je bloque pour la RPC - 24042013

dapidapi.
Abonné

Bonjour 

j'ai besoin d'aide je suis à l'étape de la respiration en plein conscience et je ne trouve pas la motivation...je fais presque un blocage! je ne vois pas en quoi cela m'aiderait. Je n'arrive pas à rester concentrer je n'arrive pas à accepter les pensées qui me viennent et au final j me sens agacée...Et donc je n'arrive pas à trouver la motivation pour les refaire... 

Quelqu'un est passé par là??

Merci pour votre aide

Commentaires

Troispommes.
Abonné
Bonsoir, au départ essaies peut être de le faire quand tu es détendue, ne te mets pas la pression. Ne le fais pas longtemps mais essaies de le faire plusieurs fois. Même si ce n'est pas de la relaxation cela va te détendre. Essaies de partir sans à priori comme une découverte. Remplace les termes "je ne vois pas, je n'y arrive pas" par leur contraire. Dis toi que cela peut te faire du bien. Cette après midi vers 16h j'avais faim j'ai fait une séance et ma faim s'est calmée. Donc ce n'était pas une vraie faim. Cette séance m'a permis de ne pas manger puisque je n'en avais pas besoin. Tu verras aussi que tu pourras t'en servir dans d'autre situation de la vie courante, cela va te permettre de prendre du recul et de mieux gérer ces situations. Bonne soirée à toi.
Käess.
Abonné

Hello, 

Pour ma part, en qualité de boule de nerfs qui se respecte (pratiquante chevronée de zonas, de migraines et d'ulcères), la RPC c'est ma grosse difficulté sur LC. Tu as des difficultés à reporter ton attention sur ta respiration, je comprend. Je bute sur l'autre grande difficuté de la RPC. Je me crispe, mes dents se serrent et mes épaules ce haussent. Plus on me demande de reposer, plus je deviens énervée. Et pourtant, je n'ai pas l'esprit de contradiction. Dans la vie je fais pleins de choses en même temps, et cet état affreux d'ancrage est vraiment douloureux pour moi : les nerfs à vif j'ai envie de fondre en larmes (quand je n'ai pas envie de casser des assiettes). 

Donc ça m'est difficile de t'orienter. Pour ma part je choisis de ne pas forcer, mais d'essayer régulièrement. Donc un essai par jour, de trois minutes c'est bien. Si je me dis que c'est pour dix minutes, je suis angoissée avant d'essayer. Si je suis trop énervée, j'arrête sans culpabiliser. Il ne faut pas être violent avec soi même ni se dégouter de l'exercice. Le point positif du blocage, c'est que ça dépend pas de votre volonté, donc on est obligés d'y aller doucement, de se ménager. Puis le jour où on l'a dépassé, tout avance infiniment plus vite. Vu l'état dans lequel me met la RPC, je me dis que j'ai une énorme marge de progression et un changement important pour le reste de ma vie qui se dessine.

Courage et ménage-toi. 

dapidapi.
Abonné

merci pour ces conseils c'est vrai qu'il faudrait peut etre que je commence petit a petit voir ce qui est possible pour moi les 10min m'angoisse aussi je l'ai fait une foi mais je n'arrivais plus du tout a me détendre... J me demande si je devrai pas essayer coucher pcq assise je ne trouve pas de bonne position et je n arrete pas de gigoter...

Noelle
Marraine

et si tu essayais 5 minutes? ou meme 3 minutes pour commencer?

tu n'es pas la seule, si ça peut te rassurer, a eprouver des difficultés avec la RPC, et peut etre est  ce aussi dû aux pensées qui apparaissent a ce moment là et qui te sont penibles?

 si c'est le cas, essaye de juste les laisser passer, sans vouloir chercher à avoir " l'esprit vide" ,  ni lutter contre tes pensées, juste les laisser passer, observer que tu penses a ceci ou cela, c'est deja bien !

le grand interet de la rpc est qu'elle te  permettra de prendre de la distance avec tes pensées et avec  tes emotions , en particulier celles que l'on cherche a calmer en mangeant

bon courage pour cette étape

Alwena.
Abonné

Bonjour! pas toujours facile effectivement, j'y suis également. Jusqu'à présent (2jours) je me suis assise devant mon portable pour écouter le message enregistré, ce matin de bonne heure, avant de me lever, j'ai pu le faire, mais j'avais le temps depuis 5h00 du matin. laugh    Aucun intérête à ce moment là. J'en referai avant le repas du soir, toujours avec l'enregistrement. Hier soir, n'y ayant pas pensé j'ai avalé de la purée de fruits qui était totalement inutile!

Ensuite je crois que je pourrai le faire de moi-même....

Courage également à toi de ma part! A

AMRITA.
Abonné

Bonjour Dapidapi et toutes les autres

Comme ça me parle ! et pourtant je fais du yoga, j'enseigne même. Et bien cette technique que je connais par coeur, que j'enseigne avec joie que je pratique avec délice me rend hystérique quand il s'agit de mes envies de manger. Incroyable non ?

Et bien pas de panique on va y arriver, et oui, il faut sans doute accepter que ce soit ainsi pour le moment, accepter qu'on a cette difficulté, se dire que c'est une chance car on met le doigt sur quelque chose d'important et puis faire des mini pratiques et allonger doucement le temps.

J'ai buté un mois sur cette technique

Si tu es en grande difficulté par rapport à cet exercice je te suggère de joindre la coach qui dans mon cas m'a été d'un grand secours et a débloqué le truc très vite alors que je pataugeais ferme

dapidapi.
Abonné

Je vois que je ne suis pas la seule à avoir des difficultés avec la RPC.

Merci pour vos réponses

Je vais essayé une nouvelle séance maintenant en essayant de ne pas trop me juger et de ne pas me forcer à vider ma tête...

AMRITA.
Abonné

Une tête se vide tout en douceur, en faisant confiance au souffle de la vie. Le souffle est comme un ancrage au présent n'est ce pas ? alors soyons dans le présent, sans laisser notre mental et notre égo prendre le dessus.

 

Le jugement est néfaste, nocif, pour soi  en tout premier lieu

izabelle
Animatrice forum

coucou

en effet je te conseille d'y aller en douceur

le but de la RPC n'est pas de faire le vide, mais plutôt de pouvoir prendre conscience de toutes ces pensées qui s'agitent sans cesse  et de pouvoir se centrer sur autre chose, sur le présent, sur la respiration

c'est un exercice qui nous invite à "être" dans le moment présent, et cela n'a rien d'évident en effet

pour beaucoup, simplement être avec sa respiration est quelque chose de très stressant puisque l'on passe son temps à se fuir par tous les moyens

donc autant y aller en douceur, quelques minutes et puis on voit qu'il n'y a pas mort d'homme, ensuite on passe à 10 minutes

il ne faut chercher ni "bienfait", ni vouloir  "bien faire"   mais simplement se centrer, se re-centrer inlassablement sur sa respiration tout en prenant conscience de ce nous pensons et ressentons

les bénéfices ne sont pas mesurables de suite forcément, c'est en le faisant chaque jour pendant un certain temps que l'on s'aperçoit des effets sur notre comportement alimentaire....  

bonne respiration!

Minoque.
Ancien abonné

Amrita tu m'as scotchée ! J'ai fait du yoga à des moments importants de ma vie, il ne m'accompagne pas tous les jours par les salutations et autres mouvements, mais il m'a ouvert à je ne sais quoi de moi qui va bien... Bref, je me dis depuis deux ou trois ans qu'il faut que je reprenne le yoga, sans arriver à trouver ni à prendre le temps... Alors quelle surprise de retrouver ce que j'ai découvert par le yoga en faisant la RPC ! Je n'écrivais pas sur ce fil car je ne sais pas du tout comment vous aider les filles... Je suis vraiment désolée mais je ne sais pas expliquer ni ce qui me convient, ni comment je fais, alors  le transmettre (??)  je sais encore moins...

La RPC m'apporte quelque chose qui me dépasse, car suis toujours en train d'intellectualiser, d'écrire, de parler, d'enseigner, de nommer, de penser, de réfléchir.. Je pense que la RPC est l'inverse de tout cela, qu'il s'agit juste de ressentir, moi ça me repose les neurones !! je dirai que c'est une vraie respiration dans ma vie au sens propre et figué, Je me sens "portée" par ma respiration,  c'est tellement rare d'être portée pour moi. C'est  apaisant, reposant de se ressentir... Je me demande  si c'est aussi un peu  lié à l'acceptation de soi (?)... Est ce que ça vous parle un peu ? Peut être que ça n'a rien à voir...

AMRITA.
Abonné

Monia je pense que tu as tout dit en disant : Je me demande  si c'est aussi un peu  lié à l'acceptation de soi (?)...  Visiblement il y a de ça

Je pratique la RPC avec une aisance et un bonheur inégalé, je suis convaincue du bienfait et des surprises que l'on découvre grâce à elle. Je le sais car je la pratique. Mais quand je fais cela avec un but, un objectif je me fige sur place. Je refuse, je ne veux pas. Je ne veux pas faire de cet acte si merveilleux, un objectif pour moi, pour mon bien être.

Je ne sais pas si c'est clair mais c'est ce que je vis, je ne peux confondre RPC de chez LC et ma pratique de yoga.  Mais pas grave, je vais continuer à l'envisager, en lâchant prise

Monia je ne peux que te conseiller de reprendre dès que possible une pratique régulière mais je crois que tu le sais

Minoque.
Ancien abonné

Oui Amrita je sais que je vais reprendre, je cherche un cours qui me convienne... au mois d'avril  pas si facile :-) En mai je m'y mets ;-) !

Bonne conscience à toute en pleine respiration ou le contraire ça marche aussi, comme quoi ;-)) !

AMRITA.
Abonné

Tu vis dans quelle région Monia ? je peux peut  être t'aider ? Tous les yogas ne sont pas à pratiquer...... je le crains

Loli2pop.
Abonné

Bonjour à toutes,

Pour celles qui pédaleraient aussi un peu avec la respiration en pleine conscience ... je remets ce fil au goût du jour. Discussion où notamment les réponses d'Izabelle et Monia m'ont apporté pas mal d'éclairage.

Notamment avec la très célèbre notion de lâcher prise (ah purée, celui-là, qd j'l'aurai attrapé !) ... c'est fou, mais quand j'y pense, j'ai qd même réussi à me caler un OBJECTIF sur de la RPC !! fffff, ça c'est tout moi. Donc, oui juste "être" et laisser les choses se faire ... sans se dire qu'il faut FAIRE BIEN, A TOUT PRIX.

La route est encore longue.

Haut de page 
X