En mode confrontation : ce que je ressens quand la bonne faim n'est pas au rdv à l'heure du diner - 22122014

izabelle
Animatrice forum

Voilà un fil spécial pour le grand défi qui m'attend

en effet depuis le temps que je suis ici, j'ai progressé sur vraiment beaucoup de points, mais alors la seule chose que je n'ai jamais réussi à faire c'est de sauter le diner quand je n'ai pas faim

je ne parle pas de quand j'ai fait un gouter pantagruélique, là c'est facile.....

mais quand j'ai trop mangé  "à midi"  (genre ce midi),  il m'est très difficile d'attendre une vraie bonne faim pour diner

car elle se pointe, dans ce cas, soit en cours de soirée, soit pendant la nuit (enfin j'imagine, en fait je ne sais pas, je n'ai jamais vraiment testé du coup)

 

du coup j'ai envie de créer ce fil pour pouvoir mettre en mots tout ce que je ressens au fil de la soirée, soit comme pensées automatiques soit commes sentiments ou émotions

histoire de me confronter à tout ceci, mais avec un support écrit, qui permet vraiment de dédramatiser

 

il est 19h20, ma fille mange et normalement je mange avec elle

ce que je ressens :   sensation d'être "privée" de ma pause

interrogation : du coup, est-ce que je prends mon café ou pas?

finalement c'est vraiment de mon café que je ne veux pas être privée.....

en effet tous les soirs après diner je me prends un petit déca en voyant un peu la télé, c'est mon moment détente à moi....

 

au niveau de la faim c'est le calme plat :  que dalle....

si j'interroge mon estomac, voilà à peu près son état d'esprit  (oui je parle à mon estomac) : "t'es pas un peu folle?  t'as vu la nausée que tua s?"

 

 

je reviens sur ce fil en cours de soirée...

Commentaires

izabelle
Animatrice forum

20h  une petite faim

angoisse : mais pourquoi je ne mange pas?????

ensuite ça va être compliqué ce soir, tout ça.....

je décide d'attendre encore

isage109.
Abonné

C'est parfait ton fil Izabelle wink

Moi non plus, je ne suis jamais arrivée à me coucher sans avoir mangé ne serait-ce qu'un crognon de pain.

Peut-être que j'associe le saut de ce repas avec une punition bien que je n'aie jamais été punie de la sorte ! C'est bizarre !

Comme toi, je ne peux me passer d'un ou deux express après le repas.

 

Autrefois quand je faisais un gros repas à midi (genre réunion de famille) je ne concevais pas non plus de ne rien manger du tout le soir. D'ailleurs, mes filles qui ne s'étaient pas "empiffrées" autant que moi réclamaient un vrai dîner surprise

Maintenant grâce à LC, je fais un autre constat. Quand je suis au travail, j'ai besoin d'une collation entre 16 et 18h du coup c'est sûrement une EME. Là je suis en vacances. Pour la route, j'avais pris des provisions (chocolat, mélange de noix et une barre de céréales) au cas où...

Vous n'allez pas me croire, je n'ai mangé que la barre de céréales.

Hier soir, je n 'ai pas fini le tiramisu et ce matin, je n'ai pas fini le yaourt maison servi au petit-déjeuner. J'ai bien envie de refaire le test, je suis sûre que je suis devenue une petite mangeuse (j'étais une moyenne quand je l'ai fait il y a plusieurs mois).

Paradoxalement, le jour où j'ai dîné deux fois (je devais tenir éveillée toute la nuit), je me suis pesée le lendemain et constaté avec JOIE que l'aiguille de la balance avait atteint le chiffre le plus bas depuis 6-7 ans !!!

Je saute du coq à l'âne mais sur ce forum si je fais coupé/collé tout le paragraphe disparaît angry Désolée.

Bisous et courage pour cette nouvelle expérience.

lylyoz
Marraine

Coucou Izabelle,

As tu pu voir ce que ça te faisais dans le corps? Une sensation? Une émotion? 

Où se trouve la tension? Qu'aurais tu envie de lui dire à cette tension, cet auto commentaire?

Prends bien soin de toi.

Lylyoz

izabelle
Animatrice forum

21h toujours petite la faim...

je sens que mon esprit s'affole

mais que vais-je faire si j'ai faim juste avant de dormir?

et comment savoir quoi manger pour avoir faim au petit déj  (et enfin retomber dans les cordes, après cette incertitude insoutenable!!!!)

 

22h : une bonne faim avant de me coucher

un peu perdue je me fie à mon intuition, j'ai pris un bol de soupe avec de la feta

j'ai encore une légère faim avant d'aller dormir, mais je parie qu'ainsi j'aurais faim au petit dej

 

 

je crois que durant cette soirée, en attendant la bonne faim,  je sais à quoi je refusais de me confronter :

l'incertitude

comme toujours.......

izabelle
Animatrice forum

la tension se trouve purement au niveau mental, rien dans le corps

juste de l'incertitude.....

 

qq part c'est rassurant, je n'ai rencontré ni la peur, ni la honte, ni la tristesse ou autre traumatisme

juste 'l'incertitude de savoir  "comment faire?" pour l'appétit prévisionnel sur des horaires décalés

 

finalement eh bien j'ai découvert que je savais très bien faire.....

ça m'aidera à m'y re-confronter dans les jours à venir

liegama.
Ancien abonné

très bonne idée de fil, j'ai aussi cette difficulté même si je suis déjà parvenue à sauter le repas et à prendre conscience que ma grande peur était d'avoir une bonne faim "trop tard" (selon qui ? ma mère ?) vers 22h et donc pas faim le lendemain alors que j'adore avoir faim au pdj. 

En fait quand je mange trop à midi ou simplement des aliment longs à digérer alors j'ai pas faim du tout à 19h, ni à 20h et une petite faim vers 21H30, mais alors souvent je suis devant la télé et je commence à manger devant la télé ce qui entraîne une EME. 

J'ai également le sentiment d'être privée de réconfort après ma journée quand je saute le diner. 

Enfin j'ai eu parfois faim vers 1h ou 2h du matin, et ça me créer une insomnie qui me fatiguait le lendemain car je ne voulais pas manger la nuit, peur de grossir. 

avant hier j'ai pris un petit bol de soupe à 21H30 quand j'ai eu une bonne faim et du coup à 3h du matin la faim m'a réveillé et j'ai réussi, pour une fois, à l'écouter et me suis servie un petit bol de céréal et ça m'a permis de me rendormir. 

isage109.
Abonné

Salut Izabelle, félicitations je suis bien contente pour toi cheeky

C'est tellement réjouissant de constater qu'on PEUT franchir un pas vers l'inconnu !

Ton incertitude était liée à quoi exactement ? de ne pas avoir faim le soir, que ça ta faim te réveille ou encore t'interrogeais-tu sur ton état et ta faim au lever ?

Je pourrai tenter de sauter le dîner pendant cette période de vacances puisque je peux faire un bon "gros" petit-déjeuner.  Quand je travaille, je prends juste un café mais je m'asseois pour le boire et j'emporte une collation pour la prendre au travail (au cas où j'aurais faim avant midi).

Pas ce soir puisque je fête Noël chez ma fille aînée mais les jours suivants.

Bises à tous

Flowerbomb.
Abonné

Moi cela m'arrive pour le repas de midi. je ne peux pas m'empêcher de manger, même sans faim.

Pas plus tard que ce midi, je n'avais vraiment pas faim. je suis partie donc faire des courses, je suis revenue, toujours pas de faim en vue. Et j'avais l'impression que j'allais la chercher au fond de moi, cette faim, je voulais qu'elle vienne pour justifier ce que j'aillais faire, à savoir manger. Impossible de faire coïncider ma raison et mon coeur. Je suis finalement allée m'acheter un sandwich que j'ai mangé....sans faim aucune. Et en entier en plus.

Je pense avoir un reste de "peur d'avoir faim". pourtant, je suis libre au bureau de sortir m'acheter à manger si cela me chante. mais, non, je ne le fais pas. Il "faut" que je mange.

Et bien sûr, je m'en veux, et bien sûr j'ai honte de ce comportement. Mais j'ai beau me raisonner dans ma tête, je n'arrive pas à me défaire de cette habitude.

izabelle
Animatrice forum

Flowerbomb, tu y arriveras un jour, à te défaire de cette habitude,  ce n'est pas en raisonnant, mais justement en se confrontant et en mettant des mots

c'est pour ça que j'ai créé ce fil

parce que me raisonner, ok, ça ne marche jamais, si je fais ça, tu peux être sûre que je mange à 18h30 avant même d'avoir l'ombre d'une faim....

là j'ai donc tenté de me confronter, mais tout en restant consciente des inconforts, plutôt inavoubles ma foi  (genre la fille hypercontrolante juste stressée à l'idée de ne pas savoir quand elle aura faim !!!)  mais ici on peut tout avouer, c'est bien le but.....

 

tout à fait comme toi Liegama!

 

Isage, mon incertitude, c'est un sentiment qui se réveille dès que je  "ne sais pas"  ce qui va se passer : à quelle j'aurais faim, ce que je devrais manger pour être rassasié sans me couper l'appétit pour le pdj, etc....

je crois que c'est lié à mon hypersensibilité, ce besoin de "cadrer" un maximum de choses, de prévoir, d'anticiper

là je dois faire l'inverse : laisser mon corps être, vivre, se réveiller instinctivement selon ses besoins, et surtout :  je ne sais pas à quelle heure !!!

j'ai beaucoup travaillé l'appétit prévisionnel, du coup  (anticipation, anticipation), ce qui fait qu'en général j'ai toujours une bonne faim à midi, parce que c'est super important pour moi,  c'est là où je prends ma pause....

sur le petit dej je maitrise cet appétit prévisionnel, j'ai toujours quasiment une bonne faim entre midi et une heure

 

mais sur le soir ça a toujours été plus compliqué,   enfin je sais faire, mais ça n'autorise aucun écart  post-satiété et ça ce n'est pas très sain, car  soit pour une EME, soit pour un repas festif, ça peut toujours arriver de manger plus que sa faim à midi

et je voudrais vraiment acquérir cette compétence de pouvoir attendre la faim sur le soir,  instant plus difficile pour les mangeurs émotionnels sans doute

Bliss.
Abonné
Zut c'est le soir et je n'ai pas faim à force de décaler mes repas collation and co, j'ai mangé mon "midi" à 14h30....... Bon donc j'ai fait des bons trucs à manger pour plus tard ou demain (je bosse jusqu'à 16h). J'ai fait des trucs dans la maison et là.....pas faim. Je me sens frustrée, j'ai plein de trucs à faire qui me barbent (procrastination) pour mon dernier rapport de formation. Mais pas envie du tout du tout. Pass envie de manger car pas faim. Mais agacée. Je me connais je sais que je travaille "à l'intérieur dedans ma tête". Les choses se mettent en place et dans les derniers jours (voir heures) je bosse à fond 2-4h et c'est bouclé. Ma dead line de rendu est le 20 janvier et d'ici là je dois trouver mes 6 personnes pour mon expé. Bon du coup je vais aller aérer because les bonnes odeurs de cuisine sont terribles. Et attendre en écoutant de la musique ou bouquinant. Ah tiends des gargouillis de petite faim, espoir de bonne faim prochaine?
doremi.
Abonné

Depuis quelques mois, je n'arrivais plus à sauter le dîner si je n'avais pas faim.

Ce fichu sacro saint dîner !  Du coup je suis sûre que mes kilos repris viennent de là.

Et après on se sent mal dans sa tête et dans son estomac.

Je suis donc de retour depuis quelques jours . Et hier soir, pas faim du tout, ballonnée , ( une semaine d'agapes...), une envie impérieuse de finir de la brioche que j'adore, j'ai tenu bon, et je n'ai rien avalé.

Ce matin ,toujours pas faim, ce qui n'est pas étonnant, vu les réserves ingurgitées, je n'ai toujours pas touché la brioche, et curieusement, je n'y pense plus.

C'est une grande victoire pour moi, car quand j'avais arrêté LC , je n'avais presque plus aucun problème pour respecter  mes sensations.

Mais avec le temps , les mauvaises habitudes ont pointées le bout de leur nez.

Je suis super contente et pleine d'espoir !

Bonne journée !

izabelle
Animatrice forum

super!

X