..et si on s'acceptait comme on est??? - 20082013

pleinedespoir.
Abonné

Non mais, c'est vrai au fond..et si on essayait ? pour beaucoup d'entre nous le surpoids n'est pas morbide, on est en bonne santé et on se pourrit la vie à vouloir changer .... moi j'ai recommencé à masser régulièrement mon corps avec des huiles ou des laits sympas et me suis  surprise à me trouver belle ds le miroir... alors .. que demande le peuple....??? etre comme les autres? bon .. z'avez vu les autres ?? c'est pas toujours  terrible... quand je vois les mannequins, surtout actuellement les mannequins homme et femme ( oui oui ça existe ) ben... je me dis que je suis bien comme je suis... alors c'est  sans doute ce qui fait que je ne perds pas .. au fond .. n'en ai peut-être pas tant envie... mon côté rebelle se révolte face aux normes... à méditer...

Commentaires

izabelle
Animatrice forum

moi je m'aime bien comme je suis....  encore un peu de surpoids, mais réparti un peu partout, ça passe mieux, surtout quand on est grand

je crois m'être sorti des diktats depuis longtemps

je me trouve belle dans le miroir mais rarement en photos

j'aimerais m'alléger encore un peu cependant

 

par contre jamais je n'ai voulu être maigre, je trouve ça plutôt moche  (no offense bien sûr à ceux qui le sont.... mais moi cela ne m'irait pas)

Noelle
Marraine

et bien, pleine d'espoir, c'est une bonne chose! peut etre peux tu alors te concentrer sur la partie "retrouver la paix et la serenite avec les aliments", tout simplement , si c'est cela que tu cherches, au final...

pleinedespoir.
Abonné

Ben... y a juste que ce midi me suis rendue compte qu'un bête carré de choc blanc me fichait uen culpabilité monstre et que je vis dans la culpabilité ... j'entends une voix perfide qui me dit"tu crois vraiment que tu va maigrir en mangeant comme ça ?"ou alors " c'est pas  possible de manger  cela et de prétendre maigrir" donc oui j'ai bcp à faire pour me réconcilier( avec moi déjà?) et je pense que après le reste viendra... je me rends compte que la perspective  même d'une  prise de nourriture induit une tension... et donc je n'arrive plus à écouter la faim.. il y a quelque chose de tout faussé dans mon rapport à la nourriture... comme si avoir faim était une honte...

Pfff! chaque jour je découvre qu'il me reste un monstre chemin à parcourir...

Bon ben .. en avant toute!

mavo.
Marraine
J'en suis précisément au même point que toi dans ma réflexion, pleinedespoir (cf mon blog si tu veux avoir plus de détails !). Et oui, j'ai bien envie, pour le moment, de juste m'accepter. Je pense que j'en suis capable. À peu près. J'ai encore un vrai surpoids, mais j'arrive à vivre avec. Mais j'ai des tas d'autres sujets qui m'attendent ! ;-)
Depuis 10 ans, j'ai le désir de changer, d'être mince.devil
J'ai perdu 20 kg en 8 ans, c'est formidable, mais ce n'est pas encore assez.
M'accepter tel que je suis, je ne peux pas le concevoir... ma grosse tête ; mes gros bras ; mon gros ventre, et la difficulté pour bouger,
j'ai l"impression d'avoir 800 ans. broken heart
C'est trop compliqué pour m'accepter tel que je suis, je me trouve moche comme je suis en ce moment, donc, je dois changer.
Courtepatte.
Abonné

Ca vient tout tout tout doucement pour moi, je crois. Je continue à me détester en photo, mais on a regardé récemment les photos de vacances, et brusquement, en me voyant apparaître sur une photo, j'ai dit tout haut devant mon mari: "Mais je ne suis pas si grosse que ça, en fait, ça va tout à fait!" Et il a dit un peu surpris: "Mais bien sûr que non tu n'es pas grosse, d'où est-ce que tu sors ça?"

Mais pour moi, la vraie libération, ce serait de ne plus systématiquement lier "mince" et "beau" et "gros" et "moche", c'est terrible comme je suis encore conditionnée. Alors que je croise de plus en plus souvent des femmes en surpoids que je trouve tout simplement magnifiques tant elles ont d'aura et de présence.

pointvirgule.
Abonné

bonjour,

s'accepter comme je suis !?? pour l'instant : impossible pour moi! encore trop lié a la notion de poids...et d'obligation de mincir pour pouvoir peut etre (et encore pas sur!) s'accepter telle que je suis/serai avec dix kg de moins minimum, oui je sais je ne devrais pas me poser des normes comme ça!...

la route est longue

bonne journée a toutes

Ederl.
Ancien abonné

M'accepter comme je suis...je crois que ça m'enleverait des EME. J'ai l'impression de tourner en rond et c'est marrant car hier sans avoir vu ce post je me disais que ça serait bien si je m'accepter comme je suis.

Mais alors où est la limite, je veux maigrir et je m'accepte comme je suis, c'est un peu antagoniste je me dis, mais en y réfléchissant de plus près on peut déjà s'accepter et voir comment ça se passe et si ce fait, cette pensée active en moi déclenche des changements, un lâcher prise, une reprise de contact avec son corps, que des trucs bien !!! et si du coup cette nouvelle façon de m'aborder m'apaise, moins de tempête intérieure et du coup apaise aussi mais repas.

à voir......

azalée.
Abonné

M'accepter comme je suis...

ce serait acheter deux pantalons réellement à ma taille. Là je recouds le bouton chaque semaine....

Mais je ne peux m'enpecher de me dire que c'est  de l'argent jeté par les fenetres je VAIS maigrir.

M'accepter comme je suis, c'est d'abord que mon mari m'accepte comme je suis. Il m'a connu très mince et sans prise de tete sur la question de la nourriture, il a apprécié mes rondeurs de femme enceinte 4 fois, puis il n'a pas compris que je reste ronde, ça lui a fait peur de me voir grossir. Ses commentaires ont accentué mes efforts pour contrôler mon alimentation, mon obsession pour la nourriture.  Et là j'en suis à 10 kg pris en continu. J'ai pris conscience que c'est un cercle vicieux.

En ce moment ça va mieux, il semble m'accepter comme je suis. Il me reste à faire mon chemin à moi.

Minoque.
Ancien abonné

Pour ma part m'accepter aujourd'hui c'est nécessaire pour vivre bien et ça m'aide à perdre du poids :-) 

Parcequ'en vrai les filles, bien sur j'étais mieux à 20 ans et en taille 38 ;-) ! Mais si je ne m'accepte pas aujourd'hui ça me fera en plus une sale tronche avec des larmes... Allez good morning la vie et moi today: envie de vivre quoi, là aujourd'hui, sans attendre de refaire du 38 et de retrouver mes 20 ans, le Prince charmant je l'ai déja, trop de la chance... Je vous souhaite plein de complicité avec vous dans tous les cas :-))

liegama.
Ancien abonné

Cela fait longtemps que je réfléchis sur le concept de l'acceptation de soi, et j'avais l'impression de tourner en rond jusqu'au jour où je suis tombée sur un livre qui propose de se visualiser mince et de se répéter des phrases positives quand on est en mode "méditation/ou relax" (telles que je suis mince, je suis en sécurité, je maigris facilement, je fais confiance à mon corps).

Je ne crois pas à ces trucs mais je me suis dit, si demain je me réveillais mince, si je faisais comme si j'avais le corps parfait que j'ai toujours rêvé d'avoir qu'est-ce que j'aurai en plus, que se passerait-il? Et la réponse pour moi a été : la paix, la sérénité, la détente. J'en peux plus de lutter contre moi même, c'est assommant. 

Ce constat est venu également à la suite de deux annonces de décès brutaux dans ma famille et m'a fait prendre conscience que si je mourrais demain, j'aurai passé les 3/4 de mon temps à m'obséder sur la taille de mes cuisses! Je crois aujourd'hui qu'il y a peut être autre chose à prendre de cette vie qui m'est offerte.

En fait, j'ai compris que depuis des années, j'associe minceur à beauté comme beaucoup de personnes, mais également minceur = efforts, difficulté insurmontables pour y arriver et famine (car il faut se faire du mal, et avoir faim pour maigrir comme je l'ai longtemps cru) minceur = contrôle mental car je ne peux pas faire confiance à mon corps. La preuve il me trahi depuis 25 ans à être gros. Et enfin, minceur = peur, peur de manquer, peur d'avoir faim puisqu'il faut m'affamer pour être mince.

Donc j'ai commencé à jouer le jeu et je me répète que je suis mince, que je suis belle, que je peux faire confiance à mon corps et surtout que je suis en sécurité, que je ne manque de rien et que la vie est abondance. Et je sais pas si c'est lié mais ça fait 15 jours que je fais ça et ça fait 15 jours que je me sens détendue comme jamais malgré ma vie qui est la même avec le même niveau de stimulants et stresseurs externes, que je n'ai pas d'EME, que je mange en me faisant plaisir vraiment ce que je veux et que je commence à perdre. 

Avant, m'accepter c'était encore faire un effort, me forcer à me trouver belle comme j'étais, me forcer à quelque chose. Alors là, je ne me force pas, je fais semblant. j'ai des pensées automatiques qui viennent régulièrement me dire : tu es folle, ces trucs là ne marchent pas, tu es tombée sur la tête, tu crois vraiment que tu vas maigrir en te répétant des phrases, si ça marchait ça se saurait etc... quand j'ai conscience de ces pensées automatiques je me répète les phrases : je suis mince, je suis belle.... Je crois qu'à force de me répéter ces phrases auxquelles je ne crois pas encore complètement je change peut être peu à peu l'image que j'ai de moi.

Mais surtout, le tout fait que je me sens infiniement plus calme et finalement c'était mon objectif premier, au delà d'être mince, c'est surtout savoir qu'est-ce qu'on associe à être mince et ensuite essayer d'aller vers cet objectif. 

pleinedespoir.
Abonné

Bravo liegama, c'est super! je pense en effet que la lutte contre soi-même est stérile .. s'accepter cela ne veut pas dire qu'on va rester ainsi, mais qu'on vit  avec son corps et pas contre.. il me semble!

On lécoute ,il dit des choses , et on essaie de le bientraiter.. pfff dur! moi j 'y arrive un jour sur 2 alors  c'est pas le top... mais bon je continue à penser qu'en étant plus sereine ,on a moins envie de manger...

Vali.
Ancien abonné

Bonjour Pleine d'espoir, Super un jour sur deux ! BRAVO !

Quand j'ai commencé LC, après avoir vu des photos de mes fesses en pantalon 46, je me suis dit c'est moche mais pas dramatique, ce qui serait affreux serait de grossir PLUS, 1 kg /an, dans dix ans ça fait 10kg, taille 48 ou 50 ou 52 ?

PAS ça !

Par ailleurs, j'ai bien intégré que les régimes font grossir.

DONC j'ai sauté sur LC en me disant : tu vas juste ARRETER de grossir, et apprécier la vie comme tu es, c'est pas si mal, pas si gros, la santé , la bonne humeur - pas trop d'EME- et le prince charmant c'est déjà bien à 50 ans passés.

Et la balance a décollé " toute seule". Je ne m'n pleins pas, ça y est à -11kg en 6 mois, ...il y a quelques photos sympas et des compliments, je monte un ou deux étages de plus sans soucis, MAIS

dans la glace, je ne vois pas trop la différence, il n'y a pas un NOUVEAU MOI.

 Je crois que c'est normal, il faut du temps sans doute

D'ailleurs les vrais soucis( bon on n'en parle pas trop, merci) ne se sont pas envolés.

Donc d'accord avec vous toutes entraînons nous à être aussi heureuse que possible avec notre corps, soyons notre meilleure amie

Vali

Vali.
Ancien abonné

Allez, c'est l'heure de la RPC d'apéritif laugh

Au soleil ?

CHIC les sensations sur la peau !

A bientôt

Vali

clic.
Abonné

Hello,

de mon point de vue c'est un des objectifs de LC : nous apprécier comme nous sommes, physiquement et mentalement.

Et encore de mon point de vue, je ne peux pas réussir à perdre un gramme si je ne m'accepte pas et je dois accepter que je peux ne pas perdre un gramme tout en réussissant à m'accepter ! cheeky

Du coup la semaine dernière, hop je suis descendue à la cave, j'ai remonté mon carton de fringues contenant les plus grandes tailles que j'ai déjà dû porter et j'ai viré les fringues "espoir" de mon armoire. Je ne perds pas espoir mais il ne me prend plus de place dans l'armoire au moins laugh

Et quel plaisir de trouver des fringues dans lesquelles je ne suis pas boudinée ! Du coup j'ai l'impression... pas d'avoir perdu du poids, mais d'être mieux dans mes baskets et plus séduisante. 

La méthode de Liegama m'a été conseillée par une diététicienne il y a qques années mais je ne la faisais pas : se voir dans sa tête comme on aimerait être. Se lever le matin et se dire "je suis une bombe" (et s'imaginer comme la bombe qu'on veut être). J'ai eu des doutes comme Liegama au début mais depuis que je la teste je me sens encore mieux et même...j'ai l'impression d'être plus séduisante lorsque les gens me regardent et même avec mari j'ai l'impression d'un changement (alors que mon poids ne lui pose aucun pb). Et je crois que ce changement de perception du regard des autres est complètement MON changement de perception du regard des autres.

Bon, je suis pas bipolaire mais j'ai des hauts et des bas comme tt le monde, évidemment là je suis en période euphorique alors pourvu que ça dure ;-) Haut ou bas, c'est la première fois que je ressens tout ça. Je pense que c'est un lâcher prise, pas parfait mais qui fait du bien.

serenite8.
Abonné

Je tente aussi de m'accepter comme je suis et si je ne grossis plus j'y arrive plutôt bien à part les photos comme vous dites, j'ai souvent du mal car dans ma tête je suis restée mince, il faut dire que j'ai été mince jusqu'à l'âge de 45 ans je dirais. Bref....mais ce qui m'exaspère c'est mon entourage, les femmes autour de moi sont constamment en régime et elles le font bien savoir!! vous invitez des amies et elles boudent leur assiette

J'essaye par tous les moyens de m'accepter, de ne plus me sentir coupable et je suis entourée de femmes qui vantent leur 500 gr perdu, qui me balance leur poids (minuscule) dans la figure.  Trop c'est trop, j'ai envie de leur dire d'arrêter de s'infliger ces privations stupides, d'arrêter de se rendre malade, en plus la plupart du temps désolée mais elles sont moches, car être maigre à 20, 30, 40 ans c'est une chose mais à 50 ou 60 c'est horrible, oui elles ont une taille mannequin peut être mais une "geule"......

je ne veux pas être méchante mais j'ai envie de hurler "laissez nous vivre" !!! même si on fait un 44 ou un 46 ou plus, laissez nous nous aimer!!!!

pointvirgule.
Abonné

merci à toutes, merci Liegama je vais essayer d'essayer ta "méthode" mais

il reste que non je ne veux pas m'accepter comme je suis car pour moi si je m'accepte comme je suis alors je ne fais aucun travail sur moi et donc je ne suis pas inscrite a ce programme,

ne pas m'accepter comme je suis entretient aussi ma motivation je pense, m'empeche de baisser les bras, est un moteur de changement....

ce qui ne veut pas forcément dire que je me déteste et/ou me fustige en permanence... mais etre dans une dynamique d'amélioration, de progrès..... enfin il me semble...

Noisette.
Abonné

Bonjour Pointvirgule (et les autres),

Merci d'avoir lancé le sujet. je ne crois aps que ce soit tout l'un ou tout l'autre : s'accepter / ne pas s'accepter.

Personnellement, j'ai envie de progresser, de m'améliorer toute ma vie. Mais je pense aussi que se donner de la bienveillance, se trouver belle dans la glace, dans son propre regard, ça permet de ne pas se violenter inutilement et de mieux vivre au quotidien. Faire attention à garder un poids de forme c'ets faire du bien à son corps, et ça peut être parce qu'on l'aime.

Plus ça va, plus je suis persuadée que "notre corps nous le rend bien" et j'essaie d'en prendre soin et de l'aimer (pas ytoujours facile, je vous l'accorde).

liegama.
Ancien abonné

Point virgule je voulais souligner qu'accepter, ce n'est pas se résigner et se victimiser en se disant, de toutes façons je suis comme cela. C'est plutôt arriver à se trouver bien là où on est maintenant, avec le corps de maintenant et la projection positive c'est peu à peu changer de croyance. Quand on se répète et qu'on croit (très important) qu'on est bien, belle, mince, intelligente.... on agit différemment et c'est le cumul de ces actions qui finissent par amener une nouvelle réalité que l'on crée. 

pointvirgule.
Abonné

merci de vos remarques... dison que pour moi accepter c'est donner son consentement ou son assentiment, consentir , donner son adhésion volontaire.... donc là non auj pas possible pour moi! il me semble que c'est justement pârce que je ne me trouve pas bien , là , que je suis inscrite ici et que je travaille pour changer!! imposible aussi pour moi de me dire en y croyant que je suis belle, mince et désirable... mais je comprends le concept!

bonne soirée

serenite8.
Abonné

je regrette de m'être quelque peu emportée hier, je pense que j'étais particulièrement contrariée.  chacun a le droit de penser ce qu'il veut ; si je suis en accord avec moi-même cela n'a plus bcp d'importance au fond.

ah la la, encore du pain sur la planche avant d'être complètement sereine.

Clem12.
Inscrit

dur dur de s'accepter tel qu'on est

je suis trop jeune dans le programme pour envisager de rester comme je suis, en plus pour moi ce serait un échec de m'accepter comme je suis, j'aurai l'impression de me résigner et ça c'est trop triste. Je suis justement ici pour me dire non je n'aurai pas besoin de faire "attention" toute ma vie parce que génétiquement je suis programmée comme ça.

de toute façon je pense que sans dire de perdre du poids rien que le fait de me remuscler via le sport ne peut que m'apporter de la fermeté, donc forcément quelque part je ne suis pas encore arrivée à un  état de stagnation qui me fait me dire que je risque de rester comme je suis

ceci dit je me rends compte que le facteur poids est très important pour moi, si je n'y arrive pas ce sera encore considéré comme un échec même si je gagne( en point positif )une relation apaisée à la nourriture.

Mais bon ça c'est mon constat de maintenant, on en reparle d'ici quelques mois wink

pointvirgule.
Abonné

"ceci dit je me rends compte que le facteur poids est très important pour moi, si je n'y arrive pas ce sera encore considéré comme un échec même si je gagne( en point positif )une relation apaisée à la nourriture."

rien a ajouter si ce n'est que je suis dans le meme cas!!j'aimerais une relation apaisée avec la nourriture ET un amincissement!? c'est pas bien ça , hein!???

et oui on en reparle ds qq mois!! avec j'espère uen évolution

mavo.
Marraine

Cette question de l'acceptation a été un gros gros point dur pour moi il y a quelques semaines / mois.

Jusqu'à la lecture d'un commentaire du Dr A, qui expliquait que s'accepter, ça ne veut pas dire s'aimer. Ca rejoint ce que dit Liegama... S'accepter, ça veut dire reconnaître que aujourd'hui, là, maintenant, c'est ainsi que je suis. Je m'aime, je ne m'aime pas, je me supporte ou pas : peu importe, en fait... Mais je suis capable d'accepter que j'en suis là, aujourd'hui.

 

C'est assez subtil, comme différence, c'est une forme de lâcher-prise...

noodledish.
Abonné

Bonjour tout le monde :)

De mon côté, je pense que le jour où je m'accepterais - vraiment- pleinement comme je suis actuellement, quelques kilos partiront tout seul.

J'ai déjà fait un très grand pas dans cette acceptation. Mais ce pas est fragile. Et d'autres sont à faire.

J'ai notamment fait ce grand pas grâce à un garçon. Il me disait sans cesse avec humour que j'étais "écoeurante", que j'étais "énooorme" avec mes "grooosses fesses". Je savais bien que chaque fois qu'il me disait que j'étais "écoeurante" il me signifiait en réalité "tu me plais".

Au début ça m'avait bien amusée. Parce que je voyais bien que je lui plaisais.

Et puis ça m'a travaillé. Il ne s'en rendait pas compte bien sûr, j'ai tellement l'air de me sentir bien dans mon corps (à ce qu'il parait). Je répondais avec tellement d'humour.

Après les difficultés éprouvées lorsque ça m'avait travaillé ainsi, j'ai passé un cap. J'ai franchi un pas. Même 2. D'abord je ne suis pas énorme du tout, il fait exprès d'exagérer ses termes avec humour. Ensuite je lui plais comme je suis. Je vois bien qu'il ne se dit pas "elle est mignonne, dommage pour les quelques kilos".

Bref. Aujourd'hui je suis en couple avec lui. Et sortir de mon célibat est aussi une preuve d'une bien meilleure acceptation de mon corps tel qu'il est.

Ce garçon m'a vraiment redonné de la confiance et je me remercie.

Je serre beaucoup moins le ventre qu'avant dans mon quotidien comme je faisais pour le cacher. Je ne porte plus que du noir.

Mais je me regarde vraiment très peu dans la glace et les rares fois où ça m'arrive je me rends bien compte que je ne m'accepte pas encore tout à fait.

Et quand je me tiens présente dans mon ventre j'ai envie de le serrer car je trouve qu'il prend beaucoup de place vers l'avant.

Je suis pertinemment convaincue par le fait que je vais mincir dans les mois ou années à venir.

Je ne pense pas que mes rondeurs soient moches. Mais je ne me sens pas légère comme je suis au fond de moi.

Je me sens un peu en cage dans cette graisse. Trop protégée, pas assez vivante. J'aimerais prendre plus de risques.

Et je trouve quand même que je serais plus jolie avec quelques kilos en moins. Plus dessinée, moins brouillon.

serenite8.
Abonné

bravo pour ton blog Noodledish

tu n'existes pas qu'à travers le regard des autres ou d'un homme, n'oublie surtout pas ça....

noodledish.
Abonné

Merci sérénité!

J'ai compris hier soir quelque chose en rapport avec ce que tu me dis là.

Une de mes profs (thérapeute) m'avait dit "j'ai l'impression que où que tu sois tu ne te sens jamais à ta place". C'est vrai que je me faisais toute petite, que je me déplaçais comme à pas feutré, ...

Oui, il y a une histoire de place que je cherche. Parfois je m'en vais de chez mes parents, ou de chez des amis, ou de où que ce soit, comme si je partais parce que je n'avais pas ma place et que je me sentais sans raison ici. Dans ces moments j'ai l'impression de m'éteindre et de m'allumer en alternance comme une luciole qui va se fondre dans la nuit, dans l'hésitation de rester ici ou de partir puisqu'au fond je ne suis déjà plus présente.

C'est cela, parfois je ne suis pas là. Mais suis-je partie parce que je ne trouvais pas ma place ou suis-je partie par besoin d'être ailleurs? Besoin de me retrouver peut-être?

Je me pose souvent la question aussi d'un éventuel déménagement, ou de voyages. A me dire que ma place pourrait être ici, ou ailleurs, ou nulle part, sans raison. Comme si cela n'avait pas d'importance.

Lyphaé.
Abonné

J'aurai mis... deux ans. Deux ans de LC avant de parvenir à m'accepter. Mais ça y est, là...

C'est vraiment étrange. Je me trouve belle. J'espère que ça ne paraît pas trop narcissique mais... C'est tellement nouveau et étrange. Le corps que j'ai aujourd'hui, le poids que j'ai aujourd'hui... Je l'ai tellement haï et détesté par le passé... Il n'a pas changé, pourtant je l'accepte et je me trouve belle. Dingue non ? Je n'ai même plus envie de maigrir. Je suis bien comme je suis.

Et le plus étrange dans tout ça ? (Pas vraiment si étrange que ça, quand on y réfléchit, mais bon...) C'est que la manière dont on se voit influence vraiment énormément l'entourage. Depuis que j'accepte mon corps (c'est récent !), je ne me suis jamais sentie aussi bien et aussi épanouie... et je n'ai jamais reçu autant de compliments, je ne me suis jamais fait autant draguer et arrêter dans la rue.

C'est étrange, la vie... J'en ai presque les larmes aux yeux. J'ai tellement haï mon corps, c'est très étrange de l'aimer aujourd'hui. Etrange mais reposant et épanouissant.

Noisette.
Abonné

Magnifique, Lyphaé ! J'adore ce que tu dis.

Et c'est parfaitement vrai que le regard qu'on porte sur soi change le regard des autres.

Bravo :)

Clem12.
Inscrit

Merci pour vos témoignages qui donnent des pistes à suivre, tels liegama et la positive attitude 'je suis mince, je suis une bombe' cheeky

Pour ma part comme je l'ai dit plus tot je n'en suis toujours pas dans l'acceptation de mon corps mais j'ai revu à la hausse mon objectif de poids (euh je veux dire que je suis moins ambitieuse qu'auparavant). Je me dis que si j'arrive à tel poids ben meme si j'y reste toute ma vie je serai bien.

Je me suis acceptée aussi telle que je suis maintenant en me disant que c'est temporaire, je me pomponne, je prends soin de moi, je prends du temps pour moi et meme chéri voit la différence.

Le chemin est long vers l'acceptation de soi mais je pense etre au début, en fait je m'accepte moi et mes défauts, mes "vices" (comprenez EME lol) mais pas encore mon poids (qui n'est qu'un chiffre hum hum)

Je n'ai pas l'impression d'etre très claire mais c'est normal j'ai faim, j'ai du mal à me concentrer à ce que j'écriswink et c'est l'heure de mon 1er exercice de dégustation

lorraine
Marraine

Je viens de découvrir à l'instant ton post Lyphaé...Heureusement que j'ai pu le lire, cest tellement beau et bien dit.....Merci

 

Je comprends tout à fait ce que tu veux dire je ressens pour beaucoup les mêmes choses.

A part pour la drague wink Ceci dit, ...je suis tellement plus à l'aise que j'ose des petits décolletés et certains de mes collègues hommes  me remercient pour cela cheekywink

Merci en particulier de cette phrase "C'est étrange, la vie... J'en ai presque les larmes aux yeux. J'ai tellement haï mon corps, c'est très étrange de l'aimer aujourd'hui. Etrange mais reposant et épanouissant. "  Elle fait écho en moi....

 

Je souhaite à tout le monde ici de trouver ce sentiment de repos et d'épanouissement en SOI

lorraine
Marraine

Oh que si, Clem tu es tout à fait claire....

Le changement  de son comportement intervient, progressivement et petit à petit, plus aisément quand on au départ on est amie avec soi, donc gentille avec soi telle que l'on est.

Tu es vraiment sur la bonne voie

J'espère que ton exo de dégustation s'est bien passé....

Kitty113.
Abonné

bonjour pointvirgule

eh bien moi non plus je ne peux pas voilà 10 kgs de moins il me les faudrait si j'ose dire et c'est vrai qu'il ne faudrait pas raisonner comme ça mais bon tu n'es pas seule à le faire voilà le sens du message...

bonne journée à toi

Kitty113.
Abonné

vous vous habillez comment les filles?

moi je fais un 44 et je me demandais hier si ce ne serait pas mieux d'aller dans des boutiques spécial femmes rondes?

Zen pensez quoi?

vous faites comment?

j'aimerais tant savoir parce que les copines minces comme un fil avec qui on fait les courses... vous voyez ça me sort un peu des yeux à vrai dire, alors j'y vais seule et ce n'est guère mieux...

à vous lire

Kitty113.
Abonné

vous vous habillez comment les filles?

moi je fais un 44 et je me demandais hier si ce ne serait pas mieux d'aller dans des boutiques spécial femmes rondes?

Zen pensez quoi?

vous faites comment?

j'aimerais tant savoir parce que les copines minces comme un fil avec qui on fait les courses... vous voyez ça me sort un peu des yeux à vrai dire, alors j'y vais seule et ce n'est guère mieux...

à vous lire

lorraine
Marraine

Kitty,

Moi aussi je fais un 44, je préfère même le 46 pour le haut pour pas que ça soit moulant...

Je trouve que ça reste une taille enviable que l'on trouve en boutique normale voire en supermarché...

Moi j'aime bien genre DPM (j'aime bien, les vendeuses sont attentionnées et de bon conseil) ou Armand Thierry (bon c'est vrai que j'ai 50 ans passés )..Même à cache cache où je suis allée  avec ma fille qui s'habille en taille 0 ou XS j'ai trouvé un pull sympa  en taille 4. A Gemo aussi je trouve des fringues et c'est moins cher

Moi je préfère allez faire les courses seules....J'y vais peu et  ce sont mes petits moments à moi; j'ai remarqué aussi que ma fille commençait à prendre du plaisir aussi à me voir essayer des habits. Elle a un bon avis et ne fait preuve d'aucune hyppocrisie wink

A bientôt

 

44...c'est une taille mannequin en mode ronde !  wink

 

C'est aussi la taille que j'ai inscrite sur ma liste de rêves à réaliser. J'ai perdu 18 kg en 8 ans et, je porte actuellement du 48/50, taille de guêpe...Oups !

Depuis que j'ai beaucoup maigri, je m'accorde un peu plus de coquetterie vestimentaire et surtout, je ne me cache plus !

Avec Lcoaching, je perds du poids en douceur toutes les semaines et, je m'arme contre les vilaines EME !! smileyyes

marieal.
Inscrit

eh bien moi j'ai l'impression que c'est parce que je m'accepte un peu trop comme je suis que je n'ai pas maigri au début de LC...

comme quoi, il faut de tout pour faire un monde!lsmiley

FRED73
Marraine
Ce n'est pas parce qu'on ne s'accepte pas comme on est qu'on va maigrir. Je pense au contraire qu'il est important de commencer à s'accepter comme on est, de faire la paix avec son corps pour pouvoir l'écouter avec bienveillance et non utiliser le contrôle pour le contraindre à maigrir.
lorraine
Marraine

[quote=FRED73]Ce n'est pas parce qu'on ne s'accepte pas comme on est qu'on va maigrir. Je pense au contraire qu'il est important de commencer à s'accepter comme on est, de faire la paix avec son corps pour pouvoir l'écouter avec bienveillance et non utiliser le contrôle pour le contraindre à maigrir.[/quote]

Je crois bien  que c'est l'attitude que j'ai eue...J'aime bien comme tu le dis FRED...

J'aime bien ton humour et ta spontanéïté mincedeloin...Ben oui que c'est une taille de guêpe le 44 dans les boutiques grande tailles ça commence au 44 jusqu'au...64 !!  Tout coeur avec toi

 

Et tant mieux, bien sûr,  pour celles qui ont un poids de forme inférieur et qui arrivent à l'atteindre

Haut de page 
X