Je flippe - 13062013

curuni.
Abonné

Bonjour à tous,

j'ai commencé hier l'étape "j'observe et analyse mes fins de journées" et en fait je flippe... J'ai tellement attendu cette étape que maintenant que j'y suis je me mets une pression énorme et que je n'arrête pas de penser que si ça "ne marche pas" tout est foutu pour moi...

Pourquoi ? Parce-que mon seul "problème" ce sont les EME de fin de journée.... Je veux dire par là que je n'ai pas de mal à respecter la faim, je ne grignote jamais et même si une EME me prend dans l'après-midi, j'attendrai systématiquement le dîner pour manger (beaucoup trop of course).

Donc, j'ai l'impression que cette étape est le Graal pour moi, la résolution de tous mes problèmes... Et que c'est quitte ou double... Je pense déjà RPC et me dis que ça ne servira à rien (j'ai expérimenté encore hier soir)....

Certain(e)s d'entre vous sont ils (elles) passé(e)s par là ? Des conseils à me donner ?

Merci !

Commentaires

Nounette73.
Abonné

Curuni je n'ai pas expérimenté encore, mais disons que je pense que la RPC est ma "clé" et je n'y arrive pas donc pas très confort pour moi !!

L'enjeu pour toi est bien plus énorme. Parce que c'est LE sujet. Alors forcément, tu mises tout dessus.

Fais-toi confiance, le pire n'est jamais certain et on n'est pas à l'abri d'un coup de bol, comme disait Snoopy.

Et je te propose de dédramatiser.

Déjà, si ça se trouve ça va bien se passer et tu auras vécu toute cette angoisse pour rien. Voire, cette angoisse va te parasiter ou t'entraver dans ta démarche (spagrave, hein, ne te mets pas la pression sur le fait que tu te mets la pression ;o) )

Et sinon ... Au pire quoi ? Au pire ça ne fonctionne pas du premier coup. OK, donc faudra comprendre pourquoi. En parler (avec la coach, avec nous, avec un thérapeute, avec tes copines, avec le coiffeur, etc.)

Et tu referas une boucle. C'est pas quitte ou double. C'est juste la première boucle. Parfois tu cherches un truc précis au supermarché, c'est pas dispo ce jour là, rha, faut y retourner. En attendant, la vie continue. Et puis tu y retournes et tu le trouves. Ou pas. Et tu trouves des alternatives. Soit un aute produit, soit un autre chemin

(ça me fait penser à comment j'ai cherché un gel douche spécifique pour mes filles pendant 6 mois. Pour finir, je l'ai trouvé sur internet avec en plus d'autres produits sympas) .

 

Bon parfois je prends des images un peu triviales hein. Mais tu saisis l'idée ?

Ca finira par marcher. C'est ça ton sujet. Tu y es. Tu as toutes les chances de ton côté. C'est maintenant. Hauts les coeurs. Tu as quelque chose à vivre.

Pas à réussir : à vivre. Vu comme ça tu ne peux pas échouer n'est-ce pas ?

 

J'espère ne pas t'agacer par ton message. Je ne veux pas nier ton angoisse. Au contraire.

 

Bon courage !! tu nous tiens au courant ?

curuni.
Abonné

Merci Ariane Nounette, encore une fois tes paroles sont pleines de bon sens et m'ont rassurée !

Oui, tu as raison, ce n'est pas comme un saut à l'élastique, ni une épreuve de bac c'est juste... une étape... Que je peux effectivement recommencer si besoin (mais la madame parfaite en moi se dresse déjà pour dire "échouer, recommencer, pas question !") Bien sûr, comme beaucoup ici je suis perfectionniste et tout ou rien... Dur dur hein...

La phrase de Snoopy je note !!

Et alors "pas à réussir, à vivre" : touchée coulée Ariane.... C'est tout à fait moi, même si j'ai progressé dans la zenitude et si je prenais le programme comme ça au début, là c'est fini, je crois que je commence à vivre LC comme un examen, un régime (ben bravo) d'où pression et craquage !!

Et oui, en répétant cette phrase plusieurs fois, ça commence à faire écho, à résonner : vivre nom d'un chien, ici et maintenant, pour moi....

Bien sûr que non tu ne m'as pas agacée, quelle idée !

Et tu m'as fichtrement remonté le moral même !

 

Minoque.
Ancien abonné

Curuni,

On fait la même étape !! ;-))  Je te dirai pas mieux qu'Ariane Nounette et que toi... ! Et qu'est ce que tu peux raté à t'observer, bon suis d'accord on peut s'énerver à se voir faire ou pas faire (ça c'est pour moi, je m'énerve à me voir pas faire !!! ;-) alors mmmm chocolat aux noisettes... c'est terrible de s'observer :-))

Ariane Nounette,

Mais pourquoi on fait pas la RPC et basta... suis d'accord avec toi ! C'est aussi ma clé en plus quand je fais, que je me lache, que la respiration porte mon corps c'est agréable...

Bon, haut les coeurs pour la fin de journée Curuni !

curuni.
Abonné

Monia, on se retrouve d'un fil à l'autre aujourd'hui...

A m'observer : rien, ça ne me fait pas peur, je sais parfaitement pourquoi et comment je craque quand ça m'arrive...

Ce qui me fait peur c'est le futur apprentissage de la gestion de ces fins de journée..... Et de "rater" cet apprentissage !

RPC... pfffou... pas envie.. Pas l'impression que ce soit MA clef....

Oui allez, haut les coeurs pour ce soir !

Minoque.
Ancien abonné

Tu mets peut être plein de négatif dans le "futur apprentisage de la gestion de ces fins de journée", en changeant de point de vue sur lui, peut être, en l'envisageant autrement... Je ne sais pas trop ce que tu mets dans cet apprentissage, et si tu allais voir de ce" côté là ;-)

Allez on se donne des nouvelles de nos fins de journées :-)) A plus !

 

pleinedespoir.
Abonné

Hello Curuni,

Ravie de te retrouver.... tu peux pas rater.. tu peux juste avoir des feed backs un peu durs et t'organiser autour de cela. Les feed backs négatifs nous  apprennent bcp plus sur nous mêmes que nos réussites du premier coup donc : réjouissons nous  en!!! Je suis convaincue que cela va te permettre de comprendre ce qui se trame dans ces fins de journée entre chien et loup comme on dit... c'est la fin de quelque chose et parfois on "juge" sa journée et c'est parfois dans la nourriture que l'on trouve le réconfort d'une journée... mitigée.. non?

Suis au prise avec le même genre de truc depuis des années... moi 'c'est  la lecture , la rpc et le Taï chi qui me sauvent!

curuni.
Abonné

Coucou !

Merci de ta confiance PleinedEspoir.... Et tu as sûrement raison, les apprentissages difficiles sont souvent plus bénéfiques que les réussites faciles !

Alors, je viens de discuter avec ma binôme et les EME du moment sont en fait déclenchées par un "toxique"...

J'essaie d'être concise : mon frère vit chez moi en ce moment pour un stage et je craque, je ne supporte plus ses manies, sa façon de vivre comme un vieux à 22 ans et son absence de remise en question. La cerise sur le gâteau : c'est mon mari son tuteur de stage et il n'en peut plus non plus.. Donc il fait aussi des EME/EBE... Un jour c'est lui un jour c'est moi...

De plus, nous avons par 2 fois accueilli son 2ème fils à la maison et, les deux fois, il a tout planté du jour au lendemain, me créant des ennuis au boulot et étant à deux doigts de nous faire avoir des problèmes financiers (caution d'appart).

Donc : mauvais souvenirs pour moi (même si les situations sont différentes à tous points de vue) ET je culpabilise vis à vis de mon mari car je sais qu'il a pris mon frère en stage car il se sentait redevable vis à vis de moi pour son fils (que j'avais pris en alternance).

Vous suivez toujours ?

Donc, la semaine, je suis la cocotte minute et en même temps je n'ai plus envie de faire plaisir à mon frère car il est radin. Et le vendredi soir, j'ai une envie folle de faire la fête avec mon mari (donc fête = trucs gras et alcool). Rajoutez à ça les EME de mon mari qui me tentent et/ou me mettent colère....

Alors cet exercice oui Monia, je me dis de suite que je ne vais pas y arriver !

Je précise pour terminer que même quand mon frère n'est pas chez moi, j'ai aussi des fins de journée parfois difficiles (comme tout le monde !) mais je ne les vis bien sûr pas pareil (et ce sont plus des EME "fête, détente" que "colère et frustration")

Je vais peut-être détailler ça sur les toxiques pour me libèrer ?

Merci de vos réponses et oui Monia, on se tient au courant : pour ce soir j'ai déjà prévu une bonne séance de gym... Et j'ai déjà une furieuse envie de fromage....

Noelle
Marraine

Bonjour Curuni

 

les fins de journées , je crois qu'on n'arrête jamais d'apprendre a les vivre mieux! alors, dis toi que tu commences, simplement..

 

quant a la phrase " je ne vais jamais y arriver" peut etre est ce une pensée automatique?  Moi, la mienne c'etait je n'y arriverai jamais

et dans ce cas, peut etre peux tu pratiquer la defusion sur cette pensée, dans mon cas, ça marche plutot pas mal

 

bon courage et je l'espère, bonne fete avec ton mari!

curuni.
Abonné

Bonjour Noëlle,

merci pour ta réponse !

Je pense en effet que ces EME ne disparaîtront de toute façon jamais complétement alors.... Et puis peut-être qu'il faut juste que je fasse de mon mieux le temps que ma situation perso s'améliore (puis bon c'est pas non plus bien grave par rapport à d'autres).

La fête.... si j'arrive à ne pas trop manger oui ce serait cool....

Bonne journée !

curuni.
Abonné

Coucou Monia,

alors cette fin de journée ? Pour moi, rentrée en pensant faire de la gym. Au final, vaisselle, lessive, pizza et dodo.

J'avais besoin d'un petit complèment après la pizza, j'ai fait une papillotte de fruits et un ferrero rocher (oui un seul ;-))

Ce matin je me sens encore plus faiguée qu'hier soir... Mais le soleil est là !

Belle journée à toi !

Noelle
Marraine

Oui, déjà faire de son mieux, c'est pas mal, comme programme...

Minoque.
Ancien abonné

Coucou ! ;-)

Alors, tu as peut être lu que j'ai eu une journée de procrastination totale hier (dans la douleur... voir fil du lacher prise), du coup comme j'avais quand même 6h de cours à préparer j'ai réussi un lacher prise à 22h, j'ai bossé la nuit jusqu'à 3h du mat (c'est ça la vie d'un procrastineur, avec quand ça va mal, pas de we, ni de sortie, voir pas de vacances, on a pas le droit vu qu'on a toujours du boulot à faire pas fait..., c'est vraiment bête et pénible, si je vais voir un psy comportemental ce sera sur ce sujet là !!).

Alors ma fin de journée = 3h du matin.. :-) : un repas tranquille et léger avec faim à 22h et une tablette de chocolat au lait dégustée entre minuit et 3h du matin... moi suis contente de moi :-) Eh oui les filles on met pas toute le curseur sur la même exigence, après mon horrible journée, avec le travail et la fatigue je trouve que 100g de chocolat au lait ça va comme EME zen.. J'ai la pêche, là suis sur une pause et mes étudiants sont ravis de mon cours, super participation et même remerciements de leur part, ils sont rassurés et ont  eu des révélations / compréhension de sujet un peu costaud (je les prépare à un concours), si c'est pas beautiful ça !! Suis sur un nuage ;-)

J'ai pu bosser même si c'était entre 23h et 3h du matin, j'ai pu lacher prise et ne suis pas restée au fond de mon lit ce matin (lever 6h30 puis 2h de route jusqu'à la fac, j'ai fait gaffe... ). Aucune grosse EME ni gros repas inutile hier.. Pour résumé :tout va bien, je vous souhaite le même petit nuage :-))

Bon Curuni, on se retrouve demain matin :-)) !

izabelle
Animatrice forum

curuni je me joins au choeur général pour te dire :  "déstresse... ce n'est pas un apprentissage qui se fait en une semaine non plus....."

avant mon parcours LC j'avais des EME tous les jours non-stop  de 16hà 21h....

aujourd'hui je n'en ai quasiment plus, sauf gros coup de stress

mais.....   c'est sûr que ça n'a pas disparu comme par miracle après avoir fait l'étape des fins de journée

c'est sûr aussi que la RPC me gonflait,  c'est un peu normal que le remède à nos habitudes soit un peu dur à avaler

 

mais aujourd'hui je n'ai plus besoin de faire de RPC    et je n'ai plus d'EME de fins de journée

je ne te dis pas la libération.....   je ne dis pas ça pour faire envie, mais pour te dire que bientôt ça sera pareil pour toi

 

l'étape des fins de journée nous apprend une chose : c'est tout au long de la journée qu'on se prépare les EME du soir....

parce qu'on courre, qu'on zappe nos ressentis (bien plus facile) dans le feu de l'action,  et que le soir, quand la tension s'abaisse et qu'on se repose, cela nous revient violemment à la figure et qu'on a pris l'habitude de manger ou boire pour éviter de ressentir  "tout le package"

c'est donc assez long de casser cette habitude de fuir ses états intérieurs

la RPC aide, mais pas tant "à chaud"  qu'à froid, régulièrement, dans la journée....   savoir ce qu'on ressent, l'accepter, respirer

 

ensuite il y a aussi pour toi la situation avec ton frère  qui provoque des ressentis particuliers : sentiment d'envahissement sans doute, peur pour lui, son avenir, sentiment de responsabilité exacerbé,   perte de maitrise.....

ces sentiments là ne sont pas agréables, mais tu pourras apprendre peu à peu à les dédramatiser, à les vivre plus sereinement, car ils sont passagers, et surtout les combattre ne sert qu'à les amplifier

il y a aussi le lacher prise qu'il faut parfois appliquer quand on s'occupe des autres car on ne peut pas tout maitriser.....

 

donc comme tu le vois, c'est quand même un cheminement,  et si cela ne sera certainement pas résolu en une semaine, c'est un engagement vers un nouveau fonctionnement qui est courageux, dont tu peux être fière,  et tu auras certainement des résistances et des obstacles

mais la détermination est une clé fondamentale

 

à +

curuni.
Abonné

Monia : bravo pour ta gestion de jeudi soir !

Le week-end a été conforme à ce que j'attendais : énorme EME type "je l'ai bien mérité" vendredi. Au point de retrouver un comportement et des sensations que j'avais avant LC : je me remplis sans faim (fin), j'ai mal au ventre.... Je culpabilise..

Samedi, pleine de volonté/culpabilité le matin, craquage le soir mais moins important que la veille.

Hier sport, ménage et calme le soir, j'ai bien géré.

Izabelle : merci beaucoup pour ta réponse, tu m'as un peu reboostée avec ton expérience plus que positive. Je pense que je vais tout simplement avoir une discussion avec mon frère pour lui dire ce que je ressens.

Autre chose : il semble que je manque de magnésium, ce qui expliquerait l'état de fatigue/déprime. J'en ai acheté samedi, j'espère que ça me boostera aussi !

@+

pleinedespoir.
Abonné

Hello Curuni,

C'est costaud ce que tu traverses et je pense qu'en effet c'est pas  évident de gérer des toxiques...

Un truc que  j'impose quand je suis débordée par les gens que j'aide... Un moment à moi chaque jour.. mais  vraiement à moi... et puis se débarasser des toxiques petit à petit.. on est pas des décharges après tout!!!

Moi je dois dire que j'ai fait le ménage en ce sens et que je me retrouve plus souvent seule mais ... tellement mieux....

Courage et respect de soi-même!!!

curuni.
Abonné

Merci Pleined'Espoir; Un moment à moi tous les jours... J'en rêve. Comme j'ai l'immense chance d'habiter à 10mn de mon travail actuel, j'essaie de rentrer le midi pour faire un peu de gym SEULE mais là tu vois avec ce qu'il tombe ben ce sera ce soir....

Me débarrasser des toxiques, solution intéressante mais quelque peu extrême... D'autant que comme c'est la famille, les sentiments sont là et que je me sens tellement coupable d'avoir "réussi" (bon en fait d'avoir bougé mes fesses pour passer des examens, bosser..) que je me sens obligée de "renvoyer l'ascenseur" à ceux qui ont besoin....

Je pense que la seule chose viable à faire maintenant, en attendant 1 semaine de vacances début juillet, est de mettre les choses à plat avec mon frère et lui demander avec bienveillance de nous faire de l'air.

Hmmm RPC au secours avant, pendant et après.....

Haut de page 
X