Je n'y arrive plus déprime totale ! - 12072012

Karel.
Abonné

Bonjour,

Je me présente, Carine, 40 ans mariée et maman d'un petit garçon de 4 ans.

Cela fait un mois que je me suis inscrite et au début tout allait pour le mieux, je commençais a deviner ma faim et j'avais un peu moins de compulsions.

Nous sommes partis quelques jours en vacances et j'avais mis le programme entre parenthèse tout en essayant de respecter mes sensations et cela ne marchait pas trop mal.

La semaine dernière, nous sommes allés à l'hôtpital Necker pour le suivi cardiaque de mon fils qui a une cardiopathie congénitale et hériditaire, il a été décidé qu'il se ferait opérer à coeur ouvert au mois de septembre.

Je suis très très stréssée et angoissée depuis, j'ai moi-même subie cette intervention et je l'ai très mal vécue.

J'ai recommencé le programme et j'en suis à la phase d'observation de la faim, je dois remplir le carnet pendant 10 jours.

Là je n'y arrive pas, j'ai des compulstions énormes que la respiration pleine conscience n'arrive pas à calmer alors que c'était plutôt efficace au début.

Je sais que c'est le stress qui est responsable de cela et j'essaye de prendre du recul par rapport à ma propre expérience d'abord pour mon fils et ensuite pour moi, je n'ai plus ou très peu de sensations de faim, elles sont comme parasitées !

Auriez-vous des témoignages ou des astuces pour m'aider à surmonter ce cap difficile ?

Merci d'avance

Carine

Commentaires

Lunaire.
Abonné

Je n'ai pas vraiment de conseils à te donner mais je voulais t'envoyer un message de soutien !

Peut-être que tu devrais continuer le programme de façon plus souple et bienveillante : c'est normal de craquer souvent lorsqu'on traverse une phase aussi stressante ! Ne culpabilise en aucun cas si tu as plus d'EME que d'habitude, tout rentrera dans l'ordre par la suite, quand ce cap difficile sera passé! 
Bon courage en tout cas heart

Karel.
Abonné

Merci beaucoup Lunaire, ton message me fait chaud au coeur !

Oui je sais que je dois prendre du recul et ne pas culpabiliser, j'essaye en tout cas !

Merci beaucoup et bonne journée à toi !

A bientôt

Carine

Elena33.
Abonné

Tu traverses une dure épreuve Karel ! Plus que jamais sois bienveillante envers toi-même, je crois que c'est la chose principale à faire en ce moment.

Si tu le peux, accroche-toi à la RPC, pas directement pour juguler tes EME, mais plutôt à visée anti-stress, sans en attendre autre chose pour le moment.

Je suis de tout coeur avec toi.

Elena

Karel.
Abonné

Merci beaucoup Elena pour ton message de soutien !

Oui je crois que tu as raison la RPC peut aider à surmonter le stress et je vais reprendre les séances sportives cela me fera du bien !

Merci beaucoup et bonne journée !

A bientôt

poneyville92.
Abonné

Karel,

Je pense que tu ne devrais pas trop te mettre la pression. C'est très difficile de penser à soi dans des moments pareils. Il est normal que tu sois accaparée par d'autre chose que ton rapport à la nourriture.

Le plus important pour toi en ce moment, c'est bien sûr la santé de ton petit bonhomme. Donc laisse toi du temps, vas-y à ton rythme et si tu ne peux pas remplir tes carnets, et bien ce n'est pas grave, fais ce que tu peux quand tu peux, tu y reviendras plus tard quand les choses se seront calmées pour toi.

Je t'envoie tout mon soutien.

ptiteraphy.
Abonné

Hello Karel,

j'ai eu à peu près le même problème que toi (dans une moindre mesure), je m'explique : j'avais commencé le programme depuis 2 mois et j'ai eu beaucoup de stress au boulot, des décès dans mon entourage et quelques soucis persos. Du coup, j'ai subi un stress important et j'ai mangé plus que d'habitude (par habitude justement, pour compenser).

Je suis restée 3 semaines sans venir sur LC (presque un mois en fait) et quand je m'en suis rendue compte, je me suis trouvée nulle de ne pas avoir continué et de ne pas avoir appliqué la respiration en pleine conscience pour essayer de me calmer.

J'ai été assez déprimée également. Mais en même temps, je me suis dit "c'est normal que tu n'aies pas pensé à la RPC et que même si tu en as fait un peu ça ne t'as pas calmée, parce que c'est un comportement nouveau pour toi, ça ne va pas devenir une habitude tout de suite, il faut un peu de temps".

Du coup, je m'y suis remise petit à petit.

Je pense qu'on ne peut pas faire face avec force courage et stoïcisme à toutes les situations difficiles de notre vies (surtout celle à laquelle tu fais face aujourd'hui et qui est particulièrement stressante). Parfois, il faut juste surmonter ça comme on peut, même si ça passe par la nourriture. Le point positif de ta situation je trouve, c'est que tu as réussi à voir que tu étais stressée et que tu mangeais par compulsion à cause de ça! Moi je trouve ça super parce que tu as déjà réussi à identifier une cause de compulsion.

Du coup, peut-être que tu ne peux pas travailler dessus tout de suite avec la pleine conscience (ou un petit peu seulement), mais pour les prochaines sources de stress, tu vas pouvoir les sentir arriver et tu seras mieux "armée" pour y faire face je pense.

Par exemple, moi maintenant, quand on me mets la pression au boulot, hop! Je file aux toilettes (on a les endroits intimes qu'on peut en open space) et je fais 3min de respiration en pleine conscience. Après ces 3 petites minutes, je reviens un peu plus sereine, pas complétement détendue, je n'y arrive pas encore, mais je sais qu'à chaque fois que je le fais je fais un pas de plus vers une sérénité méritée :)

Sinon, petite astuce qui marche pour moi : quand j'ai un gros stress, j'essaye de chanter, très fort chez moi, ou de crier un bon coup pour évacuer.

Autre astuce (tirée du yoga celle-là) : s'allonger tranquillement, contracter une par une toutes les parties de son corps (pieds, mollets, cuisses, ventre... jusqu'à la tête), tenir en contraction totale pendznt 5 secondes et tout relacher d'un coup en faisant unr grands expiration. Ca marche très bien.

 

J'espère t'avoir apporté un peu de réconfort :)

Courage à toi en tout cas! C'est un passage (certes difficile) de la vie, mais on est les plus fortes ;)

Nikaia.
Abonné

Bonjour karine

Avant tout, je te souhaite beaucoup de courage pour surmonter cette épreuve.

Comme les autres, soit douce avec toi même ... Commencer LC avec une épreuve du feu de ce type, tu ne peux pas t'attendre à réussir du premier coup! ...mais on ne choisit pas toujours.

Mon conseil est également de t'interroger/de travailler sur TON opération à toi, que tu dis avoir très mal vécue ... Peut etre en discuter (travailler) avec quelqu'un : tes parents? ton mari? un professionnel?.. peut etre y a t il quelqu'un que tu pourrais voir à l'hopital ou ton fils va etre opéré .. una assistante sociale ou un psychologue? pour essayer de comprendre pourquoi tu l'as mal vécu, comprendre aussi les différences avec l'opération d'aujourd'hui: j'imagine que tu as dû la faire il y a une quinzaine/vingtaine d'année .. les techniques évoluent beaucoup e si tu en as un souvenirs aussi vif, c'est que tu devais être plus agée ... ceci te permettra peut etre de moins angoisser pour l'opération de ton fils car j'imagine que tu as peur qu'il la vive aussi mal que toi .. ou alors même de prendre plus tot le mal etre de ton fils (par un accompagnement adapté) pour qu'il ne le vive pas comme toi ...

l'impression que j'ai c'est qu'actuellement tu revis ta propre opération et que tu projettes le même résultat sur ton fils ... (double effet kiss cool) ..si tu réussis à faire la paix (ou au moins à accepter et à intégrer que chaque opération est différente, et que celle ci se passera mieux - la pleine conscience devrait t'aider une fois les discussions/ le travail avec tes proches ou les professionnels), tu seras aussi plus sereine pour ton fils (car mine de rien ton stress il doit le ressentir un peu) ... et peut etre aussi moins en EME ...

pas facile comme chemin  ... donc bon courage si tu décide de le prendre !!! 

Nikaia

 

Karel.
Abonné

Bonjour à tous,

Tout d'abord merci beaucoup pour tous  vos messages de soutien, cela fait vraiment chaud au coeur.

Nous avons appris aujourd'hui même que notre fils allait être opéré à coeur ouvert le 30 août à l'hopîtal Necker. Nous avons la visite post-opératoire le 13 août, nous verrons le chirurgien et l'anesthésiste, il y aura également une psychologue qui participera  à l'entretien.

Nous pourrons donc poser toutes les questions nécessaires et voir comment la prise en charge se déroule.

J'ai été opérée à l'âge de 6 ans (en 1978) et j'ai un souvenir très vif  et douloureux de la réa, tellement vif que j'ai eu un énorme flash back pendant mon accouchement. C'est fou comme les souvenirs peuvent ressurgir avec une netteté incroyable 30 ans après. J'ai travaillé là-dessus avec une psychologue, j'ai même tenté l'hypnose héricksonnienne mais mon esprit et mon corps refusait de lâcher prise. Je n'ai pas encore totalement mis ce vécu derrière moi même si cela va beaucoup mieux.

ll faut dire que la prise en charge psychologique et le respect des parents qui à Necker sont "acteurs" avec le personnel soignant n'était pas du tout d'actualité à l'époque.

Nous avons un mois et demi pour préparer notre enfant à l'opération, il faut aussi que je sois plus sereine, mais je pense demander un entretien privé avec la psychologue afin que l'on travaille ensemble pour que mon fils ne ressente pas mon stress et pour essayer d'aborder au mieux SON opération.

Du côté de LC je vais essayer d'^être moins exigeante envers moi-même, de prendre la RPC comme un outil anti-stress et essayer de ne pas trop me prendre la tête sur les compulsions.

En tout cas MERCI ENCORE de tous vos conseils et encouragements :-) !

Bonne soirée à tous et bon week-end

A bientôt

Carine

Noelle
Marraine

bonjour  Je suis surprise de te lire, car c'est precisé dans les conditions d'abonnement, peut etre as tu oublié de te désabonner a temps?

Karel.
Abonné

Bonjour Noelle,

Tout d'abord merci pour ton commentaire mais je ne saisi pas le lien entre le message que j'ai posté sur le forum et les conditions d'abonnenement.

J'ai relu celles-ci et à part les contre-indications d'ordre physiques ou psychologiques (ce qui n'est pas mon cas) il n'est pas précisé que l'on peut se désabonner en cas de problèmes personnels pour réintégrer le site par la suite si c'était le sens de ton message :-) !

J'ai juste demandé de l'aide par rapport à une situation stressante qui est l'opération à coeur ouvert de mon fils, situation stressante qui se répercute sur mon comportement alimentaire (j'ai juste un peu développé la partie psychologique dans mon précédent commentaire car cela a une incidence en ce moment précis sur ce que je mange et les compulsions que je peux avoir).

J'ai été très agréablement surprise de toutes les réponses que j'ai eu et je tiens encore a vous remercier tous et toutes car cela m'a beaucoup aidé et donner du baume au coeur :-) !

Bon week-end à tous

A bientôt

Carine

Noelle
Marraine

bonjour Karel  excuse moi, jai poste cette reponse a un autre fil de discussion !!!

cela na aucun lien, je suis désolée

bon courage pour cette épreuve que tu traverses

080413143151_Libellule2.
Abonné

Karel

Parle de ton stress au psy

C'est peut être un moment pour toi, le moment pour toi de te soigner du stress que tu as subie enfant pour ton opération à toi.

Et ce n'est pas parce que tu l'as mal vécu que ton fils le vivra comme toi, bien au contraire :)

Je t'encourage à faire le body scan au moins une fois par jour pour t'accompagner dans cette épreuve également

et l'eme zen pour les stress trop intense pour maximiser le réconfort

 

plein de courage à toi :)

BIL.
Abonné

bonsoir Karel,

je viens de lire ton post et je tenais à te transmettre à toi et ton fils, toutes mes pensées positives pour cette épreuve que vous traversez.

ayez confiance et tout se passera bien et pour le stress, je pense que la rpc peut vraiment aidé car depuis que je suis sur LC, c'est une chose qui m'aide à chaque fois que j'en ressens le besoin et pas seulement pour ne pas manger mais simplement pour me calmer et reprendre confiance

et surtout ne t'en fais pas si ton programme reste un peu à la traîne, tu pourras toujours le rattraper, il ne s'enfuira pas!

donnes-nous des nouvelles dès que tu peux.  à bientôt

teresa

Haut de page 
X