Et la gourmandise ???

sikkim.
Abonné

Depuis que j'ai commencé le programme et la tenue du carnet je me suis rendue compte d'une chose : je mange par faim, par fatigue, par compulsion quelquefois, mais aussi par gourmandise. 

Et là je ne sais plus trop quoi faire, ce n'est ni la faim, ni la fatigue, ni de l'émotion, ni de la compulsion, quoi que ça puisse dégénérer en compulsion. Hier en faisant les soldes (j'ai rien trouvé, grrr) je suis revenue avec un pain au fromage de chez Keiser, mon pêché mignon. D'habitude il file en 2 temps 3 mouvements, là je l'ai dégusté du mieux que j'ai pu. Mais j'en ai mangé à plusieurs reprises par pure gourmandise. Je n'ai pas fini le paquet (ouf) mais bon, y a-t-il un moyen de freiner la gourmandise ?

Commentaires

fitzie.
Abonné

[quote=sikkim]

Depuis que j'ai commencé le programme et la tenue du carnet je me suis rendue compte d'une chose : je mange par faim, par fatigue, par compulsion quelquefois, mais aussi par gourmandise. 

Et là je ne sais plus trop quoi faire, ce n'est ni la faim, ni la fatigue, ni de l'émotion, ni de la compulsion, quoi que ça puisse dégénérer en compulsion. Hier en faisant les soldes (j'ai rien trouvé, grrr) je suis revenue avec un pain au fromage de chez Keiser, mon pêché mignon. D'habitude il file en 2 temps 3 mouvements, là je l'ai dégusté du mieux que j'ai pu. Mais j'en ai mangé à plusieurs reprises par pure gourmandise. Je n'ai pas fini le paquet (ouf) mais bon, y a-t-il un moyen de freiner la gourmandise ?

[/quote]

 

Au pire, pourquoi la freiner cette gourmandise ? à ta place (d'ailleurs, pourquoi est-ce que je n'habite plus sur Paris près de Keiser ? ouinnnn !) j'aurais essayé de déguster en plein conscience (ou pas, LOL) et je n'aurais remangé qu'à ma prochaine faim, même si c'est le lendemain matin !  ;-) 

Moi, je suis devenue trop raisonnable, je ne mange pratiquement qu'à ma faim maintenant, plus de faim à des heures bizarres, plus de "repas" sautés (à part le petit déjeuner) et plus de "pure gourmandise" O_o depuis que je n'ai (presque) plus d'aliments tabous, je n'ai plus envie de craquer pour ce qui me faisait jadis tant envie ! au secours, on m'a changée !!!

Path.
Abonné

WOUAW, comment dire à te lire fitzie on peux dire que tu me fais rêver, c'est possible d'en arriver là " devenue trop raisonnable" ou alors serais-tu un extra-terrestre ....

La question qui me vient est : est-ce que çà ne te manque pas de manger beaucoup sans te poser de questions ?, les crises me calme  je me rend compte que j'en ai besoin ( du moins je crois ...), comment fais-tu sans ?...

Je comprend tout à fait sikkim quand elle parle de faim, de fatigue, de compulsion ou de gourmandise, il y a toujours quelqu chose qui nous pousse à manger.

Je trouve toujours une bonne excuse pour avaler quelque chose et je déplore le fait que je n'arrive pas à me prendre en main. Je veux changer, ... mais j'ai peur

fitzie.
Abonné

[quote=Path]

WOUAW, comment dire à te lire fitzie on peux dire que tu me fais rêver, c'est possible d'en arriver là " devenue trop raisonnable" ou alors serais-tu un extra-terrestre ....

La question qui me vient est : est-ce que çà ne te manque pas de manger beaucoup sans te poser de questions ?, les crises me calme  je me rend compte que j'en ai besoin ( du moins je crois ...), comment fais-tu sans ?...

Je comprend tout à fait sikkim quand elle parle de faim, de fatigue, de compulsion ou de gourmandise, il y a toujours quelqu chose qui nous pousse à manger.

Je trouve toujours une bonne excuse pour avaler quelque chose et je déplore le fait que je n'arrive pas à me prendre en main. Je veux changer, ... mais j'ai peur

[/quote]

Enlevée par des extra-terrestres et transformée, plutôt LOL !

En fait, même si j'étais hyperphage, je n'ai jamais eu de grosses "crises", au pire je me resservais jusqu'à avoir mal au ventre de mon plat préféré, ou bien je m'autorisais, le vendredi soir, soit un paquet entier de pring!es, soit de pot de glace ... bref, rien de bien extraordinaire, je n'ai jamais été une vraie rebelle, je ne me suis jamais vraiment lachée, because la petite voix de la restriction cognitive était trop audible O_o  du coup, ce n'est pas un véritable exploit pour moi, ça a juste fait taire cette petite voix justement ;-)

Et c'est normal je trouve, de tout faire petit à petit, à notre rythme et surtout que ça nous fasse peur, si on n'avait pas cette crainte, cette "rééducation alimentaire" (oui, le terme est moche, mais c'est quand même un peu ça !) n'aurait aucun intérêt, non ?

Mais sérieusement, mon but n'est pas de jouer à la "linecoacheuse" modéle, ni de donner des leçons, et si ça m'arrive, bah n'hésitez pas à me jeter des ... doughnuts au chocolat !!!

sofimart1.
Abonné

[quote=sikkim]

Depuis que j'ai commencé le programme et la tenue du carnet je me suis rendue compte d'une chose : je mange par faim, par fatigue, par compulsion quelquefois, mais aussi par gourmandise. 

Et là je ne sais plus trop quoi faire, ce n'est ni la faim, ni la fatigue, ni de l'émotion, ni de la compulsion, quoi que ça puisse dégénérer en compulsion. Hier en faisant les soldes (j'ai rien trouvé, grrr) je suis revenue avec un pain au fromage de chez Keiser, mon pêché mignon. D'habitude il file en 2 temps 3 mouvements, là je l'ai dégusté du mieux que j'ai pu. Mais j'en ai mangé à plusieurs reprises par pure gourmandise. Je n'ai pas fini le paquet (ouf) mais bon, y a-t-il un moyen de freiner la gourmandise ?

[/quote]

Nous avons commencé en même temps d'après ce que je peux voir et je fais la même constatation que Toi, il y a les compulsions mais aussi beaucoup de gourmandise pour moi aussi, j'aime manger...

Là c'est un peu le bazar en ce moment, je ne pense qu'à ça et j'arrive difficilement à me lâcher, j'ai une humeur de bouledogue, je suis un estomac sur pattes !!

saha.
Abonné

bonsoir à tous

....moi aussi je mange par gourmandise.....mais il ne faudrait pas traiter la question comme les autres? acheter la chose qui nous fait saliver, mais la manger qd la faim survient....d'ailleurs, ds la logique de la méthode, cela nous garantirait un plaisir décupliqué! enfin: si c'est le plaisir que l'on veut, qu'on le prenne à son max!!

....je sais bien que cela demande un control des pulsion à sauter sur la lumière de nos yeux....et que ce n'est pas facile....mais du moins j'essaie de repéte la leçon....pr défaire la logique de la restriction il me faut une autre logique....

....mental mental mental.....je veux revenir à mon état animal!!!!!!

erin94.
Abonné

je suis assez d'accord avec Saha

moi aussi je mange bcp par gourmandise ( je ne mange que ce dont j'ai envie ( normalement je n'ai plus d'aliments tabous, m'enfin quelques uns me rebutent quand même) enfin c'est simple j'ai souvent envie de "tout" vu que c'est moi qui prevois les menus à la maison et à mon travail !

et donc pour mon repas "plaisir/gourmand" je patiente jusqu'à ce que ma faim soit suffisamment présente pour bien deguster ...

 

bon cela m'a joué des tours (du genre au final c'est pas si bon) 

en ce moment je "kiffe" le bon chocolat, un truc de dingue,. quelques carrés me suffisent et je me fais un gouter génialissime

 

bon par contre voilà aussi 2 jours, que je mange quasiment sans faim mais avec gourmandise mes repas, repas partagés avec le reste de ma famille, difficile de ne pas passer à table en même temps qu'eux, mais difficile aussi de se rendre compte que je mange sans faim ...

Haut de page 
X