EME zen at least - 03092012

izabelle
Animatrice forum

 

Voilà comme beaucoup de personnes ici je pense, l'EME Zen m'a donné beaucoup de fil à retordre

l'impulsivité alimentaire carabinée que je me trimballais était si forte que l'EME Zen était quasi impossible à faire

ou du moins, au début, c'était plutôt du "contrôle" que du véritable EME ZEn (et donc un effet rebond encore pire)

 

et comme la tenacité est fort utile, je dois dire que depuis une semaine j'arrive à le pratiquer dans les règles de l'art

à savoir au moment de l'impulsion de manger sans faim, être capable d'avoir un regard sur moi-même et "voir" quel est l'inconfort qui me pousse à manger, et voir si je ne peux pas supporter cet inconfort plutôt que de manger.....

non pas dans un controle de type volontaire, mais dans un accueil de cet inconfort, avec humilité, bienveillance

 

la plupart du temps (sauf une fois) j'ai choisi d'accepter cet inconfort, et il n'y a eu aucun "effet rebond" (à savoir compulsions carabinées)

 

les réflexes commencent à s'inverser, courage à celles qui butent là-dessus, il m'aura fallu 8 mois, et ça commence vraiment à fonctionner

 

d'un autre côté, c'est un peu normal qu'un réflexe pris depuis l'enfance ne s'efface pas en quelques semaines.....

à mon avis ça prendra encore du temps pour que ça soit vraiment derrière moi  mais ça fait plaisir de voir des avancées

Commentaires

lorraine
Marraine

Coucou Izabelle,

Oui, ça fait plaisir de voir des avancées, les efforts finissent par payer

Merci beaucoup Izabelle de ton témoignage. Comme tu l'écris repérer ses émotions et les tolérer sont des apprentissages qui peuvent être difficiles et longs. Vraiment Bravo de ce chemin parcouru.

 

Mais ça vaut vraiment le coup d'y arriver, car se réconcilier avec la nouriture, gros objectif de LineCoaching,  c'est à dire  "ne plus manger à tort et à travers"  passe obligatoirement par la réconciliation avec ses émotions.

Quand on chemine vers l'acceptation de Soi ,  de sa condition d'Etre Humain imparfait mais VIVANT, on peut parvenir  à une certaine sérénité qui libère des (ou de quelques)  chaînes de compulsion alimentaire.

 

Bonne continuation Izabelle

Lorraine

 

pumpkin.
Abonné

Merci pour ton billet c'est encourageant car depuis 3/4 mois que j'ai commencé le programme, j'ai surtout l'impression d'avoir tout fait pour me soustraire discrètement à l'EME zen. C'est bien simple, j'y pense toujours après coup...

Donc le fait de lire ton témoignage nous rappelle que la perséverance finit bien souvent par payer, et ce n'est pas juste un cliché ou une parole en l'air. C'est bel et bien en utilisant ces outils que nous allons explorer et tester nos capacités et finir par abandonner naturellement les vieux reflexes.

Je vais essayer de m'y remettre tiens ;)

emy3443.
Abonné
Bonjour, moi aussi ca me rassure aujourd'hui encore j'ai fais une grosse crise et j'ai bien pensé que je devrais faire l'eme zen, mais je n 'en avais tout simplement pas envie, j'avais juste envie de manger sans penser a rien. Alors j'espère que ca va venir.
Automne.
Abonné

Bonjour,

 

ça fait plaisir de lire vos posts....très plaisir!!!

Pq tout comme vous,l'EME-zen est difficile à appliquer!!

Je parviens à savoir que:

1)une EME arrive 

2)si j'ai faim ou pas à ce moment là

3)je me questionne sur les émotions qui me poussent à manger...avt,pdt,après la compulsion

 

Je ne parviens pas tjs à empêcher la prise alimentaire mais elle est moindre qu'avant.

J'attends très svt la faim pour remanger.

Je culpabilise moins voir pas du tout si j'ai trop mangé.Je me dis que c'était un moment où j'étais mal,où j'avais besoin de réconfort.

 

Si c'est le soir en rentrant du travail,je ne parviens pas à respirer 3',attendre 10 ou 15' et re-RPC de 3'.....çaj'arrive à le faire dans la journée au travail ou chez moi......

 

Izabelle,tu as raison qd tu dis que l'on ne change pas des habitudes de l'enfance en qq jours........ça m'a fait du bien de lire tes mots!

Automne.
Abonné

non pas dans un controle de type volontaire, mais dans un accueil de cet inconfort, avec humilité, bienveillance

 

Le contrôle...je crois que j'y suis souvent...tu m'ouvres les yeux.........

 

Je contrôle mes émotions,mon envie de manger....je me questionne,je sais quelles émotions sont là....mais j'essaie encore de me contrôler........

Difficile d'accueillir avec bienveillance ce qui me fait me sentir mal,ce qui me pousse à manger....broken heart

izabelle
Animatrice forum

c'est sûr que le contrôle, pour beaucoup d'entre nous, c'est tout ce qu'on connait, comme ça qu'on a toujours fonctionné

contrôle de la nourriture pour certains

controle des émotions pour beaucoup (mon cas)

voire les deux

 

dans mon cas, c'est la pleine conscience (surtout les rpc de 10 min) qui m'aide, peu à peu, à pouvoir lâcher un peu ce contrôle tyrannique émotionnel et à accepter de plus en plus les états "moyens" ou désagréables, sans avoir tout de suite le réflexe de les faire partir (en mangeant)

c'est pour ça que c'est long, parce qu'il faut faire émerger cette conscience, et surtout cette acceptation des états intérieurs désagréables

c'était un peu un challenge pour moi quand l'autre jour j'ai réussi à me dire  : certes, je me sens mal, je l'accueille et je me sens capable de rester dans cet état le temps qu'il s'en aille de lui-même   (et donc plus envie de manger)

et aussi sans me juger ou me culpabiliser de me sentir mal   (le jugement, notre pire ennemi)

 

c'est long long long de s'en sortir mais ensuite ce sont des acquis pour des années et des années, ça vaut le coup

Haut de page 
X