EME, fatigue, description ... ouh lala - 23072012

Isana.
Abonné

Bonjour à toutes et à tous smiley.

Premier post ... j'espère que je le place au bon endroit mdr cheeky.

J'ai terminé le premier carnet sur les EME, et je continue à en remplir un autre via les défis car je sais que c'est un de mes gros points faibles.  Mais je suis en train de me dire que mon premier bilan a dû être faussé car je rencontre les problèmes suivants :

  1. J'ai beaucoup de mal à reconnaître et à décrire les sensations physiques, encore plus les émotions ressenties, et ne parlons même pas de l'événement déclencheur cheeky ! 
  2. J'ai la plupart du temps des EME parce que je suis très fatiguée et que j'ai le mauvais réflexe de manger pour me rebooster alors qu'en réalité, je n'ai pas faim du tout.  Dans son article ici //www.linecoaching.com/maigrir/blog/la-fatigue-peut-vous-pousser-manger-sans-faim, le Docteur Apfeldorfer explique que la fatigue peut effectivement faire manger, mais qu'elle peut cacher des émotions comme l'angoisse ou la tristesse ... mais comment faire pour le découvrir vu que je n'arrive déjà pas facilement à nommer mes émotions quand je suis aux taquets mdr ?

 

Avez-vous des petits conseils, anecdotes, trucs et astuces, expériences à partager ?  Je suis preneuse wink.

Merci !

Commentaires

Marie-Paule.
Abonné

le seul conseil qu'on peut te donner, je crois, c'est de continuer le programme LC.  A force d'exos de RPC, tu vas finir par mieux percevoir tes émotions, par les nommer, mais ça va venir doucement. Bon si tu manges tout de suite au moment de ton EME, tu ne te donnes aucune chance puisque tu "endors" ton émotion, en quelque sorte. Commence peut-être par respirer un bon coup avant la première bouchée, ça sera un pas dans la bonne direction...

Bon courage !

poneyville92.
Abonné

Hello Isana,

C'est très difficile au début de repérer ses émotions en cas d'EME, donc c'est normal. Je ne pensais pas en avoir du tout, mais en fait j'en ai quand même un peu. Et je n'avais absolument pas capté que mes envies de nourritures pouvaient être liées à des émotions.(car parfois, c'est bien seulement de l'envie, genre prendre une grosse tarte au citron au resto alors qu'on n'a clairement plus faim).

Si, systématiquement avant de manger quelque chose, tu te demandes "ai-je faim" , sans forcément te forcer à te questionner sur tes émotions, sans même forcément faire de RPC, juste avoir un petit temps d'arrêt; ça finira par venir tout seul.

J'ai eu comme un déclic un soir après m'être demandé "ai-je faim", il m'est apparu clairement que d'une part, je n'avais pas faim et d'autre part j'étais très en colère à ce moment là, et que l'envie de manger était liée.

Donc, patience, laisse toi le temps.

 

A bientôt.

Isana.
Abonné

Hello Marie-Paule, Hello Poneyville,

Merci pour vos réponses et encouragements smiley.  Ca "recadre" un peu ! 

Je n'ai pas su appliquer ça hier soir et je me suis fait 3 ou 4 EME de suite sur la soirée, mais elle avait été assez "chargée" et ça me fait réaliser maintenant, en l'écrivant, qu'en fait si, je sais quelles émotions j'ai ressenties hier : je me suis sentie dépassée et fatiguée émotionnellement. 

Je pense que ce sont deux des paramètres principaux en ce qui me concerne : fatigue et dépassement .  Eternelle perfectionniste, avec envie/besoin de toujours tout faire et bien faire, objectifs trop hauts placés, etc ... forcément, quand je n'arrive à réaliser que la moitié de ce que je me suis fixé, je ressens de la frustration, déception, culpabilité, je me dévalorise, etc ...  Va falloir adoucir et assouplir tout ça mdr !

Allez ... positivisme et bienveillance : on va dire que, même si je n'ai pas su les empêcher complètement, les prises alimentaires étaient réduites, et je viens de mettre un nom et une "couleur" dessus wink ... c'est un bon début cheeky !

Encore merci à toutes les 2 smiley

 

Haut de page 
X