Être protecteur de sa nourriture - 22032013

Stinguy.
Abonné

Ce soir, j'ai encore eu une EME en fin de repas. Je me demande toujours à quoi c'est dû, ma coach m'ayant donné quelques pistes :

- à la restriction cognitive? Peut-être, pourtant j'essaie de plus manger ce qui me fait envie

- au regard des autres ? Non, clairement pas, d'autant que ces EME surviennent plus volontiers quand je suis seule

- des pensées en lien avec l'alimentation? Je pense que c'est surtout ça. En fait, ce soir, c'était tout à fait ça : j'ai dégusté le bon plat que j'avais préparé (j'ai cuisiné pour une fois!) et j'ai trouvé ça tellement bon que je me suis dit que ce serait bien que j'en garde pour une prochaine fois. Sauf que ça a commencé à tourner dans ma tête pour "organiser" ça, je ne savais pas si je devais le congeler (oui mais alors il faudra que je le sorte tôt du congélateur lundi quand je voudrai le manger), et puis si je le laisse au frigo d'autres personnes vont le manger. Donc pour finir j'ai mangé tout sur place ce soir...!!

Il ne m'est pas venu à l'idée que je pourrai recuisiner lundi le même plat! C'est bizarre d'être aussi "protecteur" de sa nourriture. Pour moi, c'est surtout quand elle est bonne "diététiquement" parlant (restriction cognitive quand tu nous tiens!). Je ne sais pas comment transformer cette pensée, j'imagine qu'en avoir déjà conscience est un premier pas. Est-ce que quelqu'un aurait des pistes?

Merci d'avance!

Commentaires

izabelle
Animatrice forum

ah bah oui tu as mis le doigt dessus là....

la peur qu'on nous "prenne" notre nourriture...   

 

je crois que c'est souvent lié à la difficulté de se séparer de sa nourriture

il y a des outils ou des exos qui pourraient t'aider

dans les outils émotionnels :  j'apprends à me séparer des objets inutiles

 

très sincèrement, quand je veux me garder un truc, je le "planque" dans le frigo parfois, genre au fond derrière les yaourts

bon l'autre jour mon mari avait mangé la banane dont j'imaginais faire mon dessert avec délice

j'étais déçue, mais j'ai survécu...

c'est vrai qu'en apprenant à être moins attaché à la nourriture, ce genre de peur s'efface peu à peu

ça dépend aussi des parcours de chacun (et notamment dans les fratries s'il fallait se battre pour avoir le meilleur morceau..)

sorcièresucrée.
Abonné

ma fille ( ado) mangeait souvent trop pour cette raison aussi, notre nutri du GROS nous a conseillé de lui garder une portion de ce qu'elle adore pour le lendemain , directement, avant le repas ... là, elle arrive à manger sa portion et à écouter sa faim, en sachant que le lendemain il y en aura encore, juste pour elle !!!

 

bien entendu, on prévient aussi le reste de la famille que c'est "pas touche ! sinon gare à eux !'

 

Stinguy.
Abonné

Merci pour votre retour Izabelle et Sorcière sucrée

effectivement, l'attachement à la nourriture est parfois plus important qu'il n'apparaît de prime abord. L'idée de garder dans le frigo en identifiant bien est intéressante, j'essaierai de la mettre en pratique la prochaine fois.

Je n'ai pas encore accès à l'outil dont tu parles Izabelle, mais je m'y mettrai dès que ça sera débloqué!

Bonne journée!

Haut de page 
X