J'y arrive pas !!! - 01042013

mavo.
Marraine
Il y a vraiment un truc que je n'arrive pas à comprendre avec les EME. À parcourir les forums, les EME ont l'air d'être facilement identifiées ("j'ai fait une grosse EME hier", par exemple). Et je n'arrive toujours pas très bien à mettre le doigt dessus. Je mange rarement en dehors des repas. Donc c'est pendant les repas que je mange trop : de grosses portions, je me ressers souvent, je mange souvent un dessert alors que je n'ai plus faim. Donc ok, ce sont des EME. Mais je ne fais aucun lien avec des émotions. C'est-à-dire que je vais manger de la même façon si je suis cool et détendue en famille, ou stressée après une journée de boulot difficile, ou avec des potes contente d'être là... Dans tous les cas, je mange trop. Et si je m'arrête deux secondes, par exemple avant le dessert, pour m'interroger sur ma faim, en général, je vais me dire "bof, pas trop faim, mais je m'en fiche, j'ai quand même envie d'un dessert". Sans repérer aucune émotion, juste envie. Bon, j'en ai déjà parlé, et il était question dans les réponses d'émotion de séparation de la nourriture (la fin du repas approche). Ça me parle bien. Intellectuellement. Mais je ne sens toujours pas d'émotion. Juste "j'ai envie de..." Du coup ça me bloque : j'aimerais bien essayer d'accepter des émotions négatives, mais je ne les ressens même pas... Je ne sais pas si j'arrive à être claire, c'est assez confus dans ma propre tête ! Merci de votre regard...

Commentaires

izabelle
Animatrice forum

si ce sont des EME, c'est normal néanmoins que tu ne ressentes pas les émotions, puisque le but de l'EME est de faire disparaitre l'émotion

donc elle fait bien son job.....

les EME de fin de repas sont en effet plus dures à repérer

et qui durent le plus longtemps pour ma part

les EME sont parfois des réponses à d'autres choses que véritablement des émotions, comme des ressentis, ou même des inconforts

pour moi récemment, il y a simplement l'inconfort de maigrir....   déjà....  changer de comportement ce n'est pas évident..... donc en soi c'est un inconfort

ça peut être aussi la simple "peur" de ne pas savoir s'arrêter à satiété, ou la culpabilité de ne pas le faire....

 

ce sont souvent des touts petits trucs, mais ce réflexe est tellement ancré que l'on n'a même plus conscience de ces inconforts, ou plutôt on ne veut pas les voir....  "je m'en fiche".... c'est la phrase type, tu vois...

 

pour mieux prendre conscience des ressentis que l'on cherche à éviter, pour ma part je ne vois que la RPC

quand j'ai du mal à ressentir, je m'y remets, et puis quand j'arrive à être connectée à mes ressentis presque en permanence, je m'arrête car je dois dire que ce n'est pas mon truc....

mais très utile pour avoir plus de conscience de ses états intérieurs

 

en espérant avoir éclairé ta lanterne.....

Daan.
Abonné
Et oui, c'est facile de se dire que tu n'as pas d'émotion vu que tu vas continuer à manger tout tranquillement sans faim, donc tu ne travailles pas du tout sur ton ressenti. Tu pourrais faire 3 minutes de RPC avant le dessert par exemple mais sans avoir choisi à l'avance si tu vas le manger ou pas, rien que pour voir ce qui se passe en toi. Ou bien avant le repas, puis décider que tu t'arrêtera à satiété, et ensuite si tu n'y arrives pas, essayer d'être consciente de ce que tu te dis quand tu continues à manger, par exemple, qu'est-ce que ça prolonge ou empêche : le bien être d'être à table, pas envie de retourner bosser ? Bien d'autres causes aussi. Pour ma part, je n'arrive pas à laisser le plat pour ne manger que le dessert dont j'ai envie car j'ai encore l'impression que ma maman va apparaitre et me gronder en disant fini ta viande sinon t'aura pas de dessert, et donc je mange les deux, sans faim.
cath40.
Abonné

Ce ne sont pas obligatoirement des émotions négatives, la joie de partager un repas en famille ou avec des copains peut provoquer des EME. 

Pourquoi te sers-tu de grosses portions?

Bonne journée.

Savi.
Abonné

Ce que tu écris me parle beaucoup, Isana (comme souvent, d'ailleurs!).

Mavo, je suis comme toi, je mange rarement entre les repas, et je mange trop aux repas (surtout celui du soir). J'ai bien compris que manger sans faim, au-delà de sa satiété, c'est une EME. Mais identifier ces émotions, c'est dur, surtout sans prendre du recul. D'où l'intérêt de la pause RPC. J'adhère à cette notion d'inconfort qui me fait manger, et à ce "je m'en fiche" très présent parfois, notamment pendant un apéro ou au moment du dessert que je mange quand même alors que je n'ai plus du tout faim.

J'admire mes enfants qui depuis que j'ai commencé à essayer d'écouter ma faim, y parviennent bien mieux que moi! Ils m'encouragent sans le savoir, même si cela reste très difficile pour moi de m'arrêter ou de m'écouter le soir.

Au début de mon parcours alimentaire, j'ai perdu du poids, pas beaucoup, mais c'était encourageant. Depuis quelques semaines, j'ai du mal à m'accrocher, à m'écouter, je fais la sourde oreille, je fais l'autruche aussi. J'ai repris 2 kilos ...

J'essaie de ne pas culpabiliser, je sais que ma vie est dure pour le moment, que manger me réconforte, mais j'aimerais tant pouvoir me reconnecter à mes sensations de faim. Il ne tient qu'à moi, me direz-vous. 

Savi.
Abonné

Oups, j'ai écrit Isana plutôt qu'Izabelle, désolée!

Vous êtes chacune des cop's LC, j'ai mélangé ...

gisou.
Abonné

Bonjour,

 

J'avoue que j'ai fait l'autruche ces derniers jours en négligeant mes EME ;je mangeais tout en sachant que je n'avais pas faim et que cela n'avait pas beaucoup de gout;juste pour me remplir et m'occuper l'esprit;mais la balance m'a effrayée et de plus mon mari a pointé mon accoutumance pour le coca normal bien sûr et là je me suis dit STOP;il faut du courage et de l'envie pour décider de changer mais ce n'est pas toujours facil;s'appitoyer sur mon sort ne m'aidera pas ;alors j'essaie d'avancer;j'ai de nouveau perdu 1 kilo cela  peut paraitre peu mais c'est énorme pour moi car l'aiguille de la balance va vers la gauche et non la droite et c'est super.

 

Bon courage.  

izabelle
Animatrice forum

bravo Gisou!!!

pas de prob, Savi, j'avais compris vu la ressemblance....  ceci dit elle se fait rare Isana

mavo.
Marraine

Merci pour toutes vos réponses !

La RPC est en effet, la seule réponse qui me vienne aussi, je m'efforce de m'octroyer un peu de temps chaque jour... et pour ce progrès aussi, il faut laisser le temps faire son oeuvre !

Je ne suis pas vraiment pressée, à vrai dire, mais j'ai le sentiment qu'il me manque une clé.

Patience ! smiley

maximette.
Abonné
Mavo ... Ce que tu as écrit il y a qq temps déjà semble tout droit sorti de ma tête ! C'est exactement ce que je ressens , et ça me rassure de voir que je ne suis pas seule a ne pas savoir identifier les sentiments qui me poussent aux EmE . Et les fins de repas sont dures pour moi aussi , plus difficiles que de renoncer aux envies de grignotages de l'après midi ou fin de soirée . Du temps à passer depuis ton post , les choses ont-elles évoluées pour toi ? As tu trouvé des pistes ? Je sais que la RPC est une clé précieuse ...mais moi je ,n'arrive pas a le faire au moment des repas . Avec mon fils à table , je n'arrive pas a me dire je m'eclipse 3 min et je le laisse seul à table . J'en suis a l'étape de cette RPC de 3 min justement et y a pas , je n'y arrive pas quand je ne suis pas seule . Pour celles qui ont des enfants à gérer , et pas de mari à ces moments là , comment faites vous ?
izabelle
Animatrice forum

mais tu n'as pas besoin de quitter la table ni même que personne le voit pour faire de la pleine conscience à table

il suffit de porter un regard en toi-même, cela peut se faire à tout moment, dans le bruit, dans l'agitation, peu importe

le tout est de porter cette attention en soi,  sur ses ressentis.... si on ne sait pas "ce que c'est"  il faut juste porter un regard sur les sensations physiques que l'on a : ventre serré?  mon must...    gorge serrée?  boule dans la gorge?   sentiment de trop d'agitation-stimulation????

en fait, juste poster tes couverts et te mettre au diapason avec toi-même, qu'est-ce que je ressens?

oublie l'idée de "bien faire" à ce moment là parce que ça produit encore plus d'EME

le fait de te mettre au diapason avec toi-même ne doit pas être un outil pour  "ne pas manger plus que sa faim", car là on retombe dans le bien faire,    mais vraiment une écoute bienveillante de toi-même

ça fait bizarre au début quand on a l'habitude de se focaliser tout le temps sur les autres, mais en le faisant, et on peut faire le choix de le faire, même si on se sent mal au début,  ça devient facile et de plus en plus naturel

on ne se "crispe" plus sur nos états intérieurs, on les accueille simplement

 

tu as écouté la RPC de 3 min sans doute plusieurs fois, maintenant tu peux en appliquer le principe à tous moments pour être présente à ce qui se passe en toi

 

à +

maximette.
Abonné
Merci beaucoup izabelle ! C'est vrai que pour moi la RPC c'est avec les écouteurs loin des autres . Je vais essayer de juste respirer tranquillement . Par contre, lors de mes EME je ne ressens jamais ( ou je n'arrive pas a identifier ) de troubles physiques . Et comme je ne reconnais pas encore les sentiments qui m'envahissent , ça me complique un peu la tâche . Je ne sais pas quoi " accueillir" Mais cava venir , j'en suis sûre ... Bonne journée
izabelle
Animatrice forum

dans ce cas, c'est certainement qu'il s'agit de ressentis plutôt de l'ordre de la pensée, sans aucune sensation physique,  comme par exemple très simplement la culpabilité (très présente en fin de repas quand on essaie de bien faire) ou encore bien d'autres choses comme la sensation de perte de maitrise, de rejet, ou je ne sais quoi encore

si tu arrives à repérer des pensées automatiques ou des images, tu peux essayer d'accueillir ça, mais si tu ne repères rien (c'était mon cas), et que tu ne sais pas du tout dans quel état tu te trouves, ça serait bien que tu fasses régulièrement un peu de RPC, à froid, genre en te levant, pour acquérir un peu de distance-bienveillance vis à vis de tes pensées, ce qui te permettra d'en avoir mieux conscience

courage à toi

mavo.
Marraine

Maximette, ma réponse sera en demi-teinte !

Ca me fait drôle de me replonger dans une question exprimée il y a quelques mois, parce que globalement, je ne peux pas dire que j'ai beaucoup progressé sur le sujet... Les EME de fin de repas, ça reste ce qui m'empêche de maigrir, pour faire simple. Donc ça, c'est ce qui ne va pas.

Ce qui va, c'est que j'ai vraiment réussi à faire entrer la PC dans ma vie quotidienne, et que ça a changé plein plein d'autres choses. Franchement, je pense être beaucoup plus calme, avoir compris des milliards de trucs sur moi, et j'arrive à gérer des périodes difficiles (comme depuis qq semaines, surcharge de travail +++) sans agresser mon entourage.

Ce qui va aussi, c'est que je suis capable de sauter un repas, de ne pas finir mon assiette parfois quand je suis vraiment détendue et à l'écoute de moi-même.

Donc : des vrais progrès sensibles sur les sujets hors alimentation, et des micro-pas encore peu sensibles sur les sujets alimentation. Je suis donc super contente... mais les EME de fins de repas restent un objectif pour moi !!

Haut de page 
X