Et si on parlait satiété? - 05042013

izabelle
Animatrice forum

coucou

cette semaine j'ai refait l'étape de la satiété, avec l'activité de fractionnement 

c'était la première fois que je faisais en n'ayant plus d'Envies de Manger Emotionnelles, et donc cela m'a été beaucoup plus profitable.... 

j'ai pu observer que je mangeais encore trop!!!   pas étonnant que mon poids stagne....

d'un autre côté ça me rassure, au moins il y a une raison (autre que celle d'avoir atteint mon set-point)

 

au début de la semaine, en réduisant mes portions, j'avais une sorte d'impression de faim en fin de repas, mais je n'avais pas spécialement faim dans la demi-journée suivante...... pratiquement jamais besoin de collation

par contre au bout d'une semaine, je n'ai plus cette pseudo-encore-faim-de-fin-de-repas

 

et vous?   avez-vous des fois des faims trompeuses en fin de repas?

comment arrivez-vous à ressentir la satiété?  comment se manifeste-elle?

Commentaires

Ambre92.
Abonné

Excellente question, pour ma part je ne reconnais pas encore ma satiété, je la dépasse à chaque fois parce que je n'accepte pas d'être rassasié au bout de 3 bouchées et d'avoir faim quelques heures plus tard forcément. Je ne m'adapte pas à ça, l'appétit prévisionnel étant difficile à mettre en place dans mon cas particulier pour raison biologique ;-) Mais je vais lire attentivement les réponses, peut être que j'y trouverai des astuces pour me rapprocher du bon fonctionnement ou en tout cas d'un fonctionnement qui me sera adapté :-)

Lyphaé.
Abonné

C'est intéressant que tes pseudo faims de repas aient disparu après une semaine !

Lors de mon premier parcours, j'avais fait cette étape à contre-coeur et à moitié, persuadée que je mangeais déjà à satiété et que mon problème était mes EME. Je ne supportais absolument pas de diminuer mes portions, j'avais faim tout l'après-midi.

Mais je ne suis pas encore à cette étape du parcours (le deuxième), on verra bien ce que ça donne avec un autre a priori !

mavo.
Marraine
Je suis en plein dans le fractionnement et je trouve ça difficile. Je me rends compte qu'il me suffit de très très petites quantités, et que je n'ai pas besoin de collation. Bien sur, ça confirme le fait que je mange habituellement trop, bien au delà de mes besoins. Bonne nouvelle, sans doute... Mais manger de si petites quantités toute ma vie ? Je trouve ça triste...
Violette28.
Abonné

"Mais manger de si petites quantités toute ma vie ? Je trouve ça triste..." Tu m'as fait sourire Mavo... ;-)

De mon côté, je n'ai pas encore abordé la satiété, je crois l'avoir déjà "touché du doigt" une ou deux fois, mais sans certitude.

J'ai un vrai besoin de finir mon repas sur une note sucrée.

J'ai l'impression d'être à satiété quand mon petit carré de chocolat m'a comblée gustativement, que j'en ai encore envie d'un autre, mais que mon estomac est contenté. Dur à décrire...

Comme si ça avait un petit gout de "reviens-y", mais qui n'est pas nécessaire...

Je suis impatiente d'être à l'étape du fractionnement, car je pense que ça va me convenir!! j'ai l'impression que j'ai un petit appétit, et que ma faim à midi est vite satisfaite. Par contre, si je mange juste à ma faim, je peux avoir une vraie faim à 16 ou 17h!!

Moi, si je peux manger des petites quantités, mais de ce qui me plait, ça me va!!!! ;-D

fadinarde.
Abonné

Violette, tu dis: "j'ai l'impression que j'ai un petit appétit, et que ma faim à midi est vite satisfaite. Par contre, si je mange juste à ma faim, je peux avoir une vraie faim à 16 ou 17h!!"

C'est intéressant, moi je constate le même phénomène avec le petit déj. Je n'ai souvent pas faim au petit déj, mais par peur d'avoir faim, il m'arrivais de mager avant de partir, sans faim. Et bien une haure après, dès mon arrivée au boulot j'ai de nouveau faim, mais encore plus. Alors que si je ne mange rien avant de partir j'ai aussi faim en arrivant, mais au moins je m'épargne une portion de petit déj'!!

 

Sinon j'ai aussi essayé de fractionner mon déjeuner hier. J'avais détesté cette éptape lors de mon parcours. Là je fais mes expérimentations librement vu que j'ai fini mon parcours alimentaire.

J'ai mangé la moitié du repas que j'avais prévu, c'était peu, et bien je n'ai pas eu faim l'après midi... Choiette!

Je file bosser, bonne journée les filles!

Noelle
Marraine

Bonjour Fadinarde

 

Serait il possible que l'arrivée a ton boulot déclenche une EME?

j'ai connu une epoque ou je ne pouvais aborder mon travail sans un " rocher suchard" a l'arrivée

 

Bonne journée et bon fractionnement

sorcièresucrée.
Abonné

je n'en suis pas encore à l'étape du fractionnement, mais à l'écoute de ma faim, je me rends compte que je suis moi aussi une petite très petite ???) mangeuse ... alors que je me suis toujours considérée comme une grosse mangeuse par besoin sinon je tombais raide morte sur place !!!

 

moi aussi, quelque part, ça me frustre ... bien sûr, j'apprends à déguster mes 3 bouchées, mais franchement, parfois, ça me manque de pouvoir manger plus ...

 

la sensation de mal être et de trop plein par contre ne me manque plus ...

 

Ycroirencore.
Abonné

La satiété c'est ce qui me fait le plus peur...

En effet, maintenant j'arrive à bien repérer ma faim (même si je ne la respecte pas encore toujours blush) mais pas la satiéte... ou du moins si je suis complétement honête avec moi-même (le plus difficile) je ne veux pas encore la reconnaitre complètement... smiley

Comme Mavo, j'ai toujours pensé (et mes proches me le rappelle chaque jour) que j'étais une grosse mangeuse. Or, si j'écoute réellement mes sensations, je m'aperçois que je suis rasasié très vite mais, la plupart du temps, je ne veux (?) peux pas m'arreter de manger...

Je crois qu'est profondément ancré en moi l'idée que si je ne dévore pas tout maintenant, on ne me permettra plus (?)  je ne pourrais plus manger...

C'est une des pistes que je dois creuser pour ma perte de poids, mais l'affronter est aussi ce qui me procure le plus d'EME. sad

izabelle
Animatrice forum

quelque part c'est rassurant de voir que l'on a besoin de moins de quantité.... cela nous permet de voir que notre surpoids a sa raison d'être....

je ne suis pas vraiment une petite mangeuse, et pourtant je suis frustrée moi aussi à chaque fin de repas

je crois que quelle que soit la quantité, la fin du repas réveille en effet des peurs, des trucs, des inconforts comme l'idée aussi de reprendre le travail par exemple, après le repas de midi, de finir cette pause où on se sent bien....

pour ma part j'ai pris l'habitude de siroter mon café en me prenant un moment, après le repas donc, enfin le midi

du coup le midi cette frustration est bien moins présente....

ce que j'ai fait cette semaine, j'ai accueilli cette frustration, genre je me suis dit  "ok t'es frustrée de ne pas pouvoir manger plus"  et puis j'observais simplement cet inconfort de la frustration, et ça passait assez vite finalement

là j'ai fait un repas où j'ai mangé plus que ma faim, juste un ou deux trucs, comme je faisais avant finalement, et je vois bien que cela ne m'apporte pas particulièrement de plaisir en fait....   cela n'enlève pas la frustration, pas de plaisir un plus, donc.... je crois que je vais y renoncer de plus en plus....   bonne nouvelle pour mon poids

j'ai aussi perdu 500g cette semaine, ça faisait longtemps quand même que je ne perdais plus de poids, alors je prends ça comme un signe que je suis sur la bonne voie

merci pour vos retours sur la satiété, je crois que plus de gens témoigneront, plus on aura d'outils pour mieux apprivoiser cette "insaisissable"

Lyphaé.
Abonné

Il y a quelque chose dans ce que tu dis qui me frappe : même si je continue à manger au-delà de ma satiété, la frustration  est là. C'est tellement vrai ! On mange au-delà de sa faim mais même comme ça, l'arrêt de manger frustre. Alors autant être frustrée en mangeant à sa faim qu'en la dépassant.

Bon, c'est plus facile à dire qu'à faire...

sorcièresucrée.
Abonné

tout à fait, c'est exactement la même phrase qui a résonné en moi ... merci !!!

izabelle
Animatrice forum

c'est clair !!!!   tu l'as bien résumé Lyphaé, tant qu'à être frustrée, autant s'arrêter à satiété tant qu'à faire...

ensuite l'acceptation de la frustration, oui c'est tout un truc, mais moi en une semaine de pratique c'est devenu vraiment de plus en plus facile  et sur la faim je ne ressentais même plus la frustration, en fait je ne pensais plus à la nourriture

(je touche du bois en ce moment mêmelaugh

sorcièresucrée.
Abonné

je rêve du moment où je ne penserai plus à la nourriture ...

FRED73
Marraine

Pour moi aussi, c'est le plus gros problème... Je n'ai pas non plus envie de m'arrêter de manger tant que mon assiette n'est pas finie !!! Il faut vraiment que je me fasse violence pour y arriver. Je n'arrive pas à jeter. pourtant ce qui est bizarre c'est que j'arrive tout de même à jeter la nourriture qui reste ( pratiquement à chaque fois ) dans l'assiette de mes enfants !!!

fadinarde.
Abonné
Je ne pense pas que ce 2ème petit déj soit une eme... J'ai plus l'impression que le fait de manger un peu chez moi ouvre mon appetit... Mais je peuxe tromper...! Dans le doute je préfère m'abstenir de manger et en arrivant au travail j'ai presque toujours le temps de manger un yaourt ou un petit pain! (Sauf ce matin, où j'ai eu des clientes de 9h à 12h15 non stop! Au jour d'un moment la faim disparaît :-) Mais c'est intéressant, maintenant que j'y pense.... Car hier j'ai pris un petit déjeuner, puis ensuite j'ai fractionné mon déjeuner. Et je n'ai pas eu faim de tout l'après-midi. Aujourd'hui j'ai mangé le même déjeuner que hier, même un peu plus conséquent, mais sans petit déj, et là il est 16h et j'ai super faim.... Parfaite illustration du fait que le corps envoie les signaux quand il a besoin... Et qu'il fait s'écouter!!!!
izabelle
Animatrice forum

oui en effet, Fadinarde!   quand le corps a besoin d'énergie, il le fait savoir!

Fred moi non plus je n'aime pas jeter la plupart du temps, je me sers des petites quantités dans une petite assiette

et j'y reviens si besoin, c'est ce que je fais aussi pour ma fille, je lui sers des petites portions et elle en reprend autant de fois qu'elle veut selon sa faim

FRED73
Marraine
Oui c'est vrai, je peux faire ça mais c'est difficile parce que j'ai toujours les yeux plus gros que le ventre ! Ça me fait bizarre de n'avoir pas grand chose dans mon assiette, j'ai l'impression que je n'aurai pas assez ! Le problème aussi c'est quand je pense que je n'ai pas beaucoup mangé je me dis : j'ai le droit de manger encore, je n'ai pas assez mangé. Je mange plus avec ma tête. En fait, je me rends compte que je mange en fonction de ce que je crois être la bonne quantité et non en fonction de ce que mon corps réclame réellement. Je ne veux pas écouter mon corps en fait, je crois que ça me fait peur...
tiramisu.
Abonné

Moi aussi, ça m'arrive encore de temps en temps.J'évalue la valeur calorique de ce que j'ai mangé et je me dis "j'ai encore droit à ça", sans m'interroger sur mes sensations. J'ai l'impression que c'est une des séquelles des périodes de régime, où l'on mange en fonction de consignes extérieures, surtout sans se consulter, car on sait qu'on ne peut pas se faire confiance (sinon,on serait pas en train de faire un régime...)

mavo.
Marraine
"J'ai bien le droit..." Ça c'est une pensée automatique que j'ai beaucoup de mal à dégommer. Et effectivement, ce n'est pas du tout lié aux sensations mais simplement une sorte de troc intérieur : j'ai pris un déjeuner assez léger donc j'ai bien le droit à manger plus ce soir, quitte à manger trop, au delà de ma faim... Ce mode là, et le mode rebelle "je fais ce que je veux" sont deux modes que j'ai encore beaucoup de mal à gérer.
sorcièresucrée.
Abonné

chuis contente de pas être la seule rebelle !!! wink

Flowerbomb.
Abonné

la frustration c'st aussi mon problème.

il m'arrive vers 17h.-18h. d'avoir une petite faim. alors pour patienter (on ¨dîne toujours vers 20h.30) je m'accorde 1 tranche de pain et 1 tranche de jambon.

on est d'accord, c'est pas énorme....... et pourtant arrivée à l'heure du dîner je me surprends à avoir très peu faim voire as du tout et cela me frustre terriblement.

je suis une si petite mangeuse ? pas étonnant que je n'aie jamas perdu un seul kilos mais il est vrai que cela m'attriste. c'set pas convivial.

la question est comment faire pour l'accepter et rester dans la convivialité et la non-frustration

comment faites-vous ?

nouvomoi.
Abonné

Peut-être une tranche de pain et une tranche de jambon, c'est trop, c'est nourissant (glucide lents + protéine). peut-être tu devrai essayer une pomme par exemple, qui est - nourrissant et coupe faim

je comprends, moi, je ne peux pas sauter un repas !!

izabelle
Animatrice forum

oui, pain et jambon, pas étonnant que ça te coupe l'appétit pour diner...

essaie de trouver un truc qui te fait envie mais ne te coupe pas l'appétit

pour moi les fruits c'est sûr, ou alors un gros cornichon, j'adore....

 

pour revenir sur le  "j'ai bien le droit"  c'est une phrase que j'ai bien connue, mais en ce qui me concerne ça correspondait à des Envies de Manger Emotionnelles  (finalement c'était surtout  "j'ai bien le droit à ce réconfort....)

 

pour Fred, dans le documentaire France 2 j'ai retenu deux conseils :  se servir dans des assiettes à dessert pour ne pas avoir cette impression de "peu"

et mettre tout son repas sur la table pour avoir une vision d'ensemble de ce qu'on souhaite manger, je le faisais à une période et je pense en effet que ça permet de mieux se rendre compte de ce qu'on mange

(et donc peut-être moins de frustration, moins de "rébellion", à voir, à tester...)

 

sorcièresucrée.
Abonné

ha oui, la frustration d'être une petite mangeuse ... je ne le gère pas à tous les coups, mais la solution que j'ai trouvée, c'est choisir avec soin ce que je mange, et manger uniquement ce qui me fait plaisir ... ça réduit la frustration, mm si parfois, j'ai juste envie de manger bcp ... mais je réalise que petit à petit, cette envie passe, doucement ...

mavo.
Marraine
L'alimentation est un sujet tellement central dans ma vie (aussi bien dans ses aspects compliqués que dans ses plaisirs) que j'éprouve une vraie difficulté à lui laisser moins de place ! Et oui, découvrir que je peux me contenter de très petites quantités, ça me rend plus triste qu'autre chose (même si je vois bien que c'est une bonne nouvelle, rationnellement parlant). Nouvomoi, tu dis que tu ne peux pas sauter un repas. Je disais précisément la même chose, avant de me lancer dans les exercices de découverte de la faim, et de me rendre compte que je peux en fait très bien me passer d'un repas ! Je ne sais pas si la même découverte t'attend, mais si c'est le cas, tu verras, c'est très déroutant !! Je finis cette semaine de fractionnement avec de nouvelles découvertes, et l'espoir d'arriver à garder quelques unes de ces découvertes dans les jours qui viennent. Je vais peut-être m'arrêter quelques jours avant de passer à l'étape suivante (aliments tabous... Ça me fait très très peur, en plus !:-))
lorraine
Marraine

[quote=mavo]L'alimentation est un sujet tellement central dans ma vie (aussi bien dans ses aspects compliqués que dans ses plaisirs) que j'éprouve une vraie difficulté à lui laisser moins de place ! Et oui, découvrir que je peux me contenter de très petites quantités, ça me rend plus triste qu'autre chose (même si je vois bien que c'est une bonne nouvelle, rationnellement parlant). Nouvomoi, tu dis que tu ne peux pas sauter un repas. Je disais précisément la même chose, avant de me lancer dans les exercices de découverte de la faim, et de me rendre compte que je peux en fait très bien me passer d'un repas ! Je ne sais pas si la même découverte t'attend, mais si c'est le cas, tu verras, c'est très déroutant !! Je finis cette semaine de fractionnement avec de nouvelles découvertes, et l'espoir d'arriver à garder quelques unes de ces découvertes dans les jours qui viennent. Je vais peut-être m'arrêter quelques jours avant de passer à l'étape suivante (aliments tabous... Ça me fait très très peur, en plus !:-))[/quote]

Pareil pour moi . Ca a été une révélation. Je reconnais que je sais faire (on en meurt pas !)  mais à part sauter le petit dej je n'aime pas sauter un repas ! Heureuse de l'avoir expérimenté intentionnellement

Las aliments tabous, pareil j'avais peur.....Mais ça le fait. Je me suis toujours mise "en mode  et en condition expérimentation", un peu comme une mise en scène et seulel à la maison

Bon courage et bonnes expérimentations les filles

Patience
Marraine

Plusieurs d'entre vous évoquent la frustration d'être une petite mangeuse. C'est peut-être la preuve que, pour nous, manger ne veut pas seulement dire donner de l'énergie à son corps !...

Je n'ai pas encore atteint l'étape dont vous parlez, mais j'avoue qu'en vous lisant, elle me fait peur...
Car que faire de mes émotions et de tout ce qui m'encombre si je dois m'arrêter à trois bouchées ?...
J'ai peur que cette étape déclenche quelques EME !

Wait and see ; pour l'instant j'apprends à dé-gus-ter...

izabelle
Animatrice forum

Patience, si tu dégustes tes trois bouchées, elles durent bien plus longtemps....   on peut vraiment trouver la satisfaction avec quelques bouchées (et les autres sens, dont l'odorat...)

 

ensuite, à mon sens quand on est petite mangeuse, on doit tout de même manger plus que trois bouchées, non?

 

du coup ça devient vraiment important de faire la dégustation avant la satiété.....

 

pour ma part je refais la même chose cette semaine que la semaine dernière.... fractionnement..... pour finir d'apprivoiser cette frustration et aussi parce que malgré cette frustration, dans le fond je me sentais tellement mieux  (indépendamment du poids)

ce week-end j'ai testé de relâcher du lest et de manger plus en fin de repas.... eh bien j'ai été très malheureuse en fait : pas de plaisir, la frustration ne s'apaise jamais de toute façon, sensations désagréables dans mon corps, et je me sentais mal, tout simplement

je suis ravie de retrouver ma frustration, du coup.... le monde à l'envers   wink

izabelle
Animatrice forum

ce soir, après diner....  après avoir dégusté mon excellent gateau au chocolat, rencontre avec ma bonne copine la frustration.....

envie de plus....   plus faim bien sûr.....

soudain je me dis :   "soit tu acceptes la frustration et ce soir tu te sens bien....  soit tu refuses la frustration et ce soir tu te sens mal comme avant-hier..."

je me suis laissé le choix en fait..... entre un plaisir immédiat ou un bien-être dans quelques dizaines de minutes.... j'ai choisi d'accepter la frustration, et là, je suis là, avec elle.....  toujours pas passée (cela ne fait que quelques minutes), mais finalement, est-ce si terrible?

lorraine
Marraine

Force d'admettre que quand ma faim est petite au moment du repas familial (et que je mange malgré tout) , la sasiété est plus difficile à ressentir et plus la tendance de continuer à  manger est grande...

C'est qu'il n'y a pas grande faim à satisfaire...BOUH !

Bon, ça fait plusieurs fois que je le constate dont ce soir....On dit toujours que le changement arrive avec les prises de conscience., alors........Allez, je garde confiance

lorraine
Marraine

Force d'admettre que quand ma faim est petite au moment du repas familial (et que je mange malgré tout)  la sasiété est plus difficile à ressentir et plus la tendance de continuer à  manger est grande...

C'est qu'il n'y a pas grande faim à satisfaire...BOUH !

Bon, ça fait plusieurs fois que je le constate dont ce soir....On dit toujours que le changement arrive avec les prises de conscience., alors........Allez, je garde confiance

SacripAnne.
Abonné

Je fais comme toi même si de moindre longévité dans le programme, Izabelle, là je me donne une pause avant le prochain exo pour refaire le point sur la satiété, le fractionnement, etc.

 

Je me dis que plus on avance, plus on apprend, mais parfois aussi on laisse s'éloigner les "basiques" et que ça n'est jamais inutile de se donner un peu de temps là-dessus.

 

Et pour faire écho à ton poids qui stagne, moi qui ai l'impression d'arracher lentement les centaines de grammes depuis quelques semaine, je sais aussi que ça fait écho à ce "tout petit peu trop" de chaque repas :)

 

Courage camarade, je t'envoie mes voeux de bonnes sensations (et respect d'icelles !)

izabelle
Animatrice forum

c'est clair Lorraine qu'avec une petite faim  la satiété, dur -dur....

pour moi cela a toujours été le problème pour le soir, en effet

merci à toi Sacripanne

d'ailleurs j'ai pensé qu'on pourrait se faire un "fractionnement"  à plusieurs, genre on commence en même temps et on ouvre un fil de discussion pour tous ceux qui le font à ce moment-là....

moi je suis obligée de le refaire parce qu'avant c'était totalement parasité par les EME (et pourtant je l'avais fait 4 fois, quand même, j'ai de la suite dans les idées)

ensuite, bien que cela m'ait beaucoup apporté cette semaine, je vois qu'une semaine est loin de me suffire donc je risque de continuer un moment

 

je veux donner aussi un peu d'espoir aux mangeurs émotionnels comme moi,   oui le fractionnement c'est vraiment trop dur quand on est "perclus" d'EME, mais quand ce n'est plus le cas c'est vraiment utile

j'espère sincèrement que le site va nous proposer une variante pour ceux qui abordent cette phase avec encore beaucoup d'EME, quitte à refaire l'exercice du fractionnement plus tard, une fois les EME moins présentes...

mavo.
Marraine

Cette semaine de fractionnement, j'ai l'impression d'avoir bien réussi à le faire, mais à la façon d'un élève, j'ai fait ce qu'on me disait.

Je n'y ai pas trouvé de plaisir, au contraire ! Ces tout petits repas, je trouvais ça pas drôle du tout !

Du coup, maintenant que la semaine en question est finie, je me dis "chouette je peux de nouveau manger !" et je reprends un dessert par exemple... alors que la semaine dernière m'avait donné la démonstration que mon corps n'en avait pas besoin, puisque je ne mangeais pas de collation...

Il faut vraiment que j'arrive à me faire à l'idée que je dois moins manger, parce que mon corps n'a pas besoin de grand chose, mais pour le oment, je ne trouve rien de positif à ça...

 

En attendant, pour progresser sur l'activité "aliments tabous", j'ai envoyé des questions à la coach, parce que je suis en train de me faire des noeuds au cerveau histoire de ne pas commencer ! smileyRhoooo, ces stratégies d'évitement !!

izabelle
Animatrice forum

déjà si tu en as conscience de tes stragégies d'évitement, le plus gros du travail est fait......  pour y renoncer....

 

exactement pareil pour moi le fractionnement

j'ai eu beau voir qu'avec une quantité largement moindre je n'avais pas faim l'après-midi, eh bien à peine fini la semaine j'ai recommencé à remanger comme avant.....

je n'ai pas encore intégré ces nouvelles sensations je pense

donc je me refais une semaine, là..... je pense qu'il m'en faudra plusieurs pour intégrer tout ceci réellement

Lyphaé.
Abonné

Encore une semaine ? T'es motivée Iza :-)

Mangala.
Abonné

Comme je n'en suis qu'à la phase EME zen, je n'ai pas encore eu l'occasion de travailler sérieusement sur la satiété et les fractionnements mais j'essaie quand même de me poser la question de temps en temps de savoir si ça vaut le coup de finir mon assiette. La plupart du temps je la finie tout en sachant pertinemment que je n'ai plus faim...

Il y a quelques jours j'ai lu un passage du livre du Dr Apfeldorfer "Maigrir c'est dans la tête" qui parlait du deuil de la nourriture qu'on ne va pas manger. C'est intéressant cette notion de renoncement parce que maigrir implique effectivement de faire certains sacrifices. Pourtant, ce qui est encourageant c'est que ce deuil n'est pas permanent. Le reste de la tablette de chocolat n'est pas perdu pour toujours (c'est idiot mais je crois que je me dis effectivement qu'il faut que je finisse la tablette parce que sinon après je vais regretter d'avoir abandonné ce si bon chocolat. On ne sait jamais peut-être que je n'en n'aurai jamais plus... C'est hallucinant ce que les restrictions cognitives ont fait à mon cerveau enlightened). Il suffit donc de dire au reste excessif de cette délicieuse nourriture "c'était drolement chouette mais on va s'arrêter là pour l'instant. Pas d'inquiètude, je te retrouverai quand j'aurai à nouveau besoin de toi".

laughOh la la ! Me voilà en train de parler à de la nourriture !!!!!!!!!!! hihihihi !

Ce midi j'ai reposé le cheese-cake en lui disant "Tu as l'air vraiment extra mais là je n'ai plus faim. On se reverra bien un de ces 4 ! Tu n'es pas perdu pour toujours. "

Flowerbomb.
Abonné
[quote=izabelle]

c'est clair Lorraine qu'avec une petite faim  la satiété, dur -dur....

pour moi cela a toujours été le problème pour le soir, en effet

merci à toi Sacripanne

d'ailleurs j'ai pensé qu'on pourrait se faire un "fractionnement"  à plusieurs, genre on commence en même temps et on ouvre un fil de discussion pour tous ceux qui le font à ce moment-là....

moi je suis obligée de le refaire parce qu'avant c'était totalement parasité par les EME (et pourtant je l'avais fait 4 fois, quand même, j'ai de la suite dans les idées)

ensuite, bien que cela m'ait beaucoup apporté cette semaine, je vois qu'une semaine est loin de me suffire donc je risque de continuer un moment

 

je veux donner aussi un peu d'espoir aux mangeurs émotionnels comme moi,   oui le fractionnement c'est vraiment trop dur quand on est "perclus" d'EME, mais quand ce n'est plus le cas c'est vraiment utile

j'espère sincèrement que le site va nous proposer une variante pour ceux qui abordent cette phase avec encore beaucoup d'EME, quitte à refaire l'exercice du fractionnement plus tard, une fois les EME moins présentes...

[/quote] Bonne idée izabelle le "fractionnement de groupe" ça pourrait toutes nous aider , nous qui avons toutes la meme problématique
izabelle
Animatrice forum

bravo Mangala, merci de ton récit....

Flowerbomb et les autres, ceux qui veulent qu'on fasse le fractionnement ensemble et qu'on en parle sur un fil spécial, faites-moi signe......   ou du moins si l'une d'entre vous créé le fil  (dans expérience du programme?), je le rejoins de suite.....

oui, oui je suis motivée  wink    comme quoi les baisses de motivation, après le 2ème mois, le 4ème mois et le 6ème mois, y'en a plus......cheeky (enfin pour moi)

lorraine
Marraine

Bonjour les filles

Le fractionnement, oui, bonne idée Iza, je vais jauger ma motivation, retourner voir du côté de mon (vieux !) parcours alimentaire pour me le remettre en mémoire ....

En tous les cas toute petite faim là...et je ne mange pas smiley

Bonne journée

SacripAnne.
Abonné

Suis ok pour un fractionnement à plusieurs !

HelloMe.
Abonné

salut les filles qu'est-ce que vous appelez l'exercice du fractionnement ? ça ne me dit rien ?

mavo.
Marraine
Le fractionnement c'est une activité qui dure une semaine, pendant laquelle tu dois réduire volontairement ce que tu manges à chaque repas (plus petites portions et/ou suppression d'une unité alimentaire), en conservant sous la main une collation. Si tu as faim entre deux repas, tu peux manger ta collation. Et donc tu peux de cette façon t'apercevoir que tu n'as pas besoin de la collation, et que tu peux en fait très bien manger moins que ce que tu pensais. Enfin, moi, ça fait ça !
Patience
Marraine

N'étant pas arrivée à l'étape du fractionnement, je suivrai juste votre fil de discussion de loin... en attendant mon tour !
 

Par contre, juste un petit clin d'oeil à Mangala pour ton tête à tête avec un cheese-cake : j'ai trouvé ça délicieux (à lire) !

Flowerbomb.
Abonné

[quote=izabelle]

bravo Mangala, merci de ton récit....

Flowerbomb et les autres, ceux qui veulent qu'on fasse le fractionnement ensemble et qu'on en parle sur un fil spécial, faites-moi signe......   ou du moins si l'une d'entre vous créé le fil  (dans expérience du programme?), je le rejoins de suite.....

oui, oui je suis motivée  wink    comme quoi les baisses de motivation, après le 2ème mois, le 4ème mois et le 6ème mois, y'en a plus......cheeky (enfin pour moi)

[/quote]

 

Izabelle,

je te laisse l'honneur en tant que marraine de créér le fil  (j'ai essayé une fois de créer un fil mais j'ai pas réussi...)

et qui t'aimera te suivra ! moi je suis motivée.

à bientôt

melimelo.
Abonné

[quote=lorraine]

Force d'admettre que quand ma faim est petite au moment du repas familial (et que je mange malgré tout)  la sasiété est plus difficile à ressentir et plus la tendance de continuer à  manger est grande...

C'est qu'il n'y a pas grande faim à satisfaire...BOUH !

Bon, ça fait plusieurs fois que je le constate dont ce soir....On dit toujours que le changement arrive avec les prises de conscience., alors........Allez, je garde confiance

[/quote]

J'ai noté la même chose hier

moralité je tente de moins manger le midi pour avoir suffisamment faim le soir :-D

Je teste je teste

après il ne faut pas que je me jette sur la nourriture pour autant

lorraine
Marraine

Melimelo,

Oui moi je testais beaucoup aussi pour voir...

Le risque effectivement c'est de s'affamer et de manger trop le soir...

C'est déjà un peu "du fractionnement" que tu fais, non ?....

 

 

Mavo merci pour ton rappel//fractionnement....

J'ai questionné ma motivation = je suis OK pour faire l'exo à plusieurs!

Donc pour l'instant si je compte bien on est : Sacripann + Flowerbomb + Izabelle + Lorraine +....

A partir de quand ? lundi 15 ? S'i l y en a d'autres qui veulent se rajouter ?

On fait comment ? tous les jours on vient raconter sur le fil ?

Iza, je pense comme Flower : à toi l'honneur de créer le fil, c'est ton idée.....smiley

On se tient au courant ? Merici....A plus tard

mavo.
Marraine
Je participe bien volontiers ! Me refaire une petite semaine m'aiderait peut-être à y voir plus clair, et à mieux le vivre...
Mandala.
Abonné

Moi aussi les filles je veux bien commencer avec vous !! En plus c'est pile l'étape que je repoussais un peu, donc c'est parfait.

Si jamais on peut attendre une semaine, ce serait tip top pour moi, mais je vous suivrai quand même si vous commencez avant. (Je dois encore gérer mes EME de fin de journée pendant une semaine environ, suite à conversation avec ma coach).

C'est chouette, j'ai hâte !!

fadinarde.
Abonné

Je veux bien me joindre au groupe de fractionnement!!

Pas facile de le faire seule et hors parcours... Espéront que le groupe me motive!!

A bientôt les fractionnées alors!

Cool!!

X