je mange moins depuis 2 mois, mais... - 07032013

HelloMe.
Abonné

Hello tout le monde,

Je viens parler de ma grande angoisse : ne pas maigrir malgré la méthode.

Bon, je sais qu'il fait être patient, que le temps doit faire son oeuvre etc. Mais, moi ça fait 2 mois que j'ai clairement diminué les quantités ingérées, que je n'ai quasi plus de sentiment d'avoir trop mangé. Et pourtant je n'ai pas perdu 1 g ! Je ne comprend pas, en temps normal je mange beaucoup plus, par ennui, compulsion... je ne comprend pas comment c'est physiquement possible de moins manger et d'être stable ?

Bon voila, en fait certainement qu'il n'y a pas de réponse, mais je suis démoralisée...

Commentaires

izabelle
Animatrice forum

coucou

bien sûr je comprends ce que tu ressens, d'ailleurs moi aussi à une période, en mangeant moins qu'avant, mon poids ne bougeait néanmoins pas...

comme tu le dis, il n'y a pas de réponse, mais en tous cas tu peux déjà être drôlement fière que ton comportement alimentaire se soit amélioré si vite

ensuite ça peut prendre un peu de temps avant de se débloquer niveau balance, mais tes avancées sont déjà très qualitatives

courage à toi

HelloMe.
Abonné

Merci pour ta réponse Izabelle !

Mais alors pour toi, tu penses que c'était du à quoi ? Le corps qui se réadapte ? Une résistance psychologique ?

izabelle
Animatrice forum

je n'en sais rien!! 

parfois on mange moins, mais on mange toujours plus que ses besoins

et puis les EME de temps en temps

le corps se régule sur une période longue alors au bout de deux mois ne te prends pas encore la tête avec ça

l'étape de la satiété est souvent révélatrice, surtout pour les petits mangeurs qui s'ignorent...

 

reste concentrée sur ton comportement aliimentaire, c'est ça ton investissement à long terme

et oublie un peu dame balance pour l'instant

liegama.
Ancien abonné

Hellome, la patience est très difficile, je sais de quoi je parle, je suis une très grande impatiente, insatisfaite et perfectionniste. Je comprends ce que tu traverses.

Moi j'ai perdu un peu au début mais c'était parce que je vivais la méthode comme un régime, ensuite j'ai pris 3 kilos et depuis 15 jours j'ai reperdu 1 kg.  ee de me peser car je sais que ça va me faire vaciller sur mon chemin. La balance n'est qu'un tout petit objet de mesure de tes succès sur ce chemin. Tu as encore d'autres étapes à découvrir.

Personnellement j'ai vécu deux mois en septembre dernier où je faisais du sport tous les jours, j'avais le sentiment d'avoir beaucoup réduit les quantités, je n'avais pas de grosses EME mais en fait avec le recul je me rends compte que je mangeais encore beaucoup en réponse à "la voix de régime dans ma tête", que je faisais du sport "pour maigrir" du coup je m'autorisais de bonne portion par appétit et en bonne conscience après coup (mais ces portions devaient quand même être trop importantes pour mes besoins). 

C'est l'étape de la dégustation, puis de la satiété, une vraie pratique quotidienne de la RPC et le carnet des EME refait au moins 7 fois qui m'a aidé à prendre conscience de mes EME quotidiennes, à chaque repas. Une EME peut être une seule bouchée parfois; mais une bouchée en plus à chaque repas ça peut faire plusieurs centaines de calories à la fin de la journée, tout dépend de quels aliments. Et quelques centaines de calories et cela suffit pour ne pas maigrir (le but n'est pas du tout de les compter, mais de se rappeler que la perte de poids ne peut se faire que lorsque les calories correspondent à nos besoins).

Et maintenant pour la première fois en 9 mois je viens de vivre 3 jours sans EME sur 1 semaine et je refuse de me peser car je sais que ça va me faire vaciller sur mon chemin où je redécouvre d'autres manières positives de valoriser mes succès et mon avancée. 

Courage et rappelles toi, qu'est-ce que 6 mois, voir 1 an, à l'échelle de toute une vie. Combien de temps as-tu passé jusqu'ici en régimes, obsession et autres folies? Combien de temps t'octrois-tu sur ce chemin? Quels sont tes attentes? en dehors de la perte de poids?

Lotus95.
Abonné

Coucou Hellome

Je penses qu'il faut vraiment débuter ce programme avec comme objectif le réapprentissage alimentaire ,le perte de poids n'étant que l'effet a plus ou moins long terme.Je sais qu'on espére toutes se débarrasser de tous ces kilos émotionnels qui nous bouffent la vie depuis parfois de longues années mais je pense qu'il faut avant tout apprendre la bienveillance envers soi même .

Savourer les progrés quotidiens et se donner le temps qu'il faut...Dis toi que le nouveau comportement alimentaire que tu apprends aujourd'hui sera ensuite à appliquer à vie et que tu en auras les bénéfices durables en terme de paix alimentaire,en estime de toi...

Donc accroches toi ,Dame Balance finira bien par flancher wink

HelloMe.
Abonné

merci à toutes pour vos réponses !

oui c'est vrai que peut être je n'estime pas si bien que ça ma façon de "moins" manger, même si vraiment j'ai l'impression d'une différence notable. Je pense que le corps résiste encore un peu, ça me semble possible.

c'est chouette vos réponses en tout cas ça m'apporte du courage !

Courtepatte.
Abonné

Moi je crois que ton corps se méfie encore un peu de toi (il faut lui pardonner!)

Je crois que quand on a vécu un temps dans la privation suivie de boulimie, c'est-à-dire qu'on n'a pas écouté son corps, il a du mal à nous refaire confiance tout de suite.

Bien sûr que tu manges moins, mais dans un premier temps, ton corps se dit: "Oui,ben, réduisons un peu nos dépenses, parce que quel coup fourré Hellome nous fait-elle encore? On en a déjà connu tant, des périodes où elle nous punissait en nous donnant trop alors qu'on disait stop, ou des périodes où elle nous punissait en ne nous donnant rien alors qu'on réclamait, que franchement, on ne sait plus quoi croire. Méfions-nous!" Imagine un animal ou un enfant qu'on aurait sans cesse rabroué, dans un sens ou dans l'autre; si brusquement tu te mettais à son écoute et que tu essayais de respecter ses besoins, il ne te sauterait pas aussitôt dans les bras en te disant: merci, merci, tu m'aimes tant! Il resterait d'abord quelques jours / semaines ou mois méfiant, prostré, à distance.

Pense au temps qu'il a fallu au Petit Prince de St-Exupéry pour apprivoiser le renard!

Et prends donc le temps qu'il faut pour rassurer ton corps (et comme ceci, tu ne le rassures pas, puisque tu es en train de te dire: Ca ne marche pas, cette méthode, ce n'est pas  normal que ça coince, je devrais maigrir, qu'est-ce que vous foutez là-dedans?)

En ce qui me concerne, je sais que le lâcher prise et la confiance sont vraiment des choses que j'ai à apprendre ici.

Alors surtout, continue bien tranquillement ton chemin et fais-toi le plus beau des cadeaux: du temps, de la bienveillance.

HelloMe.
Abonné

[quote=Courtepatte]

Moi je crois que ton corps se méfie encore un peu de toi (il faut lui pardonner!)

Je crois que quand on a vécu un temps dans la privation suivie de boulimie, c'est-à-dire qu'on n'a pas écouté son corps, il a du mal à nous refaire confiance tout de suite.

Bien sûr que tu manges moins, mais dans un premier temps, ton corps se dit: "Oui,ben, réduisons un peu nos dépenses, parce que quel coup fourré Hellome nous fait-elle encore? On en a déjà connu tant, des périodes où elle nous punissait en nous donnant trop alors qu'on disait stop, ou des périodes où elle nous punissait en ne nous donnant rien alors qu'on réclamait, que franchement, on ne sait plus quoi croire. Méfions-nous!" Imagine un animal ou un enfant qu'on aurait sans cesse rabroué, dans un sens ou dans l'autre; si brusquement tu te mettais à son écoute et que tu essayais de respecter ses besoins, il ne te sauterait pas aussitôt dans les bras en te disant: merci, merci, tu m'aimes tant! Il resterait d'abord quelques jours / semaines ou mois méfiant, prostré, à distance.

Pense au temps qu'il a fallu au Petit Prince de St-Exupéry pour apprivoiser le renard!

Et prends donc le temps qu'il faut pour rassurer ton corps (et comme ceci, tu ne le rassures pas, puisque tu es en train de te dire: Ca ne marche pas, cette méthode, ce n'est pas  normal que ça coince, je devrais maigrir, qu'est-ce que vous foutez là-dedans?)

En ce qui me concerne, je sais que le lâcher prise et la confiance sont vraiment des choses que j'ai à apprendre ici.

Alors surtout, continue bien tranquillement ton chemin et fais-toi le plus beau des cadeaux: du temps, de la bienveillance.

[/quote]

 

J'ai juste envie de te dire <3 un grand merci, tes paroles me font un bien fou. Merci.

Morgane86.
Ancien abonné

J'ai les larmes aux yeux en lisant ton message de réponse à Hellome.

Je suis moi aussi encore obsédée par mon poids et l'effet de la méthode sur celui-ci. Je sais que la priorité du programme et de se réconcilier avec son corps, son poids et la nourriture et c'est d'ailleurs le cas. Je préfère 1000 fois garder mon poids actuel et faire la paix avec tout ça que de perdre qq kilos et de continuer toute ma vie cet "enfer mental" que je me suis créé (et que d'autres ont largement contribué à créer aussi, soyons honnête).

Je cherchais sur le forum des messages parlant de l'effet de la méthode sur le poids (alors que, encore une fois, je sais que ce n'est que, dans le meilleur des cas, la cerise sur le gâteau) et je trouve ta réponse sur le mal qu'on inflige à son corps depuis si longtemps.

Tu as raison. Mon corps a raison de se méfier. Ca fait des années que je lui en veux (tellement que je ne me souviens même plus d'avoir été bienveillante envers lui avant les derniers mois), que je lui en fait baver en n'écoutant rien de ce qu'il veut me faire comprendre et en cristallisant mon manque de confiance en moi sur lui et lui seul.

C'est tellement le cas, que par moment j'ai presque peur de perdre les derniers kilos qu'il me reste parce que ça voudrait dire que je suis au bout du chemin. Et même si ce sera libératoire, ce sentiment d'être mal dans ma peau est ancré depuis si longtemps que je me demande presque comment vivre sans lui ! Comme s'il faisait partie intégrante de ce que je suis et qu'il était temps maintenant de lui dire au-revoir. Et aussi étrange que cela paraisse, quitter ce mal-être une fois pour toute est encore une étape difficile !

Mais ça y est, j'ai compris que mon corps était mon meilleur ami et que, même imparfait, nous allons désormais vivre en harmonie ensemble. Je ferai avec ses petits défauts, il fera avec les miens (OK, ça fait un peu schyzo de parler comme ça mais je sais qu'en fait je suis seule ;)).

Il est temps de lui taper dans la main et de lui montrer qu'on peut désormais se faire confiance. Et je serai patiente. Tout comme il l'a été pendant toutes ces années. Après tout, une histoire d'amour ne se construit pas en un jour.

Haut de page 
X