Je ne m'aime pas - 22032012

Rapha06.
Ancien abonné

Bonjour,

C'est désespérant pour moi. Je ne m'aime pas. J'ai commencé le programme il y a un peu plus d'une semaine et j'ai peur de moi. J'ai fait une première journée de manger qaund j'ai faim, le 20 Mars et rien ne va plus depuis le 21. Je mange par compulsions et je n'arrête donc pas de manger, ou plutôt de grignoter. Aujourd'hui, n'en pouvant plus d'être habillée tout le temps de la même façon et comme un "sac de patates", je me suis résignée à aller acheter des vêtements à ma nouvelle taille (de grosse), taille 46 et mon moral est descendu encore plus bas. Grosses déprime entraînant des envies de manger intepestives. J'ai peur de ne pas réussir ce programme. Je doute de ma volonté, de moi, à cet instant.

Quand j'ai essayé les vêtements, ils ne m'allaient pas et je me suis vue ( ou revue) dans le miroir. J'étais moche de partout. Je me suis effondrée en sortant du magasin. Ca n'est pas possible, comment vais-je faire pour sortir de cette spirale ? Je me demande comment je vais pouvoir m'habiller autrement qu'avec tout le temps la même chose. J'en ai marre de m'habiller comme ça. Mais je ne sais pas comment faire pour m'habiller autrement, arriver à lâcher prise sur mon corps et m'aimer davantage.

Je ne suis pas bien. Envie de me cacher au fond d'un trou, où personne ne me voie ou me regarde.

Commentaires

Eliflo.
Abonné

Evite de dramatriser, Rapha, il y en a qui t'aiment et ne te voient pas d'une façon aussi sévère. Tu peux aussi t'acheter quelques vêtements pas trop chers mais sympa à ta taille pour le moment pour te sentir mieux. Tu as déjà fait le premier pas en t'inscrivant sur linecoaching. Continue tranquillement, c'est une démarche de longue haleine; ce n'est pas parce que tu t'es laissé déborder ces jours-ci que ce sera éternel. Courage!

dreamscometrue.
Abonné

Chère Rapha ^^

Mon dieu ce que tu me rappelles moi au début de cette aventure! Tout pareil: une haine de soi infini, un dégout de son image et une incapacite complète à pouvoir se voir que ce soit dans la glace, sur une photo ou dans le regard de qqun. Bref, moi non plus je ne m'aimais pas, pire je me haissais!

J'ai commencé la méthode et comme toi les crises se sont multipliées! Je m'empiffrais parce que je le pouvais, parce que je voulais disparaitre, parce que le fait de devoir se regarder en face pour savoir a quoi on avait a faire etait trop dur, parce que tout revenait à la surface d'un seul coup. Et puis petit a petit, ces mmes crises se sont calmées, j'ai appris a ecouter ma faim et ma satiete en faisant les exercices demandé. J'ai aussi beaucoup lu les témoignages des "anciennes" et cela m'a aide dans mon propre cheminement.

Mais tout ca cetait bien beau mais ca ne faisait pas disparaitre cet affreux dégout que j'avais toujours en me voyant. De plus cette dichotomie entre moi et mon corps grandissait de plus au fur et a mesure ou je reussissais les exercices, et c'etait dur a supporter, parce que dans un sens je faisais des "progrès" en me respectant plus aux niveau sensation, et de l'autre c'etait comme si j'etais au point mort, pire encore je desespérait de me voir changer un jour et d'enfin devenir celle que j'ai toujours voulu être.

Et puis j'ai eu une idée, je me suis dit que j'allais amorcer un dialogue entre moi et mon corps. Chez moi ce fut avec l'aide d'un carnet que je dit ouvert entre moi et lui, pour d'autres ce fut un soin pour se faire du bien, ou de nouveaux habits, ou une coupe de cheveux peu importe, le dénominateur commun c'est ce pas fait vers lautre. Ce pont débuté entre toi la personne qui vit dans ce corps et ce corps que l'on a presque toute rejetté depuis bien des années maintenant.

Oui ce pas, il est pas simple, et non il ne résout pas tout, mais grâce à lui tu t'apercois des IMMENSES progres fait, et surtout grâce à cette première marche les autres se dessinent.

Je n'ai pas la science infuse, et je sais bien que mon expérience ne pourra pas t'aider autant que je l'aimerai mais tout ce que je voulais te dire c'est ne baisse pas les bras, ce que tu vis en ce moment c'est normal et il faut "malheureusement" que tu en passes par là pour passer à la suite. Tu as fait le plus grand premier pas possible: t'inscrire à cette méthode" maintenant ton voyage commence, et il sera marqué de beaucoup d'étapes. Celle que tu vis en ce moment on la toutes vécues, et comme tu vois on en est toutes sorties! Donc toi aussi!

C'est dur c'est vrai, et j'aimerai t'apporter les bons mots pour que tu retrouves de la douceur et de l'espoir, mais tout ce que je peux te dire c'est que tu n'es pas seule que ça va aller mieux, et que tu n'hesites pas à venir nous faire part de ton cheminement. 

Juste pour finir, non je ne suis pas encore au point où je m'aime en me regardant ni même au point où je m'aime, mais j'ai maigri sans m'en rendre compte, je fais plus de choses qu'avant en me fichant de ce que peuvent penser les gens et surtout je réussis enfin à voir que je vais devenir celle que j'ai toujours voulu être. Donc je suis heureuse ^^

En attendant d''avoir de tes nouvelles, prends bien soin de toi et continue à venir sur le forum surtout!

Bisous =^^=

MALGRETOUT85.
Abonné

Bonjour tout le monde...

Mon Dieu, Rapha, comme je te comprends..... Figure-toi que cet après-midi, j'avais un peu de temps devant moi, j'ai décidé de relever un des défis que je m'étais programmé, celui d'essayer des vêtements et d'affronter le miroir..... J'ai donc fait 3 magasins dans ma petite ville de Vendée, et horreur, malheur, je n'ai rien trouvé.... Je précise que je m'habille en 52/54..... Soit il n'y avait pas ma taille (même dans les rayons prétendus "grande taille" où on trouve du..... 38 !!!), soit les couleurs sont moches (on ne sort par du noir ou du blanc, c'est terne....) ou encore des coupes "mémère" que je n'aime pas (je n'ai que 54 ans, merde alors !!)

Je suis rentrée à la maison, sans rien avoir essayé,  triste, déprimée, et aussi en colère...... Tout pour déclencher une belle EME (que je n'ai pas encore eue, mais je la sens venir !!!!)

Quant à rentrer dans un magasin pour demander ma taille, je n'essaie même plus..... vu le regard que me lance la vendeuse (habillée en 36/38, elle !!!)

Donc là, pour me réconcilier avec mon image corporelle, ben c'est raté !!!!  Et moi aussi, je me demande comment faire... Je sais qu'il y a des magasins spécialisés, mais là, c'est hors de portée de ma bourse !!!!

Voilà où j'en suis aujourd'hui..... A me demander si je continue ou pas.....

Pour les activités physiques, ben je suis limitée aussi.... Plein de douleurs articulaires partout, je ne peux pas faire de grandes marches.

Je me dis que j'ai au moins 30 kgs à perdre pour retrouver un poids de forme, que peut-être c'est trop pour cette méthode..... Que peut-être..... ou bien peut-être.......

Bref, je suis dans le creux de la vague.....

Rapha06.
Ancien abonné

Merci de vos messages.

Malgretout85, on ne baisse pas les bras, hein ? Nous avons fait une bonne démarche en nous inscrivant ici, alors c'est notre dernier jocker. Au pire, on déprime ensemble mais en aucun cas, on ne baisse les bras. Ok ?

Merci Dreamscometrue de ton long message de soutien, que je relirai de nombreuses fois. Je vais essayer de ne pas dramatiser mais ce soir, c'est râté. Je vous embrasse et je vous tiens au courant sur mon état d'esprit.

Raphaëlle

Rapha06.
Ancien abonné

[quote=Eliflo]

Evite de dramatriser, Rapha, il y en a qui t'aiment et ne te voient pas d'une façon aussi sévère. Tu peux aussi t'acheter quelques vêtements pas trop chers mais sympa à ta taille pour le moment pour te sentir mieux. Tu as déjà fait le premier pas en t'inscrivant sur linecoaching. Continue tranquillement, c'est une démarche de longue haleine; ce n'est pas parce que tu t'es laissé déborder ces jours-ci que ce sera éternel. Courage!

[/quote]

Metrci de ton message également. C'est vrai, les gens me voient différement mais je ne comprend pas comment c'est possible... Mais je ne lâche pas le coaching, évidement.

MALGRETOUT85.
Abonné

Merci pour ce message d'encouragement, Dreamscometrue..... Moi aussi je vais le relire souvent......

Et puis je pense que je vais essayer ton idée du dialogue avec mon corps..... J'ai effectivement la sensation d'être 2 : d'un côté moi qui fait les exercices, les réussit et franchit les étapes une à une.... Et de l'autre côté, ce corps que je n'arrive pas à aimer..... Il me faut réconcilier les deux parties de moi, et la réconciliation, bien souvent, passe par le dialogue....

C'est peut-être à cause de ça que tous les régimes que j'ai fait n'ont pas vraiment fonctionné chez moi, parce qu'effectivement, je perdais du poids, mais je ne m'intéressais qu'à l'enveloppe de mon corps, et pas à son essence-même....

Je sais pas si c'est très clair, ce que je dis....

En tout cas, bien sûr que je ne lâche pas LC, parce que je sais au fond de moi que c'est une bonne méthode, saine, sans violence, sans restrictions, comme dit Dr A, "avec bienveillance".... Et ça, c'est nouveau.....

Quel bonheur de voir que je ne suis pas seule dans cette galère....

lore.
Abonné

Je rajoute mon grain de sel pour dire qu'eh oui, il ne faut pas se décourager, moi qui suis une spécialiste du découragement. Peut-être qu'en se fixant des mini-objectifs, on sera moins amenées à se décourager. Vivre au jour le jour, heure par heure, en fait vivre le moment présent comme y incite toute la philosophie de la pleine conscience ça pourrait être ça l'objectif. On commence par faire la rpc 3mn une fois de temps en temps et puis un peu plus et puis encore plus. Et du coup on respire ! finalement le plus important est de se sentir bien vivant. Pour j'y arrive bien avec la sensation d'avoir trop mangé mais j'espère y arriver mieux avec la rpc. Quand ça marche, c'est-à-dire quand j'arrive à vraiment me poser (c'est rare) je dois dire que ça me regonfle le moral (et pas le ventre pour une fois...)

Sinon, je crois que tout ça prend vraiment du temps, il faut accepter d'en passer par des moments de découragement, c'est normal. Quand ça arrive, autant ne pas en rajouter une louche en se détestant. C'est bien l'idée de dialoguer avec son corps, moi je me parle à moi comme si j'étais une petite fille et ça m'aide à être gentille à me consoler, à ne pas être trop sévère. Après tout un enfant ça a besoin d'encouragements et de confiance, pas de haine. Alors va falloir essayer de s'aimer un peu, peut-être en trouvant la partie de soi à qui on a envie de parler gentiment : son corps, son enfant intérieur, que sais-je encore ? Vive la créativité !

Rapha06.
Ancien abonné

Oui, Lore je vais essayer de parler à mon corps. Mais comment ? Je ne le sais pas encore.

Vos messages m'ont apaisé ce soir.

Grosses bises.

Rapha

petite marie.
Abonné

bonjour,

regarder son corps, parler à son corps, cela peut être difficile

il y a quelque temps quand je croisais par hasard mon reflet dans un miroir ou un surface vitrée d'un centre commercial, j'avais une réaction de surprise et de rejet : c'est moi, ça? et j'ai bien écrit "ça"...

et puis je me suis mise à me regarder dans le miroir en me préparant le matin, mais vraiment me regarder,

puis je me suis assise devant un miroir et j'ai refait connaissance avec mon visage, avec gentillesse...

bon, je ne me suis jamais dit "oh! la bombe!" mais juste des choses du style : j'ai l'air fatiguée, je devrais me reposer plus, ou alors tiens, cette petite ride, je ne l'avais pas vue, et si je me passais un peu de crème pou hydrater ma peau,

à d'autres moments je restais seule en face à face, les yeux dans les yeux, en me disant que finalement je ne suis pas si laide, et que ce n'est pas le problème, je suis moi, et le corps et l'esprit c'est un tout,et puis j'essayais des attitudes, des sourires

petit à petit, j'avais de plus en plus envie de me sourire, et puis de me faire du bien, de me maquiller un peu, non plus pour "cacher la misère", mais parce que c'est agréable de se sentir un peu....jolie

et puis je me suis rendue compte que je m'arrangeais toujours pour ne pas voir mon corps, encore moins nu...

et lui aussi je lui ai accordé de l'attention, j'ai massé ces grosses jambes que je n'ai jamais aimé, pour leur faire du bien, les soulager des douleurs circulatoires, hydrater leur peau.

que c'est reposant de ne plus se faire la guerre, de déposer les armes...

pour ma part, c'est une psychothérapie, qui, entre parenthèse, ne traitait pas particulièrement des problèmes de relation au corps, qui m'a permis ce changement.

aujourd'hui, maintenant que j'ai refait connaissance avec moi-même, je passe moins de temps devant le miroir, mais parfois j'en éprouve le besoin, comme je viendrai prendre des nouvelles d'une amie...

et pourtant, si vous saviez l'énergie que j'ai perdue à me haïr, à esayer de coller à l'image de la femme parfaite...je n'ai pas envie de détailler mais croyez moi sur parole..

alors haut les coeurs !

on se soutient, on partage nos trucs pour aller mieux et on avance ensemble!

bises à toutes

petite marie

.

 

 

.

Rapha06.
Ancien abonné

Merci Petite Marie pour ton témoignage.

Ce matin, je vais mieux. Je vais essayer d'appliquer vos conseils.

Bonne journée.

Rapha

Constance.
Abonné

Bonjour à toutes et bravo, d'exprimer votre désarroi ou de remonter le moral des autres !

De mon côté, quand je veux prendre soin de mon corps, pour commencer, je fais semblant que je m'occupe de quelqu'un d'autre, une femme grosse, mal dans sa peau, et je lui montre que moi ça ne me dérange pas de passer de la crème sur ses jambes dodues. 

Je ne sais pas si je suis très claire, mais au bout d'un moment, cette compassion, c'est envers moi que je l'éprouve, sans faire semblant.

Rapha06.
Ancien abonné

C'est une très bonne idée Constance. Jre suis infirmière et hélàs je m'occupe mieux des autres que de moi-même. Il faudrais que j'essaie d'appliquer ta méthode en pensant que je suis une de ces personnes qui ont besoin d'attention.

MALGRETOUT85.
Abonné

Bel exemple de ce que je pense....

Nous nous sommes peut-être trop occupé des autres dans notre vie personnelle comme dans notre vie professionnelle, au point d'oublier de prendre soin de nous et d'oublier les messages que notre corps nous envoie..... Et peut-être aussi que pour ne plus les entendre, ces messages de notre corps, nous les avons "assourdis" sous tout ce "gras-doudou" dont nous souhaitons maintenant nous débarrasser....

Mais qu'ils sont durs à entendre, ces messages.....

Nous devons d'abord ré-apprendre à les écouter..... puis à les entendre (ce qui n'est pas la même chose pour moi)......

Bon, j'en suis là de mes réflexions..... Comme quoi, je continue mon chemin.....malgrétout....

caroluju.
Abonné

Comme souvent, je pleure en lisant tous vos messages, je suis si émue et surtout, je ne suis pas seule!

MERCI

Je lutte chaque jour contre ce que je suis devenue mais depuis quelque temps, j'ai décidé de me réapproprier mon corps : je m'épile à nouveau, me maquille de temps en temps. Je suis allée sur un site anglais qui vend des fringues sympas et pas chères pour les rondelettes.

J'adore la mode et les couleurs vives alors, j'ai décidé de m'acheter une robe comme avant mais à ma taille de maintenant.

Elle est super belle, vais-je la mettre ailleurs que dans ma salle de bain ?

Est-ce que le regard moqueur et malveillant d'une maigrichonne va à nouveau me détruire ?

On s'en reparle...

Lia.
Abonné

46 mon rêve!!!!!!!

Sans déconner je fais du 48-50 et je me demande ce qui m'a pris de trouver mon 44-46 horrible.Mais bon brefe je m'habille à mon goût, je mets de tout, des jeans des robes des jupes. 

Peut être qu'il faut vraiment chercher le magazin qui nous convient moi?

POur les jeans je ne vais que chez M&S, j'y trouve aussi des tuniques, des robes, des leggins tout ce que je veux à ma taille. Sinon je vais aussi chez H%M BB (big is beautiful) mais là nombrexu essayages car pas mal de trucs sont mal coupés. Je vais aussi chet C&A. Et sans parler de tout ce qu'on peut trouver su catalogues.

S'habiller le matin de choses que l'on aime aide vraiment à se sentir mieux. POur avori des idées tu peux te balader sur des blogs, par exemple ceux de vivelesrondes. Moi ca m'a aidé à me réconcilier de voir que des filles peuvent se mettre en valeur dans des fringues taille 50.

Ca c'est pour l'estérieur mais il y a tout l'intérieur à bosser, la percetion de ses formes, le vécu de son corps en mouvement etc.

Il y a des posts à ce sujet dans le forum "vert" "mon corps et moi".

Bons achats et belles découvertes!

Constance.
Abonné

Il y a aussi les blogs de rondes hyper bien dans leur peau. Personnellement, j'adore : //saksinthecity.blogspot.fr/.

Bonne lecture ! (et attention à la carte bleue wink)

Floroma.
Abonné

Moi aussi j'aimerai bien retrouvé le 46 !!

Pour ce qui est de la réconciliation avec mon corps, j'ai commencer à le réapprivoiser en recommencant le sport. A mon niveau évidemment !!

Mais de me rendre compte que ce corps, contre lequel je lutte depuis des années, pouvait encore me faire du bien dans l'effort m'a permis de me reconnecter à lui. Et petit à petit, exercice après exercice (merci Guillaume !!), mon corps commence à changer et je le sens. Les premières courbatures m'ont fait mal au corps mais du bien à la tête. J'ai compris que ce corps pouvait encore fonctionner, pouvait encore me faire du bien.

Je me sens mieux au quotidien : je ne suis plus essoufflée à peine les marches du 1er étage franchies. Les autres ne le voient pas (encore !!) évidemment, il ne faut pas rêver non plus, mais je me sens mieux, et j'ai bon espoir de flotter dans mes (grands) vêtements un jour.

J'essaye d'être bienveillante avec lui. Ce n'est pas tous les jours faciles. Mais il ne faut pas baisser les bras. C'est comme pour beaucoup de choses, il y a des hauts et des bas. A nous d'apprendre à profiter des hauts et à "regarder" les bas passer ...

Courage !

belette21.
Abonné

Bonjour Rapha,

 

Je pense que le problème vient plus de la façon dont tu te juges que de ton corps tel qu'il est réellement.

Et oui comme tu as pu le lire ici nous sommes nombreuses à envier ta taille 46 !

Personnellement je me suis constitué un répertoire de sites anglais qui proposent des robes extra, la plupart jusqu'à la taille 46 (et donc je ne peux plus me les acheter), certaines au delà de la taille 48 (et là youpi, je t'assure, rien à voir avec ce que l'on trouve au centre ville de ma métropole).

Tu peux essayer d'aller jeter un oeil chez Dorothy perkins, Wallis, Asos, Evans (qui revend la marque Lovedrobe que j'adore) ou alors va voir sur le site de vive les rondes, il répertorie tout un tas d'autres sites.

Les vêtements anglais sont je trouve bien coupés et adaptés à nos formes, je n'ai quasiment jamais eu à renvoyer un seul de leur vêtement.

Mais j'ai peur que même avec une belle robe tu te trouves moche quand même parce que le problème est ailleurs.

Peut-être que tu devras travailler là-dessus.

Personnellement je suis en analyse depuis plus de 2 ans et je me rends compte que mes problèmes d'alimentation ne sont que la partie immergée de l'iceberg.

Bon courage à toi en tout cas.

Des bisous !

tamar.
Abonné

Ah, le 46 ! broken heart C'était le bon temps... Rapha, je crois qu'on va faire un club des fans du 46 ! En plus, mon petit doigt me dit que tu ne dois pas être très loin d'un IMC considéré comme "normal", et si c'est le cas, on t 'applaudit bien fort, sans oser te jalouser parce que ça ne se fait pas ici...

kiss

calico.
Abonné

Hello girls, hello Rapha,

j'arrive un peu tard, mais tant pis, c'est pour proposer de créer le club du 46. Que l'on fasse du 46 ou que l'on rêve d'y revenir.

Il m'est arrivé pareil qu'à toi. Le désespoir personnifié le jour où j'au dû abandonner toute idée de rentrer dans mon 44 qui craquait aux coutures. Un peu comme si en acceptant de changer de taille de pantalon je franchissais une ligne rouge de non retour. Mais tout cela est tellement relatif. A lire les filles qui rêvent de cette taille, je me suis rapidement rendue compte que c'était juste un symbole. Depuis, mon oeil s'est habitué à mes rondeurs acquises trop vite. Et aujourd'hui que je flotte un peu dans mon 46, j'en viens presque à  me dire que je vais le regretter. Il me va bien. Il était devenu mon jean-étalon.

Alors haut les coeur! 

Rapha06.
Ancien abonné

[quote=tamar]

Ah, le 46 ! broken heart C'était le bon temps... Rapha, je crois qu'on va faire un club des fans du 46 ! En plus, mon petit doigt me dit que tu ne dois pas être très loin d'un IMC considéré comme "normal", et si c'est le cas, on t 'applaudit bien fort, sans oser te jalouser parce que ça ne se fait pas ici...

kiss

[/quote]

Oui, tamar, mon IMC n'est pas loin de la normale, mais je sais que c'est dans la tête, mais mon corps n'est pas filiforme non plus.

J'ai du ventre (comme une femme enceinte de 4 mois environ). Le ventre est mon point faible. Je n'aime pas mes genoux, ni mes bras qui montrent un peu de cellulite.

Je sais, je suis peut-être exigeante et pas objective, mais vous savez, on peut ne pas s'aimer même si on n'est pas obèse.

Je n'ai jamais été jusqu'au 46, j'ai toujours eu 44 maxi en taille, et j'ai du mal à l'accepter et à m'habiller.

Mais, promis, quand j'aurai un peu de temps j'irai voir les sites de fringues.

Bonnes soirées les copines.

Rapha

black-kam.
Abonné

J'adore l'expression "gras-doudou". Mes cuisses, c'est mon gras-doudou finalement.

Depuis que je me bichonne, j'ai l'impression d'aller mieux.

Là, je suis sous traitement médical hyper blindé en sodium alors je suis hypergonflée du ventre et vous voulez que je vous dise?

 

Je n'ai pas envie de me fustiger. Je me soigne, et mon ventre est certes gonflée, mais il ne me fait pas mal.

 

Alors qu'avant j'aurais voulu arrêter le traitement  ! J'vous jure, ce qu'on peut être sotte...

C'est si réconfortant de se soutenir... C'est notre forum-doudou !

dreamscometrue.
Abonné

Rapha06@ bien heureuse si mes quelques mots ont pu t'aider; j'espère que depuis tu as réussi à avancer et à découvrir d'autres choses sur toi et sur le reste. La méthode nous dévoile énormément de choses sur nous, mais je pense que son principal atout est tout simplement qu'elle nous dévoile à nous même. 

En tout cas Bon courage pour la suite, et viens vite nous revoir ^^

capuccino
Marraine

Bonsoir tout le monde,

Je viens de lire ce post en entier alors qu'un coup de blues me prenait en repensant à mon image vue dans une vitrine cet après-midi

. Comme beaucoup d'entre-vous quand j'ai dépassé la taille inacceptable pour moi (passer le 44 était hors norme pour moi), je me suis haïe à un  point extrême. Si j'en avais eu le courage peut-être aurais-je pû battre comme plâte ce corps détesté...Je n'en ai rien fait...j'ai fait mes exos , ma RPC et j'ai essayé d'accepter ce corps, de tolérer une cohabition inévitable entre ma tête et lui. Et puis moi aussi j'ai été confrontée aux problèmes de vêtements : pourquoi habillerais-je ce corps si laid avec des vêtements à ma taille et bien coupés...et puis, et puis...je me suis décidée et je me suis achetée un tailleur comme "avant" et je l'ai pris orange, histoire de me prouver et de prouver au monde entier que j'en étais capable..., je m'offre régulièrement des séances chez le coiffeur et me rachète régulièrement des vêtements à ma taille, jolis, bien coupés mais par moments Bon Dieu que c'est dur... Ce corps là je ne me résigne pas à le garder pour le restant de mes jours...Cela fait déjà un an que je le supporte mais le corps d'avant, celui de taille 40, je ne l'aimais pas plus, alors...  Alors, il ya des hauts et des bas, des jours où je vais me trouver belle, des jours où je vais me trouver moche...alors pour me supporter j'évite de penser que les autres voient mon corps et ça m'aide à passer le cap et c'est moins douloureux.

Rapha06.
Ancien abonné

Merci de ton témoignage capuccino.

Pas d'évolution concernant l'estime de moi. Mais j'ai enfin trouvé des vêtements à ma taille. Hic. Mais bien conseillée par la vendeuse. Je respire à nouveau depuis une semaine concernant mon apparence vestimentaire.

Je fais de l'hyperphagie depuis hier, je ne suis pas encore prête à changer mes comportments alimentaires. Il faut dire que je n'en suis qu'à la 2ème étape, celle de remplir mon carnet d'EME.

Comme mon problème principal est mon ventre, ce qui me gêne le plus c'est quand je suis assise. Je sais que mon physique n'est pas disproportionné, mais je n'arrive pas à relativiser. Je suis en surpoids et chaque jour qui passe, une idée frôle mon esprit : faire un régime pour maigrir... Finalement je m'empifre en espérant que cette méthode fonctionne avec moi.

Ederl.
Ancien abonné

Hello,

je voulais vous faire part d'une expérience assez démonstrative quand à ces problèmes là.

je fais de la danse contemporaine et improvisée, normalement cela ne se passe pas trop mal, surtout qu'on ne se sert pas des miroirs qui sont cachés dérrière des rideaux (c'est une bonne chose pour moi sinon c'est comme un pèse personne, je ne résiste pas à me regarder de travers).

Et donc lundi dernier, ce fût une scéance trés éprouvante pour moi, en effet c'était accés plus sur de la danse contact, donc donner son poids à l'autre, se servir de l'autre comme appuis, et porter où se faire porter, malheur! je me disais "mais ils ne vont jamais pouvoir me porter, je suis trop lourde etc..." et donc je leur ai avoué (c'est un petit groupe) et là ils m'ont aidé et encouragé et j'ai pu faire quelques exercices, pas tous mais pas mal quand même ! un exercice plus particulièrement a été trés révélateur, et je me suis laissé porter en laissant mes complexes à la porte et je me suis senti voler dans les airs, la prof m'a expliqué alors que le poids n'était pas important, c'était plus une question d'être bien centré dans son corps, d'avoir confiance en sois et dans les autres et d'énergie.

J'ai pas mal angoissé pendant le cours mais en sortant j'ai éprouvé une sensation de détente trés forte, dût surement à ce lâcher prise que j'avais effectué.

MANYUKA.
Abonné

bonjour Ederl et merci pour ce temoignage, il me touche beaucoup . Voir que le corps est au delà du poids et d en parler ainsi me redonne l envie de continuer ce travail avec LC. Bravo d oser aller danser avec les autres et te mettre en lien avec  eu par le mouvement et par le contact. Tu démontres que le corps n est pas un obstacle à la relation à l autre, au plaiisr et à l esthetisme. Je suis vraiment admirative de ce que tu réalises et felicitation aussi aux personnes de ce groupe de danse et en particulier à ton prof.

Bravo et merci

AguaMaria
Marraine

Comme Lore, je me parle comme à une petite fille. Il y a la maman et la petite fille. La petite fille c'est celle qui est blessée, complexée et qui a besoin d'amour, de réconfort et de bienveillance... La maman elle, est en charge de prendre soin de la petite. Par la suite ce sont les luttes et les peurs internes qui font le reste... Toute la dépréciation sera reprise par la maman pour rassurer petite. 

À titre d'exemple, au début du programme... tout juste avant de tomber sur Lincecoaching, la maman en moi a promis à la petite de ne plus jamais la priver quand elle a faim et qu'elle pourrait arrêter d'avoir peur de manquer... Quand je me trouvais trop grosse, la maman disais à la petite qu'elle l'aimait telle qu'elle était et qu'elle souhaitait l'aider à manger pour qu'elle se sente bien.

C'est vraiment simpliste, mais très efficace dans mon cas où l'anxiété, l'insécurité et la dépréciation ont pris toute la place pendant de si longues années.

www.pourlamourdolga.com

Flowerbomb.
Abonné

comme vous toutes, je n'aime pas mon corps. mais je l'observe sous toutes les coutures je ne fais pas d'évitement. je sais que j'ai un peu de ventre, de la cellulite sur ces fesses et les cuisses (ça c'est nouveaux, avec l^'âge j'ai bientôt 48 ans) mes genoux ne sont pas très fins et on ne parle pas de la poitrine. bref, j'ai un oeil acéré sur moi. mais aussi dans le sens contraire, et cela me sauve : j'ai la taille marquée,  des mollets fins et musclés, les fesses hautes. et surtout, surtout, quand je vais au fitness, je me regarde constamment dane le miroir, je me mets tout devant et je me regarde tout le long du cours de body-pump ou de CAF, car j'ai remarqué que de voir mon corps en mouvement me fait relativiser. le fait de se regarder statiquemen.t dans le miroir renvoie une image figée, alors que de voir son corps en mouvement fait ressortir les muscles quand ils travaillent et on se voit autrement. et j'ai besoin de me voir en mouvement,sinon je retombe dans le schéma négatif qui fait qu'on se trouve moche. si je ne vais pas faire de cours pendant quelques jours, j'y cours vite pour me rassurer sur ce que je vois dans ce miroir......

Haut de page 
X