La dé-yoyotisation... - le 30/12/2011

Pipelette.
Abonné

A mes début sur LC j'ai grossi (pizza-chocolat à gogo...) puis au bout de 2 mois j'ai commencé à perdre un peu. Pas de bol, une grosse tuile familiale et bing des kg en plus très vite. Mon binôme ici m'a dit de ne pas m'affoler que si ça se trouvait ils allaient repartir tout seuls. Je lui ai fait confiance, je ME suis fait confiance et il s'est avéré qu'elle avait raison. Disparus aussi vite qu'apparus et j'ai recommencé à perdre du poids.
Une mega gastro et bing 2kg de perdus en une semaine. Sitôt après j'avais fringale terrible sur fringale terrible. J'ai réfléchi 2secondes et je me suis dit que bon, j'allais reprendre mes 2kg et après ? je n'allais pas me coller en restriction pour ça. L'effet yoyo ont connait, tant pis, et j'espérais aussi, sans y croire vraiment, qu'à nouveau, les kg repris très vite repartiraient très vite... J'ai donc pris le pari de manger tout ce que j'avais envie de manger quand j'en avais envie malgré le côté visiblement compulsif de l'après diet forcée.
Et là miracles, les 2kg sont repartis très très vite et je continue à perdre doucement, sans effort.

Maintenant j'essaye juste de m'écouter sans me contraindre. La peur de déraper est toujours là mais je m'efforce de ne pas en tenir compte, de me faire confiance. En 5 mois, 5-6kg de perdu c'est déjà bien même si ça ne correspond qu'à ce que j'avais pris les 6 mois précédents. J'ai besoin de recul maintenant, de voir comment ça évoluera dans la durée mais quoi qu'il arrive je sais que j'ai franchi un cap grâce à LC.  J'essaye aussi de me renseigner pour mieux comprendre les mecanismes de l'obésité, non pas comme on m'en menace sur VLR au risque de transformer les infos dénichées sur le net en restriction mais au contraire pour me conforter dans ce que j'aurais de toute façon envie de faire ou d'essayer. Alors je navigue entre articles sur la flore intestinale, les orexines, la leptine etc...

En bonus, la bonne surprise de cette perte de poids (appuyée par un peu de sport) c'est que je n'ai pas perdu de poitrine contrairement à ce qui avait pu m'arriver les fois précédentes. chouette :-)

Au début d'une RA on doute, on a peur de lâcher prise mais si on écoute ses peurs sans les laisser dicter leur loi, je vous assure que ça en vaut vraiment la peine. Un rapport apaisé à la nourriture après des décennies de lutte plus ou moins larvée, quelle libération !

Bon courage aux anciens et nouveaux ici !

Commentaires

Labrador.
Abonné

Bonjour,

j'aime ces messages positifs. C'est vrai que le démarrage n'est pas simple.

Il m'a fallu 1,5 mois pour accepter la faim sans angoisse. 

Il m'a fallu 2,5 mois pour prendre conscience de mes EME. Mon cerveau me cachait que je mangeais parce que j'étais contrariée/ fachée/ triste/ .... et autres émotions. A la place, c'était fatigue/ hypoglycémie. J'ai compris qu'il fallait que je travaille cet aspect de mon comportement alors qu'avant je focalisais sur le coté alimentation.

Donc, j'essaie de me faire confiance (un peu plus), d'appliquer les principes de base (manger quand on a faim, arrêter quand on n'a plus faim) et d'analyser à chaque fois pourquoi je mange.

J'espère, en calmant le jeu de cette manière à commencer à perdre du poids.

A bientôt et bon courage à tous et toutes.

 

kaeso.
Abonné

Félicitations  ! 

Pipelette.
Abonné

[quote=kaeso]

Félicitations  ! 

[/quote]

Merci binôme :-)  ! Félicitations aussi ! On tient le bon bout ! Et c'était une chouette idée aussi du site que de nous proposer d'avancer en binôme. Ca rassure,motive, encourage...

lizzz.
Abonné

Merci Pipelette, ton message tombe à pic! car moi je fais du yoyo depuis le début de LC et j'voyais pas d'issu..... alors merci de ton message réconfortant! rassurant et plein d'espoir!

Haut de page 
X