Je déteste mon ventre - 16052014

azalée.
Abonné

Et voilà, c'est écrit, c'est déjà ça.

J'ai commencé avec LC fin aout dernier, j'ai fait un peu moins de la moitié du parcours. J'ai bloqué sur l'expérimentation de la très grande faim, mais ça remonte à plusieurs mois déjà.

Je n'ai pas perdu de poids, mais j'ai arrêté d'en prendre et j'ai arrêté mes obsessions autour la nourriture. Je mange ce que j'ai envie, quand j'en ai envie. Je mange régulièrement trop (sensation nauséeuse) suite à des EME. Mais je sais aussi parfois écouter mon corps et ne pas manger. Je pratique la méditation régulièrement , ça m'apporte beaucoup.

Le problème c'est que je déteste mon ventre, rond et mou. Je  n'aime pas non plus mes gros bras, et mon visage entouré de gras. J'ai du mal à m'acheter de nouveaux vetements à ma taille pour me mettre en valeur car je ne m'aime pas dans le miroir(boule dans la gorge et larmes aux yeux en écrivant cela).

"Objectivement" il n'y a pas de problème, 1.65, 59 kg, je mets du 40. Mais j'ai été jusque mes 35 ans mince et mangeuse régulée. J'ai dû acheter ma première balance à 35 ans. Je souffre de ne plus être moi même.Surtout mon ventre. On crois parfois que je suis enceinte...je me sens alors en colère et honteuse à la fois. J'ai 42 ans.

Merci à celles qui m'ont lu. Je n'ai pas interrompu mon abonnement LC car je sais que je ne suis pas allée au bout de ce que j'ai commencé. mais je ne sais pas pourquoi. Enfin, j'ai plein de vraies/fausses raisons. Je voudrais aller au bout et qui sait ? maigrir. Mais je veux surtout être en paix avec moi-même; et je continue à ressentir (meme si je le conçois différemment) l'écoute des sensations corporelles comme un renoncement au divin plaisir de la nourriture.

Merci pour vos réactions à ma petite exploration de nombril, ça m'aidera surement !

Commentaires

Violette28.
Abonné

Bonjour à toi Azalée,

j'ai exactement le même problème que toi.

"Objectivement", pas de problème non plus... Et pourtant, moi aussi, on m'a demandé si je n'étais pas enceinte il n'y a pas très longtemps, et ce n'est pas la première fois... Honte et colère, c'est carrément ce que j'ai ressenti aussi...

J'en ai parlé dans le post "mon inconfort du moment", et certaines linecoachées m'ont conseillé l'usage d'une gaine... et ... je me suis lancée!! Mais je ne suis pas encore totalement convaincue!! ;-)

Vu mon IMC normal, je me suis questionnée sur mon set point: bah, oui, 38 ans, surpoids stable, ne suis-je pas à  mon poids naturel, même si mon corps ne me plait pas? J'ai cherché sur le net et je tombée sur un article avec les interventions de nos chers docteurs A et Z. Cet article m'a beaucoup plu, même s'il dit clairement que dans notre cas, avec un IMC normal, on gagnerait notre temps et notre moral à accepter notre corps comme il est.

Je n'avais PAS DU TOUT envie de lire ça, mais alors pas du tout, et pourtant l'idée fait son chemin: bosser sur l'acceptation de soi, plutot que sur la perte de poids....

L'article se trouve à l'adresse suivante:

//femmes.orange.fr/forme_ligne/conseils_minceur/regimes_en_tout_genre_16827/connaitre_son_poids_naturel_et_l_accepter_0.html

Jean-Philippe Zermati dit "une femme dont le poids naturel est 63 kilo et qui aimerait en peser 58 devra s'affamer...Ce n'est pas parce que vous n'etes pas bien dans votre poids que ce n'est pas votre poids à vous...A chacun de choisir sa voie: lutter jour après jour contre sa nature pour se modeler la silhouette de ses rêves ou travailler sur l'acceptation de soi. Là commence le travail le plus délicat, mais aussi le plus libérateur"

Je ne sais pas si ça va t'aider beaucoup, mais je voulais partager ça quand même...

Bon courage à toi

Violette

Violette28.
Abonné

Les autres articles sont sympas aussi:

Gourmandise: arrêtez de culpabiliser

Faire la paix avec son corps

La balance et nous: une relation toxique

C'est le Dr Aplferldorfer qui écrit sur tout ça, avec son humour habituel, j'aime beaucoup!

Schtroumpfette.
Abonné

Azalée,

Je suis profondément touchée par votre témoignage. 

Je me penche sur les petits ventres mal aimés depuis 2005, depuis que j'ai commencé l'apprentissage du massage et que de nombreuse femmes, même celles dont le ventre est plat et ferme, m'ont confié leur mépris pour cette partie de leur corps.

Je propose donc aux femmes de réapprendre à estimer ce petit ventre qui accomplit, en secret, de grandes choses au quotidien...

A vous de voir si vous souhaitez que je vous partage mes petits outils ou pas.

Belle semaine à vous.

Chaleureusement,

Luciana.

titelilidu27.
Abonné
Bonjour a toutes... Azalée, je te comprend quand tu dis que tu déteste ce ventre (qui est le tien) moi c'est pareil j'ai 23ans et un ventre de femme enceinte de 6mois... tu vois l'handicap car reguliérement on me dit: "c'est pour bientot l'heureux evenement?" "Ou encore y'aurait t'il des petits pied?" Alors je le vis trés mal surtout depuis ma fausse couche il y a 2ans... du coup je maudit ce ventre!!! De plus quand je mange un peu trop (depasse ma satiété) il devient dur comme du béton et la je passe à un ventre de 7mois... et je le vis de plus en plus mal le pire c'est quand mon homme le regarde je me sent anéantie en 10secondes ... Alors comment faire pour s'accepter quand sans cesse des gens vous renvoi a votre image de "gros bide"?
aeria.
Abonné

Je voudrais bien que Schroupfette partage ses petits outils ...

azalée.
Abonné

Merci à toutes pour vos réponses, je me sens moins seule.

Schtroumpfette, bien que tes outils nous intéressent ! Dis-en nous plus :-)

 

Effectivement la solution est certainement dans l'acceptation... mais c'est un long chemin...

mno05.
Abonné
Moi aussi je déteste mon ventre : il pend depuis les grossesse et ma perte de poids... Soit je reprends 10 kilos et il sera tendu et gros soit je trouve un moyen pour l'effacer... Soit je l'accepte ... Je crois que sans ce vente je pourrai accepter mon corps avec ses kilos en trop sans problème... Mais ce ventre grrrrr
Evelyne2212.
Abonné

J'ai déjà parlé de mon ventre sur le forum de titelilidu, alors je vais faire un raccourci : j'ai accepté ce ventre abîmé par mes grossesses depuis que je ne PEUX plus procréer. Je vous invite à jeter un coup d'oeil au forum de titelilidu. Il est très instructif.

Mes 2 "bébés" sont en pleine forme. Ils ont 34 et 24 ans. heart

Biz à toutes.  

mavo.
Marraine
À nouveau, Evelyne, merci de ta vision, enrichissante ! Des petits conseils pour redevenir copine avec mon ventre, je suis preneuse !
Koulele.
Abonné
Bonjour Moi aussi je déteste mon ventre Moi aussi je m'accepterai sans problème avec mon surpoids si je n'avais pas un tel ventre.... Gras aux fesses et cuisses...bras...ok Ventre gras...flasque...tombant...non!!!!! Et c'est logique: Un gros ventre c'est pas féminin,ça efface la taille,qui est synonyme de feminitė....la silhouette est tassée...le profil est disgracieux... Comment faire avec ça?
Patience
Marraine

Je rejoins la communauté des gros ventres ! :-)

Moi aussi, je pense que je m'aimerais encore mieux si mon ventre était moins gros. C'est la partie de mon corps que je cherche le plus à camoufler, c'est elle qui me met le plus mal à l'aise. De plus, en terme de maternité, mon ventre n'est pas forcément un petit nid douillet pour un bébé, mais plutôt un lieu à haut risque. Alors en tant que femme comme en tant que mère, je n'ai pas un rapport très apaisé avec lui.

Ceci dit, comme il est là, j'essaye de m'en occuper quand même le plus possible : renforcement abdominal, respiration par le ventre (il paraît que c'est comme un auto-massage !), crème hydratante et gestes doux après chaque douche, tops esprit tunique et surnoms rigolos pour mes fidèles locataires : Bourrelito et Bourrelita, histoire de mettre un peu de distance dans tout ça...

Schtroumpfette, nous sommes preneuses de tes astuces. Alors si tu repasses par ici, n'hésite pas à nous en dire un peu plus !

Au plaisir de vous lire

 

Koulele.
Abonné
Impossible pour moi de me mettre de la crème sur le corps..encore moins sur le ventre! Impossible de "masser" mon ventre... Me toucher le ventre me dégoute C'est dégoûtant. Ça pend C'est gras C'est immonde J'ai beau essayer d'être"bienveillante" envers moi même, je suis lucide: Si je voyais une photo de mon ventre je dirai"heure quelle horreur" Comment accepter quelque chose qui n'est pas acceptable? C'est moche c'est un fait. C'est dur de vivre chaque jour avec cette déformation physique(le ventre d'une femme Qui n'est pas enceinte est peu saillant..lisse...ne pendouille pas...)donc oui...mon ventre est une difformité
Kaylee
Marraine

Ah le ventre... je déteste le mien.. et pourtant, mon pauvre ventre, il aurait bien besoin que je l'aime enfin, ce pauvre ventre que ma mère trouvait déjà trop gros lorsque j'avais 4 ans et qu'elle serrait dans des corsets...

Si, le seul moment où je l'ai aimé, ce ventre, c'est quand il a servi à quelque chose en abritant la vie. Là je l'ai caressé, je lui ai parlé, je lui ai fait écouter de la musique pour mon bébé (Pierre et le Loup). Je ne l'aimais pas avant ma grossesse, alors pour éviter qu'il ne soit encore plus moche après, pendant toute ma grossesse, matin et soir, je l'ai massé tendrement avec de l'huile anti-vergeture. Et ça a marché, il est gros, il est mou, parfois il prend tellement de place que je ne vois plus mon pubis, mais je n'ai pas une seule vergeture. Malgré des décennies au cours desquelles mon poids a fait le yoyo.

Quand je le vois dans la glace, j'aurais parfois envie d'y mettre un coup de cutter dedans, histoire de voir si ça fait "chtoc" et si ça dégonfle d'un coup comme un ballon de baudruche.

Après une hystérectomie à 40 ans qui m'a empêchée d'être mère une seconde fois, je lui ai même offert une liposuccion, j'ai souffert, j'ai passé un mois dans une gaine médicale post-opératoire 24/24 h, même pour me doucher, ne l'enlevant que pour la remplacer par une autre afin de la laver.

Pendant 3 ans, contente, j'ai eu le ventre (et le porte-monnaie) plat. Et, petit à petit, le gras est revenu (j'étais hyper agressive à force de faire régime sur régime, pour rien)... Et maintenant c'est pire, parce que j'ai un ventre bosselé et une très grosse partie du gras a envahi l'estomac.

Ce ventre qui me torture encore plus quand je suis stressée, en mettant mon transit intestinal en grève pendant parfois 4 longs jours, ce ventre qui me revient cher en institut, parce que je n'arrive pas à voir convenablement mon pubis pour épiler moi-même ces poils blancs et noirs clairsemés... si pardon, ce pubis mité, je le vois dans le miroir (oui, je suis masochiste, je me regarde en me traitant de "grosse vache sans volonté"). Epilation "maillot intégral" à la cire une fois par mois.

Ce ventre mou et flasque (pléonasme ?) que je pétris rageusement, le soir, lorsque je suis devant la télé, que je masse 50 fois dans le sens des aiguilles d'une montre pour essayer de le détendre et éviter la grève du transit, allant parfois jusqu'à y poser une bouillotte chaude quand il est trop douloureux.

Koulele, tu écris que tu ne peux pas masser ton ventre, toucher ton ventre, moi c'est sur la gym, les abdominaux, les exercices pour le ventre que je fais une fixation et les refuse, me disant que jamais les mouvements ne seront efficaces pour atteindre les muscles parce qu'il y a trop de gras. 

Soleluna.
Ancien abonné

Ben dis donc!!! Je viens de lire en biais vos posts!! Que de détestation!!! Eh oh, mais c'est nous qu'on déteste quand on déteste notre ventre hein!! Tu vois les dégâts que ça fait ? J'ai eu un tour de sang en vous lisant.

Bon alors déjà, on peut aller lire ça. Parce que le ventre c'est pas un gros truc immonde et gras, c'est le 2e cerveau, études scientifiques à l'appui. //future.arte.tv/fr/le-ventre

Et puis on va voir ça //www.dailymotion.com/video/x1jp95s_le-ventre-notre-deuxieme-cerveau_news
Super intéressant

Soyons clair, je suis pas au fan club du mien non plus... pas facile je trouve... ce que j'essaie de faire, pour ce corps que j'aime pas toujours, c'est le ressentir de dedans, pas juste de l'extérieur, les contours etc. C'est ainsi que j'ai resenti tout ce que mes fesses m'apportent (rigolez pas) et que tout d'un coup je me suis dit que j'avais été vraiment pas sympa avec elles et donc avec moi même et que j'ai eu une petite pensée émue pour toute cette rage.

Si la relation au ventre est trop difficile, on peut essayer de l'apprivoiser, petit à petit. Si on arrive pas à masser ou toucher, on peut essayer par dedans, en respirant. Me suis rendue compte, en pratiquand le yoga, que je respirais mal, parce que je ne libérais pas mon ventre... quel choc!

bon courage les filles

pupucevert.
Abonné
Hello Moi c'est pareil j'aimd pas mon ventre Depuis l'adolescence d'ailleurs Hormis mes periodes "minces" je ne l'ai jamais aime Tjr coincee dans mes pantalons Qu'est ce que j'aimerai passer ma vie en jogging ou leggings! Je ne trouve rien de joli qui m'aille!!! Je ne suis pas "obese" certes mais jeme sens laide dans ce ventre que j'aimerai rentrer sans cesse...!!!! C'est dur ! Massage en effet J'en fais de temps en temps...
Amritaa.
Abonné

Et bien dites donc, on en lit des choses terribles et quelque part de façon beaucoup plus légère je peux m'y retrouver sauf depuis que je suis ici

 

Il y a plusieurs choses à évoquer

 

- déjà le fait que notre ventre est notre second ou premier cerveau

- que les dictats d'aujourd'hui nous veulent minces et ventres plats mais regardez les anciens peintres et regardez les femmes qu'ils peignaients, nous on aurait été jeté aux chiens à l'époque

- que les femmes ont naturellement un ventre rond sauf à se martyriser , que ce ventre c'est la vie, le cocon, l'origine de tout, la mère 

 

- que vous n'êtes pas ce ventre, vous vous identifiez à lui comme si lui était le tout, mais vous n'êtes pas l'aspect de ce corps, vous êtes bien plus que ça. Vous êtes l'infini, l'absolu, le grand tout, vous êtes amour, vous n'êtes pas juste ce corps ou ce ventre. Alors levez le nez, admirer le ciel, le soleil, les étoiles et sachez que vous êtes ce ciel, ce soleil, ces étoiles

 

Paix et amour sur vous toutes

doveline.
Abonné

Super intéressant ton article Soleluna !

Je ne l'avais pas lu.

Le reportage "le ventre est notre deuxième cerveau" est hyper inter-intéressant... je vais le mettre dans mon blog.

Beau dimanche,

doveline

ladyl56.
Abonné

ben mon ventre ce n'est pas lui qui vient en premier. Peut-être depuis le Qi Gong qui le place (lui et ce qu'il contient) au centre de tout. Ou peut-être est-ce que sa remonte bcp, bcp plus loin.

Quand j'ai eu 10 ans j'ai commencé à ressentir mon ventre "inconfortable" et quand je l'ai dit à ma mère j'ai ressenti comme un intérêt, une certaine chaleur presque de la tendresse. Inutile de dire que j'en ai usé et abusé. bon à 11 ans sont arrivées les vraies douleurs et de l'Algocratine j'en ai bouffé.
Bien plus tard j'ai eu une césarienne en urgence donc verticale et là tu as des fesses derrière et devantwink

Ensuite, après l'anneau gastrique j'ai du refaire "le tablier" et là plus de cicatrice de césarienne mais une insensibilité de surface sur tout l'abdomen.  Par contre les abdos sont bien là et je vais le vérifier quand je vais reprendre la gym en septembre.
 

Donc mon ventre je l'aime plutôt bien ; ce qui n'est pas le cas de mes seins qui ont la fâcheuse tendance à se carapater sous les bras et ça c'est Horrrrrible et je pense que c'est une opération qui me tente (pas pour avoir des air-bags) pour me passer de sous-tif si j'en ai enviecheeky

chrissie.
Abonné

Moi c'est aussi mes seins que je n'aime pas trop.En plus j'en ai un qui est légèrement plus grand(gros?).J'ai ce qu'on appelle pudiquement une poitrine généreuse(110F).Je dois dire que si j'avais les moyens et le courage,je me ferais aussi opérer.En avoir un peu moins,ça j'aimerais bien.

coolosse.
Abonné

chaque jour je me regarde devant la glace et je regarde ce ventre et tout ce gras ,je me demande si mes efforts sportifs vont payer meme si je vois qu il ya une amélioration dans la tonicité de mon corps ,ce ventre reste flasque et disgracieux ,bon je ne suis pas dans le dégout mais ça ne me dérangerait pas q il soit un peu moins visible.

Mon mari a eu une phrase qui m a touchée et encouragée lorsqu il m a dit que ca se voit que je fais du sport que je commence à avoir des abdos et qu il faut que je continue à m entrainer...moi je ne vois absolument pas les abdos ,je ne vois que le gras

suis pas non plus trop trop fan de mes seins trop lourds et pesant pour mon dos

Noelle
Marraine

as tu pensé a suivre un cours de danse orientale? j'avais beaucoup aimé pratiquer cette activite qui , comme par magie, rend sensuel un ventre qu'on trouve pas terrible, et justement, quand on a juste un ventre musclé, et bien, ça le fait pas, c'est pas beau tous ces muscles sans petit gras qui bouge!

essaye, et  tu verras !

(je te recommande le Centre de Danse du Marais, si tu habites Paris)

coolosse.
Abonné
Ben non je n'y avais pas pense mais je te remercie de l'idee de danse orientale.Actuellemnt je suis + branchee abdo fessiers et velo appart mais l'idee peut cheminer.merci noelle
Patience
Marraine

Quel courage vous avez, certaines d'entre vous, à passer sur le billard pour avoir un ventre plat !!
Personnellement, je redoute beaucoup trop l'anesthésie et la souffrance post-opératoire pour y passer...

Du coup, j'accepte mes seins lourds et mon ventre gras. D'ailleurs, si je ne devais changer qu'une seule chose sur mon corps, ce serait ça : enlever le gras de mon ventre...
Mais Bourrelito et Bourrelita sont toujours là, vieux couple bien installé dans leur maison (mon ventre). Faut croire qu'il y fait bon, que l'ensemble est confortable, douillet, chaleureux... au point qu'ils n'ont aucune envie de déménager !

Au plaisir de vous lire

Kaylee
Marraine

Va voir, Patience, ce qui est écrit (dont mon expérience que j'ai relatée) dans le fil sur la liposuccion :

//www.linecoaching.com/content/liposuccion

Donc le ventre plat, je n'y crois plus beaucoup, à part le serrer dans un corset pour une soirée ou pour faire des photos.

Le mien, bien ramolli, ressemble à du flan, j'ai perdu une taille de vêtements mais c'est tout mou, alors j'ai ressorti la ceinture Slendertone pour essayer de le muscler.

coolosse.
Abonné

devant mon miroir ce soir je n ai pas trop aimé l image de mon corps ,mon ventre trop flasque ,mes cuisses ont une forme bizarre comme si de profil elles étaient en arc de cercle ,bof c'est pas tres harmonieux tout ça

heureusement que cet am en faisant du shopping j ai trouvé des vetements dans lesquels je me suis sentie toute jolie

aimer son corps quand il nous renvoie une image disgracieuse c'est pas évident ,sacré job de s accepter  tel qu on est alors qu on voudrait tant changer ,maigrir ,se tonifier...bref

marieal.
Inscrit

un bon moyen de se réapproprier son ventre, c'est de le remuscler....je suis impressionée par le résultat de quelques filles et garçons sur le site de la méthode Lafay.

Encore une fois, je l'ai déjà dit ailleurs, cette méthode propose aussi un principe de nutrition contrôlée assez strict que je refuse de suivre mais par contre, les exos de musculation j'en redemande pour obtenir le même ventre plat et musclé que certaines. Il suffit de s'acheter le bouquin, bleu pour les femmes.

coolosse.
Abonné
.salut marieal c est vrai j ai vu que tu as deja parle de cette methode precedement.je vais regarder ce dont il s agitt et si cela peut me convenir.merci
Haut de page 
X