evc.
Abonné

Merci Patience!

Je vais essayer alors. 

À bientôt,

izabelle
Animatrice forum

ça c'est vraiment super !!!

 

de toute façon, avant d'y arriver, il faut essayer

pour ma part, même si je mange seule, j'ai tendance à manger trop vite et trop  (et oui, encore !!!)

sauf au petit dej,  où j'ai plus de respect pour mon estomac  (et moins d'EME forcément)

 

j'ai tenté récemment de faire une pause de 5 min entre ma salade (mon entrée du midi) et mon plat

et je vais refaire je trouve ça super, cela permet de ne pas se sentir frustré d'une petite quantité, parce qu'on prend son temps et qu'au final la durée du repas est tout à fait satisfaisante pour se détendre

 

ça serait pas mal de se faire un petit défi pour ça, non?

pas 5 minutes, mais genre une minute de PC entre deux plats, ou un milieu d'un plat

Patience
Marraine

izabelle, c'est vrai que ça aide à accepter du coup d'être une petite mangeuse !

Quand je suis dans un bon élan, je m'organise un petit rituel.
Je bois un petit verre... d'eau, je précise ! :-) avant d'attaquer mon repas. Ça m'oblige du coup à me poser avant d'attaquer mon assiette !
Je fais une pause après 4 bouchées (ou 3 ou 5 ou n'importe : c'est l'intention de la pause régulière qui compte).
Et parfois je lâche tout et je me concentre sur ma respiration.

Et quand je fais ça, c'est vrai que je n'ai plus aucune frustration. Bien au contraire, je suis super contente de ne pas avoir malmené mon estomac !!

 

Au plaisir de vous lire

Juliet.
Abonné

Je pense aussi que c'est LA solution (une pause, avec RPC ou pas), parce que quand je m'applique, 9/10, ça marche !

Reste à se discipliner pour y arriver, parce que je suis plutôt dans un état "ne pas penser, juste manger, ne pas penser, vite vite m'empifrer" à ce moment-là.

Vraiment un défi pour moi ... 

Juliet.
Abonné

Je pense aussi que c'est LA solution (une pause, avec RPC ou pas), parce que quand je m'applique, 9/10, ça marche !

Reste à se discipliner pour y arriver, parce que je suis plutôt dans un état "ne pas penser, juste manger, ne pas penser, vite vite m'empifrer" à ce moment-là.

Vraiment un défi pour moi ... 

izabelle
Animatrice forum

allez je vais lancer un petit défi sur ça, vu que moi aussi j'ai envie de le faire

si ça ne vous dérange pas, je vais mettre ça dans "votre expé du programme" car c'est assez global ce que ça touche cet exercice

Sealine.
Abonné

juliet : exactement le même type de pb pour moi, j'ai l'impression que quand je commence à manger, j'ouvre les vannes, je fais tomber les barrières et là, c'est la goinfrerie et je n'arrive pas (et je n'ai pas du tout envie) de m'arrêter !!!!

 

autant j'arrive à attendre longtemps avant de commencer à manger, autant dès que je commence, je dois faire beaucoup d'efforts pour m'écouter, pour faire attention à mes émotions, mes sensations physiques et ça, c'est hyper compliqué....

 

d'autant plus si tu mets un bon apéro avant, l'alcool déshinibe, et du coup, ça devient du grand n'importe quoi (gargantua à table, je mange plus que les hommes à table....).

 

je n'en suis pas encore à la partie du programme sur la satiété, mais je pense que ça va bien m'aider.

je vais aussi tenter l'expérience proposée ici, de faire un peu de "pause" ou PC pendant le repas pour voir ce que ça donne.

raclette.
Ancien abonné

Sealine, je reconnais là bien mon problème : l'apéro,  surtout en cette periode de barbecues et invitations diverses.. boire un bon verre de blanc en bonne compagnie sur une terrasse avant le repas,trop sympa! Mais apres, bonjour les dégâts! L'impression d'avoir très faim et je ne reconnais pas ma satiété,  je mange trop vite, sans faire attention a mes sensations alimentaires et je n'arrive pas a m'arrêter. 

J'ai essayé le truc de boire une gorgée de vin, une gorgée d'eau pour rester plus sobre et surtout de deguster le vin lentement, sans me resservir, ca ne marche pas toujours,  mais au moins j'ai fait cette prise  de conscience et a long terme, je pense que ca va aller miux... ou pas

raclette.
Ancien abonné

Sealine, je reconnais là bien mon problème : l'apéro,  surtout en cette periode de barbecues et invitations diverses.. boire un bon verre de blanc en bonne compagnie sur une terrasse avant le repas,trop sympa! Mais apres, bonjour les dégâts! L'impression d'avoir très faim et je ne reconnais pas ma satiété,  je mange trop vite, sans faire attention a mes sensations alimentaires et je n'arrive pas a m'arrêter. 

J'ai essayé le truc de boire une gorgée de vin, une gorgée d'eau pour rester plus sobre et surtout de deguster le vin lentement, sans me resservir, ca ne marche pas toujours,  mais au moins j'ai fait cette prise  de conscience et a long terme, je pense que ca va aller miux... ou pas

raclette.
Ancien abonné

Sealine, je reconnais là bien mon problème : l'apéro,  surtout en cette periode de barbecues et invitations diverses.. boire un bon verre de blanc en bonne compagnie sur une terrasse avant le repas,trop sympa! Mais apres, bonjour les dégâts! L'impression d'avoir très faim et je ne reconnais pas ma satiété,  je mange trop vite, sans faire attention a mes sensations alimentaires et je n'arrive pas a m'arrêter. 

J'ai essayé le truc de boire une gorgée de vin, une gorgée d'eau pour rester plus sobre et surtout de deguster le vin lentement, sans me resservir, ca ne marche pas toujours,  mais au moins j'ai fait cette prise  de conscience et a long terme, je pense que ca va aller miux... ou pas

raclette.
Ancien abonné

Sealine, je reconnais là bien mon problème : l'apéro,  surtout en cette periode de barbecues et invitations diverses.. boire un bon verre de blanc en bonne compagnie sur une terrasse avant le repas,trop sympa! Mais apres, bonjour les dégâts! L'impression d'avoir très faim et je ne reconnais pas ma satiété,  je mange trop vite, sans faire attention a mes sensations alimentaires et je n'arrive pas a m'arrêter. 

J'ai essayé le truc de boire une gorgée de vin, une gorgée d'eau pour rester plus sobre et surtout de deguster le vin lentement, sans me resservir, ca ne marche pas toujours,  mais au moins j'ai fait cette prise  de conscience et a long terme, je pense que ca va aller miux... ou pas

lylyoz
Marraine

Je crois que mes EME de fin de repas sont dû justement au fait que ce soit la fin de quelque chose. Je voudrai que ça dur encore et encore.

Je ne sais pas m'arrêter, tout comme les "au revoir" ce n'est pas mon truc, en fait je veux faire durer le plaisir encore et encore. Finalement, j'ai dû mal à faire face au sentiment de frustration qui s'enssuit...

Du coup, j'en viens à redouter de passer à table car je sais que je vais terminé en orgie juste parce que je ne sais pas m'arrêter...

jessica.pl.
Abonné

Lylyoz est ce que le défi "pause au milieu du repas" pourrait t'aider ?
J'ai remarqué que quand j'arrive à le mettre ne place, je mange ma deuxième partie de repas avec beaucoup plus de sérennité. Il faut par contre que je sorte réellement de table pendant 5 min ou plus, que je respire un peu. Mais si j'arrive à faire cette pause après le premier plat, c'est gagné, ma fin de repas est vraiment plus sereine, je mange trop quand même en général, mais je suis vraiment dans le réconfort, pas dans l'empifrage sans fin et du coup même si je mange un peu plus que nécessaire, je ne culpabilise pas et j'attends le retour de la bonne faim le lendemain.

lylyoz
Marraine

Merci et bonne idée Jessica. pl

J'ai essayé et ça n'a pas été fameux mais il faut sans doute beaucoup de pratique.

jessica.pl.
Abonné

Surement de la pratique et puis que veux-tu il y a des jours avec et des jours sans !
Des fois j'arrive à la fin du repas en ayant ingurgité l'intégralité du repas sans m'en rendre compte.
C'est d'ailleurs pour ça que j'aime bien la pause, une fois faite, j'ai moins de difficultés à prendre le temps de déguster des bouchées ; en début de repas, j'ai beaucoup plus de mal à le faire. Là j'ai mangé d'une traite... je me sens frustrée, du coup je fais une pause ici, puis j'irai savourer/dé-gus-ter un carré de chocolat après !

izabelle
Animatrice forum

j'ai longtemps eu des EME de fin de repas liées à la difficulté de s'arrêter

une sorte de frustration, que ça s'arrête, ce moment de pause, agréable

 

ce que j'ai fait à l'époque, j'ai choisi de m'y confronter de façon systèmatique à chaque fin de repas, mais en pleine conscience

 

ça veut dire s'arrêter,  et sentir en pleine conscience la frustration, la difficulté de se séparer de la nourriture  et surtout ACCEPTER de le ressentir

//www.linecoaching.com/content/defi-de-satiete-n-1-me-confronter-la-petite-frustration-de-fin-de-repas

voilà le lien de l'époque

pour moi cela avait été très efficace

lylyoz
Marraine

Merci Izabelle!

C'est rassurant de voir que d'autres sont passés par là et finalement s'en sont sortis!smiley

dolau51.
Abonné

Bonjour, pour moi je n'arrive toujours a reperer les eme de fin de repas , je m'arette de manger lorsque je ressens que mon estomac est plein plein , donc rassasié, et depuis que j'ai commencé cette méthode je ne me ressers jamais ......donc pas vraiment d'emotion !! a bientôt.

Haut de page 
X