Le B.A. BA du mangeur émotionnel

izabelle
Animatrice forum Coach marraines

A tous les nouveaux (et anciens), voici un petit mémo  de ce qui me semble important lorsqu'on aborde le programme Linecoaching avec des problématiques de nourriture émotionnelle.

Cela était mon cas et depuis quelques années, je vois arriver les nouveaux avec les mêmes questions et les même pièges que j'ai vécus moi-même (et dans lesquels je suis tombée les deux pieds dedans)

Alors si ce petit mémo peut vous aider à tirer tout de suite profit de la méthode en trouvant la bonne attitude,  cela sera autant de temps de gagné!

 

Qu'est-ce qu'un mangeur émotionnel?

Quelqu'un qui utilise la nourriture pour calmer ses émotions et ses ressentis

Ceci est un processus normal à la base (envies de manger émotionnelles) mais le mangeur émotionnel  y fait recours de façon excessive, avec des quantités qui vont parfois porter préjudice à son équilibre pondéral

s'il utilise ce processus de façon excessive, c'est parce qu'il entretient une drole de relation avec ses émotions

 

Mes émotions me posent problème....

c'est là tout l'enjeu dans ce programme, et cela n'est pas une mince affaire que de le travailler en ligne

Le mangeur émotionnel entretient généralement un mauvais rapport avec ses émotions

il en a peur, il en a honte, il  les juge négativement  (souvent on a pu l'aider dans son enfance en ce sens, notamment pour les hypersensibles)

S'il pouvait les faire disparaitre,  cela lui semblerait tout simplement le plus simple  smiley

mais bon heureusement cela n'est pas possible, car il ne pourrait plus s'adapter à son milieu.....

 

 

Je vais utiliser la pleine conscience pour me relaxer, me calmer....

Voici ici le principal piège quand on aborde le programme et que l'on découvre la pleine conscience.

La pleine conscience a parfois pour effet secondaire de nous calmer, en effet, mais si on commence à l'utiliser pour ça,  très vite  on va chercher à calmer systématiquement nos  émotions avec....

et ce faisant, on entretient  le processus à la base de l'alimentation émotionnelle (calmer, ne pas ressentir)

la pleine conscience devrait nous servir au contraire à RESSENTIR  (mais d'une autre façon, une façon constructive)

 

mais alors que faire?

la révolution!

accepter de changer notre mode de pensée : les émotions ne sont pas des choses dangereuses ou honteuses à calmer, mais des processus naturels, utiles et fondamentales à l'être humain

elles sont parfois désagréables, mais toujours utiles

il faut apprendre à les VIVRE pour qu'elles retrouvent leur vraie fonction : nous donner de l'énergie et de l'information aussi

 

Comment la pleine conscience peut-elle nous aider à ressentir?

avec la pleine conscience, on apprend à ressentir dans le moment présent

Voilà la clé essentielle, une émotion n'est utile qu'au présent

ressasser le passé ou craindre le futur n'est en effet d'aucune utilité

mais dans le présent, l'émotion peut nous aider à nous orienter et à nous donner l'énergie nécessaire

par exemple, si je me trouve face à une bête sauvage dans le moment présent, ma peur va m'aider à trouver la solution adaptée pour me préserver (rester immobile ou courrir, c'est selon...)

 

Comment ressentir dans le moment présent?

En ressentant dans notre corps essentiellement

les différents exercices de pleine conscience nous incitent tous à porter notre attention sur le moment présent, que ça soit par les sensations du corps, le mouvement de la respiration

Lorsque l'on ressent une émotion dans le corps, on est en train de la ressentir dans le présent

la ressentir dans le présent est le meilleur moyen pour parvenir à ne pas la bloquer  et à la vivre pleinement, voire souvent à l'utiliser pour s'adapter à notre environnement

 

Quelles répercussions sur mon comportement alimentaire?

Si l'on n'a plus besoin de calmer ses émotions par des excès de nourriture à sensations fortes,   nos vraies sensations de faim et de rassasiement ne sont plus parasitées

on peut enfin gouter la joie d'avoir un bon appétit, une bonne satisfaction alimentaire, et se sentir pleinement satisfait après un repas riche en gout qui ne nous alourdit pas

tout ceci est bien plus facile quand on  n'a plus besoin d'utiliser la nourriture pour faire disparaitre nos émotions

 

Comment réussir cette révolution réellement?

En effet, souvent on a "l'impression" d'accepter ses émotions, en réalité  on cherche encore à les mettre sous cloche en se donnant l'apparence de les accueillir  

genre "ok je l'ai accueillie, oh flute elle est encore là...."

un véritable accueil  sous-entend ne pas mourrir d'envie qu'elle s'en aille dans le même instant

c'est l'accueil que l'on réserve à un ami cher,   pas à un vendeur de porte à porte.....

d'ailleurs la différence est l'attention que l'on prête à ce qu'il nous dit

si l'on accueille un ami cher,  on écoute ce qu'il nous dit

si l'on accueille un vendeur de porte à porte, on essaie de se fermer à son discours pour en finir le plus vite possible

 

voilà la différence entre un faux accueil  et un accueil véritable

tant que l'on pratique le faux accueil de nos émotions,  on continue la problématique d'évitement émotionnel

 

 

il faut aussi se laisser le temps, les émotions font peur quand on n'a plus l'habitude de cette force-là

ce qui aide le plus à un VERITABLE accueil, c'est réellement de faire l'expérience de l'utilité de chaque émotion, même désagréable

basiquement ......

la colère angrysert à nous protéger, défendre notre territoire

la peursurprise sert aussi à nous protéger, éviter le danger, nous enfuir

le dégout frownsert à nous protéger à nouveau (de l'empoisonnement)

la tristesse cryingsert à nous aider à nous libérer de nos attachements

la joie smileysert à nous motiver à continuer certaines choses

 

On ne pourra véritablement accueillir ses émotions que lorsque l'on aura reconnu qu'elles sont en fait nos meilleures amies!!!

 

 

Qui va m'aider?

Le forum !!!

Il regorge de fils de discussions sur l'acceptation et l'accueil émotionnel

échanger avec les autres est aussi le meilleur moyen de pouvoir changer son point de vue sur les émotions et sortir de ses automatismes émotionnels

 

mais la chose la plus importante sera toujours et encore de faire l'expérience réellement de l'acceptation émotionnelle

et pas qu'une fois, mais très régulièrement, dès que l'on peut

une émotion arrive, on essaie de la ressentir dans son corps, de l'accueillir, de sentir son énergie

à ce moment là, on est seul certes, mais le forum est derrière vous pour vous soutenir

et vous pouvez aussi trouver si vous préférez des thérapeutes pour le pratiquer en séance individuelle dans un premier temps

Commentaires

Estellka.
Abonné

c'est super ce mémo! merci isa!

je rajouterai deux-trois petites choses pour l'enrichir et le compléter:

dans la première partie "qu'est-ce qu'un mangeur émotionnel" je rajouterai que le processus de réconfrot n'est plus opérant chez les personnes en surpoids car il est parasité par des pensées et auto-commentaire du genre "j'ai mangé ceci, donc je vais grossir, et c'est bien fait pour moi puisque je mange ceci, et je serai graosses et moche et personne ne m'aimera etc etc..." qui entrainent à leur tour des émotions que la personne n'arrive pas à entendre ni à vivre, et qui provoquent à l'eur tour des EME. c'est le serpent qui se mord la queue.

ensuite je rajouterai deux parties:

"que faire si j'ai une EME?"

manger! en mangeant ce qui nous fait envie, en pleine conscience, en dégustant au maximum cet aliment qui nous réconforte. Si des pensées telles que celles citées plus haut surviennent, les observer et les laisser passer comme les autres pensées.

"que faire si mon EME se transforme en compulsion?"

manger! on ne combat pas une compulsion, lorsqu'elle est là c'est déjà trop tard. Donc manger jusqu'à ce que la compulsion se calme puis attendre que la faim revienne pour manger à nouveau, ce qui peut prendre du temps.

et dans la partie "qui peut m'aider?" je rajouterai :

pratiquer une activité corporelle en respectant mes envies. En effet le sport aide à mieux ressentir ses sensations corporelle et aide également à évacuer les émotions. Certaines activités sont axées sur la pleine conscience comme le yoga, le taï chi, le chi cong, mais toutes les activités corporelles sont bonnes à pratiquer, si elles nous font plaisir. Le pilate, la natation, le roller, la danse, le vélo, la marche... tout est bon!

Votre coach quis est là pour nous donner des conseils et nous aider dans notre démarche.

Consulter un psychologue : si le coaching en ligne ne suffit pas, il sera peut-être nécessaire de consulter un professionnel pour aider la personne en surpoids à faire face à ses émotions.

tanetane.
Abonné

Bonjour les anciennessmiley 

Merci pour tous ces conseils, qui me parlent vraiment. Je sens vraiment que mes émotions sont encore trop bloquées dans ma poitrine et quelles m'oppressent encore trop même si j'en ai déjà évacuées plein mais il y en a encore qui demandent qu'à sortir.

C'est pas facile ça demande des efforts et du soutien.....

 

izabelle
Animatrice forum Coach marraines

compte sur nous!

apolline77.
Abonné

merci izabelle

tanetane.
Abonné

Oui biensûr merci Izabelle!wink

apolline77.
Abonné

j'ai imprimé ta "fiche pratique" et je l'ai mise dans mon sac à main...

Milagros
Abonné

Bonsoir Izabelle,

Je m'aventure sur les forum pour la 1ère fois aujourd'hui et après celui sur le lâcher-prise, je tombe sur ton mémo. C'est une journée fructueuse !  :-)

Merci d'avoir pris le temps de mettre en forme ces lignes si précieuses. Je crois que moi aussi je vais les imprimer et les garder avec moi pour les relire régulièrement afin qu'elles m'aident dans les moments plus difficiles. N'ayant pas beaucoup de temps pour moi, je me sens souvent très seule dans cette aventure LC. Je vais essayer d'échanger un peu sur les forum, car on a vraiment besoin de soutien.

Je trouve très difficile d'accepter ses émotions, la petite voix qui dénigre, etc. C'est vrai qu'on a plus envie de l'étouffer que de l'écouter, même en observateur (et encore faut-il y arriver !). On a beau savoir ce qu'il convient de faire, avoir compris ce qui était bon pour nous, le passage à l'acte -le véritable accueil, comme tu le dis- est angoissant.

lylyoz
Marraine

Merci Izabelle, d'avoir rappelé l'utilité de chaque émotion et surtout le piège dans lequel on peut tomber si facilement, attendre de la pleine conscience qu'elle nous calme...

PrinPrin.
Inscrit
Un tout tout tout grand merci Izabelle Je viens de te lire et ça m'a un peu chamboulé car je ne m'étais jamais rendu compte que je me méfiais de mes émotions et en te lisant je l'ai vu en gros plan devant moi !!! C'est fou ça ! Je faisais tout pour anesthésier mes émotions (même les ageables en plus !!!) Un immense merci pour ce partage, J'espère que cette prise de conscience m'aidera à avancer d'un grand pas ! Encore merciiiiii (je n'ai que ce mot qui me viens :-)) Bizàtous bonne journée
izabelle
Animatrice forum Coach marraines

super que ça vous aide !

je dois moi aussi m'y référer encore!

cela n'a rien d'évident d'accepter ses émotions, surtout pour les hypersensibles qui ont véritablement "appris"  comme moi à les étouffer bonnes comme mauvaises depuis l'enfance

heureusement c'est possible!!!!  et on s'en trouve largement enrichi

aujourd'hui en tant qu'adulte  mon système nerveux est capable de supporter des émotions qui étaient en fait intolérables avant....

d'où l'importance également de la pleine conscience régulière (j'ai honte mais je n'en fais plus alors que je sais a quel point ça peut renforcer le système nerveux...  comme quoi....)

 

[quote=Milagros]

Je trouve très difficile d'accepter ses émotions, la petite voix qui dénigre, etc. C'est vrai qu'on a plus envie de l'étouffer que de l'écouter, même en observateur (et encore faut-il y arriver !). On a beau savoir ce qu'il convient de faire, avoir compris ce qui était bon pour nous, le passage à l'acte -le véritable accueil, comme tu le dis- est angoissant.

[/quote]

le véritable accueil n'est angoissant que lorsque tu ne l'as jamais expérimenté

dès que tu expérimentes un petit peu, tu t'aperçois qu'il n'y a vraiment rien à craindre

 

le plus important : dans le présent (sensations), et élargir autour....

 

le plus simple est d'être persuadées qu'elles ont une intention positive

depuis que j'ai trouvé enfin pourquoi  Mme  "je suisnulle pas à la hauteur"   venait régulièrement me rendre visite, j'ai compris à quoi elle servait et on est devenue copine!

 

n'hésitez pas à utiliser le fil : l'émotion qui toque à ma porte, on peut s'entraider pour trouver les intentions positives de nos émotions

//www.linecoaching.com/content/lemotion-qui-toque-ma-porte

hier matin je l'ai fait avec ma fille de 13 ans, sur une tristesse, vague à l'âme,  eh bien finalement on a finit par comprendre son message .....   et la petite a retrouvé tout simplement le fil de ses vacances  ayant intégré le message

izabelle
Animatrice forum Coach marraines

[quote=PrinPrin] je ne m'étais jamais rendu compte que je me méfiais de mes émotions et en te lisant je l'ai vu en gros plan devant moi !!! C'est fou ça ! Je faisais tout pour anesthésier mes émotions (même les ageables en plus !!!) Un immense merci pour ce partage, J'espère que cette prise de conscience m'aidera à avancer d'un grand pas ! Encore merciiiiii[/quote]

eh bien oui on ne s'en rend pas compte avant, bien sûr, c'est pour ça que c'est dur de mettre le doigt dessus

Merci à toi de ton retour!

TITANIC39.
Abonné

Merci pour cette synthèse très pratique et utile au quotidien.

Je suis tout à fait d'accord: il faut reconnaitre ses émotions, les accueillir pour les accepter, il n'y a pas d'émotions "négatives", c'est notre éducation cartésienne et moderne qui nous l'a interdit.

par exemple la tristesse qui "nous aident à nous libérer de notre attachement" comme tu l'as si bien écrit, nous cachons nos pleurs lors d'un deuil (personne, emploi, maison...). En Afrique on pleure, on crie...mais il y a moins de dépressifs, quel est le pays où l'on vend le plus d'antidépresseur? La France.Où alors comme nous sommes un pays d'opulence on se venge sur la bouffe.

Macorouge.
Abonné
Merci Izabelle d'avoir pris le temps de rédiger ce message pour témoigner et faire avancer les autres, c'est une aide précieuse. J'aime pratiquer la pleine conscience, j'aime ce temps comme suspendu, ce retour à soi mais en effet je n'arrive pas à accueillir mes émotions. J'ai toujours l'impression qu'elles vont me submerger et m'engloutir. Je n'ai plus eu de compulsion depuis plusieurs semaines mais je sens qu'il y a là un noeud qui résiste. Au moins grâce à tes éclaircissements j'entrevois l'horizon que j'aimerais atteindre et c'est déjà beaucoup.
Papillon23
Abonné

Merci pour ce mémo !

A vrai dire je débute l'exercice de la pleine conscience et je pensais déjà l'utiliser (à tort) pour régler mes débordements émotionnels devil

Je vais donc juste m'appliquer à bien le faire et prendre le temps de découvrir la méthode !

choucathou.
Abonné

merci Izabelle

grâce à ton post et ses commentaires, je me rends compte que si je n'arrive pas à faire de la pleine conscience c'est parce que j'ai peur d'être "avalée" par mes émotions. 

Je veux dire que mes émotions sont si fortes ( tristesse, angoisse) qu'elles vont m'engloutir si je baisse ma garde en me laissant aller dans la méditation PC.

Finalement, j'attends d'aller bien, de ne plus ressentir ces émotions difficiles à suppporter pour moi avant de faire de la méditation PC.

comment briser ce rempart que jai créé pour ne pas ressentir mes émotions plus fort encore si je fais de la méditation PC?

merci de votre aide

Choucathou

Milagros
Abonné

[quote=Choucathou]

Je veux dire que mes émotions sont si fortes ( tristesse, angoisse) qu'elles vont m'engloutir si je baisse ma garde en me laissant aller dans la méditation PC.

Finalement, j'attends d'aller bien, de ne plus ressentir ces émotions difficiles à suppporter pour moi avant de faire de la méditation PC.

[/quote]

Je te comprends tout à fait Choucathou, je prends conscience que je fais exactement pareil.

Je passe par un moment difficile et je n'ai pas réussi à faire ma méditation de PC du matin depuis quelques jours parce que j'ai peur d'être submergée par les émotions, le chagrin, la peur … j'ai la sensation que je vais me noyer, que je ne pourrai pas supporter de me confronter au poids énorme qui m'écrase le plexus, que je pourrais ne plus arriver à respirer. L'idée de rester immobile dans le silence m'est insupportable et fait monter l'angoisse. Alors que paradoxalement, c'est dans ces moments-là qu'il faudrait se poser et méditer. Je m'efforce d'accueillir cette impossibilité au lieu de me flageler… c'est tout ce que j'arrive à faire pour le moment.

izabelle
Animatrice forum Coach marraines

[quote=Choucathou]

 j'ai peur d'être "avalée" par mes émotions. 

[/quote]

comme tu le dis très bien c'est une peur

[quote=Choucathou]mes émotions sont si fortes  qu'elles vont m'engloutir si je baisse ma garde en me laissant aller dans la méditation PC.

[/quote]

ça par contre, c'est une croyance, une pensée

une croyance qui est d'ailleurs tout à fait fausse, mais que tu as sans doute forgée quand tu étais petite, avec un système nerveux qui ne pouvait effectivement pas supporter autant qu'il le peut aujourd'hui

donc cette croyance est là pour te protéger

 

simplement c'est juste une croyance

en réalité  aujourd'hui, adulte,  tes émotions ne vont pas t'engloutir, parce que ton système nerveux est capable de les supporter

 

pour qu'une émotion n'engloutisse pas, la clé c'est toujours de la vivre au présent

c'est à dire qu'est-ce qu'elle me fait maintenant dans mon corps, la ressentir sur le plan physique

et surtout ne pas partir dans les pensées, souvenirs, etc

 

quand ce type d'émotions t'arrive, ne cherche pas à faire de la RPC, ce n'est pas le moment pour ça,  elle se pratique plutôt comme tu le fais, comme une sorte de "gym" quotidienne

quand l'angoisse et le chagrin viennent, essaie simplement de ressentir où elles sont dans ton corps,  et, à cet endroit là,  de t'élargir, de faire de la place, de t'étendre

c'est l'exercice  "espace de respiration" que tu trouveras sur le site

 

tu peux le faire ne serait-ce que quelques secondes ça sera déjà bien, mais régulièrement

peu à peu, tu constateras que tes émotions ne t'engloutisse pas,  elles sont fortes aussi parce que tu les bloques, comme un barrage, mais quand on apprend à les laisser exister, pas de barrage, elles sont beaucoup moins "fortes", c'est à dire qu'elles font moins peur

après  on se rend même compte qu'elles sont utiles

 

mais dans un premier temps, ne cherche pas à faire de la RPC dans ces moments là, mais juste ressentir dans ton corps, sentir l'émotion VIA le corps

 

izabelle
Animatrice forum Coach marraines

[quote=Milagros]

 j'ai peur d'être submergée par les émotions, le chagrin, la peur … j'ai la sensation que je vais me noyer, que je ne pourrai pas supporter de me confronter au poids énorme qui m'écrase le plexus, que je pourrais ne plus arriver à respirer. L'idée de rester immobile dans le silence m'est insupportable et fait monter l'angoisse.

[/quote]

eh bien ne reste pas immobile et dans le silence, tout simplement

tu peux accueillir n'importe quelle émotion dans le bruit et dans le mouvement

simplement  que ce bruit et ce mouvement ne sont pas l'excuse de détourner ton attention de ton émotion

comme je l'ai dit pour Choucathou,  cette peur de se noyer, d'être submergé,  c'est lié  déjà au barrage, qui renforce la force de l'émotion,  et aussi au fait de ne pas vivre l'émotion au présent, mais au passé et au futur

dans le présent, l'émotion c'est surtout une sensation

la laisser exister, c'est laisser exister cette sensation, lui faire de la place

 

il faut s'entraîner régulièrement sur cette façon d'accueillir les émotions  pour que cela devienne plus clair

 

courage les filles!

c'est comme   Tintin dans le temple du soleil qui rentre dans la cascade (à vos références),  ça fait peur et puis on passe à travers et puis, on découvre des choses

on n'est pas englouti, je vous l'assure, pour autant qu'on reste dans le présent, toujours le présent

Milagros
Abonné

Merci Izabelle. Comme toujours, tes remarques, tes conseils et tes encouragements sont précieux.

choucathou.
Abonné

bonjour Izabelle

merci pour ta réponse. Effectivement l'espace respiration m'a fait beaucoup de bien, une EME d'ennui s'est évanouie malgré mes pensées négatives fortes.

mais respirer dans mes pensées douloureuses ou qq chose comme ça, je ne sais pas si j'ai bien compris.

Je me suis laissée portée par la voix et j'ai laisse faire.

ça ressemble à ça?

bonne journée

Choucathou

izabelle
Animatrice forum Coach marraines

eh bien oui c'est très bien

l'idée est de faire de la place

si "respirer dans" ne te dit rien, tu peux imaginer que par ta respiration, tu agrandis l'espace où se trouve ce qui est douloureux, dans ton corps

par exemple tu sens une boule dans la gorge, et en respirant,  tu élargis cet endroit pour que la "boule" ait de la place

élargir l'espace

choucathou.
Abonné

merci Izabelle

mindfulness.
Abonné

Wow merci Izabelle pour tous ces explications, tu es très généreuse et j'apprécie beaucoup tes écrits.

Chaque fois que je lis tes partages, ils sont toujours constructifs et pleins de sens et tu vulgarises bien pour comprendre une émotion.

Tu es d'une grande aide pour ce forum et pour moi smiley

izabelle
Animatrice forum Coach marraines

merci heart

odimio.
Abonné

Bonsoir 

aujourd'hui  j ai eu une EME monstrueuse !  J ai bien essayer  de chercher  pourquoi l  émotion en cause de respirer aussi j  avait l impression  de descendre  au fond c comme si à ce moment là je suis incapable  de faire  autre chose que manger rien ne me dit courage à rien  .... je  parcour les forums cela m aide à ne pas baisser les bras je veux peut être aller trop vite car je ressens la faim très rarement  et je comprends  bien que ç est la base ... que c  est dur ! Merci Isabelle j ai lu le début  de ce forum et cela me donne  envie  de continuer  malgré  tout !

izabelle
Animatrice forum Coach marraines

oui courage !

moi aussi hier une belle EME : j'ai ingurgité  après le repas  l'équivalent d'un autre repas

sans raison particulière si ce n'est l'angoisse qui m'étreint sans en avoir vraiment conscience  (tu m'étonnes, avec cette dose d'anesthésie)

la seule chose qui me permet de sortir de cette anesthésie systématique c'est d'abord  d'être présente à moi-même, me considérer comme une bonne amie qui a besoin d'une présence

et puis aussi considérer mes émotions comme des choses utiles, les accueillir dès que possible en pleine conscience

c'est sûr que parfois je n'y arrive pas, car je zappe

mais c'est peu à peu que ça progresse

hier soir j'ai enfin eu conscience  de  cette angoisse diffuse   suite à tous les changements positifs de ma vie

en fait je prends mon envol pourrais-t-on dire et une partie de moi  essaie de me clouer au sol (plus rassurant)

donc les prises de conscience se font peu à peu , je pense que prochainement je vais pouvoir maintenant accueillir cette émotion en pleine conscience

odimio.
Abonné

Merci , je viens de m"apercevoir que j utilise mal certaines activite je ne vais pas jusqu'en bas de la page et du coup je zap le continuer ! Et la je viens de tomber sur ' j approfondi mes sensations et mes émotions ' du coup je crois que ça va m' aider pour aujourd'hui  et j irai sur le chat à 12h ....je te souhaite  un bel envol 

CL56
Ancien abonné

Bonjour â toutes,

Est-ce que vous ressentez toujours vos émotions ? Je veux dire est-ce qu'elles se traduisent toujours par une sensation physique ? Pour ma part dans le carnet EME, je suis presque toujours à 0 sur cette partie. En effet je n'arrive à lier émotion et sensation que pour les émotions très fortes : grosse angoisse, énorme stress,...Quand je rentre du travail fatiguée psychologiquement,  je suis en capacité d'analyser mes émotions : souvent de la lassitude mêlée à un peu de tristesse. Elles me poussent à trouver réconfort dans la nourriture. Mais je ne ressens rien de particulier.  Sans doute est-ce aussi une façon d'éviter de ressentir que "d''intellectualiser" ? Analyser le pourquoi du comment pour évacuer. J'espère que la pratique régulière de la PC m'aidera là dessus si toutefois il y a quelque chose à faire !

chris212
Abonné

[quote=CL56]

Bonjour â toutes,

Est-ce que vous ressentez toujours vos émotions ? Je veux dire est-ce qu'elles se traduisent toujours par une sensation physique ? Pour ma part dans le carnet EME, je suis presque toujours à 0 sur cette partie. En effet je n'arrive à lier émotion et sensation que pour les émotions très fortes : grosse angoisse, énorme stress,...Quand je rentre du travail fatiguée psychologiquement,  je suis en capacité d'analyser mes émotions : souvent de la lassitude mêlée à un peu de tristesse. Elles me poussent à trouver réconfort dans la nourriture. Mais je ne ressens rien de particulier.  Sans doute est-ce aussi une façon d'éviter de ressentir que "d''intellectualiser" ? Analyser le pourquoi du comment pour évacuer. J'espère que la pratique régulière de la PC m'aidera là dessus si toutefois il y a quelque chose à faire !

[/quote]

Bonsoir,

Lorsque je remplis le carnet des EME, je me trouve dans la même situation...
Je ne ressens de sensations physiques que pour les grosses émotions...
Et là, ça peut-être très douloureux.
Je peux alors nommer les sensations physiques que je ressens.

Sinon, le plus souvent c'est non. C'est un peu comme si je niais mon corps.
J'utilise la PC sous toutes ses formes pour aller à la rencontre de mon corps...
Je pense que les sensations physiques tout comme les émotions ne sont pas forcèment sources d'inconfort ou de mal être.

Par contre au niveau émotions, pas de problème...
La PC m'aide à prendre conscience de mes émotions, à accueillir mes émotions pour qu'elles ne se transforment pas en EME, en compulsions alimentaires...

"On ne voit pas bien qu'avec le cœur. L'essentiel est invisible pour les yeux !" Saint-Exupéry

izabelle
Animatrice forum Coach marraines

[quote=CL56]

Est-ce que vous ressentez toujours vos émotions ? Je veux dire est-ce qu'elles se traduisent toujours par une sensation physique ? Pour ma part dans le carnet EME, je suis presque toujours à 0 sur cette partie. En effet je n'arrive à lier émotion et sensation que pour les émotions très fortes : grosse angoisse, énorme stress,...Quand je rentre du travail fatiguée psychologiquement,  je suis en capacité d'analyser mes émotions : souvent de la lassitude mêlée à un peu de tristesse. Elles me poussent à trouver réconfort dans la nourriture. Mais je ne ressens rien de particulier.

[/quote]

mais c'est tout à fait normal !

en effet les émotions telles que la peur ou la colère sont souvent associées à des sensations physiques, surtout par leur intensité

mais une simple "inquiétude" par exemple peut être parfois sans aucune sensation physique

tout comme la large palette des sentiments et des histoires, comme le sentiment d'être nul ou autre joyeuseté

 

le fait de porter attention aux sensations physiques ne signifie pas que l'on va nécessairement en trouver, mais c'est juste le moyen de vivre nos états intérieurs au présent

avec l'habitude, tu pourras peut-être ressentir une vague sensation accompagnant la lassitude ou la tristesse

mais l'essentiel est surtout d'avoir porté l'attention sur les sensations

ça équivaut à ressentir l'émotion au moment présent

 

et tu avoueras que si les sensations physiques sont égal à 0,  finalement, à ressentir, cela n'est pas si difficile que ça

j'en ai souvent fait l'expérience avec le sentiment de "nul"

je le ressens dans mon corps : ok

il n'y a rien : ok

je ressens le rien :  ben c'est pas trop dur finalement

 

donc l'essentiel n'est pas tant de ressentir une sensation physique que de prendre l'habitude de porter son attention sur le vécu du moment présent, au lieu de ressasser sa journée

odimio.
Abonné

Bonsoir , 

Comme je me sens concerne par ce ba ba quelques victoires les jours passés et rechute hier   après une matinée  de travail finie à 14h faim bonne faim je crois mais g mangé trop vite plat décevant . .. et rebolotte  aujourd'hui  j ai eu l impression  d être anesthésié pendant que je mangeai  mangeai mangeai pourtant  depuis quelques  jours je suis beaucoup  moins angoissée . .. 

Je reprend mes lectures et exercices ce soir fini l anesthésie !  merci Isabelle 

izabelle
Animatrice forum Coach marraines

yes

Nicole41.
Abonné

Mille bravo !!!Tu es une vraie psy....J'ai dévoré ce que tu écris car on resent beaucoup d'expériences chez toi.Tu as dû beaucoup travailler sur toi.

Je démarre le programme et je relirai souvent ce que tu écris

MERCI

izabelle
Animatrice forum Coach marraines

oh que c'est gentil

je n'ai pas d'excuses,  car oui je suis en effet psy !!!!

et c'est sûr que mon premier patient c'est moi-même

je viens d'ailleurs de faire une formation ACT therapy, et j'entrevois encore plus d'applications dans le domaine alimentaire

donc je m'exerce en premier lieu sur moi-même  wink   ça permet de ressentir de l'intérieur les processus

n'hésite pas Nicole à venir demander de l'aide ici si besoin

lylyoz
Marraine

Merci Isabelle pour ce mémo qui repositionne les bases. Très utile!

PrinPrin.
Inscrit
Merci Isabelle, Je viens de lire tout le fil De ce sujet qui m'avait tellement ébloui quand tu l'avais écrit. Je remercie le hasard qui m'a fait tomber dessus. Je pense que ton message m'a vraiment aidée à me remettre en selle... Bien sûr avec des hauts et des bas... là depuis une quinzaine de jour je suis de nouveau plus assidue et j'arrive à me replonger dans la méthode. PC quasi tous les jours, c'est la première fois que ça m'arrive :-) Et même remise bien dans le programme : j'arrive à bien remplir mon carnet ces jours-ci. Bref merci pour tous ces précieux conseils, ça m'1 fait chaud au cœur de relire le fil entier. Très utile pour moi :-) Merci. Bisous à toutes.
izabelle
Animatrice forum Coach marraines

yes

marieal.
Inscrit

un bon bout de temps que je n'étais point venue sur Line coaching...et j'ai eu bien tord, car je suis sûre que certains de tes posts Izabelle m'auraient bien aidée durant cette période! je vais essayer de revenir plus souvent pour lire tout ce que j'ai raté de passionant! en tous les cas, merci pour ce B-a-ba qui synthètise et repose des concepts qui me sont bien utiles!

Si j'ai complètement laché prise sur mon surpoids et mon envie de maigrir ( je me demande d'ailleurs si ça vaut le coup de faire réinitialiser le programme tant ça me parait secondaire maintenant) je crois qu'il m'est encore nécessaire de travailler sur les EME...même si je me rends compte que je les accueille de mieux en mieux ces émotions, et même les EME, j'ai l'impression que je peux encore m'améliorer pour éviter que celles ci se transforment en compulsion.

izabelle
Animatrice forum Coach marraines

contente de te relire

il y a un fil   dans expé du programme qui s'appelle  "l'émotion qui toque à ma porte"  c'est assez approprié pour ce travail là

marieal.
Inscrit

oui, merci, c'est bien de l'un de ces posts dont je parlais quand je disais que j'allais prendre le temps de lire ce que j'avais manqué.

Haut de page 
X