La question du poids - 14042014

olympia.
Abonné

Bonjour,

J'ai commencé LC depuis très peu de temps, donc je n'ai aucun jugement à porter sur l'efficacité de la méthode.

Si je me suis inscrite sur le site, c'est parce que toutes les explications, analyses et théories de JPZ et GA m'ont parues tout à fait sensées, pertinentes et nuancées.

Il y a cependant une question qui me tracasse, c'est celle du poids, ou de la perte de poids.

Je n'arrive pas personnellement à me défaire de l'obsession de maigrir, pour moi ça reste le but ultime de la méthode, et ce pour quoi je viens ici.. Pour moi LC est une méthode d'amaigrissement (dont le slogan est "Maigrir sans régime").

Dans les outils il y a une courbe de poids. Bien.

Pourtant le discours officiel du site, tout comme bon nombre de fils de discussion sur le forum, présentent la perte de poids comme secondaire, voir accessoire, voir indifférente.

Je comprends l'idée, qui est de ne pas focaliser sur la perte de poids au point de bloquer tout le processus, mais n'y a-t-il pas une certaine hypocrisie, ou une forme de déni, à vouloir poser la question du poids comme secondaire ?

Parlons des EME :

Les EME sont problématiques PARCE QU'elles font grossir, la souffrance qu'elles générent vient uniquement de la prise de poids qu'elles provoquent.

La prétendue immoralité qu'on accole aux notions d'excès ou d'irrégularité sont les fruits d'un raisonnement judéo-chrétien... Au fond on pourrait tout aussi bien envisager les EME comme des techniques de contournement ou d'adaptation, et où est le mal dans l'absolu à contourner un obstacle ou à s'y adapter ?

Non, le seul problème avec l'EME c'est que ça rend gros. On ne culpabilise pas parce qu'on a besoin d'une échappatoire, mais bien parce qu'on sait que cette échappatoire nous fera prendre du poids.

Alors pourquoi faire du poids le non-sujet du site, alors que partout transpire l'attente éperdue d'un envol des kilos ?

Pourquoi je lis encore sur un site d'amaigrissement qu'on n'a pas besoin d'être mince pour être belle, qu'on n'a pas besoin d'être mince pour séduire, qu'on peut être gros et heureux , quand la quasi-totalité du monde qui nous entoure et de nos expériences, qu'on le veuille ou non, témoignent de l'inverse ?

On peut mais c'est rare, ayons le courage de le reconnaître.

Désolée pour ce post qui peut sembler un peu vindicatif, mais je suis plus perdue qu'autre chose, et c'est vrai que cet espèce de non-dit sur un site qui veut placer l'honnêteté et la clarté au centre des choses ça me dérange.

 

 

 

 

 

 

Commentaires

nana51.
Abonné

bonjour olympia, j'espère que tu vas bien?

tu as bien raison de poster sur le forum , il est fait pour ça.

je me suis inscrite sur LC en août 2013 c'est clairement pour perdre du poids et surtout ne plus en reprendre, 

mes objectifs initiaux ne ce sont pas réellement réalisés

je m'explique :j'ai perdu du poids, ça c'est plutôt le bonne nouvelle, environ 3/4 kilos, c'est pas autant que ce que je souhaitais en m'inscrivant, 

cependant je n'en reprend plus, je reste stable, même en faisant de petits excès, 

j'ai encore des compulsions alimentaires, avec la pratique de la RPC, j'ai enfin un moyen de me recentrer et ne plus me jeter sur la bouffe , ya pas d'autres termes, et me goinfrer comme une malade.

le soir était mon plus grand problème, à force d'exo et de lecture via les blogs et les forums, j'ai trouvé un truc qui me conviens très bien:

en rentrant du travail, totalement épuisée, je prend le temps d'une douche , je note bien les sensations sur mon corps de l'eau , comment je prend le temps de me sécher , soigneusement, tout cela ne prend pas plus de 5 mn, ensuite fais une petite séance d'une minute d'exercice  de yoga, et quand je me retrouve devant mon assiette , je mange avec appétit et la plupart du temps je m'arrête quand je n'ai plus faim, cette nuance , est importante, parceque je sais que lorsque je m'arrêterais à la bonne faim les quelques kilos qui ne sont pas partis , finiront pas partir.

j'espère avoir répondu à certaines de tes interrogations?

nathalie.

Lavienrose.
Abonné
Bonjour et bienvenue Olympia! Quand on veut une belle maison on pense à la décoration , les meubles, la peinture..... Mais les fondations, l'isolation sont à faire en premier. Désolée pour l'image... Je rénove ma maison ;-) LC c'est pareil. Si tu règles tes pbs tu maigriras!!!! Tu dois reconnaître ta bonne faim, arrêter de manger quand tu n'as plus faim et accepter de ressentir tes émotions et inconforts ce qui t'éviteras d'avoir des Eme. Tu apprendras tout un tas d'autres choses : comme la dégustation , se réconforter en dégustant, en mangeant mieux et moins...., Je t'assure le but de la méthode c'est de se réconcilier avec son corps !!! Laisse toi guider par les exercices. À bientôt sur le forum L
izabelle
Animatrice forum

c'est sur Olympia que beaucoup de personnes sont ici avant tout pour maigrir

c'est mon cas!!

il y en a qq uns cependant (enfin, de ce que je lis)  qui ne sont pas en surpoids mais quand même en souffrance par rapport aux EME

 

ceci dit pour beaucoup, l'EME est en effet problématique seulement du fait qu'elle fait prendre du poids....   du moins si elles sont trop nombreuses pour que la régulation naturelle ne puisse s'effectuer

pleins de gens minces et régulés font des EME, mais pour eux ce n'est pas un problème, puisque ce sont des choses occasionnelles, et par la suite, ils écoutent naturellement leur faim  et régule les apports  "en trop"  en mangeant simplement moins par la suite

en fait, ici on s'attache à trouver ce fonctionnement, en se reconnectant à nos sensations alimentaires

 

on se focalise là dessus parce que c'est ça qui permet de maigrir durablement

fixer sa balance n'a jamais fait maigrir personne, mais ce qui nous permet de maigrir, c'est de pouvoir retrouver cette régulation naturelle par les sensations alimentaires

parce qu'ensuite on peut manger à sa vraie faim, et maigrir si on est au - dessus de son set-point

 

je ne pense pas que le poids soit un non-sujet ici, mais simplement on ne se focalise pas dessus dans la mesure où l'on construit plutôt les fondations de la maison, comme dit Lavieenrose

c'est un peu la partie imergée de l'iceberg, celle que personne ne connait, et qui pourtant est une vraie base

 

par ex sur les EME, la plupart des gens ne savent pas "pourquoi" ils mangent, ça va être du genre  "je suis gourmand"  "ça m'a tenté",  "j'étais crevé"

bon....    dans le parcours on finit par se rendre compte  (pour l'avoir lu des millions de fois sur les tchats, ça a finit par entrer dans ma caboche), que lorsque l'on mange sans faim ou au delà de sa faim,  c'est très souvent pour éviter de ressentir certaines choses

 

alors on travaille à accepter de les ressentir, ne plus avoir besoin de nourriture pour se calmer sans cesse

ce déconditionnement d'un réflexe pris (manger pour éviter de ressentir)  est essentiel   pour accéder à ce que cherche, en effet : la perte de poids

 

c'est vrai qu'on en parle pas beaucoup, mais ça ne veut pas dire que ce n'est pas important, mais ça permet de ne pas se mettre la pression sur une perte de poids "rapide"  sans vrai apprentissage de la régulation par les sensations alimentaires

 

elle n'est pas secondaire, la perte de poids, pas pour tout le monde

pour moi c'est clair qu'elle ne l'est pas

pour certains oui, parce qu'ils sont déjà à leur set-point mais qu'ils doivent renoncer à être comme les filles retouchées des magazines

ou parce que même s'ils régulent leur apports "hors-faim",  les crises d'hyperphagie sont douloureuses psychologiquement

ou alors parce qu'ils compensent par un hyper controle inconfortable

 

bref, autant de personnes, autant de problématiques

 

pour moi la perte de poids c'est important

mais je me suis aperçue en cours de route que se focaliser là-dessus  nous met dans une urgence bien contre-productive

par exemple si je perds 300gpar semaine, ça peut sembler "rien du tout"

mais au final, sur un an, ça fait quand même plus de 15 kg, ce qui n'est pas mal.....

le poids a tendance à nous focaliser à court terme et c'est pour ça qu'on ne focalise pas dessus

mais c'est important.... à long terme

 

dans ma courbe de poids à la maison,  j'ai une case spéciale pour ça....   ma moyenne de perte par mois, et ce que ça fait par an....  ça permet de constater qu'une perte lente, mais réelle,  tout en faisant l'acquisition de nouveaux réflexes durables, c'est bien.....

FRED73
Marraine
Je ne crois pas que le seul problème des EME c'est que cela fasse grossir. Il y a aussi l'inconfort que cela provoque : quand on mange trop on ne se sent pas bien. Le problème aussi est l'évitement des inconforts, des émotions pénibles. On mange pour ne pas ressentir d'émotions désagréables, tout comme on peut boire de l'alcool ou de droguer. Le but de linecoaching est aussi de nous montrer que toutes ces émotions désagréables ne sont pas dangereuses et que l'on peut les vivre sans être anéanti.
Noelle
Marraine

Oui, c'est assez paradoxal, cette question du poids, on est là pour perdre du poids, et on s'aperçoit au fil de l'experience, que cette recherche là, perdre du poids, elle nous bloque, et que c'est en faisant un détour par les comportements alimentaires, par le lacher prise , qu'on y arrive, en ne voulant pas

mais comment faire pour ne pas vouloir ce que l'on désire tant...

il y a là de quoi se mettre en colère de ne pas y arriver 

c'est pour moi le meme sentiment de ne pas y arriver quand je veux peindre et que je n'y arrive pas et parfois, sans vouloir, j'y arrive et là, ça vaut la peine d'avoir quand meme continué à prendre mes pinceaux et accepté de me lancer quel que soit le résultat a venir

 

bonne découverte

Pattie.
Ancien abonné

La perte de poids est secondaire au sens propre du mot : elle vient après le reste, après le travail sur les sensations alimentaires, des émotions. Ce qui est au premier plan sur LC, c'est ce qui vient en premier dans l'ordre chronologique, et aussi ce qui est le plus difficile.

Pour les EME, c'est vrai qu'il est tentant de les voir de manière négative (pouh ! la vilaine EME pas belle, va-t-en vite, je ne suis pas ce genre de fille !). Mais en vrai, elles sont des indicateurs d'émotion. C'est comme de gourmander une alarme incendie. Elle ne met pas le feu, elle prévient qu'il y en a un. Au début, je le voyais comme une chose négative. Après avoir lu les interventions sur le forum des anciennes, je les vois différemment. Heureusement qu'il y a cet échange à la croisée des différents stades des parcours de chacune, ça permet de voir à peu près vers où on va.

mince de loin.
Abonné

Linecoaching, une expérience qui enlève du poids physique et émotionnel. Depuis LC (1ère inscription en juillet 2013) je n'ai plus honte de mon corps, fonds en douceur, ai retrouvé ma féminité et me sens belle, malgré mes 102 kg !

titelilidu27.
Abonné
Bienvenue à toi Alors je vois que ton discours c'est celui qu'on a tous au début mais aprés peu de temps ici on le change car on comprend que maigrir oui mais il faut du temps pour y arriver (sur le long terme) et avec de bonnes bases car retrouvée un confort alimentaire est la base pour arrivée a se reprendre en main concernant les EME qui est pour la plupart d'entre nous le problème majeur. Alors non il ne passe pas en second plan car on est pour la plupart ici la pour ça d'ou le nom "maigrir sans regime"... Mais on apprend a s'accepter tel qu'on est pour avancer et tu verras ai fur et a mesure que de petits pas nous en font faire des gros, tu verras que tu pense des choses, tu fait des choses que tu ne pensais pas "possible" et c'est beau de se decouvrir, de s'ecouter...chaque jours tu te vois avancée. Et tu te fixe moins sur la balance et ses chiffres qui nous font tant de mal...tu revie :-) pour toi en tant que personnes plus en tant que "quelqu'un parmi tant d'autre" tu reapprend a prendre soin de toi et ça c'est plus difficile qu'on le pensais car si on en es la c'est parce que justement on s'est oubliée même délaisser. Au plaisir de te lire et ton post est très pertinent et y'a sujet a debattre dessus.
Soleluna.
Ancien abonné

Salut Olympia,

oui alors je vais redire peu ou prou ce que te racontent les filles, mais c'est ce que je ressens : biensur que je suis là pour perdre du poids!!! Et je me suis inscrite pour cela. Mais le programme m'a amenée à travailler sur tout le reste, sur la source. Une sorte de grand et beau voyage, parfois c*** et pas toujours commode. Alors le reste devient le centre et le poids en découle. Zéro hypocrise là-dessus ou posture pseudo détachée : c'est plus le coeur du truc, c'est tout et c'est aussi simple que ça.

Ce que je voulais te dire surtout, c'est que le problème des EME c'est pas uniquement la prise de poids. Loin de là. Derrière les EME se cache (du moins pour moi) un vaste système d'évitement. Une attitude mentale qui s'avère pour moi super paradoxale, parce que je suis quelqu'un qui fait face aux choses, mais pas émotionnellement. J'évite. Ce système de fonctionnement (qui vise la protection au départ) conditionne nombre de mes comportements et a des conséquences bien plus lourdes que ma prise de poids, je t'assure. Aujourd'hui c'est ça qu'il m'interesse de travailler, parce que je trouve ça plus important et avant de m'alléger physiquement j'aimerais le faire dans mon coeur aussi. Et ça tombe bien, depuis que j'ai mis le nez dedans, le poids suit et plutôt bien :) (mais c'est loin d'être un long fleuve tranquille)

Amitiés et le bonjour aux Dieux!

marieal.
Inscrit

tout a été dit!

je vais cependant te donner un exemple du rôle important du stresseur poids: je me suis (ré)inscrite en novembre avec la ferme intention de perdre 6 kg pour le mois de mai, pour mon ultime essai bébé par PMA. L'enjeu est de taille, il parait que la perte de poids quand on est en obèsité augmente la fécondité....donc j'ai changé plein de choses, j'ai diminué mes quantités, je ne mange plus que quand j'ai faim, j'ai identifié mes causes d'EME, j'ai vraiment super progressé....mais j'ai rien perdu. Je suis persuadé que ce qui me fait encore trop manger, c'est justement le stress lié à la perte de poids pour une date.

Ma diététicienne, pourtant du GROS, pas du tout adepte des régimes, consciente de ça, m'a même suggéré de faire un régime flash pour atteindre mon objectif le jour J...j'étudie encore la question.....si ton objectif c'est de maigrir vite, alors LC n'est pas forcément adapté. Personellement , je SAIS que mon poids finira par descendre et il y a fort à parier que ce soit dès la fin du mois de Mai!

Ce que j'ai appris ici a changé mon rapport à l'alimentation, mon rapport à mon poids aussi puisque ce n'est plus vraiment ce que je lis sur la balance qui me fixe ma façon de manger, mais bien mes sensations. Le poids est mon objectif principal ( le port à atteindre) mais ce n'est plus lui qui pilote la machine et décide de ce que je mange, de ce que j'éprouve, de la route que je prends ( j'ai perdu et repris), JE suis le capitaine du bateau et JE mène mon embarcation à mon rythme. Visiblement, il me faudra plus de temps que prévu pour arriver au port....

olympia.
Abonné

Merci pour vos réponses qui toutes sont sensibles, pertinentes, et pleine de bon sens.

Je suis d'accord avec vous sur le fond,  je ne peux pas ignorer que les causes de la prise de poids sont bien souvent  très complexes, très profondément ancrées, qui plus est dans des zones difficiles à définir.

Qu'il faut envisager un véritable travail de chercheur, voire d'archéologue de soi-même pour pouvoir espérer perdre du poids durablement.

Qu'en fait en changeant, le poids change.

 

Tout cela je le comprends, je le comprends très bien, mais seulement par la partie rationnelle de mon cerveau, qui malheureusement est loin d'être la seule aux commandes...

D'autres pensées me viennent sans cesse en tête : Je me dis que je n'ai pas le luxe de prendre ce temps, le temps qu'impose cette révolution totale du moi. Sans rentrer dans le détail, mes problèmes de poids me causent de graves problèmes de couple. Je n'ai que disons 8/10 kilos à perdre, mais c'est comme ça depuis des années, et ça suffit à rendre les choses souvent très difficiles à vivre au quotidien.


Ensuite, je me dis que la vie est trop courte pour consacrer tant de temps à des problèmes de poids et de nourriture. J'ai l'impression d'avoir passé une bonne moitié de ces 15 dernières années à y penser. J'ai aussi l'impression d'avoir retourné les choses 50 000 fois dans ma tête, d'avoir tout expérimenté, d'avoir essayé de comprendre par tous les moyens, pour au final peu de résultat.

J'ai 34 ans et je n'ai qu'une envie c'est de passer à autre chose avant d'y laisser toute ma jeunesse. J'ai peur de m'enliser encore des années à essayer de comprendre quelque chose sur moi, alors qu'il n'y a peut-être rien à comprendre. Je me dis que dix mille choses beaucoup plus passionnantes et qui n'ont rien à voir avec mes petits problèmes m'attendent et que c'est vers elles que je devrais me tourner.

Et puis aussi j'aimerais avoir un enfant bientôt mais ça m'horrifie de me dire que je trainerai encore cette charette de problèmes perso avec moi à ce moment là. ça m'attriste de penser que je pourrais faire peser ça sur mes enfants, d'une manière ou d'une autre.

 

Pour ceux qui liront, désolée pour ce post trop long et tout à fait égocentré ! Mais ça fait du bien d'écrire ces choses là, dont je ne parle jamais.

 

 

 

 

 

Patience
Marraine

Bonjour olympia,

Tu sais, je crois qu'il ne s'agit pas forcément d'essayer de comprendre par tous les moyens ; mais plutôt de vivre les choses.

Quand tu écris que "la vie est trop courte pour consacrer tant de temps à des problèmes de poids et de nourriture", je suis plutôt d'accord avec toi.
Mais cela signifie que ça vaut peut-être bien la peine de passer à autre chose, de vivre d'autres choses que le poids et la nourriture...

Et la charrette que tu lègueras à tes enfants sera alors sans doute moins pleine.

 

Personnellement, je suis venue ici, comme nous toutes, pour, au fond, d'abord perdre du poids. Je savais que j'avais un souci de comportement alimentaire et je sentais bien que c'était la clé de tout. Mais ne nous leurrons pas, je voulais perdre du poids d'abord ! Être mince, désirée, désirable, légère, aérienne... bref, à peu près tout ça !

Mais ma perte de poids n'a vraiment démarré qu'au bout d'une bonne année. Pendant des mois, il m'a fallu lâcher prise par rapport à ces kilos, ce regard sur soi, ce souhait de maigrir. Parce qu'en tant que mangeuse émotionnelle, je devais d'abord apprendre à vivre mes émotions. Cela n'a pas été sans mal, je te l'accorde. J'ai eu des moments de déception, je le reconnais. Mais je devais d'abord apprendre à me vivre.

Aujourd'hui, j'estime que cette année de "labour" intérieur était bien nécessaire car, en effet, "la vie est trop courte pour consacrer tant de temps à des problèmes de poids et de nourriture".
J'ai appris à me consacrer à moi et à la manière dont je ressens ma vie. Et j'ai commencé à maigrir doucement.

Quant à cette charrette que l'on peut léguer à ses enfants, je suis bien contente d'avoir découvert Linecoaching quelques semaines après la naissance de mon fils. Car au lieu de lui transmettre plus ou moins consciemment mes peurs, mes culpabilités, mes tristesses, je lui transmets l'audace d'expérimenter sa vie. Et sur le plan alimentaire, au lieu de le surveiller sans cesse et de lui marteler injonctions et interdits, je suis contente quand je l'entends dire : "Je suis rassasié, Maman", tout simplement.

"J'ai peur de m'enliser encore des années à essayer de comprendre quelque chose sur moi, alors qu'il n'y a peut-être rien à comprendre".
Il y a peut-être juste tout à vivre...

Plein de courage à toi et au plaisir de te lire

titelilidu27.
Abonné

Olympia,

Ton message est très pertinent, tu sais je comprend ce que tu ressent on en est toute là trouver du temps pour se comprendre on a pas envie de passer sa vie a sa... car combien de temps ça va durée cette visite de "nous" ?

Mais en même temps on se dit aussi que si on ne le fait pas sera t'on un jour heureuse ? Malheureusement je ne le pense pas car on aura toujours se regard extérieur et se mal être intérieur qui nous rongera...

Concernant ta peur par rapport a un enfant je la comprend bien au début je me suis inscrite ici car d'ici la fin de l'année, ou début de 2015 j'aimerais mettre un bébé en route est moi j'ai 30-35 kilos en trop !!! donc je me dis qu'avec une grossesse par là dessus en plus mon dieu je vais dépassée les 100kilos !!! Hors sa je ne le supporterai pas car je ne suis pas très grande et après une grossesse le poids a plus de mal a partir donc j'aimerais perdre au moins 10kilos avant !!! hors j'ai repris 1k300 depuis le début mais j'ai appris plein de choses sur moi et je pense que le poids suivra.

Concernant les enfants je me dis que c'est nous qui nous faisons des idées, encore nos "pensées devastatrices" qui nous font défaut car pourquoi notre poids paiserais sur nos enfants ? l'important est de leur apportés de l'amour, de la tendresse, une éducation et des biens matériels le mieux que l'on peut après un enfant sera plus heureux si il a une maman "ronde" mais caline, et qui lui apporte ce dont il a besoin qu'une maman "top model" et qu'elle sera trop occupée par son apparence que par s'occuper de son enfant !!!

Voilà Au plaisir de te lire

FRED73
Marraine
Je crois Olympia qu'il s'agit là de perfectionnisme. Vouloir régler tous ses problémes avant d'avoir des enfants. Mais des problémes il y en aura toujours ! Justement avec linecoaching on apprend à accepter nos imperfections er les imperfections de la vie aussi. Accepter que tout ne soit pas comme on le voudrait. Faire avec cette vie qui est la notre, avec nos kilos en trop et nos moments de tristesse. Quand on accepte que la vie n'est pas que bonheur et joie on cesse de lutter contre les petites tracasseries et on se sent plus légère. Moi aussi je voulais avoir réglé mes problémes avant d'avoir mes enfants mais je me suis rendue compte que c'était peine perdue et que de toute façon quoi que je fasse mes enfants me reprocheront toujours quelque chose et c'est normal. Quand tu auras perdu du poids la vie sera peut être différente mais tes problémes ne seront pas règlés comme par magie si tu n'agis pas sur la cause de tes problémes alimentaires. Oui cela prend du temps mais c'est nécessaire. C'est comme pour les gens qui se font poser un anneau gastrique, s'ils ne résolvent pas les causes de leur trouble alimentaire le poids revient malgré l'anneau. Si tu ne règle pas ces problémes tu peux maigrir avec un régime pour perdre du poids durablement il est nécessaire de travailler le côté psychologique que fait que l'on mange si souvent sans faim comme on le fait avec linecoaching. J'espère que tu t'en rendras compte et que tu poursuivra la méthode.
FRED73
Marraine
X
marieal.
Inscrit

[quote=olympia]

Merci pour vos réponses qui toutes sont sensibles, pertinentes, et pleine de bon sens.

D'autres pensées me viennent sans cesse en tête : Je me dis que je n'ai pas le luxe de prendre ce temps, le temps qu'impose cette révolution totale du moi. Sans rentrer dans le détail, mes problèmes de poids me causent de graves problèmes de couple. Je n'ai que disons 8/10 kilos à perdre, mais c'est comme ça depuis des années, et ça suffit à rendre les choses souvent très difficiles à vivre au quotidien.


Ensuite, je me dis que la vie est trop courte pour consacrer tant de temps à des problèmes de poids et de nourriture.  

Pour ceux qui liront, désolée pour ce post trop long et tout à fait égocentré ! Mais ça fait du bien d'écrire ces choses là, dont je ne parle jamais.

 

 

 

 

 

[/quote]

alors je crois que justement tu es arrivée au bon endroit! LC c'est la seule "solution durable", c'est le seul moyen de ne pas y consacrer ton existence: apprends à te réguler et tu pourras oublier tes régimes, les problèmes de poids et cette charette que tu légueras à tes enfants...mieux, tu pourras même incorporer dans ton éducation tout ce que tu auras appris ici, plutôt que de les faire partir dans la vie avec tout un tas d'interdits.

quand à tes problèmes de couples, peit être faut il justement changer de façon d'être, de façn de faire... le régime et la perte de poids rapide n'est pas une solution, acr elle n'est pas durable.

izabelle
Animatrice forum

oui justement!!!!

tu as passé ces 15 dernières années à y penser

mais tu as fait quoi ces 15 dernières années???   LC  ???   ou des régimes?

le principe de LC c'est que tu prends peut-être un chouilla plus de temps au démarrage pour la perte de poids, mais ensuite tu n'as définitivement plus besoin d'y accorder du temps ou de l'attention, et tu maintiens naturellement ton set-point

pourquoi?

parce que ça s'automatise.....

pourquoi ça s'automatise, contrairement aux régimes restrictifs?

parce que c'est naturel, et que tu peux observer cet automatisme chez beaucoup de personnes qui maintiennent leur poids sans y penser et sans effort

 

ce n'est ni un travail d'archéologue et de chercheur, je te rassure

comme le dit Patience, tu n'as pas à "penser",  ni à écrire un thèse sur ton fonctionnement intérieur, tes émotions depuis ton enfance, mais simplement apprendre à être dans l'instant présent, et pouvoir simplement te nourrir en fonction des demandes de ton corps

ce que je perçois de ton message, c'est que tu as "peur"  de trouver qqchse, en toi,  à cause d'une sorte d'introspection

mais je te rassure, tu ne trouveras rien qui n'existe déjà

et tout ce dont tu pourrais avoir conscience,  ce n'est  ni dramatique, ni honteux, ni menaçant, ce sont juste des choses que les humains ressentent

oui, tu peux être amenée à mieux ressentir tes émotions, tes sentiments, mais aussi à en être beaucoup plus détachée d'une certaine façon, car on remet les choses à leur place, ce ne sont  "que" des émotions ou des pensées

 

je pense que c'est important que tu ne te fasses pas une montagne de ce travail sur LC et que tu prennes les choses simplement

tu n'as pas à "réussir"  une parfaite mise à plat de ton comportement alimentaire,   à être parfaite à ce niveau là

mais simplement  commencer à apprendre à fonctionner d'une façon naturelle :   écouter son corps, se nourrir en fonction de son corps

quelque part c'est très simple....

ne te mets pas trop de pression

 

mon chéri aussi voudrait que je perde du poids, mais je crois qu'il a enfin compris qu'il vaut mieux que mette   des mois pour perdre durablement du poids pour ne jamais en reprendre,  plutôt que de me mettre à la diète, perdre un peu, reprendre beaucoup ensuite

ça c'est usant pour le couple

depuis que je fais LC, mon chéri m'a enfin  "laché"  sur les problèmes de poids

je souhaite toujours maigrir plus avant, mais lui est maintenant beaucoup moins pressé

 

courage à toi olympia

 

Gastibelza.
Abonné

Bonjour Soleluna et merci beaucoup pour ton post qui a déclenché un vrai déclic chez moi, quand tu as parlé de "système d"évitement". Je me suis dit 'mais oui c'est moi ça !", j'y ai même pensé cette nuit c'est pour dire :

Pourrais-tu en dire plus sur le sujet ? Comment travailles-tu sur ce problème ?

 

Merci mille fois d'avance,

smiley

sorci.
Abonné

En gros, pratiquer la méthode lc ça doit devenir comme se brosser les dents : automatique ! Quand on était enfants, je ne sais pas vous, mais moi je rechignais !  Maintenant je ne saurais plus men passer...

Manger sans faim est devenu très déplaisant pour moi,  mais le chemin est encore long, et moi non plus je n'ai pas tout à fait abandonné encore l'idée de maigrir , et plus vite surtout. On sait que ça n'avance à rien, mais je ne peux pas m'empêcher d'être un peu déçue de ne pas vois le chiffre en baisse quand ca fait 10 jours que je ne suis pas montée sur ginette... 

Surtout quand les copines qui sont toutes à fond dans ww, youpi c'est le printemps,  vous jettent au visage leurs 4 kilos perdus en 2 semaines... 

M'en fiche j'y arriverai !  

 

Accroche toi, les debuts sont un peu difficiles,  mais le bien  etre ressenti ensuite est incomparable !

Soleluna.
Ancien abonné

Salut Olympia,

wahou dis... ils t'en causent des soucis ces kilos (peu importe le nombre d'ailleurs). Problème de couple, tu y perdrais ta jeunesse, obstacle à la maternité... Aucune ironie de ma part, vraiment, j'ai juste été frappée par cela en te lisant. Ca me rappelle un peu le fonctionnement : quand ceci cela (perte de poids, promotion , maison construite etc) alors je pourrais être heureuse, me détendre, vivre ma vraie vie, entrer dans une relation etc etc.
Comme le dit Fred, y'aura toujours un truc qui n'ira pas pile poil comme on voudrait. Toujours.
Je crois qu'il faut se méfier de la pensée magique (plus de kilos, pffft, plus de problème).
Et surtout ne pas oublier que notre vie, c'est ici et maintenant. En plus ça tombe bien, ce ici et maintenant, quand on est dedans pleinement, est source d'apaisement et de joie. :) Bon courage!

Gastibelza, je vais réfléchir à ta question, et j'y reviendrai promis, juste besoin d'un peu de temps. :))

Gastibelza.
Abonné

Merci !!! devil

Haut de page 
X