La pleine conscience... en famille!

Anick.
Abonné

Bonjour!

J'aimerais connaitre vos trucs pour arriver à pratiquer la pleine conscience en famille. Ma fille a 13 mois et dois être extrêmmement stimulée pour manger un peu. Elle a des problèmes différents des miens: trop chétive!

Difficile d'être à l'écoute de ses sensations et de ses besoins avec un bébé à nourrir et qui, lorsqu'elle ne mange pas, continue de réclamer attentions, calins et promenades. Je pourrais petit déjeuner tranquille le matin, mais je n'ai pas faim. Et le soir, quand papa la fait manger, je me sens coupable... Pour le midi, c'est à peu près impossible de me consacrer à mon assiette. À coté du quotidien mouvementé, les anciens repas de fêtes me semblent si calmes. Possible d'arriver à manger avec conscience dans un relatif chaos?

Et vous, comment faites vous pour manger en pleine conscience avec vos familles?

Commentaires

gio60.
Abonné

pourquoi à midi tu manges avec elle, d'abord tu l'as fait manger et après tu manges avec calme, si elle sent que maman est stressée, qu'elle veut son calme tu ne l'auras jamais, mais si elle sent que maman est contente de la nourrir, elle prend du temps pour elle pour les calin etc elle te laissera en paix un peu plus tard, et pour le soir je ne comprends pas pourquoi tu te sens coupable si son père lui donne à manger, soit fière de lui il n'y a pas bcp de papas qui s'occupe des petits et ne te sens pas coupable, il va faire différemment de toi mais très bien pour son rapport avec la petite. Parole de maman de 3 enfants.

gio60.
Abonné

pourquoi à midi tu manges avec elle, d'abord tu l'as fait manger et après tu manges avec calme, si elle sent que maman est stressée, qu'elle veut son calme tu ne l'auras jamais, mais si elle sent que maman est contente de la nourrir, elle prend du temps pour elle pour les calin etc elle te laissera en paix un peu plus tard, et pour le soir je ne comprends pas pourquoi tu te sens coupable si son père lui donne à manger, soit fière de lui il n'y a pas bcp de papas qui s'occupe des petits et ne te sens pas coupable, il va faire différemment de toi mais très bien pour son rapport avec la petite. Parole de maman de 3 enfants.

Anick.
Abonné

En fait, elle a des problèmes alimentaires depuis sa naissance et n'aime pas beaucoup manger. Elle est en sous poids et, à 14 mois, elle pèse 7 kg. Elle mange un peu plus lorsqu'on mange avec elle. Son médecin et sa nutritionniste nous ont conseillé de toujours l'accompagner dans les repas, pour qu'elle comprenne que c'est un moment agréable où l'on est ensemble. J'essaie de manger une entrée avec elle, mais souvent, je n'ai plus faim ensuite.

De toute façon, généralement, j'ai peine à ranger la cuisine après le repas qu'elle veut jouer avec moi, se faire prendre ou aller dehors. Pas facile de manger dans ces conditions, avec un bébé accroché à mes pantalons comme si sa vie en dépendait ;)

Tu as tout de même raison; je devrais profiter du repas du soir et manger sans culpabilité!

Cantate34.
Ancien abonné

Et si tu profitais des beaux jours pour faire des pique-niques avec elle de temps à autre ? Fractionner les repas ? inviter un autre bb à déjeuner de temps en temps ? La faire participer à la préparation du repas, au rangement de la cuisine ?

Pas facile d'avoir un enfant petit mangeur.

Bon courage

Marie

Sciuc.
Abonné

Bonjour,

Je ne sais pas si mes conseils sont bons mais ma fille cadette qui va vers ses 14 ans et qui est un vrai sac d'os (désolée pour le terme, mais franchement...) a eu aussi de gros problèmes alimentaires quand elle était bébé et le médecin nous avait conseillé de lui donner à manger ce qu'elle aimait et dans n'importe quel ordre, et n'importe quand, le but étant qu'elle grossise. Comme elle aimait les desserts, elle a très longtemps commencé ses repas par le sucré. En gros, elle a été élevée sans le savoir à la méthode Zermati!

Bref, laisse peut-être de quoi manger à la disposition de ta fille, ou au moins présente son repas en entier sur la table pour qu'elle commence par ce qu'elle préfère...

A ce jour, la mienne mange toujours n'importe quoi quand bon lui semble mais il est tout à fait remarquable qu'elle choisit ses aliments (du sucre quand elle est fatiguée, des tomates pour le plaisir, elle est fan de légumes, etc...) et ne grossit pas!

Anick.
Abonné

Oups, désolée, j'ai perdu ce post dans la tonne d'écrits du site!

On la laisse manger ce qu'elle veut, dans n'importe quel ordre, pourvu qu'elle mange! On lui offre aussi de la nourriture au 2-3 heures max. On mange souvent au parc ou avec d'autres enfants. Quand on mange à la maison, on met de la musique et on rigole bien. Simplement, ça ne la fait pas manger davantage. Elle n'aime pas les dessert, les sucreries, la glace. Moi qui aime cuisiner, son truc préféré du moment, c'est les McCroquettes, bouh!

Ces jours ci, elle ne mange presque pas. J'ai beau essayer de relativiser, ça m'inquiète. Toutefois, je crois que j'étais aussi une petite mangeuse et qu'à force de me forcer à passer par dessus mes sensations, je suis en surpoids. Peut-être que ma fille suit simplement ses besoins? À 15 mois, elle parle beaucoup et très bien, alors je me dis que ça doit aller. 

Elle est encore un peu jeune pour aider à préparer ses repas. Déjà, c'est un exploi quand le contenu de l'assiette ne se retrouve pas dans les airs.

Bref, ce n'est pas évident, mais j'apprends à faire avec...

sikkim.
Abonné

Et qu'en dit le médecin de ta petite ? J'ai toujours entendu dire qu'un enfant ne se laissait jamais mourir de faim. Mais bon, je n'ai pas d'enfant...

Anick.
Abonné

Elle a plusieurs médecins. Tous les premiers ont paniqué en la pesant. Elle a passé près d'être nourrie par gavage (je n'ose même pas y penser tellement ça me chamboule, mais c'est certain que cette perspective garde mon angoisse présente) La majorité des enfants ne se laissent pas mourrir de faim, mais pendant longtemps, manger a été trop douloureux pour elle, donc elle ne buvait que pour se garder en vie, et c'est sans grand intéret qu'elle est passée aux solides. Elle n'asocie pas ça spontanément au plaisir et à la découverte. Elle mange quand elle a très faim, sans plus.

Sa première diététiste n'arrêtait pas de nous prédires des horreurs si elle ne mangeait pas plus. On devait la faire manger à n'importe quel prix. J'ai toujours envie de retourner la voir et lui présenter ma fille maintenant, qui est loin des troubles mentaux! Merci de nous avoir fait paniquer encore plus, comme si ça ne nous boulversait pas assez déjà!

Le médecin qu'elle voit à la clinique des troubles de croissance est un chouilla plus rassurant, mais nous soumet toujours à des tas de test. Pour lui, elle n'est pas en malnutrition mais en danger de, et il nous charge simplement de lui apprendre à aimer manger, peu importe ce qu'elle mange et si elle en mange peu.

Je crois que la plus zen au jour d'aujourd'hui, c'est moi...

Haut de page 
X