Expérimenter sa faim et travail physique - 12022012

Dorothée.
Abonné

Bonjour,

J'en suis à "expérimenter sa faim en sautant le pt déjeuner".

Deux problèmes se posent à moi:

-Je pars bosser à vélo le matin; vélo à jeûn... (Y'a quand même 5 bornes) je le sens pas tellement!

-Je ne fais pas franchement un métier physique mais un métier où je suis toujours debout et surtout où je ne peux manger qu'à la pause (impossible de grignoter un truc vite fait).

Je suppose qu'il y en a parmi vous qui ont de vrais métiers physiques et qui  ne peuvent pas non plus manger que sur leurs horaires de pause.

Donc comment avez vous fait?

Merci.

En fait en l'écrivant je me dis que je ferais mieux d'essayer avant de m'angoisser. Mais vos réponses me seront quand même précieuses.

Commentaires

JOEL.
Ancien abonné

hello Dorothée

Je n'ai pas un travail tres physique et je n'ai pas forcément de contrainte pour manger en dehors des repas . Néanmoins je me suis rendu compte que manger quand on a faim ne nous désynchonisait pas tellement des horaires habituels...

En fait  "sauter un repas " et attendre le suivant ou la pause est tout à fait faisable et c'est ce que je fais notamment le midi . J'arrive au soir sans trop de problème même si je sens bien que ma faim me tenaille ... mais c'est alors tellement agréable de déguster les premières bouchées de mon repas...

Cette méthode est là pour nous faire réfléchir et notamment nous débarrasser de nos préjugés qui consistent à manger de manière préventive... Je sais maintenant ne manger que quand j'ai faim et çà me déculpabilise

Bon courage

joel

calico.
Abonné

Bonsoir Dorothée,

C'est sûr que pédaler le ventre vide, c'est pas très agréble, surtout quand il fait nuit, froid et j'en passe.

Comme le dit Joel, c'est avant tout un exercice pour nous rendre conscients des codes sociaux et du fait que parfois on mange par habitude, mais pas par faim véritable. L'exercice est créé pour nous aider à ré-identifier cette faim que l'on ne perçoit parfois plus bien.

N'angoisse pas trop avant. Prévois une barre de céréale ou des fruits secs à manger peut-être juste en arrivant à ton travail si jamais tu sens que ça ne va pas être tenable et que tu risques de voir des étoiles par manque de sucre. Mais peut-être que si tu auras suffisamment mangé le soir avant et que tu n'auras même pas faim avant ta pause du matin. 

Moi, j'apréhendais comme toi, et pourtant j'ai tout le temps de manger à la pause de 10h, mon métier est pénard. Mais je vais aussi à vélo. Ben, tout c'est bien passé. J'ai pas eu faim avant...... la pause. Et j'avais prévu le coup. Mon croissant au choc était divin ce jour-là. Depuis, ça m'arrive souvent de ne boire qu'un thé chaud au ptit déj' et de manger plus tard quelque chose de pas trop conséquent puis de me régaler au repas de midi, parce que là, j'ai vraiment faim. Mais j'aurai passé plus de 20 ans à manger le matin sans faim, parce qu'on m'avait seriné et que j'avais intégré qu'il fallait bien manger le matin sous peine de ........ tomber malade peut-être. Parce qu'il le fallait et  que j'en étais persuadée, sûrement. Ben, c'est pas vrai, voilà. Je peux fonctionner très bien, autrement. C'est pas plus compliqué que ça.

De toute façon, si ça ne te convient pas, il ne faut pas insister. Personne ne te dira rien. Tu peux ré-essayer plus tard. 

Tiens, il me vient une idée. Tu peux expériementer sur un WE, ou bien sur un autre repas ? non?

Haut de page 
X