Estime de soi et compulsion alimentaire - 16062013

Rose B.
Abonné

 

Bonjour à toutes (s)

Je ne me rendais même pas compte que je me privais, que j'étais dans la restriction et que je passais mon temps à me dévaloriser et mon corps trinquait lui aussi...

Je sais que le chemin est long pour m'estimer à nouveau ( ou pour la première fois car mes parents n'ont pas du tout fait leur job) et apprendre à avoir davantage confiance en moi, à arrêter de me punir, de me culpabiliser.

A arrêter d'avoir peur de maigrir aussi, comme si j'allais disparaître ou comme si je n'allais plus avoir d'excuses pour ne pas faire les choses. Rester une victime, dans un état victimaire, en deça de mes possibilités.

 

Cela fait 10 jours que je suis le programme LC et même si je n'ai pas encore perdu de poids, je me sens radicalement différente. En cours de pacification avec moi-même. Je n'ai plus peur de moi, de mes compulsions, parce que j'ai moins peur de mes émotions. C'est un grand déclic.

 

J'ai des gâteaux, de la confiture, du pain, de la compote et du beurre dans mes placards...je n'en avais plus depuis longtemps car en fait j'avais peur de tout engloutir lors d'une crise.

 

Jusqu'à présent, j'avais l'impression qu'il fallait éviter tout stress dans ma vie parce que je ne savais pas le gérer. Aujourd'hui je comprends que je peux augmenter ma résistance à ce stress et du coup avoir des ambitions plus grandes pour ma vie.

 

J'accepte avec joie les invitations car je me sens un peu plus à même de gérer la prise de nourriture en public, lors de conversations, plus ou moins agréables ...en mode buffet pour la nourriture mais aussi pour l'alcool.

La plupart de mes compulsions, je les fais après prise d'alcool.

 

C'est encore difficile de prendre de l'espace ici et de parler de moi. 

Et je vous remercie de m'avoir lue, ceci est mon premier post ;-)

Bonne journée à celle qui me lit.Je ne me rendais même pas compte que je me privais, que j'étais dans la restriction et que je passais mon temps à me dévaloriser et mon corps trinquait lui aussi...
Cela fait 10 jours que je suis le programme LC et même si je n'ai pas encore perdu de poids, je me sens radicalement différente. En cours de pacification avec moi-même. Je n'ai plus peur de moi, de mes compulsions, parce que j'ai moins peur de mes émotions. 
J'ai des gâteaux, de la confiture, du pain, de la compote et du beurre dans mes placards...je n'en avais plus depuis longtemps car en fait j'avais peur de tout engloutir lors d'une crise.
Jusqu'à présent, j'avais l'impression qu'il fallait éviter tout stress dans ma vie parce que je ne savais pas le gérer. Aujourd'hui je comprends que je peux augmenter ma résistance à ce stress et du coup avoir des ambitions plus grandes pour ma vie.
J'accepte avec joie les invitations car je me sens un peu plus à même de gérer la prise de nourriture en public, lors de conversations, plus ou moins agréables ...en mode buffet pour la nourriture mais aussi pour l'alcool.
La plupart de mes compulsions, je les fais après prise d'alcool.
C'est encore difficile de prendre de l'espace ici et de parler de moi. Je le fais en "commentaire". Bientôt je le ferai sur un blog.
Bonne journée à celle qui me lit.Je ne me rendais même pas compte que je me privais, que j'étais dans la restriction et que je passais mon temps à me dévaloriser et mon corps trinquait lui aussi...
Cela fait 10 jours que je suis le programme LC et même si je n'ai pas encore perdu de poids, je me sens radicalement différente. En cours de pacification avec moi-même. Je n'ai plus peur de moi, de mes compulsions, parce que j'ai moins peur de mes émotions. 
J'ai des gâteaux, de la confiture, du pain, de la compote et du beurre dans mes placards...je n'en avais plus depuis longtemps car en fait j'avais peur de tout engloutir lors d'une crise.
Jusqu'à présent, j'avais l'impression qu'il fallait éviter tout stress dans ma vie parce que je ne savais pas le gérer. Aujourd'hui je comprends que je peux augmenter ma résistance à ce stress et du coup avoir des ambitions plus grandes pour ma vie.
J'accepte avec joie les invitations car je me sens un peu plus à même de gérer la prise de nourriture en public, lors de conversations, plus ou moins agréables ...en mode buffet pour la nourriture mais aussi pour l'alcool.
La plupart de mes compulsions, je les fais après prise d'alcool.
C'est encore difficile de prendre de l'espace ici et de parler de moi. Je le fais en "commentaire". Bientôt je le ferai sur un blog.
Bonne journée à celle qui me lit.

Commentaires

mavo.
Marraine
Bonjour Rose B et bienvenue sur le forum ! C'est un très joli récit que tu nous offres pour ce premier post... Quel parcours et que de révélations déjà ! C'est vrai que beaucoup de choses tournent autour de l'acceptation. Quand on n'a plus peur, quand on sait qu'on peut supporter, ça change tout ! Très bonne continuation à toi !
izabelle
Animatrice forum

bravo Rose, c'est un bon démarrage!

Rose B.
Abonné

Merci Izabelle! Je m'accroche....

Loli2pop.
Abonné

[quote=Rose B]

 

...

 

J'ai des gâteaux, de la confiture, du pain, de la compote et du beurre dans mes placards...je n'en avais plus depuis longtemps car en fait j'avais peur de tout engloutir lors d'une crise.

 

Jusqu'à présent, j'avais l'impression qu'il fallait éviter tout stress dans ma vie parce que je ne savais pas le gérer. Aujourd'hui je comprends que je peux augmenter ma résistance à ce stress et du coup avoir des ambitions plus grandes pour ma vie.

 

...

Bonne journée à celle qui me lit.Je ne me rendais même pas compte que je me privais, que j'étais dans la restriction et que je passais mon temps à me dévaloriser et mon corps trinquait lui aussi...
Cela fait 10 jours que je suis le programme LC et même si je n'ai pas encore perdu de poids, je me sens radicalement différente. En cours de pacification avec moi-même. Je n'ai plus peur de moi, de mes compulsions, parce que j'ai moins peur de mes émotions. 
J'ai des gâteaux, de la confiture, du pain, de la compote et du beurre dans mes placards...je n'en avais plus depuis longtemps car en fait j'avais peur de tout engloutir lors d'une crise.
Jusqu'à présent, j'avais l'impression qu'il fallait éviter tout stress dans ma vie parce que je ne savais pas le gérer. Aujourd'hui je comprends que je peux augmenter ma résistance à ce stress et du coup avoir des ambitions plus grandes pour ma vie.
J'accepte avec joie les invitations car je me sens un peu plus à même de gérer la prise de nourriture en public, lors de conversations, plus ou moins agréables ...en mode buffet pour la nourriture mais aussi pour l'alcool.
La plupart de mes compulsions, je les fais après prise d'alcool.
C'est encore difficile de prendre de l'espace ici et de parler de moi. Je le fais en "commentaire". Bientôt je le ferai sur un blog.
Bonne journée à celle qui me lit.Je ne me rendais même pas compte que je me privais, que j'étais dans la restriction et que je passais mon temps à me dévaloriser et mon corps trinquait lui aussi...
Cela fait 10 jours que je suis le programme LC et même si je n'ai pas encore perdu de poids, je me sens radicalement différente. En cours de pacification avec moi-même. Je n'ai plus peur de moi, de mes compulsions, parce que j'ai moins peur de mes émotions. 
J'ai des gâteaux, de la confiture, du pain, de la compote et du beurre dans mes placards...je n'en avais plus depuis longtemps car en fait j'avais peur de tout engloutir lors d'une crise.
Jusqu'à présent, j'avais l'impression qu'il fallait éviter tout stress dans ma vie parce que je ne savais pas le gérer. Aujourd'hui je comprends que je peux augmenter ma résistance à ce stress et du coup avoir des ambitions plus grandes pour ma vie.
J'accepte avec joie les invitations car je me sens un peu plus à même de gérer la prise de nourriture en public, lors de conversations, plus ou moins agréables ...en mode buffet pour la nourriture mais aussi pour l'alcool.
La plupart de mes compulsions, je les fais après prise d'alcool.
C'est encore difficile de prendre de l'espace ici et de parler de moi. Je le fais en "commentaire". Bientôt je le ferai sur un blog.
Bonne journée à celle qui me lit.

[/quote]

Chère Rose B, non seulement je t'ai lue mais en plus tes mots résonnent beaucoup avec ma tite expérience perso :) Alors c'est moi qui te remercie ... et mille fois, d'ailleurs.

Moi aussi, je suis épatée de constater que depuis qq temps du chocolat occupe mon placard et que je n'y pense pas. (Nan, mais allo quoi ;))))

C'est complètement fou de vivre sans restriction ... bon, on ne va pas se mentir : pour ma part, je suis consciente que le travail est en cours et que ce n'est pas parce que je sens le vent de liberté gonfler en moi que je suis "sortie totalement de l'auberge". Mais je savoure tout comme toi ces premières mini-victoirettes.

@ bientôt,

Loli

lorraine
Marraine

Et bien, quel superbe post ! smiley A quand les prochains ? smiley

 

 

J'ai des gâteaux, de la confiture, du pain, de la compote et du beurre dans mes placards...je n'en avais plus depuis longtemps car en fait j'avais peur de tout engloutir lors d'une crise.

 

 

Moi aussidepuis LC je peux de nouveaux avoir qulques réserves de douceurs Avant non

 

 

 

Jusqu'à présent, j'avais l'impression qu'il fallait éviter tout stress dans ma vie parce que je ne savais pas le gérer. Aujourd'hui je comprends que je peux augmenter ma résistance à ce stress et du coup avoir des ambitions plus grandes pour ma vie.

 

Ca ça m'émeut, ça décrit bien mes avancées de ces dernières années

 

 

Merci pour tous ces mots qui font écho en moi

 

Très bonne continuation à toi et à bientôt peut être, sûrement

MaëllouBek.
Abonné

bonsoir, je commence juste la méthode et je fouine un peu partout ! et voilà que je tombe sur ton message ! 

je n'ai pas d'estime pour moi. je me trouve nulle, vide, dénuée de sens, inintéressante et j'en passe ! 

la peur de maigrir je l'a connais aussi ! dans ma famille les femmes sont rondes voir très rondes. Ma grand mère me répétait petite que dans la famille les femmes sont grosses, je serai grosse ! pour moi ce fut donc une évidence ! si je maigris, je ne ferai plus partie de la famille ..... 

bref, je me retrouve dans ton post et j'espère vraiment que j'irai mieux ... bientôt ! 

tu en es où aujourd'hui ??? 

cordialement

Anonyme

 

J'ai perdu mon instinct alimentaire au profit d'une insatiable gourmandise.broken heart

Haut de page 
X