EME-Zen en mots

izabelle
Animatrice forum

Je vous propose ce fil, qui est a peu près la même chose que  "vous avez une EME"

 

mais bon ce fil-là était déjà bien rempli

 

 

comme l'EME-Zen c'est dur .......

surtout dur de se confronter à ce que l'on ressent  quand justement on voudrait surtout ne pas le ressentir

 

donc l'écrire ici, au moment où, c'est à dire avant de manger,  c'est aussi une première étape  pour pouvoir se confronter

 

donc n'hésitez pas, quand vous avez une EME, avant de manger,  venez écrire ici  ce qui vous turlupine

ce sentiment intérieur sur vous-même qui est douloureux, pénible, diffus.....

 

et si vous n'en avez pas conscience, écrivez simplement : "pas bien"

 

puis essayez de rester 15 secondes avec ce sentiment désagréable en vous

 

 

Surtout n'oubliez pas que l'EME-Zen est à LONG TERME

en le répétant régulièrement, on finit par perdre le réflexe d'évitement, de calmage (donc l'EME)

 

mais surtout NE PAS penser que cela sert  à ne pas manger  (sinon ça ne marche pas, eh oui   angry parce qu'on reste dans la lutte...lutte contre les EME)

 

 

le but n'est donc pas que "ça marche"  tout de suite,  mais  dans la répétition et à long terme, que cet outil  nous amène à ne plus avoir besoin de nous calmer (donc plus d'EME)

 

un peu un outil à retardement donc....

Commentaires

Desigual.
Abonné

J'aime beaucoup l'idée! Merci pour cet "outil" Iza

Sealine.
Abonné

super fil !!! faudra juste que je relise à chaque fois qu'il ne faut pas être en mode lutte vs l'émotion..... et ça, c'est le plus dur pour moi (controle de tout, que ça soit des émotions ou des actions....).

à suivre.

ce soir, un peu de grignottage (les quelques céréales au chocolat que mon fils n'a pas fini ce matin, il les mange sans lait) = fatigue, stress, débordée.

mais (gros mais) je m'en rends compte après coup.... y a du boulot frown

Mylilou.
Abonné

Super, merci de l'avoir créé! C'est une super idée :)

izabelle
Animatrice forum

c'est déjà bien de s'en rendre compte Sealine, même après coup

c'est toujours progressif

delphdelph.
Abonné

 

Quelle bonne idée !

Merci Izabelle !

Un peu trop tard ce soir, car j'ai déjà craqué et mangé tout ce que je trouvais... sad

Mais j'essaierai, et ça ne saurait tarder car en ce moment les EME pleuvent de partout.

A bientôt pour expérimenter la zen-attitude (à retardement !) yes

chanliatha.
Abonné

Merci  Izabelle, très bonne idée ! smiley

 

Ce soir j'ai mangé sans faim, de la gourmandise, ce n'est pas toujours facile de ne pas se resservir quand un plat nous plaît.

 

Bonne soirée.

izabelle
Animatrice forum

eh oui

de mon côté EME hier soir, mais  alors     je n'ai même pas pris le temps de venir ici noter ce que je ressentais de difficile AVANT de manger

en fait c'était  le  sentiment  qui vient de mon enfance, qui trouve une étrange résonance chez ma fille d'ailleurs, d'une autre façon, c'est le sentiment suivant :

- mon corps ne répond plus.....

à savoir j'étais totalement épuisée suite à une activité jardin intense  et je sentais mon corps comme "m'échapper", que je ne controlais rien du tout

j'avais des tonnes de choses à faire et l'énergie d'un mollusque

cela me fait pareil quand mes cervicales se bloquent, que l'ostéo me dit que c'est un question de temps

 

ce sentiment très pénible que mon corps échappe à mon controle, alors que mon esprit est si vif et malléable

 

alors j'ai mangé pour calmer ça....

et ça n'a rien calmé du tout, en fait

 

le matin je me suis réveillée avec un sentiment diffus de  :   "nulle, grosse et moche"  (une variante....)

j'ai fait de l'acceptation émotionnelle dans mon lit  et là ça a commencé à aller mieux

j'aurais pu le faire la veille, mais il est probable qu'il m'est plus douloureux de me mettre "dans mon corps"  quand mes ressentis difficiles sont liés à lui.....

Sealine.
Abonné

ah oui, je comprends bien ce que tu veux dire. la confrontation aux émotions est déjà tellement dure, si en plus elle est causée par le corps lui même, c'est encore plus dur.

perso, je n'aime pas du tout le body scan par ex, je préfère la pleine conscience, mais peut etre le body scan est nécessaire non ?

pour ma part, des EME très souvent, causées par le stress, la fatigue (vivement fin mai que ma formation soit finie et mi juin que l'oral soit passé pour reprendre une vie normale....).

j'arrive à ne pas manger assez souvent, mais je sais bien que ce n'est pas la bonne méthode..... car je suis encore dans la lutte.

izabelle
Animatrice forum

moi je trouve le bodyscan plus efficace que la RPC, justement

mais je ne fais pas 'l'intégral", j'essaie simplement de mettre ma conscience dans mon corps

la RPC m'est cependant une bouée de sauvetage en cas de stress plus important

mais au quotidien j'utilise plutôt la pleine conscience du corps

c'est très utile pour la faim aussi...

lylyoz
Marraine

Pour ma part le bodyscan et la RPC sont complémentaires. La RPC est pour mon quotidien mais c'est bien le bodyscan qui me permet de m'apercevoir que là il vient de se passer qqch/ où ce que l'on vient de me dire provoque quelque chose chez moi (dans le corps en général).

Au début, j'ai eu beaucoup de mal avec le bodyscan (parfois encore d'ailleurs) trop long, pas envie... Mais malgré tout c'est à mon sens le plus efficace.

Sinon, EME hier soir qui ne s'est pas terminé par une compulsion. J'ai pris le temps de faire une RPC avant. Je suis contente. Je savais que j'avais un vrai besoin de réconfort et j'ai choisi en conscience de le faire avec la nourriture avec le dîner. J'ai mangé un peu trop donc logique sans que ce soit problématique. Je vais réguler ça aujourd'hui et les jours qui viennent.

delphdelph.
Abonné

 

EME-Zen en mots :

Quelques respirations viennent de me confirmer que je n'ai pas faim du tout (normal je sors de table et j'ai bien mangé).

Je réalise que j'ai envie de ce rocher praliné qui est dans mon sac, mais plutôt pour me réconforter.

C'est une envie de manger émotionnelle. blush

 

Qu'éprouve-je ? surprise

un peu de stress, un peu de culpabilité

- stress parce que j'ai accepté une proposition de sortir avec deux copines ce soir, sans mon chéri, et comme je suis en phase "ours", je me suis un peu forcée, et je n'ai pas super confiance en moi (je me trouve moche, je n'ai rien à raconter), et je lutte contre la fille qui rumine "j'aurais pas du accepter, je serais mieux à la maison comme d'habitude, en plus je vais sûrement manger trop et demain j'aurai du mal à m'y remettre et je me sentirai nulle".... vous voyez le genre de cette fille-là cheeky

- culpabilité parce que je procrastine depuis ce matin, je travaille à deux à l'heure indecision

 

Là, je crois que ça va déjà un peu mieux (bon pour cette fois c'était une EME facile, mais au moins j'ai jeté un coup d'oeil et je vois de quoi il retourne : et je vais pltôt essayer de me refaire une bonne faim pour le resto de ce soir !)... et là, un café, et ça devrait le faire sans manger ce chocolat. 

Cool smiley

souriresourire
Abonné

Il a l'air très efficace ce fil. En fait le temps d'ecrire le texte et ton eme est déjà passée delphdelph. C'est formidable, je tenterai la prochaine fois.

En tous cas le fait de garder une bonne faim pour le resto ce soir est une bonne idée je pense et ça te permettra de mieux apprecier ta soirée.

En tous cas profite du temps avec tes copines, ça fait du bien de temps en temps même si on n'a pas forcément la motivation à la base.

Bonne soirée alors

Sealine.
Abonné

merci Izabelle et Lyloz pour vos avis sur le body scan. je retenterai plus tard.

Delph, c'est vraiment bien je trouve que tu puisses faire le point comme ça sur tes émotions. moi c'est plutôt tout ou rien (soit je succombe à la compulsion, soit je me ferme totalement à mes émotions donc à mes compulsions)....

aujourd'hui pour moi : repas avec des collègues de boulot ce midi, ça me faisait plaisir de les revoir (on fait que se croiser), on a bu du vin, on a vraiment bien rigolé, on s'est laché et du coup, mon coup de fourchette aussi...... j'ai mangé toute mon assiette alors que je n'avais plus faim dès la moitié du plat (je l'ai senti, mais j'ai vite rejeté ça) et j'ai même pris un café gourmand avec 5 mignardises et j'ai tout mangé.....

mince....

bon, pas très contente de moi, mais je ne vais pas me fouetter non plus.

si j'essaie d'analyser les émotions que j'ai eu, ça se mélange un peu, je pense à :

contente d'être avec des gens sympa et de m'amuser et en même temps, stress de la formation, fatigue des nombreuses choses à gérer tout le temps, sentiment d'être complètement débordée par les évènements extérieurs.

 

poupette64
Abonné

Je me lance .....

Merci à Isabelle pour sa réponse à mon SOS et pour cette bonne idée de fil .

Trop tard pour mes resentis avant EME, car je viens encore une fois d'être submergée, retournée, envahie par une belle compulsion ....

Alors retour sur cette expérience douloureuse, avec l'espoir et l'intention d'arriver à ce fil avant la prochaine (sinon tant pis je reviendrai après ).

Acceptation émotionnelle, accepter ce qui me traverse , j'y travaille encore et encore .

1er progrès, je ne culpabilise pas de cette immense EME, je suis tranquille , me dis que cela devait arriver et que la vie est belle malgré tout. C'est déjà beaucoup .

Maintenant , tenter de comprendre ce qui m'a traversé, pour l'accepter.

Je suis en colère contre mon beau fils qui a encore fugué du collège (alors que je devrais être si triste de son mal-être qu'il n'arrive pas à exprimer) , du coup je suis en colère contre moi qui ressens cette colère mal venue , je suis en colère contre mon compagnon qui se transforme en bloc de glace quand il est malheureux, je suis en colère contre mon amie pour qui je n'existe plus dès que les vacances scolaires arrivent. Je suis en COLERE !

Je ressens des tensions dans les épaules, j'ai des crampes dans mon ventre ( non ça ce doit être la tonne de nourriture que j'ai engouffré !), j'ai mal aux côtes ( bizarre).

Je ne peux pas partager cette colère avec mon compagnon (j'ai déjà essayé) car tout cela est trop douloureux et culpabilisant pour lui, et il prend donc la colère que je ressens comme un jugement sur l'éducation qu'il donne à son fils (alors qu'il n'en ait rien).

Je dis cette colère à mon amie, mais vu que je suis en colère contre elle, c'est un cercle bien vicieux.

Alors, tentative d'accepter toute cette rage. Je respire. C'est comme cela, ce sont mes ressentis. Suis-je un monstre pour autant ? Peut être pas, peut être juste une être humain avec ses limites, avec ses zones d'ombres, ses imperfections.

Je les aime et je suis aussi en colère contre elles. 

Ca fait bizarre, je suis tranquille dans mon jardin, mon chien tranquille aussi à mes côtés, les nuages sont particulièrement jolis. Je me sens bien à cet instant, que je vis en toute conscience......

Merci Isabelle .....

Sealine.
Abonné

poupette, je crois que la colère est un des sentiments les plus durs à gérer, mais le fait de le savoir, de chercher, et même de venir, après coup, c'est  un bon début.

ce qui est bien aussi, c'est de ne pas culpabiliser sur ta compulsion, c'est comme ça, tu l'as vécu, c'est du passé.

perso, pour la colère, je suis en thérapie car c'est (c'était ?) un très fort sentiment ingérable pour moi. j'ai du passer par des phases antidépresseurs, arrêt de travail, etc.... colère contre le monde entier, désagréable, mal être sans savoir vraiment pourquoi.....

je suis sure qu'avec la pleine conscience (que je viens juste de découvrir ici), on peut arriver à travailler efficacement dessus.

à bientôt smiley

izabelle
Animatrice forum

bravo les filles d'utiliser ce fil !!!

et delph deph super en effet d'être venu écrir tout ceci avant de manger c'est vraiment l'idéal car c'st une vraie confrontation  à ce qu'on cherche à éviter de resssentir

et on peut manger après !!!

 

mais bien sûr on peut aussi venir écrire ici après

 

poupette, bravo pour ton acceptation de la colère!

ta colère contre ton beau-fils est normale!!!!

il ne respecte pas qqchse, cela provoque automatiquement de la colère, c'est en fait une saine réaction, elle nous permet de réagir, d'agir

bien sûr là où ça se complique, c'est ta position par rapport à cet enfant....  c'est une position très délicate en terme d'autorité parentale

mais ta colère, elle est normale,  elle n'est pas du tout malvenue

 

pour les autres colères dont tu parles, il me semble que c'est plutôt une sorte de "lutte" émotionnelle contre des ressentis douloureux : impuissance, abandon, incommunicabilité

bravo d'avoir accepté tout ceci en pleine conscience

izabelle
Animatrice forum

j'ai des EME en nombre depuis jeudi

mais là cet après-m je décide de venir écrire ici  au lieu de croquer tout d'abord dans du chocolat

il faut dire que mon corps est limite niveau régulation, là.....

 

j'ai donc envie de manger, de m'anesthésier en fait

ce que je veux calmer :

- un sentiment de moi-même très incertain, voire absent

- l'histoire de la "pas-aimé" qui se réveille du fond de ma mémoire

enfin les deux trucs qui se mélangent

 

ensuite des petits déclencheurs:

 j'avais décidé de ne pas me charger le dimanche pour déjà  : travailler un peu (des bilans à rendre dmain

mais aussi me reposer

la nature en a décidé autrement, un orage impressionnant et notre voirie a été laminée en  une vingtaine de minutes

ensuite ce sont des heures de travail pour tout remettre en état

donc bien sûr pour le repos c'est mal barré ....

je n'ai fait QUE travailler, garder les enfants, y compris deux que je ne connais pas

et trimballer de la terre et du gravier.....

 

cela m'évoque aussi l'impuissance

et puis il y a la culpabilité de me sentir si fragile et d'avoir quand même globalement beaucoup trop mangé depuis deux jours

c'est dur quand on a des EME toute la journée, me voilà revenue à d'autres temps......

 

mais au moins je suis contente d'avoir pris qq minutes pour écrire ça ici  et de m'y confronter

ce n'est pas évident de mettre des mots sur ce sentiment très très diffus qui s'est réactivé depuis jeudi, c'est une sorte d'impression d'être une petite brindille que l'on va écraser.....  vachement confortable..... frown

izabelle
Animatrice forum

cela m'a fait du bien d'imaginer cette image de la petite brindille ou même la petite fleur qui va être "écrasée" par un gros godillot

c'est exactement ce que je ressens

du coup c'est bien plus facile à supporter maintenant.....  et c'est moins grave surtout

je ne ressens plus vraiment le besoin de me calmer

et plus du tout l'envie de manger par contre

cela me semble incongru maintenant....

 

je crois qu'en revanche je vais me garder un bon appétit pour ce soir et faire un bon repas réconfort

izabelle
Animatrice forum

alors la bonne nouvelle c'est qu'hier soir : pas d'EME !!!!

j'ai attendu d'avoir faim, là j'ai été tenté de grignoter vaguement des trucs  et puis dans un sursaut : non !

je me suis mitonné un de mes plats préférés (ce qui prend à peu près une minute et demi )   purée et chou-fleur à l'eau

je sais, js'uis bizarre, mais en fait c'est vraiment très bon......

ensuite qq miettes de gateau au chocolat, qq dattes, je n'avais plus faim et...........

plus envie de manger

 

donc très contente d'avoir utiliser ce fil pour mettre des mots sur ce sentiment qui était "trop" pour moi

Pascaline.
Abonné
Hier plusieurs EME. Peur d'avoir trop mangé de chocolats. Me sentir coupable de manger car je suis petite et "grosse". Mes hormones du mois me rendent nerveuse. Je vois la vie passait devant moi et je la regarde dans ce corps fatiguée. J'ai une impression de vouloir me rattraper à manger ce que je me suis interdit récemment. Tout un programme
delphdelph.
Abonné

[quote=Pascaline]

Je vois la vie passer devant moi et je la regarde dans ce corps fatigué.

[/quote]

 

Cette phrase me rend triste pour toi, Pascaline... frown

J'espère que tu vas aller bientôt mieux, que tu seras moins fatiguée, et surtout, pas coupable d'avoir mangé des chocolats. Ne t'interdis rien (sauf si c'est médical) et reviens-nous avec ton sourire unique, quand tu pourras !

Je t'embrasse par-dessus la Manche ! cool

Delph

lylyoz
Marraine

@Pascaline, mes pensées t'accompagnent.

Me voilà prise d'assaut par l'EME. Ca tombe bien je suis à l'étape me réconforter avec de la nourriture, en voilà une aubaine me dis-je! Je fais l'espace de respiration qui m'aide à me reconnecter à mon corps. Finalement, j'aurai pu éviter d'aller manger mais pour faire l'étape comme il se doit je dois manger alors vaille que vaille. Contre quoi je lutte même en remplissant le questionnaire je n'en suis pas sûre. De multiple raisons pourraient en être la cause.  Ce que je sais en revanche, c'est que dans mon thorax, il s'en passe des choses. Tout d'abord la gorge un peu serré, la poitrine oppressé et le ventre ne dit pas bravo. Il est vrai que ce midi, j'ai été au resto et c'était un buffet à volonté. Je vais rarement au resto avec mon frère alors forcément c'est un peu la fête. J'ai bien vu que là, il fallait que je m'arrête mais j'avais envie de goûter à plein de chose. Même si j'ai pris plein de petites quantités. Mine de rien 1+1 ça a vite fait de faire 2 et donc me voilà vite rassasié. Mais peut-être aussi que derrière cette apparente culpabilité d'avoir trop mangé se cache des sentiments bien plus enfouis qui me remue beaucoup trop pour que j'aille m'y confronter vraiment.

La profonde tristesse par exemple de ce qui va inévitablement arriver, le stress, ma fatigue, mon angoisse et surtout le fait que je renonce à me battre pour ce qui me semble juste. Je suis perdue, je ne sais plus ce que je dois faire... 

Ceci dit, je suis reconnaissante que l'espace de respiration existe, de ne plus terminer nécessairement en compulsion (impossible avant) et d'identifier clairement les sensations physiques liées aux EME qui sont plus ou moins similaires selon les situations. Les EME se rarifient drôlement et ça, ça fait énormément de bien au moral.

izabelle
Animatrice forum

oui c'est chouette,  je crois que la profonde tristesse, elle est là et bien là....

bravo pour ton accueil de ton vécu en pleine conscience

izabelle
Animatrice forum

après le déjeuner j'ai senti venir la grosse EME

lié à un inconfort dans mon travail, que j'ai raconté sur le post des inconforts

j'avais envie de pain + fromage  mais bon je venais de finir mon déjeuner   et je n'avais pas envie de m'alourdir encore (sachant que j'ai beaucoup d'EME depuis qq jours)

le sentiment que je cherchais à calmer c'est une forme d'angoisse : de se tromper, d'avoir affaire à des personnes agressives, d'avoir des problèmes, de ne pas être à ma place, pas à la hauteur

bref, plutôt que de ressentir tout ça j'avais plutot envie de ressentir  pain + fromage

de plus pour une fois que j'ai qq jours de congés, "qu'on" vienne me les gacher, ça m'irrite

et ça m'irrite aussi toujours d'être aussi sensible

Pascaline.
Abonné
Merci les amis :)
Izabelle, que penses-tu à maginer à manger de ce qu'on a vachement envie en faisant une Pc. On imagine qu'on mange ce pain fromage quand on a une EME (par quand on a faim). Est-ce un exercice à ne pas s'aventurer où c'est tout benef. Je m'avance un peu trop?
Je crois que je n'ai pas fait d'EME hier. Malgré que j'ai vécu un malaise de dégoût en allant sur Facebook. Je pense à arrêter d'aller sur Facebook Je ne vois que des horreurs . Ce soir, je faisais defiler sur mon écran, et comme à présent les vidéos commencent à se dérouler automatiquement, j'ai vu ces pauvres bêtes mal égorgeaient et tuaient lentement, pattes cassées...et après vidéo de ce groupe qui décapite les têtes des gens et J'AI TOUT VU!. C'est immonde......non en fait il n'y a même pas de mots
Merci les amis :)
 
Izabelle, que penses-tu à imaginer de manger de ce qu'on a vachement envie en faisant une Pc? On imagine qu'on mange ce pain fromage quand on a une EME (pas quand on a faim). Est-ce un exercice à ne pas s'aventurer où c'est tout benef? Je m'avance un peu trop? Je l'ai déjà fait et ça m'a aidé à m'apaiser (moi c'est plutôt chocolat ;) ).
 
Je crois que je n'ai pas fait d'EME hier. Malgré que j'ai vécu un malaise de dégoût en allant sur Facebook. Je pense à arrêter d'aller sur Facebook Je ne vois que des horreurs . Je faisais defiler sur mon écran, et comme à présent les vidéos commencent à se dérouler automatiquement, j'ai vu ces pauvres bêtes mal égorgeaient et tuaient lentement, pattes cassées...et après vidéo de ce groupe qui décapite les têtes des gens et J'AI TOUT VU!. C'est immonde......non en fait il n'y a même pas de mots! Bon ben la je suis en train d'en faire une d'EME. Mais comme j'ai faim tout va bien.
Xx
 
La sensibilité, quand tu me tiens...
 
Xx
 
 
delphdelph.
Abonné

 

Pauvre de toi, Pascaline !

Moi aussi j'ai eu cette expérience un jour, et un vrai dégoût devant une vidéo trop horrible.

Effectivement elles se déclenchent toutes seules maintenant, sans qu'on clique pour les lancer.

Essaye de mieux sélectionner les pages auxquelles tu t'abonnes (en likant) sur Facebook, et de paramétrer ton mur et tes contacts, pour éviter de recevoir des publications que tu ne souhaites pas voir.

Facebook peut être un média social tout à fait agréable, avec de belles choses à découvrir et partager, mais c'est à l'utilisateur de le configurer comme il le souhaite, et de choisir les contenus qu'il veut voir ou au contraire filtrer.

J'espère que tu y arriveras, et sinon demande à tes ados ! wink

Bises !

izabelle
Animatrice forum

eh bien oui PAscaline, moi aussi il m'arrive de faire ça..... d'imaginer manger tel ou tel truc,  genre réconfort imaginaire...

pour ma part ça m'apaise aussi mais je n'en abuse pas car alors je pense que cela perdrait de son effet

 

pour les vidéos FB, pour ma part, elles ont beau se déclencher seules, je ne les regarde pas, je défile le fil assez vite

le bon coté c'est que ça ne met pas le son d'office

Haut de page 
X