je suis en colère - 22032012

yayie.
Abonné

sur facebook, il y a une demi-heure, je lis un article d'une maman qui a du mal à retrouver son poids d'avant ses 2 grossesses. elle dit elle -même qu'elle n'a pas bcp de kilo à perdre mais qu'elle ne se sent pas bien quand même...

je réponds donc sous son message :

et si plutôt que de lutter, tu apprenais à accepter ton nouveau corps de femme et maman et que tu écoutais tes sensations alimentaires et que tu redécouvrais le plaisir de manger et je donne le lien vers le site linecoaching.

et là une fille que ne connait pas répond : et hop une pub pour un site payant de regime... ( pardon, ça m'insupporte).

cett phrase m'a déclenché de la colère et une boule au ventre (pas d'EME, je n'ai pas envie de manger suite à cette phrase) mais juste quoi ? on a pas le droit de parler du site ? parce qu'il est payant ?

faut que j'arrête de vouloir "sauver le monde" des régimes ?

ce site m'a apporté tellement que j'ai envie d'en faire profiter tout le monde mais à quel prix ? me déclencher de la colère ?

 

vous avez des idées ?

Commentaires

FloD75.
Abonné

Il faut relativiser. Dans les forums (pas ici) il m'arrive de voir des interventions visiblement de commerciaux qui font de la pub déguisée sous prétexte de répondre, et moi cela me mets ern rogne. Peut-être est-ce la même chose avec cette fille : comme tu dis elle ne te connais pas... Si tu lui explique que toi tu ne gagnes rien à recommander le site mais que tu le fais parce que tu en es utilisatrice et convaincue par la méthode, elle s'excusera peut-être et toi tu seras calmée.

Cependant je pense que cela ne sert à rien de recommander la méthode, il y a un post sur ce sujet je crois, car cela va tellement à l'encontre des croyances les plus ancrées dans la représentation collective de la perte de poids que tu va t'épuiser.

Tu ne peux pas aider les gens malgré eux : s'ils se posent des questions sur l'utilité des régimes ils viendront petit à petit vers cette méthode, quand même un peu médiatisée. Il s'agit pour moi d'une vraie démarche de questionnemen :douter que les régimes soient la solution, 'en être dégoûté. Car sinon que dire : "c'est formidable tu fais la paix avec les aliments mais bon il te faudra 6 mois 1 an pour perdre les 6 kilos que tu as à perdre ?" C'est triste mais l'appel des sirènes (le" je veux tout tout de suite") est trop fort, tout le monde n'est pas prêt pour ce discours.

Courage !

belette21.
Abonné

Mon frère est médecin généraliste à la campagne, des personnes viennent régulièrement le consulter pour des problèmes de poids. J'ai tenté vainement de l'amener à lire le livre du Dr Apfeldrofer " Maigrir c'est dans la tête "... sans succès !

J'ai voulu prêter le livre à ma mère qui est tout le temps au régime... elle en a lu le quart, et je l'ai retrouvée un mois plus tard avec un régime photocopié sur une feuille donnée par une copine genre 1 biscotte et une endive par jour !

Moi aussi j'ai envie de parler de ça à tout le monde mais il y a peu de gens qui t'écoutent, et parmi ceux qui écoutent très peu qui comprennent, et parmi ceux qui comprennent peu qui adhèrent... un genre d'entonnoir quoi !

C'est vraiment dommage cependant... mais c'est ainsi....

yayie.
Abonné

merci les filles

izabelle
Animatrice forum

je te comprends tout à fait

je te conseille de répondre à la fille en question que tu recommandais ce site de façon tout à fait gratuite et qu'il ne s'agit pas d'un régime,  et puis ne plus y  revenir, surtout  (ne pas chercher à être compris)

 

et puis c'est sûr, c'est frustrant, on voudrait conseiller cette démarche aux autres, mais on se heurte souvent à un mur de méconnaissances et d'incompréhension

même des personnes super, ouvertes et tout, qui fonctionnent à coups de compulsions et se lamentent de leur poids, mais tant qu'elles ne sont pas prêtes à faire leur démarche, ça ne peut fonctionner, car il s'agit d'une remise en cause souvent profonde, du moins pour la grande partie des mangeurs émotionnels

 

je trouve que c'est pour ça que CE forum est une bénédiction, parce que sinon pour échanger sur le sujet c'est juste impossible,  les gens sont totalement lobotomisés par le lobby des régimes   -tiens d'ailleurs c'est proche ces deux mots!

Flowerbomb.
Abonné

je comprends aussi. j'ai tenté d'en parler à plusieurs personnes mais sans succès.........les gens sont encore trop dans l'éducation "régime". j'ai même failli me disputer avec une personne très proche qui est au régime depuis toute sa vie et qui ne comprenais rien à ce que je tentais d'expliquer.

tant pis pour eux....... pensons à nous, c'est déjà pas facile et comme dit izabelle, heureusement qu'il y a ce forum.

yayie.
Abonné

izabelle, c'est ce que j'ai fait 2 fois, j'ai tenté de me justifier mais elle m'enfonçait de nouveau donc j'ai dit : sur ce, je vais respirer. les agressions dès le matin, ce n'est pas pour moi.

merci les filles, je crois effectivement qu'il n'est pas possible de convaincre si la personne n'est pas déjà un peu sensibilisé et prête à écouter.

pourtant qu'est-ce qu'on aimerait le crier sur tous les toits

lore.
Abonné

Yayie c'est vrai que les gens n'aiment pas qu'on pense à leur bien. Nous non plus, moi la première. Je sais que quand on me donne un conseil alors que je n'ai rien demandé et que je cherche juste une écoute ça a le don de me rendre nerveuse, parce j'en déduis que je ne sais donc pas y faire ou parce que j'ai peur de me laisser influencer par quelque chose qui ne vient pas de moi. Le plus sage est d'attendre la demande. Moi aussi j'ai parlé de LC à une amie qui sortait de Ducan en reprenant ses kilos et en disant il faut absolument que je m'y remette. Elle me faisait peine mais elle n'a rien voulu savoir. ça m'a servi de leçon. Peut-être qu'un jour, si elle constate sur moi les effets de LC pas seulement en termes de kilos d'ailleurs, ben peut-être qu'elle se souviendra et qu'elle deviendra curieuse.

Quant à celle qui s'est sentie agressée par ton message, on dirait que c'est plus un malentendu qu'autre chose, ça arrive, c'est déstabilisant de voir qu'on peut être interprété à l'opposé de ce qu'on cherche à dire mais après tout c'est son problème de ne pas vouloir comprendre, tant pis

en restant proche de soi, c'est encore comme ça qu'on apporte le plus aux autres.

Zéphyr.
Abonné

Bonsoir!

Incroyable cette difficulté à faire passer le message du bon-sens, de l'écoute de SOI, les gens ont toujours besoin qu'on leur édicte des règles et qu'on leur dise ce qu'ils doivent faire, que cela vienne d'une autorité supérieure, mais supérieure à quoi? (enfin vous vous le savez), bref des règles édictées sous la haute autorité de quelque scientifique, même si elle changent à chaque saison et pour chaque scientifique bien sûr... Pourtant, nos docteurs en sont des scientifiques! Mais je ne sais pas, là c'est trop basé sur la douceur, la bienveillance envers soi, des notions trop "zens", c'est peut-être ça, bref!!

Alors mon expérience: de mon côté, un de mes amis à qui j'en ai parlé imite le bruit de la cithare à chaque fois que j'ose y faire une allusion ou que je dis "non merci j'ai pas faim" ! (de la cithare ou d'un autre instrument New Age vous voyez ce que je veux dire? du genre waowwaouww ou encore hôôômmm...).

;o)

au début ça me faisait ENRAGER parce que je croyais que ça venait de moi car je ne savais pas en parler suffisamment clairement, donc j'insistais et m'enfonçais ce qui déclenchait ses rires et il recommençait de plus belle en me demandant à chaque fois qu'on mange ensemble: "alors il dirait quoi là, GOUROU Zermati?" pffffff........ (heureusement je n'ai pas encore prononcé le nom de GA ! :o))

il ne supporte pas que je jette le reste de mon assiette (MA gamelle quoi!!), car c'est du gaspillage, il me dit que le goûter c'est pour les enfants, etc etc, GRRRR ! Bon j'ai lâché l'affaire et j'en ris bien aussi car je perçois bien le comique de mon décalage mais le fait que ça marche aide aussi, d'ailleurs le plaisir de se moquer sera toujours là alors autant en rire! Mais je suis même fière d'avoir choisi une voie que peu de gens comprennent (pour l'instant!), ça me flatte :o)

Ma collègue, toujours au régime yoyo depuis que je la connais, me dit qu'elle a besoin d'être davantage cadrée, qu'on lui dise ce qu'elle doit faire, car si elle s'écoute elle mange n'importe quoi (restriction on est d'accord ;o)) et pas la patience ni la curiosité de se découvrir... et pourtant!

Bon j'ai décidé de ne plus mentionner aucun nom mais pour le reste je crois que je suis grillée! Ce n'est pas grave, rira bien qui rira... etc!!  :o)

(pardon pour tous les smileys!)

Pomdereinette.
Abonné

Combien de temps, combien d'années, combien de régimes, avant d'arriver à LC ?

Est-ce que tu as été tout de suite convaincue ?

Jecrois que ma 1ère approche date d'il y a plus de 10 ans. J'ai fui en courant. Et j'ai pris 15 kgs de plus...

Nous le reconnaissons tous : LC c'est pas seulement "renoncer" au régime. C'est aussi accepter de faire un travail sur soi, accepter de lâcher ces fameux programmes, ces feuilles photocopiées, ces "garde-fous" qui n'en sont pas mais oh combien rassurant quand on a peur de soi et de ses compulsions. Sans vouloir savoir que les uns entraînent les autres.

Moi aussi j'ai disribué le livre de Zermati autour de moi, en vain, y compris à ma mère et des amies proches. Moi aussi j'ai eu droit à des commentaires au boulot (plus encore dans la phase où EME !, comme si je devais prouver que )

Maintenant j'ai pris le parti de me taire. Je suis prête à défendre, soutenir la méthode. A qui s'étonne je réponds. Et surtout je ne permets plus à quiconque de faire des commentaires sur l'alimentation de mes loulous ! Mais je ne prêche plus dans le désert.

Le plus intéressant pour toi serait peut-être de s'interroger sur ta colère. Parce que tu étais de bonne foie et qu'on te fait passer pour mercantile ? 

KYNA976.
Abonné

A moi il m'en a fallut du temps pour attérir sur LC.

Aprés d'inombrables régimes, j'ai fini par me dire que le problème était plus profond, et j'ai accepeté que j'étais boulimique, alors j'ai arrêté tout programme car ça ne servait à rien et je me suis dit que j'allais soigner mon être intérrieur d'abord et que peut être ça allait enfin fonctionner.

Alors j'ai parcourue tous les sites qui parlaient de boulimie, de comment en guerrir et je suis tombé par hasard sur un témoignage d'une fille qui vivait la même situation que moi, qui ressentait ce que je ressens, et qui disait s'être en sorti de ses crises alimentaires, grâce au programme zermati, et qu'elle avait fondue comme une glace au soleil,

Je peux vous dire que j'ai ressentie de l'espoir, et j'ai lancé ma recherche "maigrir zermati" sur google, et j'ai attéri ici parmis vous.

Et j'en suis trés heureuse car je me sens mieux dans ma peau et dans ma tête, et je ne suis plus stressé et obsédé comme avant par la nourriture, enfin ça a diminué car ça m'arrive encore d'y penser et trés fort, et je comprend mieux ce qui se passe en moi, je ne pouvais pas espérer mieux d'autre méthode.

Donc je pense que ces personnes qui ne veulent pas écouter nos conseils, ont besoin de se rendre d'abord compte que leurs problèmes d'excés alimentaire est plus profond que ça.

Bonne journée à tous !

 

Kyna.

izabelle
Animatrice forum

moi j'ai été convaincue tout de suite, première lecture d'article il ya 12 ans

en revanche je n'ai pas réussi à mettre en pratique...;  parce qu'à l'époque, jpz  ne connaissait pas la rpc, et donc rien de rien pour tolérer à nouveau ses émotions....

mais au moins pendant tout ce temps j'ai fait du ménage dans la restriction cognitive dont j'avais hérité....

 

sinon, pour Fabou, ton histoire m'a interpellé

je pense que cette personne te taquine parce que ça marche, tout simplement

j'en vois plein des gens, qui mangent à leurs heures, comme ils veulent, des personnes parfaitement régulées qui ne suivent que leurs sensations alimentaires et qui se foutent mais alors totalement des autres à ce niveau là : j'ai pas faim, je mange pas, pour eux c'est une évidence,   ou manger parce qu'ils ont faim, bref....

et si on essaie de les taquiner ça ne marche pas, parce que simplement ça leur semble abberrant, ce sur quoi on veut les taquiner

 

mais nous on est plus fragiles, on est "sensibles" sur le sujet, car devoir sortir de la restriction cognitive contre vents et marées, contre le "diktat" populaire, c'est pas rien

 

surtout ne te justifie pas, ne réagis plus à ces blagues et elles cesseront très vite

c'est vrai qu'il faut résister à l'envie de convaincre... dans un premier temps,  sinon on se met trop de pression, si on veut "prouver" la méthode avec nos petits bras musclés

Haut de page 
X